Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Oct 2021 13:33

The Effect of Dietary Supplements on Endurance Exercise Performance and Core Temperature in Hot Environments: A Meta-analysis and Meta-regression
Jennifer S. Peel, Sports Medicine volume 51, pages2351–2371 (2021)

Background
The ergogenic effects of dietary supplements on endurance exercise performance are well-established; however, their efficacy in hot environmental conditions has not been systematically evaluated.

Objectives
(1) To meta-analyse studies investigating the effects of selected dietary supplements on endurance performance and core temperature responses in the heat. Supplements were included if they were deemed to: (a) have a strong evidence base for ‘directly’ improving thermoneutral endurance performance, based on current position statements, or (b) have a proposed mechanism of action that related to modifiable factors associated with thermal balance. (2) To conduct meta-regressions to evaluate the moderating effect of selected variables on endurance performance and core temperature responses in the heat following dietary supplementation.

Methods
A search was performed using various databases in May 2020. After screening, 25 peer-reviewed articles were identified for inclusion, across three separate meta-analyses: (1) exercise performance; (2) end core temperature; (3) submaximal core temperature. The moderating effect of several variables were assessed via sub-analysis and meta-regression.

Results
Overall, dietary supplementation had a trivial significant positive effect on exercise performance (Hedges’ g = 0.18, 95% CI 0.007–0.352, P = 0.042), a trivial non-significant positive effect on submaximal core temperature (Hedges’ g = 0.18, 95% CI − 0.021 to 0.379, P = 0.080) and a small non-significant positive effect on end core temperature (Hedges’ g = 0.20, 95% CI − 0.041 to 0.439, P = 0.104) in the heat. There was a non-significant effect of individual supplements on exercise performance (P = 0.973) and submaximal core temperature (P = 0.599). However, end core temperature was significantly affected by supplement type (P = 0.003), which was attributable to caffeine’s large significant positive effect (n = 8; Hedges’ g = 0.82, 95% CI 0.433–1.202, P < 0.001) and taurine’s medium significant negative effect (n = 1; Hedges’ g = − 0.96, 95% CI − 1.855 to − 0.069, P = 0.035).

Conclusion
Supplements such as caffeine and nitrates do not enhance endurance performance in the heat, with caffeine also increasing core temperature responses. Some amino acids might offer the greatest performance benefits in the heat. Exercising in the heat negatively affected the efficacy of many dietary supplements, indicating that further research is needed and current guidelines for performance in hot environments likely require revision.

Key Points
Exercising in the heat appears to affect the efficacy of many dietary supplements, suggesting that findings from research conducted on certain supplements in thermoneutral conditions are not necessarily transferrable to other environmental conditions.
Certain supplements, such as caffeine and nitrate, lack sufficient data to support their use as ergogenic aids in the heat, despite their efficacy in thermoneutral conditions, with caffeine also increasing core temperature responses. Some amino acids might offer the greatest performance benefits in the heat.
A potential risk is posed to those in physical performance domains (i.e., athletes or military personnel) due to the limited guidance on how to supplement appropriately for endurance exercise in hot environments.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 51836
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Oct 2021 13:36

The supplements with the greatest ergogenic effect on exercise performance in the heat were AAs, with BCAAs (Hedges’ g = 0.32, P = 0.232) and tyrosine (Hedges’ g = 0.21, P = 0.404) having a small non-significant effect, and taurine (Hedges’ g = 0.55, P = 0.209) having a medium non-significant effect. While non-significant overall, the effects of AAs on exercise performance should not be discounted. Collectively, these supplements demonstrated the largest effect sizes, but there is currently insufficient evidence to recognise a significant effect. Interestingly, these are supplements with either equivocal or incomplete evidence for eliciting performance benefits in a thermoneutral environment
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 51836
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Oct 2021 13:37

Taurine, a sulphur containing AA, had the largest, albeit non-significant, effect on exercise performance in the heat of any of the supplements and also had a large significant negative effect on end core temperature (Hedges’ g = − 0.96 P = 0.035). This suggests that taurine exerts a thermoregulatory effect that reduces core temperature. Page et al. [53] demonstrated that taurine increased sweating onset and rate, which might explain the improved thermal balance. These effects, in combination with taurine’s capacity to enhance vasodilation [140], could facilitate both evaporative and dry heat transfer during exercise, delaying the rise in core temperature and hyperthermic fatigue. In the animal model, central infusion of taurine, a GABA agonist, has been shown to reduce core temperature in a dose-dependent manner [141]. Increased exogenous supply via oral supplementation could, therefore, offset the lower concentrations of GABA and taurine in hypothalamic nuclei following their heat stress-induced release [142, 143]. It should be stated that only one study [53] has been conducted regarding the effect of taurine supplementation on exercise performance in the heat, and therefore, further research needs to be conducted for corroboration and further mechanistic insight.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 51836
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 15 Oct 2021 16:15

Traduction de l'étude :wink:

L'effet des compléments alimentaires sur les performances d'exercice d'endurance et la température centrale dans les environnements chauds : une méta-analyse et une méta-régression
Jennifer S. Peel, Médecine du sport volume 51, pages 2351 à 2371 (2021)

Fond
Les effets ergogéniques des compléments alimentaires sur les performances d'exercice d'endurance sont bien établis ; cependant, leur efficacité dans des conditions environnementales chaudes n'a pas été systématiquement évaluée.

Objectifs
(1) Pour méta-analyser des études portant sur les effets de certains compléments alimentaires sur les performances d'endurance et les réponses de la température centrale à la chaleur. Des suppléments ont été inclus s'ils étaient jugés : (a) avoir une base de preuves solides pour améliorer « directement » les performances d'endurance thermoneutres, sur la base des déclarations de position actuelles, ou (b) avoir un mécanisme d'action proposé lié aux facteurs modifiables associés à la température équilibre. (2) Mener des méta-régressions pour évaluer l'effet modérateur de variables sélectionnées sur les performances d'endurance et les réponses de la température centrale dans la chaleur après une supplémentation alimentaire.

Méthodes
Une recherche a été effectuée à l'aide de diverses bases de données en mai 2020. Après sélection, 25 articles évalués par des pairs ont été identifiés pour inclusion, à travers trois méta-analyses distinctes : (1) performance physique ; (2) température à cœur de fin ; (3) température centrale sous-maximale. L'effet modérateur de plusieurs variables a été évalué via une sous-analyse et une méta-régression.

Résultats
Dans l'ensemble, la supplémentation alimentaire a eu un effet positif significatif insignifiant sur la performance à l'exercice (g  de Hedges= 0,18, IC à 95 % 0,007–0,352, P = 0,042), un effet positif insignifiant non significatif sur la température centrale sous-maximale (g  de Hedges= 0,18, IC à 95 % - 0,021 à 0,379, P = 0,080) et un petit effet positif non significatif sur la température centrale finale (Hedges' g = 0,20, IC à 95 % - 0,041 à 0,439, P = 0,104) dans la chaleur. Il y avait un effet non significatif des suppléments individuels sur la performance à l'exercice (P = 0,973) et la température centrale sous-maximale (P = 0,599). Cependant, la température centrale finale était significativement affectée par le type de supplément (P = 0,003), ce qui était attribuable au grand effet positif significatif de la caféine (n = 8 ; Hedges g = 0,82, IC à 95 % 0,433–1,202, P < 0,001) et à la taurine effet négatif moyennement significatif (n = 1; Hedges' g = − 0,96, IC à 95 % − 1,855 à − 0,069, P = 0,035).

Conclusion
Les suppléments tels que la caféine et les nitrates n'améliorent pas les performances d'endurance à la chaleur, la caféine augmentant également les réponses de la température centrale. Certains acides aminés peuvent offrir les meilleurs avantages en termes de performances par temps chaud. L'exercice dans la chaleur a affecté négativement l'efficacité de nombreux compléments alimentaires, ce qui indique que des recherches supplémentaires sont nécessaires et que les directives actuelles pour la performance dans les environnements chauds nécessitent probablement une révision.

Points clés
L'exercice à la chaleur semble affecter l'efficacité de nombreux compléments alimentaires, ce qui suggère que les résultats des recherches menées sur certains compléments dans des conditions thermoneutres ne sont pas nécessairement transférables à d'autres conditions environnementales.
Certains suppléments, tels que la caféine et le nitrate, manquent de données suffisantes pour justifier leur utilisation comme aides ergogéniques en cas de chaleur, malgré leur efficacité dans des conditions thermoneutres, la caféine augmentant également les réponses de la température centrale. Certains acides aminés peuvent offrir les meilleurs avantages en termes de performances par temps chaud.
Un risque potentiel est posé aux personnes dans les domaines de la performance physique

Les suppléments ayant le plus grand effet ergogénique sur la performance à l'exercice pendant la chaleur étaient les AA, les BCAA (g  de Hedges= 0,32, P = 0,232) et la tyrosine (g  de Hedges= 0,21, P = 0,044) ayant un petit effet non significatif, et la taurine (Hedges' g = 0,55, P = 0,209) ayant un effet moyen non significatif. Bien que non significatifs dans l'ensemble, les effets des AA sur les performances physiques ne doivent pas être écartés. Collectivement, ces suppléments ont démontré les plus grandes tailles d'effet, mais les preuves sont actuellement insuffisantes pour reconnaître un effet significatif. Fait intéressant, ce sont des suppléments avec des preuves équivoques ou incomplètes pour obtenir des avantages en termes de performances dans un environnement thermoneutre

La taurine, un AA contenant du soufre, a eu l'effet le plus important, bien que non significatif, sur la performance à l'exercice à la chaleur de tous les suppléments et a également eu un effet négatif important et significatif sur la température centrale finale (Hedges' g = − 0,96 P = 0,035 ). Cela suggère que la taurine exerce un effet thermorégulateur qui réduit la température centrale. Page et al. [53] ont démontré que la taurine augmentait l'apparition et le rythme de la sudation, ce qui pourrait expliquer l'amélioration de l'équilibre thermique. Ces effets, combinés à la capacité de la taurine à améliorer la vasodilatation [140], pourraient faciliter le transfert de chaleur par évaporation et sèche pendant l'exercice, retardant l'augmentation de la température centrale et la fatigue hyperthermique. Dans le modèle animal, il a été démontré que l'infusion centrale de taurine, un agoniste du GABA, réduit la température centrale de manière dose-dépendante [141]. Un apport exogène accru via une supplémentation orale pourrait donc compenser les concentrations plus faibles de GABA et de taurine dans les noyaux hypothalamiques suite à leur libération induite par le stress thermique [142, 143]. Il convient de préciser qu'une seule étude [53] a été menée concernant l'effet de la supplémentation en taurine sur les performances physiques par temps chaud, et par conséquent, des recherches supplémentaires doivent être menées pour corroborer et mieux comprendre les mécanismes.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 10614
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Mar 2022 08:40

Taurine supplementation enhances endurance capacity by delaying blood glucose decline during prolonged exercise in rats
Shoichi Komine, Amino Acids volume 54, pages251–260 (2022)

Taurine enhances physical performance; however, the underlying mechanism remains unclear. This study examined the effect of taurine on the overtime dynamics of blood glucose concentration (BGC) during endurance exercise in rats. Male F344 rats were subjected to transient treadmill exercise until exhaustion following 3 weeks of taurine supplementation or non-supplementation (TAU and idiot groups). Every 10 min during exercise, BGC was measured in blood collected through cannulation of the jugular vein. Gluconeogenesis-, lipolysis-, and fatty acid oxidation-related factors in the plasma, liver, and skeletal muscles were also analyzed after 120-min run.

Exercise time to exhaustion was significantly longer with taurine supplementation. BGC in the two groups significantly increased by 40 min and gradually and significantly decreased toward the respective exhaustion point. The decline in BGC from the peak at 40 min was significantly slower in the TAU group. The time when the once-increased BGC regressed to the 0-time level was significantly and positively correlated with exercise time until exhaustion. At the 120-min point, where the difference in BGC between the two groups was most significant, plasma free fatty acid concentration and acetyl-carnitine and N-acetyltaurine concentrations in skeletal muscle were significantly higher in the TAU group, whereas glycogen and glucogenic amino acid concentrations and G6Pase activity in the liver were not different between the two groups.

Taurine supplementation enhances endurance capacity by delaying the decrease in BGC toward exhaustion through increases of lipolysis in adipose tissues and fatty acid oxidation in skeletal muscles during endurance exercise.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 51836
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 5 Mar 2022 18:03

Traduction de l'étude :wink:

La supplémentation en taurine améliore la capacité d'endurance en retardant la baisse de la glycémie pendant un exercice prolongé chez le rat
Shoichi Komine, Acides aminés volume 54, pages251–260 (2022)

La taurine améliore les performances physiques ; cependant, le mécanisme sous-jacent reste incertain. Cette étude a examiné l'effet de la taurine sur la dynamique des heures supplémentaires de la concentration de glucose dans le sang (BGC) pendant l'exercice d'endurance chez les rats. Des rats mâles F344 ont été soumis à un exercice transitoire sur tapis roulant jusqu'à épuisement après 3 semaines de supplémentation ou de non-supplémentation en taurine (groupes TAU et idiots). Toutes les 10 minutes pendant l'exercice, la BGC a été mesurée dans le sang prélevé par canulation de la veine jugulaire. Les facteurs liés à la gluconéogenèse, à la lipolyse et à l'oxydation des acides gras dans le plasma, le foie et les muscles squelettiques ont également été analysés après une course de 120 minutes.

Le temps d'exercice jusqu'à l'épuisement était significativement plus long avec la supplémentation en taurine. BGC dans les deux groupes a augmenté de manière significative de 40 min et a progressivement et significativement diminué vers le point d'épuisement respectif. La baisse de BGC à partir du pic à 40 min était significativement plus lente dans le groupe TAU. Le moment où le BGC une fois augmenté a régressé au niveau de temps 0 était significativement et positivement corrélé avec le temps d'exercice jusqu'à l'épuisement. Au point de 120 minutes, où la différence de BGC entre les deux groupes était la plus significative, la concentration plasmatique d'acides gras libres et les concentrations d'acétyl-carnitine et de N-acétyltaurine dans le muscle squelettique étaient significativement plus élevées dans le groupe TAU, alors que le glycogène et les acides aminés glucogéniques les concentrations d'acide et l'activité G6Pase dans le foie n'étaient pas différentes entre les deux groupes.

La supplémentation en taurine améliore la capacité d'endurance en retardant la diminution du BGC vers l'épuisement par l'augmentation de la lipolyse dans les tissus adipeux et l'oxydation des acides gras dans les muscles squelettiques pendant l'exercice d'endurance
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 10614
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 10 Mar 2022 12:58

Physiological and thermoregulatory effects of oral taurine supplementation on exercise tolerance during forced convective cooling
European Journal of Sport Science Volume 22, 2022 - Issue 2 Richard Simmonds

We investigated the effects of taurine supplementation on cycling time to exhaustion in cold conditions. Eleven males cycled to exhaustion at a power output equivalent to the mid-point between ventilatory threshold and maximum aerobic power following 15-min rest in the cold (apparent temperature of ∼ 4°C; air flow of 4.17 m s−1). Two hours before, participants ingested taurine (50 mg·kg−1) or placebo beverage. Pulmonary gases, carbohydrate (CHO) and fat oxidation, body temperatures, mean local sweat rate, heart rate, rate of perceived exertion (RPE) and thermal comfort were recorded. Time to exhaustion was not different between trials (taurine = 14.6 ± 4.7 min; placebo = 13.4 ± 5.6 min, P = 0.061, d = 0.27). There were no effects (P > 0.05) of taurine on core temperature, mean skin temperature or local sweat rates. However, the placebo condition showed greater (P < 0.05) reductions in arm-to-finger temperature gradient (i.e. vasodilation) across pre-exercise passive cold exposure and increased CHO oxidation (P < 0.05). Participants also reached a thermally ‘comfortable’ level quicker in the taurine condition (P < 0.05).

A 50 mg·kg−1 dose of taurine did not statistically benefit endurance exercise after moderate cold exposure but conferred some potential vascular and metabolic effects.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 51836
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La taurine pour augmenter les perf par temps chaud ?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 11 Mar 2022 18:07

Traduction de l'étude :wink:

Effets physiologiques et thermorégulateurs de la supplémentation orale en taurine sur la tolérance à l'exercice lors du refroidissement par convection forcée
Journal européen des sciences du sport Volume 22, 2022 - Numéro 2 Richard Simmonds

Nous avons étudié les effets de la supplémentation en taurine sur le temps de cycle jusqu'à l'épuisement dans des conditions froides. Onze hommes ont pédalé jusqu'à l'épuisement à une puissance équivalente au point médian entre le seuil ventilatoire et la puissance aérobie maximale après 15 minutes de repos dans le froid (température apparente de ∼ 4°C ; débit d'air de 4,17 m s−1). Deux heures avant, les participants avaient ingéré de la taurine (50 mg·kg−1) ou une boisson placebo. Les gaz pulmonaires, l'oxydation des glucides (CHO) et des graisses, les températures corporelles, le taux local moyen de sudation, la fréquence cardiaque, le taux d'effort perçu (RPE) et le confort thermique ont été enregistrés. Le délai d'épuisement n'était pas différent entre les essais (taurine = 14,6 ± 4,7 min ; placebo = 13,4 ± 5,6 min, P = 0,061, d = 0,27). Il n'y avait aucun effet (P > 0,05) de la taurine sur la température centrale, la température moyenne de la peau ou les taux de sudation locaux. Cependant, la condition placebo a montré des réductions plus importantes (P < 0,05) du gradient de température bras-doigt (c'est-à-dire une vasodilatation) lors d'une exposition passive au froid avant l'exercice et une augmentation de l'oxydation des CHO (P < 0,05). Les participants ont également atteint un niveau thermiquement "confortable" plus rapidement dans la condition taurine (P < 0,05).

Une dose de 50 mg·kg−1 de taurine n'a pas statistiquement amélioré l'exercice d'endurance après une exposition modérée au froid, mais a conféré certains effets vasculaires et métaboliques potentiels.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 10614
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités