Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Manquer de protéines s'avère mortel pour les seniors

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Manquer de protéines s'avère mortel pour les seniors

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 17 Juin 2020 14:35

Failure to achieve proteic goals in non-critical patients increases risk of death: old discussion, ongoing problem
Nayara Cristinada Silva nutr. 2020.Nutrition Available online 16 June 2020, 110894



Highlights
• Nutritional goals for non-critical patients are rarely discussed in the literature.
• Hypocaloric and hypoproteic nutrition increases in-hospital mortality.
• Hypoproteic nutrition has a more significant impact on in-hospital mortality rates.

• Non-critical patients are sometimes neglected due to their seemingly favourable clinical condition.
• 38% of patients did not meet their recommended nutrition goals during the length of their hospital stay.

Providing adequate nutritional support for hospitalized patients continues to be a challenge. The aim of this study was to evaluate the association of energy and protein provision with in-hospital mortality in non-critically ill patients. A retrospective study (2014-2016) was performed with all patients over 18 years who were admitted to medical and surgical clinic wards and given exclusive enteral therapy. The mean of energy and protein was estimated per day and per kilogram of body mass from the enteral prescription data, over the whole period of hospitalization. A prescription mean was considered hypocaloric or hypoproteic at <20 kcal/kg/day or <0.8 g/kg/day, respectively. Of the 240 patients, 58.3% were over 60 years and 60.0% were male. The frequencies of in-hospital mortality (19.2%) and malnutrition (78.8%) were high.

The means of protein (0.75 g/kg/day) and energy (17.60 kcal/kg/day) were below the general recommendations and 37.8% did not reach a mean of 20 kcal/kg/day during the whole hospitalization period. Hypocaloric (HR: 5.78; 95%CI: 1.59–21.04) and hypoproteic nutrition (HR: 3.69; 95%CI: 1.25–10.93) were predictors of all-cause in-hospital mortality in adjusted multivariate models. However, when we adjusted the hypoprotein nutrition by energy (non-protein calories to nitrogen ratio), hypoprotein nutrition seems to maintain the increased risk of death (HR: 3.15; 95% CI: 1.04-9.53).

Hypoproteic nutrition appears to be more significant than hypocaloric nutrition in predicting all-cause in-hospital mortality.
Protocols should be implemented to ensure that target caloric and protein levels are reached as quickly as possible in order to optimize patient survival.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43257
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Manquer de protéines s'avère mortel pour les seniors

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Juin 2020 17:41

Traduction de l'étude :wink:

L'incapacité à atteindre les objectifs protéiques chez les patients non critiques augmente le risque de décès: vieille discussion, problème continu
Nayara Cristinada Silva nutr. 2020.Nutrition Disponible en ligne le 16 juin 2020, 110894


Points forts
• Les objectifs nutritionnels pour les patients non critiques sont rarement discutés dans la littérature.
• La nutrition hypocalorique et hypoprotéique augmente la mortalité hospitalière.
• La nutrition hypoprotéique a un impact plus significatif sur les taux de mortalité à l'hôpital.

• Les patients non critiques sont parfois négligés en raison de leur état clinique apparemment favorable.
• 38% des patients n'ont pas atteint leurs objectifs nutritionnels recommandés pendant la durée de leur séjour à l'hôpital.

Fournir un soutien nutritionnel adéquat aux patients hospitalisés reste un défi. Le but de cette étude était d'évaluer l'association de l'approvisionnement en énergie et en protéines avec la mortalité hospitalière chez les patients non gravement malades. Une étude rétrospective (2014-2016) a été réalisée auprès de tous les patients de plus de 18 ans admis dans les services médicaux et chirurgicaux des cliniques et bénéficiant d'une thérapie entérale exclusive. La moyenne d'énergie et de protéines a été estimée par jour et par kilogramme de masse corporelle à partir des données de prescription entérale, sur toute la période d'hospitalisation. Une moyenne de prescription a été considérée comme hypocalorique ou hypoprotéique à <20 kcal / kg / jour ou <0,8 g / kg / jour, respectivement. Sur les 240 patients, 58,3% avaient plus de 60 ans et 60,0% étaient des hommes. Les fréquences de mortalité hospitalière (19,2%) et de malnutrition (78,8%) étaient élevées.

Les moyennes de protéines (0,75 g / kg / jour) et d'énergie (17,60 kcal / kg / jour) étaient inférieures aux recommandations générales et 37,8% n'ont pas atteint une moyenne de 20 kcal / kg / jour pendant toute la période d'hospitalisation. L'hypocalorique (HR: 5,78; IC 95%: 1,59–21,04) et la nutrition hypoprotéique (HR: 3,69; IC 95%: 1,25–10,93) étaient des prédicteurs de la mortalité hospitalière toutes causes confondues dans les modèles multivariés ajustés. Cependant, lorsque nous avons ajusté la nutrition hypoprotéique en fonction de l'énergie (rapport calories non protéiques / azote), la nutrition hypoprotéique semble maintenir le risque accru de décès (HR: 3,15; IC à 95%: 1,04-9,53).

La nutrition hypoprotéique semble être plus importante que la nutrition hypocalorique pour prédire la mortalité hospitalière toutes causes confondues. Des protocoles doivent être mis en œuvre pour garantir que les niveaux cibles de calories et de protéines soient atteints le plus rapidement possible afin d'optimiser la survie des patients.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5442
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités