Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Effets anaboliques des protéines

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Effets anaboliques des protéines

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 30 Juil 2018 22:29

L'effet anabolique musculaire de l'ingestion de protéines au cours d'un clamp euglycémique hyperinsulinémique chez les femmes d'âge moyen n'est pas causé par la leucine seule
Stephan van Vliet J Physiol 27 juillet 2018

Points clés
Il a été suggéré que la leucine est principalement responsable de l'augmentation de la synthèse des protéines musculaires après l'ingestion de protéines, car la leucine active uniquement la cascade de signalisation mTOR-p70S6K.
Nous avons comparé les effets de l'ingestion de protéines ou d'une quantité de leucine égale à celle de la protéine au cours d'une hyperinsulinémique-euglycémique (pour éliminer les risques de confusion due à l'effet insulinogène de l'ingestion de protéines et de leucines) chez 28 femmes.
Nous avons trouvé les protéines, mais pas la leucine, l'ingestion accrue de muscle p-mTOR Ser2448 et p-p70S6K Thr389 , mais seule protéine, pas la leucine diminue p-eIF2α muscle Ser51 et augmenté la synthèse des protéines musculaires.

Abstrait
Il a été suggéré que la leucine est principalement responsable de l'augmentation de la synthèse des protéines musculaires (MPS) après l'ingestion de protéines, car la leucine active uniquement la cascade de signalisation mTOR-p70S6K. Nous avons testé cette hypothèse en mesurant le muscle p-mTOR Ser2448 , p-p70S6K Thr389 , et p-eIF2α Ser51et le renouvellement des protéines (par perfusion de traceurs d'acides aminés marqués par isotope stable en conjonction avec le prélèvement sanguin et musculaire artério-veineux) chez 28 femmes ayant consommé 0,45 g de protéines / kg de masse grasse (contenant 0,0513 g de leucine / kg de matières grasses masse) ou une boisson témoin (n = 14) ou 0,0513 g de leucine / kg de masse grasse ou une boisson témoin (n = 14) au cours d'une procédure de clamp hyperinsulinémique-euglycémique (HECP). Comparé aux conditions basales, le HECP seul (sans ingestion de protéine ou de leucine) a supprimé la dégradation des protéines musculaires de ~ 20% et a augmenté p-mTOR Ser2448 et p-p70S6K Thr389 de> 50% (tous p <0.05) mais n'a eu aucun effet sur p -eIF2α Ser51et MPS.

L'ingestion de protéines et de leucine a encore augmenté p-mTOR Ser2448 et p-p70S6K Thr389 , mais seule l'ingestion de protéines, et non de leucine, a diminué (de ~ 35%) p-eIF2α Ser51et augmenté (de ~ 100%) MPS (tous p <0,05). En conséquence, le bilan protéique net des jambes est passé de négatif (perte) pendant les conditions basales à l'équilibre pendant l'HECP seul et l'HECP avec l'ingestion concomitante de leucine et positif (gain) pendant l'HECP avec l'ingestion concomitante de protéines.

Ces résultats fournissent de nouvelles informations sur la régulation de MPS en démontrant que la signalisation leucine et mTOR seule n'est pas responsable de l'effet anabolique musculaire de l'ingestion de protéines pendant l'hyperinsulinémie physiologique, probablement parce qu'ils ne signalent pas à eIF2α d'initier une traduction et / ou une les acides sont nécessaires pour maintenir la traduction.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 39443
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité