Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Vitamine D contre la stéatose hépatique non alcoolique?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Vitamine D contre la stéatose hépatique non alcoolique?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 24 Sep 2020 13:58

Vitamin D and non-alcoholic fatty liver disease: a meta-analysis of randomized controlled trials
Xiao-fei Guo Food & Function

The results of randomized controlled trials (RCTs) investigating supplemental vitamin D on aminotransferases and cardio-metabolic risk factors in subjects with non-alcoholic fatty liver disease (NAFLD) have been inconsistent. The present study aimed to quantitatively evaluate whether supplementation with vitamin D has beneficial effects in treatment of NAFLD. A systematical literature search was performed with Cochrane Library, PubMed, Scopus databases and Web of Science up to June 2020. The mean changes in alanine aminotransferase (ALT), aspartate aminotransferase (AST), fasting glucose, insulin, homeostasis model assessment of insulin resistance (HOMA-IR), total cholesterol (TC), high-density lipoprotein-cholesterol (HDL-C), low-density lipoprotein-cholesterol (LDL-C), and triglyceride (TAG) were calculated as standard mean difference (SMD) using a random-effects model. Pre-specified subgroup and univariate meta-regression analyses were performed to identify the sources of heterogeneity.

Ten trials with a total of 544 NAFLD subjects were included for data synthesis. The summary estimates indicated that supplemental vitamin D significantly reduced the levels of serum/plasma fasting glucose (−0.22; 95%CI: −0.39, −0.04), insulin (−0.68; 95%CI: −1.22, −0.14) and HOMA-IR (−1.32; 95%CI: −2.30, −0.34), and marginally reduced the ALT (−0.18; 95%CI: −0.39, 0.04) and TAG (−10.38; 95%CI: −21.09, 0.34) levels. However, the pooled effect did not support that supplemental vitamin D was beneficial for concentrations of AST, TC, HDL-C and LDL-C.

The present study provides substantial evidence that supplemental vitamin D has favorable effects on glycemic control and insulin sensitivity in NAFLD patients. Vitamin D could be as an adjuvant pharmacotherapy of NAFLD.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D contre la stéatose hépatique non alcoolique?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Sep 2020 17:36

Traduction de l'étude :wink:

Vitamine D et stéatose hépatique non alcoolique: une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés
Xiao-fei Guo Alimentation et fonction

Les résultats des essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur la supplémentation en vitamine D sur les aminotransférases et les facteurs de risque cardio-métaboliques chez des sujets atteints de stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) ont été incohérents. La présente étude visait à évaluer quantitativement si la supplémentation en vitamine D a des effets bénéfiques dans le traitement de la NAFLD. Une recherche systématique de la littérature a été effectuée avec la Cochrane Library, PubMed, les bases de données Scopus et Web of Science jusqu'en juin 2020. Les changements moyens de l'alanine aminotransférase (ALT), de l'aspartate aminotransférase (AST), du glucose à jeun, de l'insuline, de l'évaluation du modèle d'homéostasie de la résistance à l'insuline (HOMA-IR), le cholestérol total (TC), les lipoprotéines-cholestérol de haute densité (HDL-C), les lipoprotéines-cholestérol de basse densité (LDL-C) et les triglycérides (TAG) ont été calculés comme différence moyenne standard (SMD) en utilisant un modèle à effets aléatoires. Des analyses de sous-groupes pré-spécifiés et de méta-régression univariée ont été réalisées pour identifier les sources d'hétérogénéité.

Dix essais portant sur un total de 544 sujets NAFLD ont été inclus pour la synthèse des données. Les estimations sommaires ont indiqué que la supplémentation en vitamine D réduisait significativement les taux de glucose sérique / plasmatique à jeun (−0,22; IC à 95%: −0,39, −0,04), d'insuline (−0,68; IC à 95%: −1,22, −0,14) et d'HOMA -IR (−1,32; IC à 95%: −2,30, −0,34), et réduit légèrement l'ALT (−0,18; IC à 95%: −0,39, 0,04) et le TAG (−10,38; IC à 95%: −21,09, 0,34) les niveaux. Cependant, l'effet combiné n'a pas soutenu que la vitamine D supplémentaire était bénéfique pour les concentrations d'AST, TC, HDL-C et LDL-C.

La présente étude fournit des preuves substantielles que la supplémentation en vitamine D a des effets favorables sur le contrôle glycémique et la sensibilité à l'insuline chez les patients atteints de NAFLD. La vitamine D pourrait être une pharmacothérapie adjuvante de la NAFLD.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5563
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités