Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation ?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 18 Juil 2021 12:52

The Efficacy Of Combining Sodium Bicarbonate And Glycerol Ingestion For The Purposes Of Hyperhydration
Siegler, Jason C. Medicine & Science in Sports & Exercise: August 2021 - Volume 53 - Issue 8S - p 350

PURPOSE: To characterize the fluid retention characteristics and gastrointestinal discomfort when combining sodium bicarbonate (NaHCO3) and glycerol to determine the efficacy of this combination as a pre-exercise hyperhydrating agent.

METHODS: Ten (n = 10) participants completed three randomized trials each separated by one week. For each trial, participants reported to the laboratory in an overnight fasted and rested condition. A baseline measurement of urine (volume, USG), body mass (BM) and a capillary blood (bicarbonate (HCO3), haemoglobin (Hb) and haematocrit (Hct)) was collected prior to initial ingestion of their respective condition (control: 25 ml/kg artificially sweetened water; NaHCO3 (B): 25 ml/kg artificially sweetened water +0.3 g/kg NaHCO3; NaHCO3 + glycerol (BG): 25 ml/kg artificially sweetened water +0.3 g/kg NaHCO3 + 1.2 ml/kg glycerine). The fluid loads were consumed in 4 aliquots at t = 0, 20, 40 and 60 min and consumed within 5 minutes. At 60 min intervals (180 min total), participants were asked to provide a urine sample, BM and blood samples.

RESULTS: Urine volume was highest over the 3-hour period in the control vs B and BG conditions (p > 0.05). USG initially declined in all conditions (until 60 min), then increased in a similar pattern whereby BG was higher (1.016) than G (1.012), and G was higher than control (1.006) at 180 min. Unsurprisingly, HCO3 was elevated in both B (29.3 ± 0.4 mmol/L) and BG (28.2 ± 0.5 mmol/L) conditions compared to control (24.3 ± 0.6 mmol/L). Hb declined as a function of time in all conditions (p < 0.05), whereby Hct did not change significantly over the 180 min period (p > 0.05).

CONCLUSIONS: These preliminary data suggest NaHCO3 + glycerol induces the greatest amount of water retention, however NaHCO3 alone may also induce a significant hyperhydration when compared to water alone.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Juil 2021 14:50

Traduction de l'étude :wink:

L'efficacité de la combinaison de l'ingestion de bicarbonate de sodium et de glycérol à des fins d'hyperhydratation
Siegler, Jason C. Médecine et science dans le sport et l'exercice : août 2021 - Volume 53 - Numéro 8S - p 350

OBJECTIF : Caractériser les caractéristiques de rétention d'eau et l'inconfort gastro-intestinal lors de l'association de bicarbonate de sodium (NaHCO3) et de glycérol afin de déterminer l'efficacité de cette combinaison en tant qu'agent hyperhydratant avant l'exercice.

MÉTHODES : Dix (n = 10) participants ont terminé trois essais randomisés séparés d'une semaine chacun. Pour chaque essai, les participants se sont présentés au laboratoire dans un état de jeûne et de repos pendant la nuit. Une mesure de base de l'urine (volume, USG), de la masse corporelle (BM) et d'un sang capillaire (bicarbonate (HCO3), hémoglobine (Hb) et hématocrite (Hct)) a été recueillie avant l'ingestion initiale de leur état respectif (contrôle : 25 ml/kg eau édulcorée ; NaHCO3 (B) : 25 ml/kg eau édulcorée +0,3 g/kg NaHCO3 ; NaHCO3 + glycérol (BG) : 25 ml/kg eau édulcorée +0,3 g/kg NaHCO3 + 1,2 ml/ kg de glycérine). Les charges de fluide ont été consommées en 4 aliquotes à t = 0, 20, 40 et 60 min et consommées en 5 minutes. À des intervalles de 60 min (180 min au total), les participants ont été invités à fournir un échantillon d'urine, de BM et des échantillons de sang.

RÉSULTATS : Le volume d'urine était le plus élevé au cours de la période de 3 heures dans les conditions de contrôle vs B et BG (p > 0,05). L'USG a d'abord diminué dans toutes les conditions (jusqu'à 60 min), puis a augmenté selon un schéma similaire, la glycémie étant supérieure (1,016) à G (1,012) et G supérieure au témoin (1,006) à 180 min. Sans surprise, le HCO3 était élevé dans les conditions B (29,3 ± 0,4 mmol/L) et BG (28,2 ± 0,5 mmol/L) par rapport au contrôle (24,3 ± 0,6 mmol/L). L'Hb a diminué en fonction du temps dans toutes les conditions (p < 0,05), l'Hct n'ayant pas changé de manière significative au cours de la période de 180 min (p > 0,05).

CONCLUSIONS : Ces données préliminaires suggèrent que NaHCO3 + glycérol induit la plus grande quantité de rétention d'eau, cependant NaHCO3 seul peut également induire une hyperhydratation significative par rapport à l'eau seule
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 28 Jan 2023 13:02

Effect of Glycerol-Induced Hyperhydration on a 5-kilometer Running Time-Trial Performance in the Heat in Recreationally Active Individuals
by Antoine Jolicoeur Desroches Nutrients 2023, 15(3), 599;

Maximal oxygen consumption (V˙O2max) is a major determinant of 5-km running time-trial (TT) performance. Glycerol-induced hyperhydration (GIH) could improve V˙O2max in recreationally active persons through an optimal increase in plasma volume. Moreover, ingestion of a large bolus of cold fluid before exercise could decrease thermal stress during exercise, potentially contributing to improved performance.

We determined the effect of GIH on 5-km running TT performance in 10 recreationally active individuals (age: 24 ± 4 years; V˙O2max: 48 ± 3 mL/kg/min). Using a randomized and counterbalanced protocol, participants underwent two, 120-min hydration protocols where they ingested a 1) 30 mL/kg fat-free mass (FFM) of cold water (~4 °C) with an artificial sweetener + 1.4 g glycerol/kg FFM over the first 60 min (GIH) or 2) 7.5 mL/kg FFM of cold water with an artificial sweetener over the first 20 min (EUH). Following GIH and EUH, participants underwent a 5-km running TT at 30 °C and 50% relative humidity.

After 120 min, GIH was associated with significantly greater fluid retention (846 ± 415 mL) and plasma volume changes (10.1 ± 8.4%) than EUH, but gastrointestinal (GI) temperature did not differ. During exercise, 5-km running TT performance (GIH: 22.95 ± 2.62; EUH: 22.52 ± 2.74 min), as well as heart rate, GI temperature and perceived exertion did not significantly differ between conditions. This study demonstrates that the additional body water and plasma volume gains provided by GIH do not improve 5-km running TT performance in the heat in recreationally active individuals.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 30 Jan 2023 14:54

Traduction de l'étude :wink:

Effet de l'hyperhydratation induite par le glycérol sur une performance de course contre la montre de 5 kilomètres dans la chaleur chez des personnes récréatives actives
par Antoine Jolicoeur Desroches Nutriments 2023, 15(3), 599;

La consommation maximale d'oxygène (V˙O2max) est un déterminant majeur de la performance du contre-la-montre (TT) sur 5 km. L'hyperhydratation induite par le glycérol (GIH) pourrait améliorer la V˙O2max chez les personnes récréatives actives grâce à une augmentation optimale du volume plasmatique. De plus, l'ingestion d'un grand bol de liquide froid avant l'exercice pourrait réduire le stress thermique pendant l'exercice, contribuant potentiellement à l'amélioration des performances.

Nous avons déterminé l'effet du GIH sur la performance du TT sur 5 km chez 10 personnes actives de manière récréative (âge : 24 ± 4 ans ; V˙O2max : 48 ± 3 mL/kg/min). À l'aide d'un protocole randomisé et contrebalancé, les participants ont subi deux protocoles d'hydratation de 120 minutes au cours desquels ils ont ingéré 1) 30 ml/kg de masse maigre (FFM) d'eau froide (~ 4 ° C) avec un édulcorant artificiel + 1, 4 g de glycérol /kg FFM au cours des 60 premières minutes (GIH) ou 2) 7,5 mL/kg FFM d'eau froide avec un édulcorant artificiel au cours des 20 premières minutes (EUH). Après GIH et EUH, les participants ont subi un TT de course de 5 km à 30 °C et 50 % d'humidité relative.

Après 120 min, la GIH était associée à une rétention hydrique (846 ± 415 mL) et à des changements de volume plasmatique (10,1 ± 8,4 %) significativement plus importants que l'EUH, mais la température gastro-intestinale (GI) ne différait pas. Pendant l'exercice, la performance TT de course à pied de 5 km (GIH : 22,95 ± 2,62 ; EUH : 22,52 ± 2,74 min), ainsi que la fréquence cardiaque, la température GI et l'effort perçu ne différaient pas significativement entre les conditions. Cette étude démontre que les gains supplémentaires de volume d'eau corporelle et de plasma fournis par GIH n'améliorent pas les performances du TT de course de 5 km dans la chaleur chez les personnes actives de manière récréative.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Mar 2023 13:50

The effects of passive dehydration on motor unit firing rates of the vastus lateralis in males
Tanner M. Reece, Sport Sciences for Health volume 19, pages103–111 (2023)

Purpose
The purpose of the present study was to examine the effects of dehydration on strength and motor unit (MU) firing rates of the vastus lateralis (VL) during submaximal contractions.

Methods
Eight resistance trained, healthy males (mean ± SD; age = 27.6 ± 3.2 years, mass = 98.7 ± 15.1 kg, stature = 181.0 ± 3.8 cm) performed submaximal leg extension contractions at 70% of maximal voluntary contraction (MVC) before and after a passive dehydration protocol to a 5% loss in body weight. Surface EMG signals of the VL were collected and decomposed into their constituent MU action potential trains and linear mean firing rate (pps) vs. recruitment threshold [expressed as a percentage of MVC (%MVC)] relationships were analyzed for each subject and hydration condition.

Results
The MVC torque was higher during euhydration (269.3 ± 58.9 Nutrimuscle) than during hypohydration (242.8 ± 60.8 Nutrimuscle) while there were no differences between the slopes (euhydrated = -0.43 ± 0.23 pps/%MVC; hypohydrated = -0.50 ± 0.28 pps/%MVC; p = 0.23) or the y-intercepts (euhydrated = 30.43 ± 10.47 pps; hypohydrated = 35.22 ± 14.58 pps; p = 0.078) between conditions.

Conclusion
The 9.8% decrease in strength during hypohydration might be caused by a decrease in the contractile force of the active muscle fibers rather than decreased activation of the MU pool.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 6 Mar 2023 09:14

Traduction de l'étude :wink:

Les effets de la déshydratation passive sur les taux de décharge des unités motrices du vaste externe chez les hommes
Tanner M. Reece, Sciences du sport pour la santé volume 19, pages 103-111 (2023)

But
Le but de la présente étude était d'examiner les effets de la déshydratation sur la force et les taux de déclenchement de l'unité motrice (UM) du vaste latéral (VL) pendant les contractions sous-maximales.

Méthodes
Huit hommes en bonne santé, entraînés à la résistance (moyenne ± ET ; âge = 27,6 ± 3,2 ans, masse = 98,7 ± 15,1 kg, stature = 181,0 ± 3,8 cm) ont effectué des contractions sous-maximales d'extension des jambes à 70 % de la contraction volontaire maximale (MVC) avant et après un protocole de déshydratation passive jusqu'à une perte de poids corporel de 5 %. Les signaux EMG de surface du VL ont été collectés et décomposés en leurs trains potentiels d'action MU constitutifs et le taux de déclenchement moyen linéaire (pps) par rapport au seuil de recrutement [exprimé en pourcentage de MVC (%MVC)] ont été analysés pour chaque sujet et condition d'hydratation .

Résultats
Le couple MVC était plus élevé pendant l'euhydratation (269,3 ± 58,9 Nutrimuscle) que pendant l'hypohydratation (242,8 ± 60,8 Nutrimuscle) alors qu'il n'y avait pas de différences entre les pentes (euhydraté = -0,43 ± 0,23 pps/%MVC ; hypohydraté = -0,50 ±8 0. %MVC ; p = 0,23) ou les ordonnées à l'origine (euhydraté = 30,43 ± 10,47 pps ; hypohydraté = 35,22 ± 14,58 pps ; p = 0,078) entre les conditions.

Conclusion
La diminution de 9,8 % de la force pendant l'hypohydratation pourrait être causée par une diminution de la force contractile des fibres musculaires actives plutôt que par une diminution de l'activation du pool d'UM.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Avr 2023 13:21

Fluid intake is a strong predictor of outdoor team sport pre-season training performance
Journal of Sports Sciences 01 Apr 2023 Luke Badham

Our aim was to characterize fluid intake during outdoor team sport training and use generalized additive models to quantify interactions with the environment and performance. Fluid intake, body mass (BM) and internal/external training load data were recorded for male rugby union (n = 19) and soccer (n = 19) athletes before/after field training sessions throughout an 11-week preseason (357 observations). Running performance (GPS) and environmental conditions were recorded each session and generalized additive models were applied in the analysis of data. Mean body mass loss throughout all training sessions was −1.11 ± 0.63 kg (~1.3%) compared with a mean fluid intake at each session of 958 ± 476 mL during the experimental period. For sessions >110 min, when fluid intake reached ~10–19 mL·kg−1 BM the total distance increased (7.47 to 8.06 km, 7.6%; P = 0.049).

Fluid intake above ~10 mL·kg−1 BM was associated with a 4.1% increase in high-speed running distance (P < 0.0001). Most outdoor team sport athletes fail to match fluid loss during training, and fluid intake is a strong predictor of running performance.

Improved hydration practices during training should be beneficial and we provide a practical ingestion range to promote improved exercise capacity in outdoor team sport training sessions.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 5 Avr 2023 16:57

Traduction de l'étude :wink:

L'apport hydrique est un bon prédicteur des performances d'entraînement d'avant-saison des sports d'équipe en plein air
Journal of Sports Sciences 01 avril 2023 Luke Badham

Notre objectif était de caractériser l'apport hydrique lors d'un entraînement sportif d'équipe en plein air et d'utiliser des modèles additifs généralisés pour quantifier les interactions avec l'environnement et la performance. L'apport hydrique, la masse corporelle (BM) et les données de charge d'entraînement interne/externe ont été enregistrées pour les athlètes masculins de rugby à XV (n = 19) et de football (n = 19) avant/après les séances d'entraînement sur le terrain tout au long d'une pré-saison de 11 semaines (357 observations) . Les performances de course (GPS) et les conditions environnementales ont été enregistrées à chaque session et des modèles additifs généralisés ont été appliqués dans l'analyse des données. La perte de masse corporelle moyenne au cours de toutes les séances d'entraînement était de -1,11 ± 0,63 kg (~1,3%) par rapport à un apport hydrique moyen à chaque séance de 958 ± 476 mL pendant la période expérimentale. Pour les séances >110 min, lorsque l'apport hydrique atteignait ~10–19 mL·kg−1 BM, la distance totale augmentait (7,47 à 8,06 km, 7,6 % ; P = 0,049).

Un apport hydrique supérieur à ~10 mL·kg−1 BM était associé à une augmentation de 4,1 % de la distance de course à grande vitesse (P < 0,0001). La plupart des athlètes de sports d'équipe en plein air ne parviennent pas à compenser la perte de liquide pendant l'entraînement, et l'apport en liquide est un bon prédicteur de la performance de course.

Des pratiques d'hydratation améliorées pendant l'entraînement devraient être bénéfiques et nous fournissons une gamme d'ingestion pratique pour promouvoir une capacité d'exercice améliorée lors des séances d'entraînement de sports d'équipe en plein air.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Avr 2023 12:28

A randomized, cross-over trial assessing effects of beverage sodium concentration on plasma sodium concentration and plasma volume during prolonged exercise in the heat
L. A. J. Wijering, European Journal of Applied Physiology volume 123, pages81–89 (2023)

Purpose
This study assessed whether increasing sodium in a sports drink above that typical (~ 20 mmol L−1) affects plasma sodium and volume responses during prolonged exercise in the heat.

Methods
Endurance trained males (N = 11, 36 ± 14 y, 75.36 ± 5.30 kg, V˙
O2max 60 ± 3 mL min−1 kg−1) fulfilled requirements of the study including one 1-h exercise pre-trial, to estimate fluid losses (to prescribe fluid intake), and two, experimental trials (3-h or until tolerance), in random order, cycling (55% V˙
O2max, 34 °C, 65% RH). Beverages contained 6% carbohydrate and either 21 mmol L−1 (Low Na+) or 60 mmol L−1 sodium (High Na+). Analyses included linear mixed models and t-tests.

Results
Cycling time was similar 176 ± 9 min (Low Na+); 176 ± 7 min (High Na+). Fluid intake was 1.12 ± 0.19 L h−1; 1.14 ± 0.21 L h−1, resp. Body mass change was − 0.53 ± 0.40%;  − 0.30 ± 0.45%, resp. Sodium intake was 69 ± 12 mmol; 201 ± 40 mmol, resp. Plasma sodium concentration was greater in High Na+ than Low Na+ (p < 0.001); decreasing in Low Na+ (− 1.5 ± 2.2 mmol L−1), increasing in High Na+ (0.8 ± 2.4 mmol L−1) (p = 0.048, 95% CI [− 4.52, − 0.02], d = 0.99). Plasma volume decreased in Low Na+ (− 2 ± 2%) but remained unchanged in High Na+ (0 ± 3%) (p = 0.01, 95% CI [− 3.2, − 0.5], d = 0.80).

Conclusions
When conducting prolonged exercise in the heat, those who fully hydrate would benefit by increased sodium content of the beverage by improved plasma volume and sodium maintenance.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 10 Avr 2023 08:28

Traduction de l'étude :wink:

Un essai croisé randomisé évaluant les effets de la concentration en sodium des boissons sur la concentration plasmatique en sodium et le volume plasmatique lors d'exercices prolongés à la chaleur
LAJ Wijering, Journal européen de physiologie appliquée volume 123, pages 81–89 (2023)

But
Cette étude a évalué si l'augmentation du sodium dans une boisson pour sportifs au-dessus du niveau typique (~ 20 mmol L−1) affecte les réponses plasmatiques en sodium et en volume lors d'un exercice prolongé dans la chaleur.

Méthodes
Hommes entraînés en endurance (N = 11, 36 ± 14 ans, 75,36 ± 5,30 kg, V˙
O2max 60 ± 3 mL min−1 kg−1) remplissait les conditions de l'étude, y compris un pré-essai d'exercice d'une heure, pour estimer les pertes de liquide (pour prescrire l'apport hydrique), et deux essais expérimentaux (3-h ou jusqu'à la tolérance ), dans un ordre aléatoire, en cyclage (55 % V˙
O2max, 34 °C, 65 % HR). Les boissons contenaient 6 % de glucides et 21 mmol L−1 (faible Na+) ou 60 mmol L−1 de sodium (élevé Na+). Les analyses comprenaient des modèles mixtes linéaires et des tests t.

Résultats
Le temps de cycle était similaire 176 ± 9 min (faible Na+) ; 176 ± 7 min (Na+ élevé). L'apport hydrique était de 1,12 ± 0,19 L h−1 ; 1,14 ± 0,21 L·h−1, resp. Le changement de masse corporelle était  − 0,53 ± 0,40 % ; − 0,30 ± 0,45%, resp. L'apport en sodium était de 69 ± 12 mmol ; 201 ± 40 mmol, resp. La concentration plasmatique de sodium était plus élevée dans le Na+ élevé que dans le Na+ faible (p < 0,001) ; diminuant en Na+ faible (− 1,5 ± 2,2 mmol L−1), augmentant en Na+ élevé (0,8 ± 2,4 mmol L−1) (p = 0,048, IC à 95 % [− 4,52, − 0,02], d = 0,99). Le volume plasmatique a diminué dans le Na+ faible (− 2 ± 2 %) mais est resté inchangé dans le Na+ élevé (0 ± 3 %) (p = 0,01, IC à 95 % [− 3,2, − 0,5], d = 0,80).

conclusion
Lors d'exercices prolongés dans la chaleur, ceux qui s'hydratent complètement bénéficieraient d'une teneur accrue en sodium de la boisson grâce à une amélioration du volume plasmatique et du maintien du sodium.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Oct 2023 11:07

The Effect of Pre-Exercise Hyperhydration on Exercise Performance, Physiological Outcomes and Gastrointestinal Symptoms: A Systematic Review
Systematic Review
Sports Medicine volume 53, pages2111–2134 (2023) William T. Jardine

Background
Fluid loss during prolonged exercise in hot conditions poses thermoregulatory and cardiovascular challenges for athletes that can lead to impaired performance. Pre-exercise hyperhydration using nutritional aids is a strategy that may prevent or delay the adverse effects of dehydration and attenuate the impact of heat stress on exercise performance.

Objectives
The aim of this systematic review was to examine the current literature to determine the effect of pre-exercise hyperhydration on performance, key physiological responses and gastrointestinal symptoms.

Methods
English language, full-text articles that compared the intervention with a baseline or placebo condition were included. An electronic search of Medline Complete, SPORTDiscus and Embase were used to identify articles with the final search conducted on 11 October 2022. Studies were assessed using the American Dietetic Association Quality Criteria Checklist.

Results
Thirty-eight studies involving 403 participants (n = 361 males) were included in this review (n = 22 assessed exercise performance or capacity). Two studies reported an improvement in time-trial performance (range 5.7–11.4%), three studies reported an improvement in total work completed (kJ) (range 4–5%) and five studies reported an increase in exercise capacity (range 14.3–26.2%). During constant work rate exercise, nine studies observed a reduced mean heart rate (range 3–11 beats min−1), and eight studies reported a reduced mean core temperature (range 0.1–0.8 °C). Ten studies reported an increase in plasma volume (range 3.5–12.6%) compared with a control. Gastrointestinal symptoms were reported in 26 studies, with differences in severity potentially associated with factors within the ingestion protocol of each study (e.g. treatment, dose, ingestion rate).

Conclusions
Pre-exercise hyperhydration may improve exercise capacity during constant work rate exercise due to a reduced heart rate and core temperature, stemming from an acute increase in plasma volume. The combination of different osmotic aids (e.g. glycerol and sodium) may enhance fluid retention and this area should continue to be explored. Future research should utilise valid and reliable methods of assessing gastrointestinal symptoms. Furthermore, studies should investigate the effect of hyperhydration on different exercise modalities whilst implementing a strong level of blinding. Finally, females are vastly underrepresented, and this remains a key area of interest in this area.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie glycérol + bicarbonate contre la déshydratation

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 20 Oct 2023 17:52

Traduction de l'étude :wink:

L'effet de l'hyperhydratation avant l'exercice sur la performance physique, les résultats physiologiques et les symptômes gastro-intestinaux : une revue systématique
Revue systématique de médecine sportive volume 53, pages 2111-2134 (2023) William T. Jardine

Arrière-plan
La perte de liquide lors d'un exercice prolongé par temps chaud pose des problèmes de thermorégulation et cardiovasculaires aux athlètes, ce qui peut entraîner une diminution des performances. L'hyperhydratation avant l'exercice utilisant des aides nutritionnelles est une stratégie qui peut prévenir ou retarder les effets indésirables de la déshydratation et atténuer l'impact du stress thermique sur la performance physique.

Objectifs
Le but de cette revue systématique était d'examiner la littérature actuelle pour déterminer l'effet de l'hyperhydratation avant l'exercice sur la performance, les réponses physiologiques clés et les symptômes gastro-intestinaux.

Méthodes
Des articles en texte intégral en anglais comparant l'intervention à une condition de base ou à un placebo ont été inclus. Une recherche électronique dans Medline Complete, SPORTDiscus et Embase a été utilisée pour identifier les articles. La recherche finale a été effectuée le 11 octobre 2022. Les études ont été évaluées à l'aide de la liste de contrôle des critères de qualité de l'American Dietetic Association.

Résultats
Trente-huit études impliquant 403 participants (n = 361 hommes) ont été incluses dans cette revue (n = 22 performances ou capacités physiques évaluées). Deux études ont rapporté une amélioration des performances en contre-la-montre (plage de 5,7 à 11,4 %), trois études ont rapporté une amélioration du travail total effectué (kJ) (plage de 4 à 5 %) et cinq études ont rapporté une augmentation de la capacité d'exercice (plage de 14,3 à 11,4 %). 26,2 %). Au cours d'un exercice à rythme de travail constant, neuf études ont observé une fréquence cardiaque moyenne réduite (plage de 3 à 11 battements min−1) et huit études ont rapporté une température centrale moyenne réduite (plage de 0,1 à 0,8 °C). Dix études ont rapporté une augmentation du volume plasmatique (plage de 3,5 à 12,6 %) par rapport à un témoin. Des symptômes gastro-intestinaux ont été rapportés dans 26 études, avec des différences de gravité potentiellement associées à des facteurs liés au protocole d'ingestion de chaque étude (par exemple, traitement, dose, taux d'ingestion).

Conclusions
L'hyperhydratation avant l'exercice peut améliorer la capacité d'exercice lors d'un exercice à rythme de travail constant en raison d'une réduction de la fréquence cardiaque et de la température centrale, résultant d'une augmentation aiguë du volume plasmatique. La combinaison de différents auxiliaires osmotiques (par exemple le glycérol et le sodium) peut améliorer la rétention d'eau et ce domaine doit continuer à être exploré. Les recherches futures devraient utiliser des méthodes valides et fiables pour évaluer les symptômes gastro-intestinaux. De plus, des études devraient étudier l'effet de l'hyperhydratation sur différentes modalités d'exercice tout en mettant en œuvre un fort niveau de mise en aveugle. Enfin, les femmes sont largement sous-représentées, et cela reste un domaine d’intérêt clé dans ce domaine.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: waterwolf et 5 invités