Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Trop d'apport en sodium, pas assez de potassium

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Trop d'apport en sodium, pas assez de potassium

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 9 Jan 2020 09:58

Predictors for misreporting sodium and potassium intakes by overweight and obese participants in a food-based clinical trial: implications for practice
Vivienne X. Guan, European Journal of Clinical Nutrition volume 74, pages203–207(2020)

This study compared self-reported sodium and potassium intakes with urinary biomarkers and identified predictive factors. Secondary analysis of the 3-month intensive phase of the HealthTrack study with control (C), interdisciplinary intervention (I), intervention plus 30 g walnuts/day (IW) arms (n = 149). Dietary data was derived from diet history (DH) interviews and biomarker measures from urine.

Urine-derived sodium (all, p = 0.000) and potassium (C: p = 0.011; I: p = 0.000; IW: p = 0.004) measures were significantly greater than self-reported intakes over the three months.
Multiple linear regression showed body weight at baseline, body mass index (BMI) at baseline, and combined BMI at baseline and DH interviewer significantly negatively predicted the differences in sodium intake and excretion for C (β = −21.226, p = 0.016), I (β = −106.140, p = 0.002) and IW (F (9.530, 2df), p = 0.000), respectively.

Where intakes of sodium and potassium are of interest in a trial, both reported intake and urinary biomarker measures are recommended.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 40975
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Trop d'apport en sodium, pas assez de potassium

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Jan 2020 16:44

Prédicteurs pour les déclarations erronées des apports en sodium et potassium par les participants en surpoids et obèses dans un essai clinique basé sur l'alimentation: implications pour la pratique
Vivienne X. Guan, European Journal of Clinical Nutrition volume 74, pages 203–207 (2020)

Cette étude a comparé les apports autodéclarés de sodium et de potassium aux biomarqueurs urinaires et identifié les facteurs prédictifs. Analyse secondaire de la phase intensive de 3 mois de l'étude HealthTrack avec contrôle (C), intervention interdisciplinaire (I), intervention plus 30 g de noix / bras (IW) noix (n = 149). Les données alimentaires ont été dérivées des entretiens de l'histoire du régime alimentaire (DH) et des mesures des biomarqueurs de l'urine.

Les mesures du sodium dérivé de l'urine (tous, p = 0,000) et du potassium (C: p = 0,011; I: p = 0,000; IW: p = 0,004) étaient significativement plus élevées que les apports autodéclarés au cours des trois mois. La régression linéaire multiple a montré le poids corporel à l'inclusion, l'indice de masse corporelle (IMC) à l'inclusion et l'IMC combiné à l'inclusion et l'intervieweur DH prédisait de manière négative les différences de consommation et d'excrétion de sodium pour C (β = −21,226, p = 0,016), I (β = −106,140, ​​p = 0,002) et IW (F (9,530, 2df), p = 0,000), respectivement.

Lorsque les apports de sodium et de potassium présentent un intérêt dans un essai, les mesures de l'apport et des biomarqueurs urinaires signalés sont recommandées.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 4458
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités