Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 13 Nov 2022 19:40

Traduction de l'étude :wink:

L'administration d'acides gras oméga-3 améliore les avantages de l'entraînement en résistance chez les personnes âgées
Lee, Sang-Rok Médecine et science dans le sport et l'exercice : Septembre 2022 - Volume 54 - Numéro 9S - p 303

Les huiles de poisson (FO) enrichies en acides gras polyinsaturés oméga-3 (AG n-3)
ont fait l'objet d'une grande attention en raison de leurs propriétés bénéfiques pour la santé ; cependant, leur potentiel d'amélioration des avantages de l'entraînement par des exercices de résistance (RET) n'a pas été entièrement élucidé.

OBJECTIF : Étudier les effets d'une administration d'huile de poisson pendant 12 semaines avec RET sur le taux métabolique au repos (RMR), l'oxydation du substrat et l'inflammation systémique chez des personnes âgées en bonne santé.

MÉTHODES : Vingt-huit adultes âgés en bonne santé (66,75 ± 5,49 ans) ont été assignés au hasard à l'un des trois groupes expérimentaux : 1) contrôle sédentaire (idiot), 2) RET ou 3) RET combiné avec FO (RET-FO). RET et RET-FO ont effectué des exercices progressifs, notamment lat pulldown, sitting row, biceps curl, leg press et mollet raise (2 séries de 10 répétitions : 2x/semaine pendant 12 semaines). Le groupe RET-FO a consommé des suppléments FO enrichis en AG n-3 [3 gélules par jour - 2100 mg d'acide eicosapentaénoïque et 720 mg d'acide docosahexaénoïque]. Le RMR, l'oxydation du substrat et les biomarqueurs inflammatoires plasmatiques [facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α) et interleukine-6 ​​(IL-6)] ont été évalués avant et après l'intervention. La signification statistique a été fixée à P ≤ 0,05.

RÉSULTATS : RMR augmenté en RET (+6 % ± 5,7 %) et RET-FO (+8,5 % ± 4,2 %) sans changement chez l'idiot. RET-FO a montré une augmentation de l'oxydation des acides gras (+27,2 % ± 20,8 %), mais aucun changement n'a été trouvé dans l'idiot et le RET. L'IL-6 systémique a diminué de manière significative dans le RET-FO (-41,2 % ± 20,5 %) alors qu'aucun changement n'a été observé dans l'idiot et le RET.

CONCLUSION : Nos données indiquent que RET améliore le RMR, tandis que l'administration de FO combinée à RET semble améliorer le métabolisme des graisses et améliore l'inflammation systémique
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 17 Nov 2022 12:43

Effects of an Omega-3 Supplemented, High-Protein Diet in Combination with Vibration and Resistance Exercise on Muscle Power and Inflammation in Old Adults: A Pilot Randomized Controlled Trial
by Ulrike Haß Nutrients 2022, 14(20), 4274;

Background: Inflammaging is considered to drive loss of muscle function. Omega-3 fatty acids exhibit anti-inflammatory properties. Therefore, we examined the effects of eight weeks of vibration and home-based resistance exercise combined with a whey-enriched, omega-3-supplemented diet on muscle power, inflammation and muscle biomarkers in community-dwelling old adults.

Methods: Participants were randomized to either exercise (3x/week, n = 20), exercise + high-protein diet (1.2–1.5 g/kg, n = 20), or exercise + high-protein and omega-3-enriched diet (2.2 g/day, n = 21). Muscle power (watt/m2) and chair rise test (CRT) time (s) were assessed via CRT measured with mechanography. Furthermore, leg strength (kg/m2) and fasting concentrations of inflammatory (interleukin (IL-) 6, IL-10, high-mobility group box-1 (HMGB-1)) and muscle biomarkers (insulin-like growth factor (IGF-) 1, IGF-binding protein-3, myostatin) were assessed.

Results: Sixty-one participants (70.6 ± 4.7 years; 47% men) completed the study. According to generalized linear mixed models, a high-protein diet improved leg strength and CRT time. Only IGF-1 increased with additional omega-3. Sex-specific analyses revealed that muscle power, IL-6, IL-6/IL-10 ratio, and HMGB-1 improved significantly in the male high-protein, omega-3-enriched group only.

Conclusion: Vibration and home-based resistance exercise combined with a high-protein, omega-3-enriched diet increased muscle power and reduced inflammation in old men, but not in old women. While muscle biomarkers remained unchanged, a high-protein diet combined with exercise improved leg strength and CRT time.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Nov 2022 16:39

Traduction de l'étude :wink:

Effets d'un régime riche en protéines supplémenté en oméga-3 en combinaison avec des exercices de vibration et de résistance sur la puissance musculaire et l'inflammation chez les personnes âgées : un essai pilote randomisé contrôlé
par Ulrike Haß Nutrients 2022, 14(20), 4274;

Contexte : L'inflammation est considérée comme entraînant une perte de la fonction musculaire. Les acides gras oméga-3 présentent des propriétés anti-inflammatoires. Par conséquent, nous avons examiné les effets de huit semaines d'exercices de vibration et de résistance à domicile combinés à un régime enrichi en lactosérum et en oméga-3 sur la puissance musculaire, l'inflammation et les biomarqueurs musculaires chez les personnes âgées vivant dans la communauté.

Méthodes : Les participants ont été randomisés pour faire de l'exercice (3x/semaine, n = 20), faire de l'exercice + régime riche en protéines (1,2–1,5 g/kg, n = 20) ou faire de l'exercice + régime riche en protéines et enrichi en oméga-3 (2,2 g/jour, n = 21). La puissance musculaire (watt/m2) et le temps (s) du test d'élévation de la chaise (CRT) ont été évalués par CRT mesuré par mécanographie. De plus, la force des jambes (kg/m2) et les concentrations à jeun de biomarqueurs inflammatoires (interleukine (IL-) 6, IL-10, boîte de groupe à haute mobilité 1 (HMGB-1)) et musculaires (facteur de croissance analogue à l'insuline (IGF -) 1, IGF-binding protein-3, myostatine) ont été évalués.

Résultats : Soixante et un participants (70,6 ± 4,7 ans ; 47 % d'hommes) ont terminé l'étude. Selon les modèles mixtes linéaires généralisés, un régime riche en protéines améliorait la force des jambes et le temps CRT. Seul l'IGF-1 a augmenté avec des oméga-3 supplémentaires. Des analyses spécifiques au sexe ont révélé que la puissance musculaire, l'IL-6, le rapport IL-6/IL-10 et le HMGB-1 s'amélioraient de manière significative uniquement dans le groupe masculin riche en protéines et enrichi en oméga-3.

Conclusion : Les vibrations et les exercices de résistance à domicile combinés à une alimentation riche en protéines et enrichie en oméga-3 ont augmenté la puissance musculaire et réduit l'inflammation chez les hommes âgés, mais pas chez les femmes âgées. Alors que les biomarqueurs musculaires sont restés inchangés, un régime riche en protéines combiné à de l'exercice a amélioré la force des jambes et le temps CRT.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Jan 2023 19:24

Increased Intake of Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acids Is Associated with Reduced Odds of Low Hand Grip Strength in Korean Adults
by Yoonjin Shin Nutrients 2023, 15(2), 321;

Nutritional status is thought to be one of the modifiable risk factors for muscle health. This study investigates the association between dietary omega-3 polyunsaturated fatty acids (PUFA) intake and hand grip strength (HGS) in Korean adults. The cross-sectional analysis was performed on 18,278 participants aged ≥19 years enrolled in the Korea National Health and Nutrition Examination Survey from 2016–2019.

Omega-3 PUFA consumption was positively linked to the dietary intake of nuts, fish, and shellfish in Korean adults. After adjusting for potential confounders, the results showed that increased omega-3 PUFA intake was associated with a decreased risk of low HGS (odds ratio (OR) for upper quartile (Q4) compared to Q1, men: OR = 1.42 (95% CI: 1.17–1.72), women: OR = 1.61 (1.37–1.89)). This inverse association was reported in people who did no resistance exercise or had an insufficient protein intake. In contrast, this association was not evident in adults who did resistance exercise or had sufficient protein intake. Furthermore, participants with hypertension or type 2 diabetes showed stronger associations between dietary omega-3 PUFA intake and HGS compared with other subgroups.

These results suggest that dietary omega-3 PUFA intake positively related with HGS in Korean adults.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 18 Jan 2023 09:32

Traduction de l'étude :wink:

L'apport accru d'acides gras polyinsaturés oméga-3 est associé à une probabilité réduite de faible force de préhension chez les adultes coréens
par Yoonjin Shin Nutrients 2023, 15(2), 321 ;

L'état nutritionnel est considéré comme l'un des facteurs de risque modifiables pour la santé musculaire. Cette étude examine l'association entre l'apport alimentaire en acides gras polyinsaturés oméga-3 (AGPI) et la force de préhension de la main (HGS) chez les adultes coréens. L'analyse transversale a été réalisée sur 18 278 participants âgés de 19 ans et plus inscrits à l'enquête nationale coréenne sur la santé et la nutrition de 2016 à 2019.

La consommation d'AGPI oméga-3 était positivement liée à l'apport alimentaire de noix, de poisson et de crustacés chez les adultes coréens. Après ajustement pour les facteurs de confusion potentiels, les résultats ont montré qu'une augmentation de l'apport en AGPI oméga-3 était associée à une diminution du risque de faible HGS (odds ratio (OR) pour le quartile supérieur (Q4) par rapport à Q1, hommes : OR = 1,42 (IC à 95 % : 1,17–1,72), femmes : OR = 1,61 (1,37–1,89)). Cette association inverse a été rapportée chez des personnes qui ne pratiquaient aucun exercice de résistance ou qui avaient un apport insuffisant en protéines. En revanche, cette association n'était pas évidente chez les adultes qui faisaient des exercices de résistance ou qui avaient un apport suffisant en protéines. De plus, les participants souffrant d'hypertension ou de diabète de type 2 ont montré des associations plus fortes entre l'apport alimentaire en AGPI oméga-3 et le SGH par rapport aux autres sous-groupes.

Ces résultats suggèrent que l'apport alimentaire en AGPI oméga-3 est positivement lié au HGS chez les adultes coréens.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 19 Fév 2023 12:56

Plasma omega-3 fatty acids are positively associated with appendicular muscle mass index only in adults with low protein intake: Results from NHANES 2011–2012
Flávia M.S. de Branco Clinical Nutrition Volume 42, Issue 2, February 2023, Pages 76-82

Background
Omega-3 (ω-3) fatty acids may indirectly increase muscle protein synthesis making the muscle more sensitive to amino acids uptake; therefore, ω-3 could promote benefits on muscle mass mainly when protein intake is low. However, no study has evaluated the association between ω-3 fatty acids and muscle mass according to protein intake.

Aim
To evaluate the association between plasma ω-3 fatty acids and appendicular muscle mass index (AMMI) in adults according to the protein intake.

Methods
A cross-sectional study was performed evaluating 1037 individuals aged 20–59 years from a sub-sample of the National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) 2011–2012. Gas chromatography-mass spectrometry method was used to assess plasma ω-3 fatty acids. The lean mass was evaluated by dual-energy x-ray absorptiometry (DXA) and AMMI (kg/m2) was calculated by appendicular lean mass (kg) divided by height squared. The evaluation of protein intake was performed using two 24-h dietary recalls. Linear regression analysis was performed to assess the association of total plasma ω-3, docosahexaenoic acid (DHA), eicosapentaenoic acid (EPA), alpha-linolenic acid (ALA), and EPA plus DHA with AMMI according to protein intake (<0.8; ≥0.8; ≥0.8 - <1.2; ≥1.2 - <1.6; and ≥1.6 g/kg/d).

Results
Total plasma ω-3 (β = 0.0030; CI = 0.0013–0.0046; p = 0.002), ALA (β = 0.0063; CI = 0.0020–0.0107; p = 0.008), EPA (β = 0.0073; CI = 0.0005–0.0142, p = 0.037), DHA (β = 0.0057; CI = 0.0022–0.0093; p = 0.004) and EPA + DHA (β = 0.0040; CI = 0.0010–0.0071; p = 0.013) were positively associated with AMMI in individuals with low protein intake (<0.8 g/kg). However, no association was observed in individuals with protein intake higher than 0.8 g/kg.

Conclusion
Plasma ω-3 fatty acids were positively associated with AMMI only in individuals with low protein intake.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Fév 2023 21:00

Traduction de l'étude :wink:

Les acides gras oméga-3 plasmatiques sont positivement associés à l'indice de masse musculaire appendiculaire uniquement chez les adultes ayant un faible apport en protéines : résultats de la NHANES 2011-2012
Flavia M.S. de Branco Clinical Nutrition Volume 42, Numéro 2, Février 2023, Pages 76-82

Arrière-plan
Les acides gras oméga-3 (ω-3) peuvent augmenter indirectement la synthèse des protéines musculaires, rendant le muscle plus sensible à l'absorption des acides aminés ; par conséquent, ω-3 pourrait favoriser les bénéfices sur la masse musculaire principalement lorsque l'apport en protéines est faible. Cependant, aucune étude n'a évalué l'association entre les acides gras ω-3 et la masse musculaire en fonction de l'apport en protéines.

But
Évaluer l'association entre les acides gras ω-3 plasmatiques et l'indice de masse musculaire appendiculaire (AMMI) chez l'adulte en fonction de l'apport en protéines.

Méthodes
Une étude transversale a été réalisée évaluant 1037 personnes âgées de 20 à 59 ans à partir d'un sous-échantillon de l'enquête nationale sur la santé et la nutrition (NHANES) 2011-2012. La méthode de chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse a été utilisée pour évaluer les acides gras ω-3 plasmatiques. La masse maigre a été évaluée par absorptiométrie biénergétique à rayons X (DXA) et l'AMMI (kg/m2) a été calculée par la masse maigre appendiculaire (kg) divisée par la taille au carré. L'évaluation de l'apport protéique a été réalisée à l'aide de deux rappels alimentaires de 24h. Une analyse de régression linéaire a été effectuée pour évaluer l'association de l'ω-3 plasmatique total, de l'acide docosahexaénoïque (DHA), de l'acide eicosapentaénoïque (EPA), de l'acide alpha-linolénique (ALA) et de l'EPA plus DHA avec l'AMMI en fonction de l'apport en protéines (<0,8 ; ≥0,8 ; ≥0,8 - <1,2 ; ≥1,2 - <1,6 ; et ≥1,6 g/kg/j).

Résultats
ω-3 plasmatique total (β = 0,0030 ; IC = 0,0013–0,0046 ; p = 0,002), ALA (β = 0,0063 ; IC = 0,0020–0,0107 ; p = 0,008), EPA (β = 0,0073 ; IC = 0,0005–0,0142, p = 0,037), DHA (β = 0,0057 ; IC = 0,0022–0,0093 ; p = 0,004) et EPA + DHA (β = 0,0040 ; IC = 0,0010–0,0071 ; p = 0,013) étaient positivement associés à l'AMMI chez les personnes à faible teneur en protéines ingéré (<0,8 g/kg). Cependant, aucune association n'a été observée chez les individus ayant un apport en protéines supérieur à 0,8 g/kg.

Conclusion
Les acides gras ω-3 plasmatiques n'étaient positivement associés à l'AMMI que chez les individus ayant un faible apport en protéines.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 23 Fév 2023 12:44

Effects of Polyunsaturated Fatty Acids on Colorectal Cancer Patients: A Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials
Lingna Li Nutrition and Cancer Volume 75, 2023 - Issue 2

This study aimed to investigate the effects of polyunsaturated fatty acids (PUFAs) on patients with colorectal cancer (CRC). Electronic databases such as PubMed and Web of Science were searched. Studies on the application of PUFAs in patients with CRC, published up to January 2022, were conducted. Twelve studies involving 702 CRC patients were included. For patients undergoing surgery, subgroup analyses indicated that preoperative supplementation with PUFAs improved total postoperative infectious complications (RR: 0.37, p = 0.02). Furthermore, the supplementation of PUFAs in preoperative (WMD: −2.27, p < 0.001) and postoperative (WMD: −2.66, p = 0.01) groups was effective in shortening the postoperative hospital stay for patients with CRC. Tumor necrosis factor-α (TNF-α) (SMD: −0.56, p = 0.007) and interleukin-6 (IL-6) (SMD: −0.54, p = 0.004) levels were lower in all CRC patients receiving PUFAs intervention than in the control group. Moreover, supplementation with PUFAs in chemotherapy patients significantly increased albumin (WMD: 0.48, p = 0.03) and decreased C-reactive protein (CRP) (WMD: −6.12, p = 0.02) compared to the control group.

This study demonstrated that PUFAs intervention could diminish the total postoperative infection complications of CRC patients, shorten the postoperative hospital stay, and reduce inflammation.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 24 Fév 2023 07:26

Intake of omega-3 polyunsaturated fatty acids and fish associated with prevalence of low lean mass and muscle mass among older women: Analysis of Korea National Health and Nutrition Examination Survey, 2008-2011
Yeji Kim Front. Nutr., 21 February 2023

The effects of dietary n-3 PUFA and fish on the risk of sarcopenia and muscle mass remain unclear. The present study investigated the hypothesis that intake of n-3 PUFA and fish is negatively associated with the prevalence of low lean mass (LLM) and positively correlated with muscle mass in older adults. Data from the Korea National Health and Nutrition Examination Survey, 2008-2011, 1,620 men and 2,192 women aged over 65 years were analyzed. LLM was defined as appendicular skeletal muscle mass divided by body mass index < 0.789 kg for men and <0.512 kg for women. Women and men with LLM consumed less eicosapentaenoic acid (EPA) docosahexaenoic acid (DHA) and fish. In women, but not men, the prevalence of LLM was associated with the intake of EPA and DHA (odds ratio, 0.65; 95% confidence interval, 0.48-0.90; p = 0.002) and fish (odds ratio, 0.59; 95% confidence interval, 0.42-0.82; p < 0.001). Muscle mass was also positively associated with the intake of EPA, DHA (p = 0.026), and fish (p = 0.005) in women, but not men. α-Linolenic acid intake was not associated with the prevalence of LLM and was not correlated with muscle mass.

The findings suggest that consumption of EPA, DHA, and fish are negatively associated with the prevalence of LLM, and positively correlated with muscle mass in Korean older women, but not in older men.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Fév 2023 09:00

Traduction de l'étude :wink:

Consommation d'acides gras polyinsaturés oméga-3 et de poisson associée à la prévalence d'une faible masse maigre et musculaire chez les femmes âgées : analyse de l'enquête nationale coréenne sur la santé et la nutrition, 2008-2011
Front Yeji Kim. Nutr., 21 février 2023

Les effets des AGPI n-3 alimentaires et du poisson sur le risque de sarcopénie et la masse musculaire restent incertains. La présente étude a examiné l'hypothèse selon laquelle la consommation d'AGPI n-3 et de poisson est négativement associée à la prévalence d'une faible masse maigre (LLM) et positivement corrélée à la masse musculaire chez les personnes âgées. Les données de l'enquête nationale coréenne sur la santé et la nutrition, 2008-2011, 1 620 hommes et 2 192 femmes âgés de plus de 65 ans ont été analysées. Le LLM a été défini comme la masse musculaire squelettique appendiculaire divisée par l'indice de masse corporelle < 0,789 kg pour les hommes et < 0,512 kg pour les femmes. Les femmes et les hommes atteints de LLM consommaient moins d'acide eicosapentaénoïque (EPA), d'acide docosahexaénoïque (DHA) et de poisson. Chez les femmes, mais pas chez les hommes, la prévalence de LLM était associée à la consommation d'EPA et de DHA (rapport de cotes, 0,65 ; intervalle de confiance à 95 %, 0,48-0,90 ; p = 0,002) et de poisson (rapport de cotes, 0,59 ; confiance à 95 % intervalle, 0,42-0,82 ; p < 0,001). La masse musculaire était également positivement associée à la consommation d'EPA, de DHA (p = 0,026) et de poisson (p = 0,005) chez les femmes, mais pas chez les hommes. L'apport d'acide α-linolénique n'était pas associé à la prévalence de LLM et n'était pas corrélé à la masse musculaire.

Les résultats suggèrent que la consommation d'EPA, de DHA et de poisson est négativement associée à la prévalence de LLM et positivement corrélée à la masse musculaire chez les femmes âgées coréennes, mais pas chez les hommes âgés.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Juin 2023 12:31

The Effects of Vitamin D Supplementation on Musculoskeletal Health: The VITAL and DO-Health Trials
Meryl S LeBoff, The Journals of Gerontology: Series A, Volume 78, Issue Supplement_1, June 2023, Pages 73–78,

Previous clinical trials and systematic reviews on the effects of supplemental vitamin D on musculoskeletal outcomes are conflicting. In this paper, we review the literature and summarize the effects of a high daily dose of 2 000 IU vitamin D on musculoskeletal outcomes in generally healthy adults, in men (≥50 years) and women (≥55 years) in the 5.3-year US VITamin D and OmegA-3 TriaL (VITAL) trial (n = 25 871) and women and men (≥70 years) in the 3-year European DO-HEALTH trial (n = 2 157). These studies found no benefit of 2 000 IU/d of supplemental vitamin D on nonvertebral fractures, falls, functional decline, or frailty. In VITAL, supplementation with 2 000 IU/d of vitamin D did not reduce the risk of total or hip fractures. In a subcohort of VITAL, supplemental vitamin D did not improve bone density or structure (n = 771) or physical performance measures (n = 1 054).

In DO-HEALTH, which investigated additive benefits of vitamin D with omega-3 and a simple home exercise program, the 3 treatments combined showed a significant 39% decreased odds of becoming prefrail compared to the control. The mean baseline 25(OH)D levels were 30.7 ± 10 ng/mL in VITAL and 22.4 ± 8.0 ng/mL in DO-HEALTH and increased to 41.2 ng/mL and 37.6 ng/mL in the vitamin D treatment groups, respectively. In generally healthy and vitamin D-replete older adults not preselected for vitamin D deficiency or low bone mass or osteoporosis, 2 000 IU/d of vitamin D had no musculoskeletal health benefits. These findings may not apply to individuals with very low 25(OH)D levels, gastrointestinal disorders causing malabsorption, or those with osteoporosis.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 20 Juin 2023 16:55

Traduction de l'étude :wink:

Les effets de la supplémentation en vitamine D sur la santé musculo-squelettique : les essais VITAL et DO-Health
Meryl S LeBoff, The Journals of Gerontology: Series A, Volume 78, Issue Supplement_1, June 2023, Pages 73–78,

Les essais cliniques antérieurs et les revues systématiques sur les effets de la supplémentation en vitamine D sur les résultats musculo-squelettiques sont contradictoires. Dans cet article, nous passons en revue la littérature et résumons les effets d'une dose quotidienne élevée de 2 000 UI de vitamine D sur les résultats musculo-squelettiques chez des adultes généralement en bonne santé, chez les hommes (≥ 50 ans) et les femmes (≥ 55 ans) au cours de la période de 5,3 ans. Essai américain VITAmin D and OmegA-3 TriaL (VITAL) (n = 25 871) et femmes et hommes (≥ 70 ans) dans l'essai européen DO-HEALTH de 3 ans (n = 2 157). Ces études n'ont trouvé aucun bénéfice de 2 000 UI/j de supplémentation en vitamine D sur les fractures non vertébrales, les chutes, le déclin fonctionnel ou la fragilité. Dans VITAL, une supplémentation avec 2 000 UI/j de vitamine D n'a pas réduit le risque de fracture totale ou de fracture de la hanche. Dans une sous-cohorte de VITAL, la supplémentation en vitamine D n'a pas amélioré la densité ou la structure osseuse (n = 771) ou les mesures de la performance physique (n = 1 054).

Dans DO-HEALTH, qui a étudié les avantages additifs de la vitamine D avec les oméga-3 et un simple programme d'exercices à domicile, les 3 traitements combinés ont montré une diminution significative de 39 % des risques de devenir préfrêle par rapport au groupe témoin. Les niveaux initiaux moyens de 25(OH)D étaient de 30,7 ± 10 ng/mL dans VITAL et de 22,4 ± 8,0 ng/mL dans DO-HEALTH et ont augmenté à 41,2 ng/mL et 37,6 ng/mL dans les groupes de traitement à la vitamine D, respectivement. Chez les personnes âgées généralement en bonne santé et riches en vitamine D non présélectionnées pour une carence en vitamine D ou une faible masse osseuse ou une ostéoporose, 2 000 UI/j de vitamine D n'ont eu aucun effet bénéfique sur la santé musculo-squelettique. Ces résultats peuvent ne pas s'appliquer aux personnes ayant de très faibles niveaux de 25(OH)D, des troubles gastro-intestinaux entraînant une malabsorption ou celles souffrant d'ostéoporose.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Précédente

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités