Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Quels effets secondaires de méga-doses d'arginine?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Quels effets secondaires de méga-doses d'arginine?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 6 Sep 2015 14:21

Quels effets secondaires de méga-doses d'arginine chez le rat: plus de muscle, moins de gras!

Safety of long-term dietary supplementation with l-arginine in rats
Amino Acids September 2015, Volume 47, Issue 9, pp 1909-1920 Ying Yang

This study was conducted with rats to determine the safety of long-term dietary supplementation with l-arginine. Beginning at 6 weeks of age, male and female rats were fed a casein-based semi-purified diet containing 0.61 % l-arginine and received drinking water containing l-arginine-HCl (0, 1.8, or 3.6 g l-arginine/kg body-weight/day; n = 10/group). These supplemental doses of l-arginine were equivalent to 0, 286, and 573 mg l-arginine/kg body-weight/day, respectively, in humans.

After a 13-week supplementation period, blood samples were obtained from rats for biochemical analyses. Supplementation with l-arginine increased plasma concentrations of arginine, ornithine, proline, homoarginine, urea, and nitric oxide metabolites without affecting those for lysine, histidine, or methylarginines, while reducing plasma concentrations of ammonia, glutamine, free fatty acids, and triglycerides.

l-Arginine supplementation enhanced protein gain and reduced white-fat deposition in the body. Based on general appearance, feeding behavior, and physiological parameters, all animals showed good health during the entire experimental period; Plasma concentrations of all measured hormones (except leptin) did not differ between control and arginine-supplemented rats. l-Arginine supplementation reduced plasma levels of leptin. Additionally, l-arginine supplementation increased l-arginine:glycine amidinotransferase activity in kidneys but not in the liver or small intestine, suggesting tissue-specific regulation of enzyme expression by l-arginine.

Collectively, these results indicate that dietary supplementation with l-arginine (e.g., 3.6 g/kg body-weight/day) is safe in rats for at least 91 days. This dose is equivalent to 40 g l-arginine/kg body-weight/day for a 70-kg person. Our findings help guide clinical studies to determine the safety of long-term oral administration of l-arginine to humans.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43272
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Quels effets secondaires de méga-doses d'arginine?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 6 Sep 2015 14:30

10 g d'arginine par jour sont très bien tolérés chez le senior et chez l'enfant

Effects of chronic oral l-arginine administration on the l-arginine/NO pathway in patients with peripheral arterial occlusive disease or coronary artery disease: l-Arginine prevents renal loss of nitrite, the major NO reservoir
Jessica Y. Schneider Amino Acids September 2015, Volume 47, Issue 9, pp 1961-1974

Despite saturation of nitric oxide (NO) synthase (NOS) by its substrate l-arginine (Arg), oral and intravenous supplementation of Arg may enhance NO synthesis, a phenomenon known as “The l-arginine paradox”. Yet, Arg is not only a source of NO, but is also a source for guanidine-methylated (N G) arginine derivatives which are all inhibitors of NOS activity. Therefore, Arg supplementation may not always result in enhanced NO synthesis. Concomitant synthesis of N G-monomethyl arginine (MMA), N G,N G-dimethylarginine (asymmetric dimethylarginine, ADMA) and N G,N G´-dimethylarginine (symmetric dimethylarginine, SDMA) from supplemented Arg may outweigh and even outbalance the positive effects of Arg on NO. Another possible, yet little investigated effect of Arg supplementation may be alteration of renal function, notably the influence on the excretion of nitrite in the urine. Nitrite is the autoxidation product of NO and the major reservoir of NO in the circulation.

Nitrite and Arg are reabsorbed in the proximal tubule of the nephron and this reabsorption is coupled, at least in part, to the renal carbonic anhydrase (CA) activity. In the present placebo-controlled studies, we investigated the effect of chronic oral Arg supplementation of 10 g/day for 3 or 6 months in patients suffering from peripheral arterial occlusive disease (PAOD) or coronary artery disease (CAD) on the urinary excretion of nitrite relative to nitrate. We determined the urinary nitrate-to-nitrite molar ratio (UNOxR), which is a measure of nitrite-dependent renal CA activity before and after oral intake of Arg or placebo by the patients. The UNOxR was also determined in 6 children who underwent the Arg test, i.e., intravenous infusion of Arg (0.5 g Arg/kg bodyweight) for 30 min. Arg was well tolerated by the patients of the three studies. Oral Arg supplementation increased Arg (plasma and urine) and ADMA (urine) concentrations. No appreciable changes were seen in NO (in PAOD and CAD) and prostacyclin and thromboxane synthesis (in PAOD). In the PAOD study, UNOxR did not change in the Arginine group (480 ± 51 vs 486 ± 50), but fell in the Placebo group (422 ± 67 vs 332 ± 42, P = 0.025). In the CAD study, UNOxR did not change significantly in the Arginine group (518 ± 77 at start vs 422 ± 40 after 3 months vs 399 ± 66 after 6 months), but fell in the Placebo group (524 ± 69 vs 302 ± 36 vs 285 ± 31; P = 0.025 for 0 vs 3 months). Infusion of Arg tended to decrease the UNOxR in the children (317 ± 41 vs 208 ± 16, P = 0.06).

We propose that oral long-term Arg supplementation prevents loss of NO bioactivity by saving nitrite. The optimum Arg dose needs to be elaborated and is likely to be less than 10 g per day in adults. Orally and intravenously administered arginine was well tolerated by the elderly patients and young children, respectively.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43272
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Quels effets secondaires de méga-doses d'arginine?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Sep 2015 18:06

Traduction de l’étude :wink:

La sécurité alimentaire lors d’une supplémentation sur le long terme en L-arginine chez les rats.
Acides aminés Septembre 2015, Volume 47, Issue 9, pp 1909-1920 Ying Yang

Cette étude menée afin de déterminer l'innocuité de la supplémentation alimentaire sur le long terme avec la L-arginine. En commençant chez des rats âgés de 6 semaines, ceux-ci ont été nourris avec un régime à base de caséine contenant 0,61% de L-arginine et les rats ont reçus également de l'eau potable contenant de la L-arginine-HCl (0, 1,8, ou 3,6 g de L-arginine / kg de poids corporel / jour; n = 10 / groupe). Ces doses supplémentaires de l-arginine sont équivalents à 0, 286, 573 mg et la L-arginine / kg de poids corporel / jour, respectivement, chez les humains.

Après une période de supplémentation de 13 semaines, des échantillons de sang ont été obtenus à partir de rats pour des analyses biochimiques. La supplémentation en L-arginine a provoqué une augmentation des concentrations plasmatiques de l'arginine, l'ornithine, la proline, l'homo arginine, l'urée, et des métabolites d'oxyde nitrique sans affecter l’arginine, lysine, l'histidine, ou de méthyle, tout en réduisant les concentrations plasmatiques de l'ammoniaque, la glutamine, acides gras libres et des triglycérides.

La supplémentation en L-arginine est renforcée par les protéines et réduit les dépôts de graisse dans le corps. Basé sur l'apparence générale, le comportement alimentaire, et les paramètres physiologiques, tous les animaux ont montré une bonne santé durant la période expérimentale ; Les concentrations plasmatiques de toutes les hormones mesurées (sauf la leptine) n'a fait aucune distinction entre les rats témoins et ceux avec l'arginine. La L-arginine en supplémentation a réduit la leptine. Par ailleurs, la supplémentation en L-arginine L-arginine accrue: l’Activité amidinotransférase dans les reins, mais pas dans le foie ou l'intestin grêle, ce qui suggère la régulation tissu-spécifique de l'expression de l'enzyme L-arginine.

Collectivement, les résultats indiquent que la supplémentation alimentaire avec la L-arginine (par exemple, 3,6 g / kg de poids corporel / jour) est sans danger chez des rats pendant au moins 91 jours. Cette dose est équivalente à 40 g de L-arginine / kg de poids corporel / jour pour une personne de 70 kg. Nos résultats contribuent à orienter les études cliniques pour déterminer l'innocuité de l'administration par voie orale à long terme de la L-arginine pour les humains.


Traduction de l’étude :wink:

Les effets de l’administration chronique par voie orale de L-arginine sur la voie L-arginine / NO chez des patients atteints d’ occlusion artérielle périphérique ou une maladie coronarienne: la L-arginine empêche la perte rénale de nitrite, le principal réservoir en NO.
Jessica Y. Schneider Amino Acids Septembre 2015, Volume 47, Issue 9, pp 1961-1974

Malgré la saturation en oxyde nitrique (NO) synthase (NOS) par ses substrats L-arginine (Arg), la supplémentation orale et en intraveineuse en Arg peut augmenter la synthèse de NO, un phénomène connu sous le nom "La L-arginine paradoxe». Pourtant, Arg est non seulement une source de NO, mais est aussi une source pour les produits dérivés (NG) arginine guanidine-méthylé qui sont tous des inhibiteurs de l'activité de NOS. DONC, la supplémentation en Arg ne donne pas lieu à une synthèse en NO améliorée. La synthèse concomitante en N G-monométhyl arginine (MMA), NG, N G-diméthylarginine (diméthylarginine asymétrique, ADMA) et NG, NG'-diméthylarginine (diméthylarginine symétrique, SDMA) à partir d’Arg peut être plus important que les effets positifs de Arg sur NO. Un autre effet de la supplémentation en Arg , mais peu d'enquête sur une altération de la fonction rénale n’ont été menées, notamment l'influence sur l'excrétion de nitrites dans l'urine. Le nitrite est le produit d'auto-oxydation de NO et le principal réservoir de NO dans la circulation.

Nitrites et Arg sont réabsorbés dans le tubule proximal du néphron et cette réabsorption est couplé, au moins en partie, à l'activité rénale d’anhydrase carbonique (CA). Dans les présentes études contrôlées par un placebo, nous avons étudié l'effet d’une supplémentation chronique en Arg orale de 10 g / jour pendant 3 ou 6 mois chez les patients souffrant de la maladie d’occlusion artérielle périphérique (AOMI) ou une maladie coronarienne (CAD) sur l'excrétion urinaire de nitrite par rapport aux nitrates. Nous avons déterminé le ratio urinaire de nitrate à nitrite molaire (UNOxR), qui est une mesure de l'activité de CA rénale nitrite dépendante après la prise orale d'Avant en Arg ou un placebo par les patients. Le UNOxR a été déterminé chez 6 enfants qui ont subi le test en Arg, à savoir, une perfusion intraveineuse de Arg (0,5 g Arg / kg de poids corporel) pendant 30 min. Arg a été bien toléré par les patients des trois études. La supplémentation orale accrue en Arg (plasma et l'urine) et l'ADMA (urine). Pas de changements notables n’ont été observés dans NO (AOMI et en CAD) et de la prostacycline et de la synthèse de la thromboxane (en AOMI). Dans l'étude de l'AOMI, UNOxR n'a pas changé dans le groupe arginine (480 ± 51 vs 486 ± 50), mais a diminué dans le groupe placebo (422 ± 67 vs 332 ± 42, P = 0,025). Dans l'étude de CAO, UNOxR n'a pas changé de manière significative dans le groupe arginine (518 ± 77 au début vs 422 ± 40 après 3 mois vs 399 ± 66 après 6 mois), mais a diminué dans le groupe placebo (524 ± 69 vs 302 ± 36 vs 285 ± 31; P = 0,025 pour 0 vs 3 mois). L’infusion de Arg tendait à diminuer l'UNOxR chez les enfants (317 ± 41 vs 208 ± 16, P = 00:06).

Nous proposons une supplémentation orale sur le long terme orale en Arg empêche la perte en bioactivité du NO en épargnant les nitrites. La dose optimale Arg doit être élaborée et est susceptible d'être inférieure à 10 g par jour chez l'adulte. L’arginine administré oralement par voie intraveineuse a été bien toléré par les patients âgés et les jeunes enfants, respectivement.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5455
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 6 invités