Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 30 Avr 2014 18:03

Chronic Vitamin C Deficiency Promotes Redox Imbalance in the Brain but Does Not Alter Sodium-Dependent Vitamin C Transporter 2 Expression
Nutrients 2014, 6(5), 1809-1822 Maya D. Paidi

Vitamin C (VitC) has several roles in the brain acting both as a specific and non-specific antioxidant. The brain upholds a very high VitC concentration and is able to preferentially retain VitC even during deficiency. The accumulation of brain VitC levels much higher than in blood is primarily achieved by the sodium dependent VitC transporter (SVCT2). This study investigated the effects of chronic pre-and postnatal VitC deficiency as well as the effects of postnatal VitC repletion, on brain SVCT2 expression and markers of oxidative stress in young guinea pigs. Biochemical analyses demonstrated significantly decreased total VitC and an increased percentage of dehydroascorbic acid, as well as increased lipid oxidation (malondialdehyde), in the brains of VitC deficient animals (p < 0.0001) compared to controls. VitC repleted animals were not significantly different from controls. No significant changes were detected in either gene or protein expression of SVCT2 between groups or brain regions. In conclusion, chronic pre-and postnatal VitC deficiency increased brain redox imbalance but did not increase SVCT2 expression.

Our findings show potential implications for VitC deficiency induced negative effects of redox imbalance in the brain and provide novel insight to the regulation of VitC in the brain during deficiency.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 1 Mai 2014 16:15

Traduction de l’étude : :wink:

Une carence chronique en vitamine C favorise le déséquilibre rédox dans le cerveau, mais ne modifie pas le sodium (dépendant de la vitamine C Transporter 2 Expression).
Nutriments 2014, 6 ( 5 ) , 1809-1822 Maya D. Paidi

La vitamine C (Vit C) a plusieurs rôles dans le cerveau qui agissent à la fois comme anti-oxydant spécifique et non-spécifique. Le cerveau contient une très forte concentration, il est capable de maintenir un niveau élevé en vitamine C, malgré une carence. L’accumulation de niveaux en vitamine C dans le cerveau est principalement réalisée par le sodium dépendant VitC transporteur ( SVCT2 ) . Cette étude a examiné l’effet d’une carence chronique pré et post natal en vitamine C, mais aussi, les effets d’une carence post-natale, sur l’expression du SVCT2 et les marqueurs du stress oxydatif chez de jeunes cobayes. Les analyses biochimiques ont montré une diminution significative en vitamine C totale et une augmentation du pourcentage de l’acide déhydroascorbique , ainsi que l'oxydation des lipides ( malondialdéhyde ), dans des cerveaux d’animaux déficients en vitamine C (p < 0,0001 ) par rapport aux personnes de contrôles. Aucun changement significatif n’a été détecté dans l’expression des SVCT2 entre les groupes ou dans les régions du cerveau. En conclusion , la carence VitC pré- et postnatale chronique a augmenté le déséquilibre rédox du cerveau mais n'a pas augmenté l'expression de SVCT2 .

Nos résultats montrent les implications potentielles d’une carence en Vitamine C induits des effets négatifs tel que le déséquilibre rédox dans le cerveau et donne un aperçu du rôle dans la vitamine C.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Sep 2021 05:49

Functional role of ascorbic acid in the central nervous system: a focus on neurogenic and synaptogenic processes
Morgana Moretti Nutritional Neuroscience 08 Sep 2021

Ascorbic acid, a water-soluble vitamin, is highly concentrated in the brain and participates in neuronal modulation and regulation of central nervous system (CNS) homeostasis. Ascorbic acid has emerged as a neuroprotective compound against neurotoxicants and neurodegenerative diseases, including Alzheimer’s disease, multiple sclerosis and amyotrophic lateral sclerosis. Moreover, it improves behavioral and biochemical alterations in psychiatric disorders, including schizophrenia, anxiety, major depressive disorder, and bipolar disorder.

Some recent studies have advanced the knowledge on the mechanisms associated with the preventive and therapeutic effects of ascorbic acid by showing that they are linked to improved neurogenesis and synaptic plasticity. This review shows that ascorbic acid has the potential to regulate positively stem cell generation and proliferation. Moreover, it improves neuronal differentiation of precursors cells, promotes adult hippocampal neurogenesis, and has synaptogenic effects that are possibly linked to its protective or therapeutic effects in the brain.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 16 Sep 2021 17:42

Traduction de l'étude :wink:

Rôle fonctionnel de l'acide ascorbique dans le système nerveux central : focus sur les processus neurogènes et synaptogènes
Morgana Moretti Neurosciences nutritionnelles 08 sept. 2021

L'acide ascorbique, une vitamine hydrosoluble, est hautement concentré dans le cerveau et participe à la modulation et à la régulation neuronales de l'homéostasie du système nerveux central (SNC). L'acide ascorbique est devenu un composé neuroprotecteur contre les neurotoxiques et les maladies neurodégénératives, notamment la maladie d'Alzheimer, la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique. De plus, il améliore les altérations comportementales et biochimiques des troubles psychiatriques, notamment la schizophrénie, l'anxiété, le trouble dépressif majeur et le trouble bipolaire.

Certaines études récentes ont fait progresser les connaissances sur les mécanismes associés aux effets préventifs et thérapeutiques de l'acide ascorbique en montrant qu'ils sont liés à une amélioration de la neurogenèse et de la plasticité synaptique. Cette revue montre que l'acide ascorbique a le potentiel de réguler positivement la génération et la prolifération des cellules souches. De plus, il améliore la différenciation neuronale des cellules précurseurs, favorise la neurogenèse hippocampique chez l'adulte et a des effets synaptogènes qui sont peut-être liés à ses effets protecteurs ou thérapeutiques dans le cerveau.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 2 Jan 2022 15:32

Dietary Vitamin C and Vitamin C Derived from Vegetables Are Inversely Associated with the Risk of Depressive Symptoms among the General Population
by Anni Wang Antioxidants 2021, 10(12), 1984;

Vitamin C is a water-soluble antioxidant. Reducing the level of oxidative stress can alleviate depression. Therefore, we investigated the correlation between dietary vitamin C intake and the risk of depressive symptoms in the general population. Data from the 2007–2018 National Health and Nutrition Examination Survey were used in our study. The dietary intake of vitamin C was assessed by two 24-h dietary recalls. Depressive symptoms were assessed with the Patient Health Questionnaire-9. Logistic regression and restricted cubic spline models were applied to assess the relationship between dietary vitamin C intake and the risk of depressive symptoms. The multivariate adjusted odds ratio (95% confidence interval) of depressive symptoms for the highest vs. lowest category of dietary vitamin C intake and vitamin C intake derived from vegetables were 0.73 (0.58–0.91) and 0.73 (0.56–0.95). In subgroup analyses, dietary vitamin C intake was negatively correlated with the risk of depressive symptoms in females 18–39 years old and 40–59 year-old groups.

A dose-response analysis showed that there was a nonlinear relationship between dietary vitamin C intake and the risk of depressive symptoms. Dietary vitamin C intake and vitamin C intake derived from vegetables were inversely associated with the risk of depressive symptoms among the general population. We recommend increasing the intake of vegetables in daily diet.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 2 Jan 2022 17:40

Traduction de l'étude :wink:

La vitamine C alimentaire et la vitamine C dérivée des légumes sont inversement associées au risque de symptômes dépressifs dans la population générale
par Anni Wang Antioxydants 2021, 10(12), 1984;

La vitamine C est un antioxydant hydrosoluble. Réduire le niveau de stress oxydatif peut soulager la dépression. Par conséquent, nous avons étudié la corrélation entre l'apport alimentaire en vitamine C et le risque de symptômes dépressifs dans la population générale. Les données de l'Enquête nationale sur la santé et la nutrition 2007-2018 ont été utilisées dans notre étude. L'apport alimentaire en vitamine C a été évalué par deux rappels alimentaires de 24 heures. Les symptômes dépressifs ont été évalués avec le Patient Health Questionnaire-9. Des modèles de régression logistique et de splines cubiques restreintes ont été appliqués pour évaluer la relation entre l'apport alimentaire en vitamine C et le risque de symptômes dépressifs. L'odds ratio ajusté multivarié (intervalle de confiance à 95 %) des symptômes dépressifs pour la catégorie la plus élevée par rapport à la catégorie la plus faible d'apport alimentaire en vitamine C et en vitamine C dérivée des légumes était de 0,73 (0,58-0,91) et de 0,73 (0,56-0,95). Dans les analyses de sous-groupes, l'apport alimentaire en vitamine C était négativement corrélé avec le risque de symptômes dépressifs chez les femmes de 18 à 39 ans et les groupes de 40 à 59 ans.

Une analyse dose-réponse a montré qu'il existait une relation non linéaire entre l'apport alimentaire en vitamine C et le risque de symptômes dépressifs. L'apport alimentaire en vitamine C et l'apport en vitamine C provenant de légumes étaient inversement associés au risque de symptômes dépressifs dans la population générale. Nous recommandons d'augmenter la consommation de légumes dans l'alimentation quotidienne
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 25 Mar 2022 13:54

Relationship between Vitamin C Deficiency and Cognitive Impairment in Older Hospitalised Patients: A Cross-Sectional Study
by Yogesh Sharma Antioxidants 2022, 11(3), 463;

Vitamin C is a powerful antioxidant and facilitates neurotransmission. This study explored association between vitamin C deficiency and cognitive impairment in older hospitalised patients. This prospective study recruited 160 patients ≥ 75 years admitted under a Geriatric Unit in Australia. Cognitive assessment was performed by use of the Mini-Mental-State-Examination (MMSE) and patients with MMSE scores <24 were classified as cognitively-impaired. Fasting plasma vitamin C levels were determined using high-performance-liquid-chromatography. Patients were classified as vitamin C deficient if their levels were below 11 micromol/L.

Logistic regression analysis was used to determine whether vitamin C deficiency was associated with cognitive impairment after adjustment for various covariates. The mean (SD) age was 84.4 (6.4) years and 60% were females. A total of 91 (56.9%) were found to have cognitive impairment, while 42 (26.3%) were found to be vitamin C deficient. The mean (SD) MMSE scores were significantly lower among patients who were vitamin C deficient (24.9 (3.3) vs. 23.6 (3.4), p-value = 0.03).

Logistic regression analysis suggested that vitamin C deficiency was 2.9-fold more likely to be associated with cognitive impairment after adjustment for covariates (aOR 2.93, 95% CI 1.05–8.19, p-value = 0.031). Vitamin C deficiency is common and is associated with cognitive impairment in older hospitalised patients.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 26 Mar 2022 14:51

Traduction de l'étude :wink:

Relation entre la carence en vitamine C et les troubles cognitifs chez les patients âgés hospitalisés : une étude transversale
par Yogesh Sharma Antioxidants 2022, 11(3), 463;

La vitamine C est un puissant antioxydant et facilite la neurotransmission. Cette étude a exploré l'association entre la carence en vitamine C et les troubles cognitifs chez les patients âgés hospitalisés. Cette étude prospective a recruté 160 patients ≥ 75 ans admis dans une unité gériatrique en Australie. L'évaluation cognitive a été réalisée à l'aide du Mini-Mental-State-Examination (MMSE) et les patients avec des scores MMSE <24 ont été classés comme souffrant de troubles cognitifs. Les taux plasmatiques de vitamine C à jeun ont été déterminés par chromatographie liquide à haute performance. Les patients étaient classés comme carencés en vitamine C si leur taux était inférieur à 11 micromol/L.

Une analyse de régression logistique a été utilisée pour déterminer si une carence en vitamine C était associée à une déficience cognitive après ajustement pour diverses covariables. L'âge moyen (DS) était de 84,4 (6,4) ans et 60 % étaient des femmes. Au total, 91 (56,9%) présentaient des troubles cognitifs, tandis que 42 (26,3%) présentaient une carence en vitamine C. Les scores moyens (ET) au MMSE étaient significativement inférieurs chez les patients carencés en vitamine C (24,9 (3,3) contre 23,6 (3,4), valeur p = 0,03).

L'analyse de régression logistique a suggéré que la carence en vitamine C était 2,9 fois plus susceptible d'être associée à une déficience cognitive après ajustement pour les covariables (aOR 2,93, IC à 95 % 1,05–8,19, valeur p = 0,031). La carence en vitamine C est courante et est associée à des troubles cognitifs chez les patients âgés hospitalisés.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Avr 2022 12:53

Associations of Dietary Vitamin C and E Intake With Depression. A Meta-Analysis of Observational Studies
Jun Ding Front. Nutr., 07 April 2022

Objective: The associations of dietary vitamin C and E intake with depression remains conflicting. This meta-analysis of observational study was therefore employed to clarify the issue further.

Methods: An extensive literature review (PubMed, Web of Science and Embase) was performed in January 2022 to identify the observational studies on the associations of dietary vitamin C and E intake with depression. The pooled relative risk (RR) of depression for the highest versus lowest dietary vitamin C and E intake category, and the weighted mean difference (WMD) of dietary vitamin C and E intake for depression versus control subjects, were calculated.

Results: A total of 25 observational studies (91966 participants) were included in this meta-analysis. The overall multi-variable adjusted RR demonstrated that dietary vitamin C intake was inversely associated with depression (RR = 0.72, 95% CI: 0.57 to 0.91; P = 0.005). In addition, the combined WMD showed that the dietary vitamin C intake in depression was lower than that in control subjects (WMD = −11.58, 95% CI: −14.88 to −8.29; P < 0.001). Similarly, the overall multi-variable adjusted RR demonstrated that dietary vitamin E intake was negatively associated with depression (RR = 0.84, 95% CI: 0.72 to 0.98; P = 0.02). Moreover, the combined WMD showed that the dietary vitamin E intake in depression was also lower than that in control subjects (WMD = −0.71, 95% CI: −1.07 to −0.34; P < 0.001).

Conclusion: The results of this meta-analysis suggest that both dietary vitamin C and E intake is inversely associated with depression. However, due to the limited evidence, more well-designed prospective cohort studies are still needed.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Avr 2022 15:57

Traduction de l'étude :wink:

Associations de l'apport alimentaire en vitamine C et E avec la dépression. Une méta-analyse d'études observationnelles
Avant Jun Ding. Nutr., 07 avril 2022

Objectif : Les associations entre l'apport alimentaire en vitamines C et E et la dépression restent contradictoires. Cette méta-analyse d'une étude observationnelle a donc été utilisée pour clarifier davantage la question.

Méthodes : Une revue approfondie de la littérature (PubMed, Web of Science et Embase) a été réalisée en janvier 2022 pour identifier les études observationnelles sur les associations entre l'apport alimentaire en vitamines C et E et la dépression. Le risque relatif (RR) groupé de dépression pour la catégorie d'apport alimentaire en vitamine C et E la plus élevée par rapport à la plus faible, et la différence moyenne pondérée (DMP) de l'apport alimentaire en vitamine C et E pour la dépression par rapport aux sujets témoins, ont été calculés.

Résultats : Au total, 25 études observationnelles (91 966 participants) ont été incluses dans cette méta-analyse. Le RR ajusté multivariable global a démontré que l'apport alimentaire en vitamine C était inversement associé à la dépression (RR = 0,72, IC à 95 % : 0,57 à 0,91 ; P = 0,005). De plus, la DMP combinée a montré que l'apport alimentaire en vitamine C dans la dépression était inférieur à celui des sujets témoins (DMP = -11,58, IC à 95 % : -14,88 à -8,29 ; P < 0,001). De même, le RR ajusté multivariable global a démontré que l'apport alimentaire en vitamine E était négativement associé à la dépression (RR = 0,84, IC à 95 % : 0,72 à 0,98 ; P = 0,02). De plus, la DMP combinée a montré que l'apport alimentaire en vitamine E dans la dépression était également inférieur à celui des sujets témoins (DMP = -0,71, IC à 95 % : -1,07 à -0,34 ; P < 0,001).

Conclusion : Les résultats de cette méta-analyse suggèrent que l'apport alimentaire en vitamine C et E est inversement associé à la dépression. Cependant, en raison du nombre limité de preuves, des études de cohorte prospectives plus bien conçues sont encore nécessaires.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 23 Avr 2022 12:16

Dietary intake of micro- and macronutrients is associated with deficits in executive functioning in young women with high adiposity
Maríade los Remedios Moreno-Frías Nutrition Available online 22 April 2022, 111691

Highlights
• Dietary intake is associated with deficits in executive functioning in young women with high adiposity
• Adiposity is associated with deficits in executive functioning in obese young women
• Cholesterol, vitamin C and vitamin E are predictors of worse executive functioning in young women with high adiposity
• Impairments in executive functioning may predispose to overconsumption of unhealthy nutrients

Objectives
Deficits in cognitive functions dependent on the prefrontal cortex related to dietary intake of nutrients and adiposity in young individuals are not well known. The objective was to examine the effects of high adiposity on executive functioning and their relationship with dietary intake of macro- and micronutrients in young women.

Methods
Ninety-five young women were categorized based on body fat percentage, and the study included forty-two women with normal adiposity and fifty-three women with high adiposity. Executive functions, sustained attention, selective attention, category formation, cognitive flexibility and verbal fluency test scores were obtained to assess executive functioning. Dietary intake of macro- and micronutrients was measured using three 24-hour recalls and then correlated with test scores.

Results
The high adiposity group was characterized by deficits in executive function, category formation and cognitive flexibility, poor sustained and selective attention and less verbal fluency. Executive functions were negatively correlated with saturated fat and positively correlated with cholesterol and carbohydrates. Category formation was negatively correlated with saturated fat and vitamin E. Sustained attention was positively correlated with lipids, carbohydrates and cholesterol. Long reaction times in the selective attention test were positively correlated with unsaturated fat and negatively correlated with vitamin C. Cognitive flexibility test scores were negatively correlated with vitamin E. Cholesterol, vitamin C and vitamin E were predictors of executive functioning in the high adiposity group.

Conclusion
These findings suggest that impairments in executive functioning may predispose young women to overconsumption of unhealthy nutrients that consequently induces obesity.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Une déficience en vitamine C est néfaste pour le cerveau

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Avr 2022 13:24

Traduction de l'étude :wink:

L'apport alimentaire en micro et macronutriments est associé à des déficits des fonctions exécutives chez les jeunes femmes à forte adiposité
Maríade los Remedios Moreno-Frías Nutrition Disponible en ligne le 22 avril 2022, 111691

Points forts
• L'apport alimentaire est associé à des déficits des fonctions exécutives chez les jeunes femmes à forte adiposité
• L'adiposité est associée à des déficits des fonctions exécutives chez les jeunes femmes obèses
• Le cholestérol, la vitamine C et la vitamine E sont des prédicteurs d'une détérioration du fonctionnement exécutif chez les jeunes femmes présentant une adiposité élevée
• Des troubles du fonctionnement exécutif peuvent prédisposer à une surconsommation de nutriments malsains

Objectifs
Les déficits des fonctions cognitives dépendant du cortex préfrontal liés à l'apport alimentaire en nutriments et à l'adiposité chez les individus jeunes sont mal connus. L'objectif était d'examiner les effets d'une adiposité élevée sur le fonctionnement exécutif et leur relation avec l'apport alimentaire en macro et micronutriments chez les jeunes femmes.

Méthodes
Quatre-vingt-quinze jeunes femmes ont été classées en fonction du pourcentage de graisse corporelle, et l'étude comprenait quarante-deux femmes avec une adiposité normale et cinquante-trois femmes avec une adiposité élevée. Les fonctions exécutives, l'attention soutenue, l'attention sélective, la formation de catégories, la flexibilité cognitive et les résultats des tests de fluidité verbale ont été obtenus pour évaluer le fonctionnement exécutif. L'apport alimentaire en macro et micronutriments a été mesuré à l'aide de trois rappels de 24 heures, puis corrélé avec les résultats des tests.

Résultats
Le groupe d'adiposité élevée était caractérisé par des déficits de la fonction exécutive, de la formation des catégories et de la flexibilité cognitive, une mauvaise attention soutenue et sélective et une moindre fluence verbale. Les fonctions exécutives étaient négativement corrélées avec les graisses saturées et positivement corrélées avec le cholestérol et les glucides. La formation de catégories était négativement corrélée avec les graisses saturées et la vitamine E. L'attention soutenue était positivement corrélée avec les lipides, les glucides et le cholestérol. Les longs temps de réaction dans le test d'attention sélective étaient positivement corrélés avec les graisses insaturées et négativement corrélés avec la vitamine C. Les résultats des tests de flexibilité cognitive étaient négativement corrélés avec la vitamine E. Le cholestérol, la vitamine C et la vitamine E étaient des prédicteurs du fonctionnement exécutif dans le groupe à adiposité élevée.

Conclusion
Ces résultats suggèrent que des troubles du fonctionnement exécutif peuvent prédisposer les jeunes femmes à une surconsommation de nutriments malsains qui induit par conséquent l'obésité.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités