Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculation

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculation

Messagepar Gilles » 20 Mar 2017 20:04

Avatar de l’utilisateur
Gilles
 
Messages: 29298
Inscription: 21 Déc 2011 11:47

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Viking » 20 Mar 2017 21:10

ça tombe bien j'allais poser une question à ce sujet. Sur votre fiche produit de la caséine il est indiqué :

prendre 30 grammes d' ISOLAT DE CASÉINE MICELLAIRE 92% AROMATISÉ Nutrimuscle juste avant le coucher permet de remplacer le catabolisme nocturne par un anabolisme puissant.


Me limitant à 20g avant de me coucher pour ne pas être trop haut en protéine (je suis déjà dans la fourchette haute), je voulais savoir si cet apport était suffisant pour passer d'un catabolisme nocture à un anabolisme, ou au moins limiter/annuler ce catabolisme.

En tout cas merci pour cet vidéo intéressante :thumb:
Viking
 
Messages: 157
Inscription: 8 Fév 2016 11:00

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Mar 2017 02:40

20 g, c'est nettement plus efficace que zéro gramme
il n'y a pas de quantité magique. L'apport doit aussi dépendre de ton apport calorique total sur 24h
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 41068
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Viking » 21 Mar 2017 09:29

C'est noté, merci pour la réponse rapide :thumb:
Viking
 
Messages: 157
Inscription: 8 Fév 2016 11:00

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Spartx » 26 Mar 2017 15:43

De ce que je tire de la vidéo:
- L'important, c'est la quantité de calories absorbées contre la quantité de calories dépensées, associée à la quantité de protéines absorbées (ce qu'effectivement la littérature scientifique semble montrer).
- Le jeûne intermittent est contre-productif.

Petite contradiction, non? :mrgreen:
Spartx
 
Messages: 10
Inscription: 25 Mar 2017 19:18

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 26 Mar 2017 17:28

Spartx a écrit: - Le jeûne intermittent est contre-productif.

Petite contradiction, non? :mrgreen:


quand tu as un gars qui fait 50 kg et qui te dit qu'il va prendre du poids en faisant du jeune intermittent, oui, c'est contradictoire
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 41068
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Yoda » 27 Mar 2017 00:36

Pourtant certain sur internet te dise que c'est bon pour la santé et que ça te fait vivre plus longtemps, mais sont passé du coté obscure , j'ai un peu de mal avec leur logique.
Avatar de l’utilisateur
Yoda
 
Messages: 229
Inscription: 15 Jan 2011 22:19

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Mar 2017 05:59

si tu veux faire 100% santé, il ne faut surtout pas s’alourdir avec un excès de muscle
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 41068
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Spartx » 27 Mar 2017 19:23

Disons qu'il est désormais scientifiquement accepté que jeûne intermittent et maintient de la masse musculaire (sous réserve de garder le même apport calorique et protéinique au cours de la journée) sont compatible.
On ne trouve en revanche pas encore beaucoup d'études sur le gain de masse et de force dans cette situation (quelques une négatives, mais les protocoles utilisés sont tout à fait discutables, quelques unes positives mais pas assez en nombre pour les faire passer au rang de vérité absolue). Le seul point qui me dérange avec le jeûne intermittent, c'est la trop faible fréquence de l'apport protéinique qui ne semble pas optimale. Un juste milieu à étudier peut être. :)
Spartx
 
Messages: 10
Inscription: 25 Mar 2017 19:18

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar cj » 28 Mar 2017 18:25

Oui.... Mais bon le but de la muscu c'est d'évoluer non?

Je ne vois vraiment pas l'intérêt du jeûne intermittent: c'est vouloir mettre des batons dans les roues de notre progression alors qu'elle est déjà limitée par plein d'autres facteurs sur lesquels nous n'avons aucun pouvoir d'actions (profil hormonal, morphologie osseuse, longueur des muscles, type de fibres...).

C'est un peu comme vouloir être vegan et en voulant évoluer en musculation: ce n'est pas compatible. Au mieux l'on peut trouver un compromis entre les deux (comme faire de la course à pied et de la muscu), mais ce n'est pas possible d'atteindre son potentiel maximum de cette manière.

Il faut par ailleurs ne pas perdre de vue les côtés socialement et professionnellement pénalisants (va faire une plaidoirie, écrire, gérer un client ou autre,... avec le ventre vide) de ce genre de régime.
cj
 
Messages: 38
Inscription: 1 Aoû 2009 09:48
Localisation: Belgique

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Spartx » 28 Mar 2017 21:44

Tout à fait d'accord avec toi, le but, c'est bien d'évoluer. :)

Ceci dit, je trouve que ce type de jeûne bénéficie d'une bien mauvaise publicité. On cherche justement à savoir si il s'agit bien de bâtons dans les roues, ou simplement d'un moyen efficace d'éviter d'avoir besoin de faire des périodes de sèches (que je classerais plutôt dans la catégorie des bâtons dans les roues, pour le coup).

Pour ce qui est du dernier paragraphe, je le trouve totalement injustifié. Un peu de recherches sur le sujet te prouveront le contraire (études et retour de bodybuilders - powerlifters amateurs et moins amateurs :wink: ). Avec la pratique de ce type de jeûne, tu n'es pas censé ressentir la faim plus que d'habitude (nécessite un temps d'adaptation bien-sur).
Spartx
 
Messages: 10
Inscription: 25 Mar 2017 19:18

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar cj » 29 Mar 2017 20:39

Je parlais surtout de la capacité du cerveau à correctement fonctionner et ton niveau de glycémie.

Sans un minimum de glucides ton cerveau ne doit pas être aussi performant qu'il pourrait l'être, que ça soit au niveau du raisonnement que de ta concentration. L'hypo ne doit pas aider non plus à ce niveau là.

Après si tu ne dois pas te concentrer de la journée et que tu manges avant ton training c'est autre chose...

Pour la sèche, je pense que le problème justement c'est de gérer sa faim (donc le mieux c'est de fragmenter ses repas pour pas se jeter sur n'importe quoi au moment du gros repas, et/ou de se bourrer avec de la caséine).

Puis le gros problème du jeune intermittent (s'il ne devait y en avoir qu'un seul), c'est que tes repas qui ont une charge glycémique énorme (en tout cas une charge glycémique plus élevée que si tu répartissais le même nombre de kcal sur plusieurs repas au cours de la journée)... Or faire du yoyo avec sa glycémie ce n'est ce qu'il y a de plus conseiller pour gagner/maintenir un maximum de muscle avec un minimum de graisse.
cj
 
Messages: 38
Inscription: 1 Aoû 2009 09:48
Localisation: Belgique

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar Spartx » 30 Mar 2017 19:48

Houla...

Je vais donner plus de précisions sur le type de jeûne que je cible dans cette discussion, tel que souvent adopté dans le monde du sport. Ce jeûne intermittent consiste en une fenêtre durant laquelle tout l'apport calorique doit se faire. Généralement, cette fenêtre se positionne entre midi et 20h. En aucun cas il doit y avoir une quelconque restriction en eau (bien au contraire). C'est donc souvent le petit déjeuner qui disparaît (ainsi que l'éventuelle collation de 10h). Il ne disparaît pas réellement puisque l'apport en calories et en protéines ne doit être que reporté et réparti durant le reste de la journée. Le jeûne n'est pas tout le temps complet : il ne s'agit assez souvent que d'une grosse restriction calorique. Se retenir de manger malgré la faim rendrait ce mode de vie contre-productif. Une petite faim durant la fenêtre de jeûne ? Un shaker de Whey ou un fruit ! :D

Dans ton commentaire, tu parles comme si ce mode de vie devait être une contrainte. Il ne doit pas en devenir une. D'ailleurs, je dirais plutôt qu'un mode de vie dans lequel on mange malgré l'absence de faim EST une contrainte. :wink:
Pour ce qui est de la glycémie, on connaît beaucoup d'éléments pouvant l'influencer (dont la fréquence des repas :wink: :wink: ) mais pas précisément leur poids les uns par rapport aux autres. Tu évoques l'éventuelle prise de graisse mais les études sont pourtant unanimes sur le sujet...

Voici une liste non exhaustive d'études sur le sujet (sections "INTERMITTENT FASTING" et "PROTEIN TIMING & THE “ANABOLIC WINDOW’": lien.
Tu trouveras de tout dedans (hommes, femmes, néophite, athlètes, bodybuilders, powerlifters...), je te laisse faire le tri sur ce qui t'intéresse. :wink:
Spartx
 
Messages: 10
Inscription: 25 Mar 2017 19:18

Re: Gundill, Jean Onche & Juanito le catabolisme en musculat

Messagepar cj » 31 Mar 2017 08:15

Oui mais bon si tu bois un shaker et mange un fruit... ce n'est pas du jeune stricto sensu. Le shaker reste des calories et a pour effet de booster ton.insuline...

Les études, il y en a dans tous les sens; la preuve:

http://easacademy.org/trainer-resources ... nt-fasting

“Intermittent fasting is not a diet, but a diet schedule that is purported to accelerate fat loss and muscle growth compared to traditional eating schedules. It is promoted primarily in the scientific community, however, there are currently zero scientific studies (as of February 2014) that have supported intermittent fasting for gaining muscle while losing fat.

With caloric restriction, intermittent fasting can lead to weight loss. In a recent review (Varady, 2011) and one recent randomized clinical trial (Harvie et al., 2011), authors conclude that intermittent fasting and daily caloric restriction are equally effective at promoting weight loss in overweight and obese individuals. However, no studies to date have been performed with athletes who require maintenance of muscle size, strength, and function”.

“Fasting (all approaches) can be detrimental to athletic gains for several reasons. First, meals in close proximity to your workout are essential for optimal performance, recovery, and muscle gain (Aragon and Schoenfeld, 2013). Second, increased hunger sensations may hinder compliance as well as increase the potential to over-consume food when it becomes available (Hawks and Gas,t 1998). Despite the common belief that you will burn more fat if you exercise while fasted, doing aerobic exercise in the fasted state is not recommended (review: (Schoenfeld 2011)).

Enfin, un article non 100% scientifique mais écrit par un coach passionné et rigoureux que j'aime beaucoup:

***

Quant à la baisse de poids, elle survient certainement parce qu'il est plus difficile de manger un nombre de calories égal à celui que tu peux obtenir sans forcer en mangeant 5-6 repas répartis tout le long de la journée. Donc si tu veux sécher sans chercher à tout prix à garder le moindre gramme de muscles possible .. oui pourquoi pas... mais si tu veux prendre de la masse, tu vas devoir prendre énormément de kcal/glucides sur quelques repas... et ça ça favorise la prise de gras au détriment de la.prise de muscle.

Enfin, je tiens à insister dessus: rien n'est 100% mauvais, ni 100% bon. L'If peut être une bonne chose pour les gens qui n'aiment/ ne peuvent manger souvent... mais ça ne veut pas.pour autant dire que c'est la solution optimale pour prendre du muscle.... Par prise de muscle, j'entends la prise de muscle réalisée par des pratiquants qui veulent atteindre leur potentiel naturel, pas celui qui veut un 37cm de bras et des pectoraux légèrement dessiné pour se sentir bien dans son corps. Lui il pourra faire de l'if sans franchement sentir la différence s'il est en maintenance ou restriction calorique par rapport à une diète normale. Tout dépend des objectifs de chacun.

enfin, l'expérience personnelle (même si elle ne vaut rien pour en tirer des généralités): ça fait 10 ans que je fais de la muscu, je commence a rouler ma bosse, et je t'assure que je progresse tjrs mieux niveau prise de masse sèche lorsque je mange fréquemment avec des repas a charge glycémique faible. Lorsque je repartissais sur quelques repas, les résultats étaient.quand.meme là mais loin d'être aussi bons.
cj
 
Messages: 38
Inscription: 1 Aoû 2009 09:48
Localisation: Belgique


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MSN [Bot] et 4 invités