Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Importance des protéines le matin pour l'hypertrophie

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Importance des protéines le matin pour l'hypertrophie

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 10 Juil 2020 11:51

Evenly Distributed Protein Intake over 3 Meals Augments Resistance Exercise–Induced Muscle Hypertrophy in Healthy Young Men
Jun Yasuda, The Journal of Nutrition, Volume 150, Issue 7, July 2020, Pages 1845–1851,

Background
Although daily protein intake (PI) has been reported to be essential for regulating muscle mass, the distribution of daily PI in individuals is typically the lowest at breakfast and skewed toward dinner. Skewed protein intake patterns and inadequate PI at breakfast were reported to be negative factors for muscle maintenance.

Objectives
This study examined whether a protein-enriched meal at breakfast is more effective for muscle accretion compared with the typical skewed PI pattern.

Methods
This 12-wk, parallel-group, randomized clinical trial included 26 men (means ± SEs; age: 20.8 ± 0.4 y; BMI: 21.8 ± 0.4 kg/m2). The “high breakfast” (HBR) group (n = 12) consumed a protein-enriched meal at breakfast providing a PI of 0.33 g/kg body weight (BW); their PI at lunch (0.46 g/kg BW) and dinner (0.48 g/kg BW) provided an adequate overall daily PI (1.30 g/kg BW/d). The “low breakfast” (LBR) group (n = 14) consumed 0.12 g protein/kg BW at breakfast; intakes at lunch (0.45 g/kg BW) and dinner (0.83 g/kg BW) yielded the same daily PI as in the HBR group. The participants performed supervised resistance training (RT) 3 times per week (75–80% 1-repetition maximum; 3 sets × 10 repetitions). DXA was used to measure the primary outcome variable, that is, total lean soft tissue mass (LTM).

Results
The total LTM at baseline did not differ between the HBR (52.4 ± 1.3 kg) and LBR (53.4 ± 1.2 kg) groups. After the intervention, increases in total LTM were significant in both groups, with that in the HBR group (2.5 ± 0.3 kg) tending to be greater than that in the LBR group (1.8 ± 0.3 kg) (P = 0.06), with a large effect size (Cohen d = 0.795).

Conclusions
For RT-induced muscle hypertrophy in healthy young men, consuming a protein-enriched meal at breakfast and less protein at dinner while achieving an adequate overall PI is more effective than consuming more protein at dinner.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43257
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Importance des protéines le matin pour l'hypertrophie

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 10 Juil 2020 12:28

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43257
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Importance des protéines le matin pour l'hypertrophie

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 12 Juil 2020 08:29

Traduction de l'étude :wink:

L'apport de protéines uniformément réparti sur 3 repas augmente la résistance à l'hypertrophie musculaire induite par l'exercice chez les jeunes hommes en bonne santé
Jun Yasuda, The Journal of Nutrition, Volume 150, Numéro 7, juillet 2020, Pages 1845–1851,

Contexte
Bien que l'apport quotidien en protéines (IP) soit essentiel pour réguler la masse musculaire, la distribution de l'IP quotidienne chez les individus est généralement la plus faible au petit déjeuner et asymétrique vers le dîner. Des profils asymétriques d'apport en protéines et un IP inadéquat au petit déjeuner ont été rapportés comme des facteurs négatifs pour le maintien musculaire.

Objectifs
Cette étude a examiné si un repas enrichi en protéines au petit déjeuner est plus efficace pour l'accrétion musculaire par rapport au modèle PI asymétrique typique.

Les méthodes
Cet essai clinique randomisé de 12 semaines, en groupes parallèles, a inclus 26 hommes (moyennes ± ET; âge: 20,8 ± 0,4 ans; IMC: 21,8 ± 0,4 kg / m2). Le groupe «petit déjeuner élevé» (HBR) (n = 12) a consommé un repas enrichi en protéines au petit déjeuner fournissant un IP de 0,33 g / kg de poids corporel (PC); leur IP au déjeuner (0,46 g / kg de poids corporel) et au dîner (0,48 g / kg de poids corporel) a fourni un IP quotidien global adéquat (1,30 g / kg de poids corporel / jour). Le groupe «petit déjeuner faible» (LBR) (n = 14) a consommé 0,12 g de protéines / kg de poids corporel au petit déjeuner; les apports au déjeuner (0,45 g / kg pc) et au dîner (0,83 g / kg pc) ont donné le même IP quotidien que dans le groupe HBR. Les participants ont effectué un entraînement de résistance supervisé (RT) 3 fois par semaine (75–80% maximum 1 répétition; 3 séries × 10 répétitions). La DXA a été utilisée pour mesurer la variable de résultat principale, c'est-à-dire la masse maigre totale des tissus mous (LTM).

Résultats
Le LTM total au départ ne différait pas entre les groupes HBR (52,4 ± 1,3 kg) et LBR (53,4 ± 1,2 kg). Après l'intervention, les augmentations du LTM total étaient significatives dans les deux groupes, avec celle du groupe HBR (2,5 ± 0,3 kg) tendant à être plus importante que celle du groupe LBR (1,8 ± 0,3 kg) (P = 0,06), avec un grande taille d'effet (Cohen d = 0,795).

Conclusions
Pour l'hypertrophie musculaire induite par la RT chez les jeunes hommes en bonne santé, consommer un repas enrichi en protéines au petit-déjeuner et moins de protéines au dîner tout en obtenant un IP global adéquat est plus efficace que de consommer plus de protéines au dîner.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5442
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités