Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Juil 2020 12:37

Whey for Sarcopenia; Can Whey Peptides, Hydrolysates or Proteins Play a Beneficial Role?
by Sarah Gilmartin Foods 2020, 9(6), 750;

As the human body ages, skeletal muscle loses its mass and strength. It is estimated that in 10% of individuals over the age of 60, this muscle frailty has progressed to sarcopenia. Biomarkers of sarcopenia include increases in inflammatory markers and oxidative stress markers and decreases in muscle anabolic markers. Whey is a high-quality, easily digested dairy protein which is widely used in the sports industry. This review explores the evidence that whey protein, hydrolysates or peptides may have beneficial effects on sarcopenic biomarkers in myoblast cell lines, in aged rodents and in human dietary intervention trials with the older consumer. A daily dietary supplementation of 35 g of whey is likely to improve sarcopenic biomarkers in frail or sarcopenia individuals.

Whey supplementation, consumed by an older, healthy adult certainly improves muscle mTOR signaling, but exercise appears to have the greatest benefit to older muscle. In vitro cellular assays are central for bioactive and bioavailable peptide identification and to determine their mechanism of action on ageing muscle
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 4 Juil 2020 13:48

Traduction de l'étude :wink:

Whey pour Sarcopenia; Les peptides, hydrolysats ou protéines de lactosérum peuvent-ils jouer un rôle bénéfique?
par Sarah Gilmartin Foods 2020, 9 (6), 750;

À mesure que le corps humain vieillit, le muscle squelettique perd sa masse et sa force. On estime que chez 10% des individus de plus de 60 ans, cette fragilité musculaire a évolué vers la sarcopénie. Les biomarqueurs de la sarcopénie comprennent des augmentations des marqueurs inflammatoires et des marqueurs du stress oxydatif et des diminutions des marqueurs anabolisants musculaires. Le lactosérum est une protéine laitière de haute qualité, facilement digérée, largement utilisée dans l'industrie du sport. Cette revue explore les preuves que la protéine de lactosérum, les hydrolysats ou les peptides peuvent avoir des effets bénéfiques sur les biomarqueurs sarcopéniques dans les lignées cellulaires myoblastes, chez les rongeurs âgés et dans les essais d'intervention alimentaire humaine avec le consommateur plus âgé. Une supplémentation alimentaire quotidienne de 35 g de lactosérum est susceptible d'améliorer les biomarqueurs sarcopéniques chez les personnes fragiles ou sarcopéniques.

La supplémentation en lactosérum, consommée par un adulte plus âgé et en bonne santé, améliore certainement la signalisation mTOR musculaire, mais l'exercice semble avoir le plus grand avantage pour les muscles plus âgés. Les tests cellulaires in vitro sont essentiels pour l'identification des peptides bioactifs et biodisponibles et pour déterminer leur mécanisme d'action sur le vieillissement musculaire.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 30 Sep 2021 14:27

The Effect of Elevated Protein Intake on DNA Damage in Older People: Comparative Secondary Analysis of Two Randomized Controlled Trials
by Agnes Draxler Nutrients 2021, 13(10), 3479;

A high protein intake at old age is important for muscle protein synthesis, however, this could also trigger protein oxidation with the potential risk for DNA damage. The aim of this study was to investigate whether an increased protein intake at recommended level or well above would affect DNA damage or change levels of reduced (GSH) and oxidised glutathione (GSSG) in community-dwelling elderly subjects.

These analyses were performed in two randomized intervention studies, in Austria and in New Zealand. In both randomized control trials, the mean protein intake was increased with whole foods, in the New Zealand study (n = 29 males, 74.2 ± 3.6 years) to 1.7 g/kg body weight/d (10 weeks intervention; p < 0.001)) in the Austrian study (n = 119 males and females, 72.9 ± 4.8 years) to 1.54 g/kg body weight/d (6 weeks intervention; p < 0.001)). In both studies, single and double strand breaks and as formamidopyrimidine—DNA glycosylase-sensitive sites were investigated in peripheral blood mononuclear cells or whole blood. Further, resistance to H2O2 induced DNA damage, GSH, GSSG and CRP were measured. Increased dietary protein intake did not impact on DNA damage markers and GSH/GSSG levels. A seasonal-based time effect (p < 0.05), which led to a decrease in DNA damage and GSH was observed in the Austrian study.

Therefore, increasing the protein intake to more than 20% of the total energy intake in community-dwelling seniors in Austria and New Zealand did not increase measures of DNA damage, change glutathione status or elevate plasma CRP.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 1 Oct 2021 16:15

Traduction de l'étude :wink:

L'effet d'un apport élevé en protéines sur les dommages à l'ADN chez les personnes âgées : analyse secondaire comparative de deux essais contrôlés randomisés
par Agnes Draxler Nutrients 2021, 13(10), 3479;

Un apport élevé en protéines à un âge avancé est important pour la synthèse des protéines musculaires, cependant, cela pourrait également déclencher l'oxydation des protéines avec le risque potentiel de dommages à l'ADN. Le but de cette étude était de déterminer si une augmentation de l'apport en protéines au niveau recommandé ou bien au-dessus affecterait les dommages à l'ADN ou modifierait les niveaux de glutathion réduit (GSH) et oxydé (GSSG) chez les sujets âgés vivant dans la communauté.

Ces analyses ont été réalisées dans deux études d'intervention randomisées, en Autriche et en Nouvelle-Zélande. Dans les deux essais contrôlés randomisés, l'apport moyen en protéines a augmenté avec les aliments entiers, dans l'étude néo-zélandaise (n = 29 hommes, 74,2 ± 3,6 ans) à 1,7 g/kg de poids corporel/jour (intervention de 10 semaines ; p < 0,001) ) dans l'étude autrichienne (n = 119 hommes et femmes, 72,9 ± 4,8 ans) à 1,54 g/kg de poids corporel/jour (intervention de 6 semaines ; p < 0,001)). Dans les deux études, les cassures simple et double brin et les sites sensibles à la formamidopyrimidine-ADN glycosylase ont été étudiés dans les cellules mononucléées du sang périphérique ou dans le sang total. En outre, la résistance aux dommages à l'ADN induits par H2O2, GSH, GSSG et CRP ont été mesurées. L'augmentation de l'apport en protéines alimentaires n'a pas eu d'impact sur les marqueurs de dommages à l'ADN et les niveaux de GSH/GSSG. Un effet temporel saisonnier (p < 0,05), qui a conduit à une diminution des dommages à l'ADN et au GSH, a été observé dans l'étude au[b]trichienne.

Par conséquent, l'augmentation de l'apport en protéines à plus de 20 % de l'apport énergétique total chez les personnes âgées vivant dans la communauté en Autriche et en Nouvelle-Zélande n'a pas augmenté les mesures des dommages à l'ADN, modifié le statut en glutathion ou augmenté la CRP plasmatique.[/b]
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Oct 2021 13:48

Protein Nutritional Status and Frailty: A Mendelian Randomization Study
Yasutake Tomata, The Journal of Nutrition, 02 October 2021

Background
Observational studies have suggested that better protein nutritional status may contribute to prevention of frailty.

Objective
To examine this hypothesis using a Mendelian randomization (MR) analysis.

Methods
We conducted a two-sample MR study using GWAS summary statistics data of the UK Biobank. We applied genetically predicted serum albumin as a primary exposure measure and serum total protein as a secondary exposure measure. The outcome measure was the Rockwood frailty index (FI) based on 49 deficits from 356,432 individuals (53.3% of them were women, with a mean [SD] age of 56.7 [8.0] years. The association between serum protein measures and FI was mainly analyzed by the inverse variance weighted method.

Results
A genetically predicted serum albumin level was not statistically significantly associated with FI in the full sample. However, in women, we observed a preventive association between genetically predicted serum albumin and FI (beta = -0.172 per g/L; 95% confidence interval = -0.336 to -0.007; P = 0.041). In the full sample, genetically predicted serum total protein was inversely associated with FI (beta = -0.153 per g/L; 95% confidence interval = -0.251 to -0.056; P = 0.002). In both women and men, higher serum total protein was significantly inversely associated with FI; regression coefficients were -0.148 per g/L (95% confidence interval = -0.287 to -0.009; P = 0.037) for women, -0.154 per g/L (95% confidence interval = -0.290 to -0.018; P = 0.027) for men.

Conclusions
The present MR study implies that better protein nutritional status modestly contributes to reducing the risk of frailty.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Oct 2021 17:05

Traduction de l'étude :wink:

État nutritionnel et fragilité des protéines : une étude de randomisation mendélienne
Yasutake Tomata, The Journal of Nutrition, 02 octobre 2021

Fond
Des études d'observation ont suggéré qu'un meilleur état nutritionnel des protéines pourrait contribuer à la prévention de la fragilité.

Objectif
Examiner cette hypothèse en utilisant une analyse de randomisation mendélienne (MR).

Méthodes
Nous avons mené une étude MR à deux échantillons en utilisant les données statistiques récapitulatives GWAS de la UK Biobank. Nous avons appliqué l'albumine sérique génétiquement prédite comme mesure d'exposition primaire et la protéine totale sérique comme mesure d'exposition secondaire. Le critère de jugement était l'indice de fragilité (IF) de Rockwood basé sur 49 déficits de 356 432 individus (53,3% d'entre eux étaient des femmes, avec un âge moyen [SD] de 56,7 [8,0] ans. L'association entre les mesures des protéines sériques et l'IF était principalement analysés par la méthode de pondération inverse de la variance.

Résultats
Un niveau d'albumine sérique génétiquement prédit n'était pas statistiquement associé de manière significative à l'IF dans l'échantillon complet. Cependant, chez les femmes, nous avons observé une association préventive entre l'albumine sérique génétiquement prédite et le FI (bêta = -0,172 par g/L ; intervalle de confiance à 95 % = -0,336 à -0,007 ; P = 0,041). Dans l'échantillon complet, les protéines totales sériques génétiquement prédites étaient inversement associées à l'IF (bêta = -0,153 par g/L ; intervalle de confiance à 95 % = -0,251 à -0,056 ; P = 0,002). Chez les femmes et les hommes, une protéine totale sérique plus élevée était significativement inversement associée à l'IF ; les coefficients de régression étaient de -0,148 par g/L (intervalle de confiance à 95 % = -0,287 à -0,009 ; P = 0,037) pour les femmes, -0,154 par g/L (intervalle de confiance à 95 % = -0,290 à -0,018 ; P = 0,027) pour hommes.

Conclusion
La présente étude MR implique qu'un meilleur état nutritionnel protéique contribue modestement à réduire le risque de fragilité.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Déc 2021 11:42

Total, animal and plant protein intake and pneumonia mortality in the Japan public health center-based prospective study
Ryoko Katagiri, The American Journal of Clinical Nutrition, 16 December 2021

Background
The association between total protein intake and all-cause mortality is inconsistent. Pneumonia is a major cause of death among the elderly, and the association between protein intake and pneumonia mortality warrants clarification.

Objectives
We aimed to examine the association between total, plant, and animal protein intake and pneumonia mortality in a prospective design.

Design
The Japan Public Health Center—based Prospective (JPHC) study prospectively follows 83,351 participants (37,652 men and 45,699 women). Total, plant, and animal protein intake were calculated from a validated food frequency questionnaire. A Cox hazards model was used to calculate hazard ratios (HR) and 95% Confidence Intervals (CI), with adjustment for confounding factors.

Results
During about 18.4 years of follow-up, 990 pneumonia deaths (634 men and 356 women) were observed. In the multivariable-adjusted model and in the model further adjusted for fatty acid intake, increase in total protein intake was marginally significantly associated with lower pneumonia mortality in women (lowest vs highest quartile, HR [95%CI]: 0.71 [0.53, 0.97], Ptrend 0.01 in the multivariable-adjusted model; and 0.70 [0.45, 1.06], Ptrend 0.05 in the fatty acid intake-adjusted model). Total protein intake in men, and animal and plant protein intake in both men and women were not significantly associated with pneumonia mortality in the fatty acids-adjusted model.

Conclusion
Although HR in the highest quartile was not significant and further research to determine the upper limit of recommended protein intake is required, higher total protein intake was associated with lower pneumonia mortality in women.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 20 Déc 2021 18:43

Traduction de l'étude :wink:

Apport total en protéines animales et végétales et mortalité par pneumonie dans l'étude prospective du centre de santé publique du Japon
Ryoko Katagiri, The American Journal of Clinical Nutrition, 16 décembre 2021

Fond
L'association entre l'apport total en protéines et la mortalité toutes causes confondues est incohérente. La pneumonie est une cause majeure de décès chez les personnes âgées, et l'association entre l'apport en protéines et la mortalité due à la pneumonie mérite d'être clarifiée.

Objectifs
Notre objectif était d'examiner l'association entre l'apport en protéines totales, végétales et animales et la mortalité due à la pneumonie dans une conception prospective.

Conception
L'étude prospective du Japan Public Health Center (JPHC) suit de manière prospective 83 351 participants (37 652 hommes et 45 699 femmes). L'apport en protéines totales, végétales et animales a été calculé à partir d'un questionnaire validé sur la fréquence des aliments. Un modèle de risques de Cox a été utilisé pour calculer les rapports de risque (HR) et les intervalles de confiance (IC) à 95 %, avec un ajustement pour les facteurs de confusion.

Résultats
Au cours d'environ 18,4 ans de suivi, 990 décès par pneumonie (634 hommes et 356 femmes) ont été observés. Dans le modèle ajusté à plusieurs variables et dans le modèle ajusté davantage pour l'apport en acides gras, l'augmentation de l'apport total en protéines était marginalement significativement associée à une mortalité par pneumonie plus faible chez les femmes (quartile le plus bas contre le quartile le plus élevé, HR [IC à 95 %] : 0,71 [0,53, 0,97 ], Ptrend 0,01 dans le modèle ajusté à plusieurs variables ; et 0,70 [0,45, 1,06], Ptrend 0,05 dans le modèle ajusté sur l'apport en acides gras). L'apport total en protéines chez les hommes et l'apport en protéines animales et végétales chez les hommes et les femmes n'étaient pas significativement associés à la mortalité par pneumonie dans le modèle ajusté aux acides gras.

Conclusion
Bien que le HR dans le quartile le plus élevé n'était pas significatif et que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour déterminer la limite supérieure de l'apport en protéines recommandé, un apport total en protéines plus élevé était associé à une mortalité par pneumonie plus faible chez les femmes.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Déc 2021 01:01

Whey protein and vitamin D supplementation in institutionalized older adults: A randomized trial
Tamy Colonetti, Nutrition and Health December 13, 2021

Background: The increase in life expectancy and in the number of individuals over 60 years old brings new demands to health professionals and services based on the physiological changes that occur in this population. The aging process results in changes in body composition, increasing body fat and reducing muscle mass, in addition to a reduction in bone mass. Aim: The aim of this study was to examine the effect of whey protein and vitamin D supplementation on body composition and skeletal muscle in older adults living in long-term care facilities.

Methods: This study is a double-blind randomized controlled trial. Thirty older adults (>60 years old) were randomized and allocated in three groups: group receiving resistance training and supplementation receiving resistance training, whey protein and vitamin D; group received resistance and placebo training receiving resistance training and placebo, and control group without any intervention. Body composition was measured by dual-energy X-ray absorptiometry at baseline, 12 weeks, and 24 weeks.

Results: The mean age was 74.87 (± 8.14) years. A significant difference (p = 0.042) was observed between the group receiving resistance training and supplementation and control groups in relation to lean mass increase (kg) at 24 weeks. After 24 weeks of intervention, there was a significant increase in Relative index of muscle mass for the two groups that underwent resistance training, group received resistance and placebo training (p = 0.042) and group receiving resistance training and supplementation (p = 0.045), in relation to the control.

Conclusion: Combined supplementation of whey protein and vitamin D with resistance training can significantly improve lean mass, total mass, and relative index of muscle mass in institutionalized older adults.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 21 Déc 2021 17:05

Traduction de l'étude :wink:

Supplémentation en protéines de lactosérum et en vitamine D chez les personnes âgées institutionnalisées : un essai randomisé
Tamy Colonetti, Nutrition et santé 13 décembre 2021

Contexte : L'augmentation de l'espérance de vie et du nombre d'individus de plus de 60 ans amène de nouvelles demandes aux professionnels et aux services de santé en fonction des changements physiologiques qui se produisent dans cette population. Le processus de vieillissement entraîne des changements dans la composition corporelle, une augmentation de la graisse corporelle et une réduction de la masse musculaire, en plus d'une réduction de la masse osseuse. Objectif : L'objectif de cette étude était d'examiner l'effet de la supplémentation en protéines de lactosérum et en vitamine D sur la composition corporelle et les muscles squelettiques chez les personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée.

Méthodes : Cette étude est un essai contrôlé randomisé en double aveugle. Trente personnes âgées (> 60 ans) ont été randomisées et réparties en trois groupes : groupe recevant un entraînement en résistance et une supplémentation recevant un entraînement en résistance, des protéines de lactosérum et de la vitamine D ; le groupe a reçu un entraînement contre résistance et un placebo recevant un entraînement contre résistance et un placebo, et le groupe témoin sans aucune intervention. La composition corporelle a été mesurée par absorptiométrie à rayons X à double énergie au départ, 12 semaines et 24 semaines.

Résultats : L'âge moyen était de 74,87 (± 8,14) ans. Une différence significative (p = 0,042) a été observée entre le groupe recevant l'entraînement en résistance et la supplémentation et les groupes témoins par rapport à l'augmentation de la masse maigre (kg) à 24 semaines. Après 24 semaines d'intervention, il y a eu une augmentation significative de l'indice relatif de masse musculaire pour les deux groupes qui ont subi un entraînement en résistance, le groupe a reçu un entraînement en résistance et un placebo (p = 0,042) et le groupe recevant un entraînement en résistance et une supplémentation (p = 0,045), par rapport au contrôle.

Conclusion : La supplémentation combinée en protéines de lactosérum et en vitamine D avec un entraînement contre résistance peut améliorer considérablement la masse maigre, la masse totale et l'indice relatif de la masse musculaire chez les personnes âgées institutionnalisées.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 11 Fév 2022 14:11

Relation between protein intake and resistance training-induced muscle hypertrophy in middle-aged women: a pilot study
JunYasuda Nutrition Available online 25 January 2022, 111607

Highlights
• A 16-week resistance exercise training caused 1.5 % muscle hypertrophy (MH).
• Daily total protein intake throughout the intervention was not associated with MH.
• Protein intake at baseline during breakfast was negatively associated with MH.
• Increased protein intake at breakfast during RET was positively associated with MH.

Objective
To observe the relationship between the protein intake at each meal and daily total change in lean tissue mass with progressive resistance exercise training (RET) in healthy middle-aged women.

Research Methods & Procedures
Twenty-two healthy Japanese women were recruited from Shiga Prefecture, Japan, and a supervised whole-body RET program was conducted twice a week for 16 weeks. The dietary intake was assessed using 3-day dietary records. Dual-energy X-ray absorptiometry was used to measure the whole-body lean soft tissue mass (WLTM). Multiple regression analysis was performed to examine the relationship between the protein intake and RET-induced changes in the WLTM after adjusting for age, sleep quality, physical activity, and energy intake.

Results
The 16-week RET caused a significant gain in the WLTM (1.46 ± 0.45 %, P = 0.004). Multiple regression analysis showed that the baseline protein intake at breakfast was negatively associated with the % change in the WLTM. (β = -1.598; P = 0.022). In addition, the % change (β = 0.624; P = 0.018) in the protein intake at breakfast was positively associated with the % change in the WLTM.

Conclusion
Increasing protein intake at breakfast may contribute to RET-induced muscle hypertrophy in middle-aged women, especially among those who habitually consume low protein levels at breakfast. However, future studies with larger sample sizes are still needed to confirm the importance of protein intake at breakfast.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 11 Fév 2022 18:07

Traduction de l'étude :wink:

Relation entre l'apport en protéines et l'hypertrophie musculaire induite par l'entraînement en résistance chez les femmes d'âge moyen : une étude pilote
JunYasuda Nutrition Disponible en ligne le 25 janvier 2022, 111607

Points forts
• Un entraînement d'exercices de résistance de 16 semaines a causé 1,5 % d'hypertrophie musculaire (HM).
• L'apport quotidien en protéines totales tout au long de l'intervention n'était pas associé à la MH.
• L'apport en protéines au départ pendant le petit-déjeuner était associé négativement à la MH.
• L'augmentation de l'apport en protéines au petit-déjeuner pendant le RET était positivement associée à la MH.

Objectif
Observer la relation entre l'apport en protéines à chaque repas et la variation totale quotidienne de la masse des tissus maigres avec un entraînement progressif contre résistance (RET) chez des femmes d'âge moyen en bonne santé.

Méthodes et procédures de recherche
Vingt-deux femmes japonaises en bonne santé ont été recrutées dans la préfecture de Shiga, au Japon, et un programme supervisé de RET du corps entier a été mené deux fois par semaine pendant 16 semaines. L'apport alimentaire a été évalué à l'aide de registres alimentaires de 3 jours. L'absorptiométrie à rayons X à double énergie a été utilisée pour mesurer la masse maigre des tissus mous (WLTM) du corps entier. Une analyse de régression multiple a été effectuée pour examiner la relation entre l'apport en protéines et les changements induits par le RET dans le WLTM après ajustement en fonction de l'âge, de la qualité du sommeil, de l'activité physique et de l'apport énergétique.

Résultats
Le RET de 16 semaines a entraîné un gain significatif du WLTM (1,46 ± 0,45 %, P = 0,004). L'analyse de régression multiple a montré que l'apport protéique de base au petit-déjeuner était négativement associé au pourcentage de changement du WLTM. (β=-1,598 ; P=0,022). De plus, le pourcentage de changement (β = 0,624 ; P = 0,018) de l'apport en protéines au petit-déjeuner était positivement associé au pourcentage de changement du WLTM.

Conclusion
L'augmentation de l'apport en protéines au petit-déjeuner peut contribuer à l'hypertrophie musculaire induite par le RET chez les femmes d'âge moyen, en particulier chez celles qui consomment habituellement de faibles niveaux de protéines au petit-déjeuner. Cependant, de futures études avec des échantillons plus importants sont encore nécessaires pour confirmer l'importance de l'apport en protéines au petit-déjeuner.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: 35 g de whey par jour pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Mai 2022 11:14

Moderate and Higher Protein Intakes Promote Superior Body Recomposition in Older Women Performing Resistance Training
Ribeiro, Alex S. Medicine & Science in Sports & Exercise: January 12, 2022 -

Purpose
Resistance training combined with appropriate dietary intake can promote a concomitant increase in skeletal muscle mass (SMM) and reduction in fat mass, a condition termed body recomposition. This study's primary purpose was to explore the effects of protein ingestion on body recomposition following 24 weeks of resistance training (RT) in older women.

Methods
Data from 130 untrained older women (68.7 ± 5.6 years, 66.5 ± 11.5 kg, 155.5 ± 6.0 cm, and 27.4 ± 4.0 kg.m-2) across six studies were retrospectively analyzed. The participants were divided into tertiles according to their customary protein intake (g/kg/d): lower (LP, n = 45), moderate (MP, n = 42), and higher (HP, n = 43) protein intake. Participants performed a whole-body RT program carried out over 24 weeks (eight exercises, three sets, 8-15 repetitions, three sessions a week). SMM and fat mass were determined by dual-energy X-ray absorptiometry.

Results
All groups increased SMM from baseline (P < 0.05), with the HP and MP groups showing greater increases than the LP group (LP = 2.3%, MP = 5.4%, and HP = 5.1%; P < 0.05). Reductions in fat mass were similar for all three groups (LP = 1.7%, MP = 3.7%, and HP = 3.1%; P > 0.05). The composite Z-score of the percentage changes from pre- to post-training indicated greater positive body recomposition values for HP and MP compared to LP (P < 0.05).

Conclusions
Results suggest that protein intake is a moderating variable for body recomposition in older women undergoing RT, with a low protein intake having a less favorable effect on body recomposition.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: waterwolf et 4 invités