Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

5 jours d'inactivité divisent par 2 la riposte anabolique

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

5 jours d'inactivité divisent par 2 la riposte anabolique

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Jan 2016 12:02

5 jours d'inactivité divise par 2 la riposte anabolique aux protéines. Heureusement, la musculation produit l'effet inverse

Short-term muscle disuse lowers myofibrillar protein synthesis rates and induces anabolic resistance to protein ingestion
Benjamin T. Wall American Journal of Physiology - Endocrinology and Metabolism Published 15 January 2016 Vol. 310 no. 2, E137-E147

Disuse leads to rapid loss of skeletal muscle mass and function. It has been hypothesized that short successive periods of muscle disuse throughout the lifespan play an important role in the development of sarcopenia. The physiological mechanisms underlying short-term muscle disuse atrophy remain to be elucidated. We assessed the impact of 5 days of muscle disuse on postabsorptive and postprandial myofibrillar protein synthesis rates in humans. Twelve healthy young (22 ± 1 yr) men underwent a 5-day period of one-legged knee immobilization (full leg cast). Quadriceps cross-sectional area (CSA) of both legs was assessed before and after immobilization.

Immobilization led to a 3.9 ± 0.6% decrease in quadriceps muscle CSA of the immobilized leg. Based on the l-[ring-2H5]phenylalanine tracer, immobilization reduced postabsorptive myofibrillar protein synthesis rates by 41 ± 13% (0.015 ± 0.002 vs. 0.032 ± 0.005%/h, P < 0.01) and postprandial myofibrillar protein synthesis rates by 53 ± 4% (0.020 ± 0.002 vs. 0.044 ± 0.003%/h, P < 0.01). Comparable results were found using the l-[1-13C]leucine tracer.

Following protein ingestion, myofibrillar protein bound l-[1-13C]phenylalanine enrichments were 53 ± 18% lower in the immobilized compared with the control leg (0.007 ± 0.002 and 0.015 ± 0.002 mole% excess, respectively, P < 0.05). We conclude that 5 days of muscle disuse substantially lowers postabsorptive myofibrillar protein synthesis rates and induces anabolic resistance to protein ingestion.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 39137
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 5 jours d'inactivité divise par 2 la riposte anabolique

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Jan 2016 15:18

Traduction de l’étude :wink:

La perte musculaire à court terme abaisse le taux de synthèse des protéines myofibrillaires induit une résistance à l'ingestion de protéines.
Benjamin T. Wall American Journal of Physiology - endocrinologie et métabolisme Publication 15 Janvier 2016 Vol 310 No 2, E137-E147 ..

La perte rapide de la masse musculaire et la fonction musculaire est accéléré par une inactivité. Il a été émis l’hypothèse que des courtes périodes d’inactivité successives peut jouer un rôle important dans le développement de la sarcopénie. Les mécanismes physiologiques musculaires de l’atrophie restent à élucider. Nous évalué l'impact de 5 jours d’inactivité sur le taux myofibrillaires musculaires après l’absorption et avant l’absorption chez l’homme. Douze jeunes (22 ± 1 an) hommes en bonne santé ont subi une période de 5 jours d’immobilisation du genou (Full coulé Leg). L’aire transversale du quadriceps (CSA) des deux jambes a été évalués avant et après l'immobilisation.

L’immobilisation a conduit à une diminution de 3,9 ± 0,6% du quadriceps CSA de la jambe immobilisée. Le taux en L- [anneau 2H5] phénylalanine l'immobilisation a réduit le taux myofibrillaires sur la synthèse des protéines après l’absorption de 41 ± 13% (0,015 ± 0,002 vs 0,032 ± 0,005% / h, P <0,01) et le taux des myofibrillaires a permis une synthèse protéique postprandial de 53 ± 4% (0,020 ± 0,002 vs 0,044 ± 0,003% / h, P <0,01). Des résultats comparables ont été trouvés en utilisant la L- [1-13C] leucine.

À la suite de l'ingestion de protéines, des protéines myofibrillaires liés à la L- [1-13C] phénylalanine était de 53 ± 18% inférieure à la jambe immobilisée par (0,007 ± 0,002 ± 0,002 et 0,015% d'excès molaire, respectivement, P <0,05). Nous en venons au fait que 5 jours d'inactivité musculaire diminue de façon significative le taux de synthèse des protéines myofibrillaires après l’absorption et induit une résistance à l'ingestion de protéines.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3844
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MSN [Bot] et 41 invités