Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Manger du gras, réduit-il l'anabolisme?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Manger du gras, réduit-il l'anabolisme?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Jan 2020 22:32

[b]Effect of acute and short-term dietary fat ingestion on postprandial skeletal muscle protein synthesis rates in middle-aged, overweight and obese men[/b]
Kostas Tsintzas am j physiol endo 07 JAN 2020https://doi.org/10.1152/.00344.2019

Muscle anabolic resistance to dietary protein is associated with obesity and insulin resistance. However, the contribution of excess consumption of fat to anabolic resistance is not well studied. The aim of these studies was to test the hypothesis that acute and short-term dietary fat overload will impair the skeletal muscle protein synthetic response to dietary protein ingestion.

Eight overweight/obese males [46.4±1.4 years, BMI 32.3±5.4 kg/m2] participated in the acute feeding study, which consisted of 2 randomised crossover trials. On each occasion, subjects ingested an oral meal (with and without fat emulsion) 4h before the coingestion of milk protein, intrinsically labelled with [1-13C]phenylalanine, and dextrose. Nine overweight/obese males [44.0±1.7 years, BMI 30.1±1.1 kg/m2] participated in the chronic study, which consisted of a baseline 1-week isocaloric diet followed by a 2-week high fat diet (+25% energy excess).

[b]Acutely, incorporation of dietary amino acids into the skeletal muscle was 2-fold higher (P<0.05) in the lipid trial compared to control[/b]. There was no effect of prior lipid ingestion on indices of insulin sensitivity (muscle glucose uptake, PDC activity and Akt phosphorylation) in response to the protein/dextrose drink. Fat overfeeding had no effect on muscle protein synthesis or glucose disposal in response to whey protein ingestion, despite increased muscle DAG C16:0 (P=0.06) and ceramide C16:0 (P<0.01) levels.

Neither acute nor short-term dietary fat overload has a detrimental effect on skeletal muscle protein synthetic response to dietary protein ingestion in overweight/obese men, suggesting dietary-induced accumulation of intramuscular lipids per se is not associated with anabolic resistance.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 40529
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Manger du gras, réduit-il l'anabolisme?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Jan 2020 16:30

Effet de l'ingestion aiguë et à court terme de graisses alimentaires sur les taux de synthèse des protéines des muscles squelettiques postprandiaux chez les hommes d'âge moyen, en surpoids et obèses
Kostas Tsintzas am j physiol endo 07 JAN 2020https: //doi.org/10.1152/.00344.2019

La résistance anabolique musculaire aux protéines alimentaires est associée à l'obésité et à la résistance à l'insuline. Cependant, la contribution de la consommation excessive de graisses à la résistance anabolique n'est pas bien étudiée. Le but de ces études était de tester l'hypothèse selon laquelle une surcharge en graisses alimentaires aiguës et à court terme altérerait la réponse synthétique des protéines musculaires squelettiques à l'ingestion de protéines alimentaires.

Huit hommes en surpoids / obèses [46,4 ± 1,4 ans, IMC 32,3 ± 5,4 kg / m2] ont participé à l'étude d'alimentation aiguë, qui consistait en 2 essais croisés randomisés. À chaque occasion, les sujets ont ingéré un repas oral (avec et sans émulsion grasse) 4 h avant la co-ingestion de protéines de lait, intrinsèquement marquées avec [1-13C] phénylalanine et dextrose. Neuf hommes en surpoids / obèses [44,0 ± 1,7 ans, IMC 30,1 ± 1,1 kg / m2] ont participé à l'étude chronique, qui consistait en un régime isocalorique de base d'une semaine suivi d'un régime riche en graisses de deux semaines (+ 25% d'excès d'énergie ).

De façon aiguë, l'incorporation d'acides aminés alimentaires dans le muscle squelettique était 2 fois plus élevée (P <0,05) dans l'essai lipidique par rapport au témoin. Il n'y avait aucun effet de l'ingestion antérieure de lipides sur les indices de sensibilité à l'insuline (absorption de glucose musculaire, activité PDC et phosphorylation d'Akt) en réponse à la boisson protéinée / dextrose. La suralimentation en graisses n'a eu aucun effet sur la synthèse des protéines musculaires ou l'élimination du glucose en réponse à l'ingestion de protéines de lactosérum, malgré une augmentation des niveaux de DAG C16: 0 (P = 0,06) et de céramide C16: 0 (P <0,01).

Ni la surcharge en graisses alimentaires aiguës ni à court terme n'a un effet néfaste sur la réponse synthétique des protéines musculaires squelettiques à l'ingestion de protéines alimentaires chez les hommes en surpoids / obèses, ce qui suggère que l'accumulation de lipides intramusculaires induite par les aliments en soi n'est pas associée à une résistance anabolique
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 4271
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités
cron