Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Effets de la créatine en cas de tumeur?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Effets de la créatine en cas de tumeur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 10 Mar 2020 13:12

Creatine supplementation in Walker-256 tumor-bearing rats prevents skeletal muscle atrophy by attenuating systemic inflammation and protein degradation signaling
Paola S. Cella, European Journal of Nutrition volume 59, pages661–669(2020)

Purpose
The aim of this study was to investigate the effects of creatine supplementation on muscle wasting in Walker-256 tumor-bearing rats.

Methods
Wistar rats were randomly assigned into three groups (n = 10/group): control (C), tumor bearing (T), and tumor bearing supplemented with creatine (TCr). Creatine was provided in drinking water for a total of 21 days. After 11 days of supplementation, tumor cells were implanted subcutaneously into T and TCr groups. The animals’ weight, food and water intake were evaluated along the experimental protocol. After 10 days of tumor implantation (21 total), animals were euthanized for inflammatory state and skeletal muscle cross-sectional area measurements. Skeletal muscle components of ubiquitin–proteasome pathways were also evaluated using real-time PCR and immunoblotting.

Results
The results showed that creatine supplementation protected tumor-bearing rats against body weight loss and skeletal muscle atrophy. Creatine intake promoted lower levels of plasma TNF-α and IL-6 and smaller spleen morphology changes such as reduced size of white pulp and lymphoid follicle compared to tumor-bearing rats. In addition, creatine prevented increased levels of skeletal muscle Atrogin-1 and MuRF-1, key regulators of muscle atrophy.

Conclusion
Creatine supplementation prevents skeletal muscle atrophy by attenuating tumor-induced pro-inflammatory environment, a condition that minimizes Atrogin-1 and MuRF-1-dependent proteolysis.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43633
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effets de la créatine en cas de tumeur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 10 Mar 2020 19:49

Traduction de l'étude :wink:

La supplémentation en créatine chez les rats porteurs de tumeurs Walker-256 prévient l'atrophie des muscles squelettiques en atténuant l'inflammation systémique et la signalisation de la dégradation des protéines
Paola S. Cella, European Journal of Nutrition volume 59, pages 661–669 (2020)

Objectif
Le but de cette étude était d'étudier les effets de la supplémentation en créatine sur la fonte musculaire chez les rats porteurs de tumeurs Walker-256.

Les méthodes
Les rats Wistar ont été répartis au hasard en trois groupes (n = 10 / groupe): témoin (C), porteur de tumeur (T) et porteur de tumeur supplémenté en créatine (TCr). La créatine a été fournie dans l'eau potable pendant 21 jours au total. Après 11 jours de supplémentation, les cellules tumorales ont été implantées par voie sous-cutanée dans les groupes T et TCr. Le poids, la nourriture et la consommation d’eau des animaux ont été évalués selon le protocole expérimental. Après 10 jours d'implantation de tumeurs (21 au total), les animaux ont été euthanasiés pour des mesures de l'état inflammatoire et de la section transversale des muscles squelettiques. Les composants musculaires squelettiques des voies ubiquitine – protéasome ont également été évalués à l'aide de la PCR en temps réel et de l'immunotransfert.

Résultats
Les résultats ont montré que la supplémentation en créatine protégeait les rats porteurs de tumeurs contre la perte de poids corporel et l'atrophie des muscles squelettiques. L'apport en créatine a favorisé des niveaux plus faibles de TNF-α et d'IL-6 plasmatiques et des changements de morphologie de la rate plus petits, tels qu'une taille réduite de la pulpe blanche et du follicule lymphoïde par rapport aux rats porteurs de tumeurs. De plus, la créatine a empêché une augmentation des niveaux de muscle squelettique Atrogin-1 et MuRF-1, les principaux régulateurs de l'atrophie musculaire.

Conclusion
La supplémentation en créatine empêche l'atrophie des muscles squelettiques en atténuant l'environnement pro-inflammatoire induit par la tumeur, une condition qui minimise la protéolyse dépendante d'Atrogin-1 et MuRF-1.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5574
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités