Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Différence de réponse cérébrale entre sucre et stévia?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Différence de réponse cérébrale entre sucre et stévia?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Fév 2020 11:16

Differential Cerebral Gustatory Responses to Sucrose, Aspartame, and Stevia Using Gustatory Evoked Potentials in Humans
by Thomas Mouillot , Nutrients 2020, 12(2), 322;

Aspartame and Stevia are widely substituted for sugar. Little is known about cerebral activation in response to low-caloric sweeteners in comparison with high-caloric sugar, whereas these molecules lead to different metabolic effects. We aimed to compare gustatory evoked potentials (GEPs) obtained in response to sucrose solution in young, healthy subjects, with GEPs obtained in response to aspartame and Stevia.

Twenty healthy volunteers were randomly stimulated with three solutions of similar intensities of sweetness: Sucrose 10 g/100 mL of water, aspartame 0.05 g/100 mL, and Stevia 0.03 g/100 mL. GEPs were recorded with EEG (Electroencephalogram) electrodes. Hedonic values of each solution were evaluated using the visual analog scale (VAS). The main result was that P1 latencies of GEPs were significantly shorter when subjects were stimulated by the sucrose solution than when they were stimulated by either the aspartame or the Stevia one.

P1 latencies were also significantly shorter when subjects were stimulated by the aspartame solution than the Stevia one. No significant correlation was noted between GEP parameters and hedonic values marked by VAS. Although sucrose, aspartame, and Stevia lead to the same taste perception, cerebral activation by these three sweet solutions are different according to GEPs recording. Besides differences of taste receptors and cerebral areas activated by these substances, neural plasticity, and change in synaptic connections related to sweet innate preference and sweet conditioning, could be the best hypothesis to explain the differences in cerebral gustatory processing after sucrose and sweeteners activation.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 40947
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Différence de réponse cérébrale entre sucre et stévia?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 4 Fév 2020 16:55

Réponses gustatives cérébrales différentielles au saccharose, à l'aspartame et à la stévia à l'aide des potentiels évoqués gustatifs chez l'homme
par Thomas Mouillot, Nutrients 2020, 12 (2), 322;

L'aspartame et la stévia sont largement substitués au sucre. On sait peu de choses sur l'activation cérébrale en réponse aux édulcorants à faible teneur calorique par rapport au sucre à haute teneur calorique, alors que ces molécules entraînent des effets métaboliques différents. Nous avons cherché à comparer les potentiels évoqués gustatifs (GEP) obtenus en réponse à une solution de saccharose chez des sujets jeunes et en bonne santé, avec des GEP obtenus en réponse à l'aspartame et à la stévia.

Vingt volontaires sains ont été stimulés au hasard avec trois solutions d'intensités de douceur similaires: saccharose 10 g / 100 ml d'eau, aspartame 0,05 g / 100 ml et stévia 0,03 g / 100 ml. Les GEP ont été enregistrés avec des électrodes EEG (électroencéphalogramme). Les valeurs hédoniques de chaque solution ont été évaluées en utilisant l'échelle visuelle analogique (EVA). Le résultat principal était que les latences P1 des GEP étaient significativement plus courtes lorsque les sujets étaient stimulés par la solution de saccharose que lorsqu'ils étaient stimulés soit par l'aspartame soit par la Stevia.

Les latences P1 étaient également significativement plus courtes lorsque les sujets étaient stimulés par la solution d'aspartame que celle de Stevia. Aucune corrélation significative n'a été notée entre les paramètres GEP et les valeurs hédoniques marquées par l'EVA. Bien que le saccharose, l'aspartame et la stévia conduisent à la même perception gustative, l'activation cérébrale par ces trois solutions sucrées est différente selon l'enregistrement des GEP. Outre les différences de récepteurs gustatifs et de zones cérébrales activées par ces substances, la plasticité neuronale et le changement des connexions synaptiques liées à la préférence innée sucrée et au conditionnement sucré pourraient être la meilleure hypothèse pour expliquer les différences de traitement gustatif cérébral après l'activation du sucrose et des édulcorants.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 4441
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Nutrimuscle-Conseils et 4 invités