Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La quarantaine a augmenté les mauvaises habitudes santé

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La quarantaine a augmenté les mauvaises habitudes santé

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Juin 2020 11:58

Dietary Choices and Habits during COVID-19 Lockdown: Experience from Poland
by Aleksandra Sidor Nutrients 2020, 12(6), 1657;

The outbreak of coronavirus disease (COVID-19) in late December 2019 in China, which later developed into a pandemic, has forced different countries to implement strict sanitary regimes and social distancing measures. Globally, at least four billion people were under lockdown, working remotely, homeschooling children, and facing challenges coping with quarantine and the stressful events. The present cross-sectional online survey of adult Poles (n = 1097), conducted during a nationwide quarantine, aimed to assess whether nutritional and consumer habits have been affected under these conditions.

Over 43.0% and nearly 52% reported eating and snacking more, respectively, and these tendencies were more frequent in overweight and obese individuals.

Almost 30% and over 18% experienced weight gain (mean ± SD 3.0 ± 1.6 kg) and loss (−2.9 ± 1.5 kg), respectively. Overweight, obese, and older subjects (aged 36–45 and >45) tended to gain weight more frequently, whereas those with underweight tended to lose it further.

Increased BMI was associated with less frequent consumption of vegetables, fruit, and legumes during quarantine, and higher adherence to meat, dairy, and fast-foods. An increase in alcohol consumption was seen in 14.6%, with a higher tendency to drink more found among alcohol addicts. Over 45% of smokers experienced a rise in smoking frequency during the quarantine. The study highlights that lockdown imposed to contain an infectious agent may affect eating behaviors and dietary habits, and advocates for organized nutritional support during future epidemic-related quarantines, particularly for the most vulnerable groups, including overweight and obese subjects.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La quarantaine a augmenté les mauvaises habitudes santé

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Juin 2020 11:59

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La quarantaine a augmenté les mauvaises habitudes santé

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Juin 2020 16:01

Traduction de l'étude :wink:

Choix et habitudes alimentaires pendant le verrouillage de COVID-19: expérience de la Pologne
par Aleksandra Sidor Nutrients 2020, 12 (6), 1657;

L'épidémie de coronavirus (COVID-19) fin décembre 2019 en Chine, qui s'est transformée par la suite en pandémie, a contraint différents pays à appliquer des régimes sanitaires stricts et des mesures de distanciation sociale. À l'échelle mondiale, au moins quatre milliards de personnes étaient en détention préventive, travaillaient à distance, scolarisaient des enfants à domicile et faisaient face à des défis pour faire face à la quarantaine et aux événements stressants. La présente enquête transversale en ligne des Polonais adultes (n = 1097), menée pendant une quarantaine nationale, visait à évaluer si les habitudes nutritionnelles et de consommation ont été affectées dans ces conditions.

Plus de 43,0% et près de 52% ont déclaré manger et grignoter davantage, respectivement, et ces tendances étaient plus fréquentes chez les personnes en surpoids et obèses.

Près de 30% et plus de 18% ont connu une prise de poids (moyenne ± écart-type 3,0 ± 1,6 kg) et une perte (−2,9 ± 1,5 kg), respectivement. Les sujets en surpoids, obèses et plus âgés (36 à 45 ans et> 45 ans) avaient tendance à prendre du poids plus fréquemment, tandis que ceux souffrant d'insuffisance pondérale avaient tendance à le perdre davantage.

L'IMC accru était associé à une consommation moins fréquente de légumes, de fruits et de légumineuses pendant la quarantaine et à une plus grande adhésion à la viande, aux produits laitiers et aux fast-foods. Une augmentation de la consommation d'alcool a été observée dans 14,6%, avec une tendance plus élevée à boire davantage chez les toxicomanes. Plus de 45% des fumeurs ont connu une augmentation de la fréquence du tabagisme pendant la quarantaine
. L'étude souligne que le verrouillage imposé pour contenir un agent infectieux peut affecter les comportements alimentaires et les habitudes alimentaires, et plaide pour un soutien nutritionnel organisé lors des futures quarantaines liées à l'épidémie, en particulier pour les groupes les plus vulnérables, notamment les sujets en surpoids et obèses.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 6801
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La quarantaine a augmenté les mauvaises habitudes santé

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Juin 2020 12:36

Effects of COVID‐19 Lockdown on Lifestyle Behaviors in Children with Obesity Living in Verona, Italy: A Longitudinal Study
Angelo Pietrobelli Obesity 30 April 2020

Objective
To test the hypothesis that youths with obesity, when removed from structured school activities and confined to their homes during the COVID‐19 pandemic, will display unfavorable trends in lifestyle behaviors.

Methods
The sample included 41 children and adolescents with obesity participating in a longitudinal observational study located in Verona, Italy. Lifestyle information including diet, activity, and sleep behaviors were collected at baseline and three weeks into the national lockdown during which home confinement was mandatory. Changes in outcomes over the two study time points were evaluated for significance using paired t‐tests.

Results
There were no changes in reported vegetable intake; fruit intake increased (p=0.055) during the lockdown. By contrast, potato chip, red meat, and sugary drink intakes increased significantly during the lockdown (p‐value range, 0.005 to <0.001). Time spent in sports activities decreased (X±SD) by 2.30±4.60 hours/week (p=0.003) and sleep time increased by 0.65±1.29 hours/day (p=0.003). Screen time increased by 4.85±2.40 hours/day (p<0.001).

Conclusions
Recognizing these adverse collateral effects of the COVID‐19 pandemic lockdown is critical in avoiding depreciation of weight control efforts among youths afflicted with excess adiposity. Depending on duration, these untoward lockdown effects may have a lasting impact on a child’s or adolescent’s adult adiposity level.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La quarantaine a augmenté les mauvaises habitudes santé

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 8 Juin 2020 16:53

Traduction de l'étude :wink:

Effets du verrouillage COVID ‐ 19 sur les comportements de vie chez les enfants obèses vivant à Vérone, Italie: une étude longitudinale
Angelo Pietrobelli Obesity 30 avril 2020

Objectif
Pour tester l'hypothèse selon laquelle les jeunes obèses, lorsqu'ils sont retirés des activités scolaires structurées et confinés à leur domicile pendant la pandémie de COVID ‐ 19, afficheront des tendances défavorables dans les comportements de style de vie.

Les méthodes
L'échantillon comprenait 41 enfants et adolescents obèses participant à une étude d'observation longitudinale située à Vérone, en Italie. Des informations sur le mode de vie, y compris le régime alimentaire, l'activité et les comportements de sommeil, ont été collectées au départ et trois semaines après le verrouillage national pendant lequel le confinement à domicile était obligatoire. Les changements dans les résultats au cours des deux points temporels de l'étude ont été évalués pour leur signification à l'aide de tests t appariés.

Résultats
Il n'y a eu aucun changement dans la consommation de légumes déclarée; la consommation de fruits a augmenté (p = 0,055) pendant le verrouillage. En revanche, les apports de croustilles, de viande rouge et de boissons sucrées ont augmenté de manière significative pendant le verrouillage (plage de valeurs de p, 0,005 à <0,001). Le temps consacré aux activités sportives a diminué (X ± ET) de 2,30 ± 4,60 heures / semaine (p = 0,003) et le temps de sommeil a augmenté de 0,65 ± 1,29 heures / jour (p = 0,003). Le temps d'écran a augmenté de 4,85 ± 2,40 heures / jour (p <0,001).

Conclusions
Il est essentiel de reconnaître ces effets collatéraux négatifs du verrouillage de la pandémie de COVID ‐ 19 pour éviter la dépréciation des efforts de contrôle du poids chez les jeunes atteints d'adiposité excessive. Selon la durée, ces effets de verrouillage fâcheux peuvent avoir un impact durable sur le niveau d'adiposité d'un enfant ou d'un adolescent.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 6801
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités