Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Du magnésium contre les infections?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 8 Nov 2021 16:11

Traduction de l'étude :wink:

La supplémentation en magnésium atténue l'atrophie musculaire associée aux corticostéroïdes chez le rat
Lizhen Zheng, European Journal of Nutrition volume 60, pages 4379-4392 (2021)

But
La corticothérapie (CS) pour les maladies infectieuses et rhumatologiques a montré une diminution du taux de magnésium sérique (Mg++) et une atrophie musculaire chez les patients. La présente étude a examiné les effets de la supplémentation en Mg++ sur la prévention de l'atrophie musculaire induite par le CS dans un modèle animal, qui a fourni des données expérimentales pour une traduction clinique potentielle.

Méthodes
Douze rats Sprague-Dawley mâles âgés de 24 semaines ont été traités avec du lipopolysaccharide (LPS) et de la CS méthylprednisolone (MPS) pour induire une atrophie musculaire, la moitié des rats ayant également reçu une supplémentation orale quotidienne de 50 mg/kg de Mg++. Six rats supplémentaires sans traitements LPS + CS ont été utilisés comme témoins normaux. Après un traitement de 6 semaines, le sérum a été collecté pour la quantification du Mg++, une absorptiométrie à rayons X à double énergie (DXA) animale a été réalisée pour la composition tissulaire, et le long extenseur des doigts (EDL) a été collecté pour le test fonctionnel musculaire et l'histologie, y compris la taille des fibres musculaires. , l'infiltration intramusculaire de graisse et le typage des fibres. Un modèle d'atrophie des myotubes in vitro a été utilisé pour étudier l'effet in vitro associé à l'atrophie musculaire in vivo.

Résultats
Les traitements LPS + CS ont induit une hypomagnésémie alors que le taux sérique de Mg++ était dans la plage normale après une supplémentation en Mg++. La DXA a montré un pourcentage de graisse inférieur de 53,0% et une masse maigre 29,7% plus élevée dans le groupe LPS + CS + Mg par rapport au groupe LPS + CS. Le test fonctionnel musculaire a montré une force de contraction spécifique 22,2% plus élevée et une force tétanique spécifique 40,3% plus élevée dans le groupe LPS + CS + Mg par rapport au groupe LPS + CS. L'analyse histologique a montré une proportion plus élevée de 4,1% de la surface des fibres musculaires par rapport à la surface totale et une infiltration de graisse intramusculaire inférieure de 63,6% dans les sections EDL dans le groupe LPS + CS + Mg par rapport au groupe LPS + CS. Le groupe LPS + CS + Mg avait une proportion de surface plus élevée de 33,0% et une surface transversale (CSA) de 29,4% plus élevée de fibre musculaire de type IIb. Les résultats de la culture des myoblastes ont montré que le groupe de supplémentation en Mg++ avait un diamètre de myotube plus grand. Les expressions de l'ARNm des gènes marqueurs de l'atrophie musculaire MuRF1 et MAFbx étaient plus faibles dans le groupe de supplémentation en Mg++ à la fois in vitro et in vivo.

Conclusion
La présente étude a démontré que la supplémentation en Mg ++ a réussi à atténuer l'atrophie musculaire associée à la CS chez les rats aux niveaux fonctionnel et morphologique, indiquant un potentiel de traduction pour les patients subissant une thérapie par CS.

Cette étude a fourni pour la première fois la preuve que la supplémentation en Mg++ pouvait prévenir l'atrophie musculaire, un effet indésirable de la thérapie CS, actuellement également adoptée pour le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 8797
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Jan 2022 15:46

Relationship of magnesemia with myocardial damage and mortality in patients with COVID-19
Magnesium Research Volume 34, issue 3, July-August-September 2021 Seyda Gunay

Magnesium (Mg) is the second most abundant intracellular cation and plays a significant role in immune system and cardiac protection. Mg deficiency contributes to chronic low-grade inflammation leading to cardiovascular diseases, and low Mg level exacerbates virus-induced inflammation.

Aim
The aim of the study was to investigate whether serum magnesium level is associated with myocardial damage and prognosis of COVID-19.

Method
This was a single-center, observational retrospective study of patients with COVID-19. The study population was divided into two groups according to in-hospital mortality: a survivor group (SG) and a non-survivor group (NSG). Myocardial damage was defined as blood levels of cardiac troponin I (cTnI) above the 99th percentile upper reference limit. Magnesium, variables regarding inflammation, and myocardial damage were compared between the groups.

Results
A total of 629 patients with COVID-19 were included. Mortality rate was 11.85% (n = 82). There were 61 (74.4%) and 294 male patients (53.7%) in NSG and SG, respectively (p = 0.001). The median age of NSG was 64.5 years (min-max: 37–93) and the median age of SG was 56.0 years (min-max: 22–92) (p < 0.001). Median serum magnesium levels of NSG and SG were 1.94 mg/dL (min-max: 1.04-2.87) and 2.03 mg/dL (min-max: 1.18–2.88), respectively (p = 0.027). Median cTnI levels of NSG and SG were 25.20 pg/mL (min-max: 2.10–2240.80) and 4.50 pg/mL (min-max: 0.50–984.3), respectively (p < 0.001). The cTnI levels were lower in those patients whose serum Mg levels were higher than 1.94.

Conclusion
Although serum magnesium level was not a predictor for in-hospital mortality, there was a significant negative correlation between magnesemia and myocardial damage.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Jan 2022 15:47

Serum magnesium in patients with severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 from Wuhan, China
Magnesium Research Volume 34, issue 3, July-August-September 2021 Linyun Zhu

Objective
The aim of the study was to evaluate the significance of hypomagnesemia in patients with coronavirus disease 2019 (COVID-19) and clarify its possible pathogenesis.

Subjects and Methods
A retrospective cohort study was conducted by reviewing 83 patients hospitalized in Guanggu district, Wuhan Third Hospital, China. Clinical histories, laboratory findings and outcome data were collected.

Results
Eighteen patients had hypomagnesemia during hospitalization. Fourteen patients were in the critical group and six died. In the critical group, serum magnesium (0.72 ± 0.15 mmol/L) was much lower than that in the moderate and severe groups. At the same time, we also found that several indicators are correlated with the level of magnesium. The level of magnesium was positively associated with the lymphocyte count (r = 0.203, P = 0.004) and platelet count (r = 0.217, P = 0.002) but negatively related to the levels of CRP (r = –0.277, P = 0.000), LDH (r = –0.185, P = 0.011) and α-hydroxybutyrate dehydrogenase (r = –0.198, P = 0.008) in the critical group.

Conclusion
Hypomagnesemia might increase symptoms and may be associated with mortality in COVID-19 by affecting enzyme activity and activating the inflammatory response. Thus, magnesium might play a key role in the pathogenesis of COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Fév 2022 13:17

The relevance of magnesium homeostasis in COVID-19
Valentina Trapani European Journal of Nutrition volume 61, pages625–636 (2022)

Purpose
In less than one and a half year, the COVID-19 pandemic has nearly brought to a collapse our health care and economic systems. The scientific research community has concentrated all possible efforts to understand the pathogenesis of this complex disease, and several groups have recently emphasized recommendations for nutritional support in COVID-19 patients. In this scoping review, we aim at encouraging a deeper appreciation of magnesium in clinical nutrition, in view of the vital role of magnesium and the numerous links between the pathophysiology of SARS-CoV-2 infection and magnesium-dependent functions.

Methods
By searching PubMed and Google Scholar from 1990 to date, we review existing evidence from experimental and clinical studies on the role of magnesium in chronic non-communicable diseases and infectious diseases, and we focus on recent reports of alterations of magnesium homeostasis in COVID-19 patients and their association with disease outcomes. Importantly, we conduct a census on ongoing clinical trials specifically dedicated to disclosing the role of magnesium in COVID-19.

Results
Despite many methodological limitations, existing data seem to corroborate an association between deranged magnesium homeostasis and COVID-19, and call for further and better studies to explore the prophylactic or therapeutic potential of magnesium supplementation.

Conclusion
We propose to reconsider the relevance of magnesium, frequently overlooked in clinical practice. Therefore, magnesemia should be monitored and, in case of imbalanced magnesium homeostasis, an appropriate nutritional regimen or supplementation might contribute to protect against SARS-CoV-2 infection, reduce severity of COVID-19 symptoms and facilitate the recovery after the acute phase.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 21 Fév 2022 15:33

Traduction de l'étude :wink:

La pertinence de l'homéostasie du magnésium dans le COVID-19
Valentina Trapani Journal européen de nutrition volume 61, pages 625–636 (2022)

But
En moins d'un an et demi, la pandémie de COVID-19 a presque provoqué l'effondrement de nos systèmes de santé et économiques. La communauté de la recherche scientifique a concentré tous les efforts possibles pour comprendre la pathogenèse de cette maladie complexe, et plusieurs groupes ont récemment mis l'accent sur les recommandations de soutien nutritionnel chez les patients COVID-19. Dans cette revue de portée, nous visons à encourager une appréciation plus approfondie du magnésium dans la nutrition clinique, compte tenu du rôle vital du magnésium et des nombreux liens entre la physiopathologie de l'infection par le SRAS-CoV-2 et les fonctions dépendantes du magnésium.

Méthodes
En recherchant PubMed et Google Scholar de 1990 à ce jour, nous passons en revue les preuves existantes d'études expérimentales et cliniques sur le rôle du magnésium dans les maladies chroniques non transmissibles et les maladies infectieuses, et nous nous concentrons sur les rapports récents d'altérations de l'homéostasie du magnésium dans COVID-19 patients et leur association avec les résultats de la maladie. Il est important de noter que nous effectuons un recensement des essais cliniques en cours spécifiquement dédiés à la divulgation du rôle du magnésium dans le COVID-19.

Résultats
Malgré de nombreuses limitations méthodologiques, les données existantes semblent corroborer une association entre l'homéostasie dérangée du magnésium et le COVID-19, et appellent à de nouvelles et meilleures études pour explorer le potentiel prophylactique ou thérapeutique de la supplémentation en magnésium.

Conclusion
Nous proposons de reconsidérer la pertinence du magnésium, souvent méconnu en pratique clinique. Par conséquent, la magnésémie doit être surveillée et, en cas d'homéostasie déséquilibrée du magnésium, un régime nutritionnel approprié ou une supplémentation pourrait contribuer à protéger contre l'infection par le SRAS-CoV-2, à réduire la gravité des symptômes du COVID-19 et à faciliter la récupération après la phase aiguë.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 8797
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Fév 2022 11:28

Populations in Low-Magnesium Areas Were Associated with Higher Risk of Infection in COVID-19’s Early Transmission: A Nationwide Retrospective Cohort Study in the United States
by Jing Tian Nutrients 2022, 14(4), 909;

Many studies have confirmed the important roles of nutritional status and micronutrients in the COVID-19 pandemic. Magnesium is a vital essential trace element that is involved in oxidative stress, inflammation, and many other immunological functions and has been shown to be associated with the outcome of COVID-19 infection.

Here, we conducted a nationwide retrospective cohort study in the United States involving 1150 counties, 287,326,503 individuals, and 5,401,483 COVID-19 confirmed cases as of 30 September 2020 to reveal the infection risk of the populations distributed in low-magnesium areas in the early transmission of COVID-19.

Our results indicate that the average county-level COVID-19 cumulative incidence in low-magnesium areas was significantly higher than in the control areas. Additionally, a significant negative nonlinear association was found between environmental magnesium concentration and the county-level COVID-19 cumulative incidence. Furthermore, the populations distributed in low environmental magnesium areas faced a higher COVID-19 infection risk (RR: 1.066; CI: 1.063–1.068), among which females (RR: 1.07; CI: 1.067–1.073), the 0–17 years subgroup (RR: 1.125; CI: 1.117–1.134), the 65+ years subgroup (RR: 1.093; CI: 1.087–1.098), black people (RR: 1.975; CI: 1.963–1.986), populations outside metro areas, and counties with a smaller population experienced higher risk of infection by COVID-19 than other subgroups. Considering that the magnesium intake of about half the population of the United States is below the daily required dose, our study will contribute to the creation of long-term public health strategies to help protect against COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 1 Mar 2022 14:50

Traduction de l'étude :wink:

Les populations dans les zones à faible teneur en magnésium étaient associées à un risque d'infection plus élevé dans la transmission précoce du COVID-19 : une étude de cohorte rétrospective à l'échelle nationale aux États-Unis
par Jing Tian Nutrients 2022, 14(4), 909 ;

De nombreuses études ont confirmé les rôles importants de l'état nutritionnel et des micronutriments dans la pandémie de COVID-19. Le magnésium est un oligo-élément essentiel vital qui est impliqué dans le stress oxydatif, l'inflammation et de nombreuses autres fonctions immunologiques et il a été démontré qu'il est associé au résultat de l'infection au COVID-19.

Ici, nous avons mené une étude de cohorte rétrospective à l'échelle nationale aux États-Unis impliquant 1150 comtés, 287 326 503 personnes et 5 401 483 cas confirmés de COVID-19 au 30 septembre 2020 pour révéler le risque d'infection des populations réparties dans les zones à faible teneur en magnésium au début de la transmission de la COVID-19.

Nos résultats indiquent que l'incidence cumulée moyenne du COVID-19 au niveau du comté dans les zones à faible teneur en magnésium était significativement plus élevée que dans les zones de contrôle. De plus, une association non linéaire négative significative a été trouvée entre la concentration de magnésium dans l'environnement et l'incidence cumulative de COVID-19 au niveau du comté. De plus, les populations réparties dans les zones à faible teneur en magnésium environnementale étaient confrontées à un risque d'infection au COVID-19 plus élevé (RR : 1,066 ; IC : 1,063-1,068), parmi lesquelles les femmes (RR : 1,07 ; IC : 1,067-1,073), les 0-17 ans sous-groupe (RR : 1,125 ; IC : 1,117–1,134), le sous-groupe des 65 ans et plus (RR : 1,093 ; IC : 1,087–1,098), les personnes noires (RR : 1,975 ; IC : 1,963–1,986), les populations hors des zones métropolitaines, et les comtés avec une population plus petite ont connu un risque plus élevé d'infection par COVID-19 que les autres sous-groupes. Considérant que l'apport en magnésium d'environ la moitié de la population des États-Unis est inférieur à la dose quotidienne requise, notre étude contribuera à la création de stratégies de santé publique à long terme pour aider à se protéger contre le COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 8797
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 12 Avr 2022 17:55

Calcium, Magnesium, and Zinc Supplementation during Pregnancy: The Additive Value of Micronutrients on Maternal Immune Response after SARS-CoV-2 Infection
by Ioana Mihaela Citu Nutrients 2022, 14(7), 1445;

Magnesium may contribute to the immune response during and after SARS-CoV-2 infection by acting as a cofactor for immunoglobulin production and other processes required for T and B cell activity. Considering magnesium as a recommended dietary supplement during pregnancy and the possible role of magnesium deficiency in COVID-19 and its complications, the current study sought to determine the effect of magnesium and magnesium-containing nutritional supplements on the immune response following SARS-CoV-2 infection in pregnant women, as well as to observe differences in pregnancy outcomes based on the supplements taken during pregnancy.

The study followed a cross-sectional design, where patients with a history of SARS-CoV-2 infection during their pregnancy were surveyed for their preferences in nutritional supplementation and their profile compared with existing records from the institutional database. A cohort of 448 pregnant women with COVID-19 during 22 months of the pandemic was assembled, out of which 13.6% took a magnesium-only supplement, and 16.5% supplemented their diet with a combination of calcium, magnesium, and zinc. Around 60% of patients in the no-supplementation group had the SARS-CoV-2 anti-RBD lower than 500 U/mL, compared with 50% in those who took magnesium-based supplements.

A quantity of magnesium >450 mg in the taken supplements determined higher levels of antibody titers after COVID-19. Low magnesium dosage (<450 mg) was an independent risk factor for a weak immune response (OR-1.25, p-value = 0.003). The observed findings suggest supplementing the nutritional intake of pregnant women with magnesium-based supplements to determine higher levels of SARS-CoV-2 anti-RBD antibodies, although causality remains unclear.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 12 Avr 2022 18:05

Le magnésium pour donner de la masse à ton enfant

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 12 Avr 2022 18:08

Réponse immunitaire maternelle après l'élimination de l'infection par le SRAS-CoV-2 sans Vs avec prise de magnésium

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Avr 2022 16:02

Traduction de l'étude :wink:

Supplémentation en calcium, magnésium et zinc pendant la grossesse : la valeur additive des micronutriments sur la réponse immunitaire maternelle après une infection par le SRAS-CoV-2
par Ioana Mihaela Citu Nutrients 2022, 14(7), 1445;

Le magnésium peut contribuer à la réponse immunitaire pendant et après l'infection par le SRAS-CoV-2 en agissant comme cofacteur pour la production d'immunoglobulines et d'autres processus nécessaires à l'activité des cellules T et B. Considérant le magnésium comme complément alimentaire recommandé pendant la grossesse et le rôle possible d'une carence en magnésium dans le COVID-19 et ses complications, la présente étude visait à déterminer l'effet du magnésium et des suppléments nutritionnels contenant du magnésium sur la réponse immunitaire après le SRAS-CoV-2 infection chez les femmes enceintes, ainsi que pour observer les différences dans les résultats de la grossesse en fonction des suppléments pris pendant la grossesse.

L'étude a suivi une conception transversale, où les patientes ayant des antécédents d'infection par le SRAS-CoV-2 pendant leur grossesse ont été interrogées pour leurs préférences en matière de supplémentation nutritionnelle et leur profil par rapport aux enregistrements existants de la base de données institutionnelle. Une cohorte de 448 femmes enceintes atteintes de COVID-19 pendant les 22 mois de la pandémie a été constituée, dont 13,6 % ont pris un supplément de magnésium uniquement et 16,5 % ont complété leur alimentation avec une combinaison de calcium, de magnésium et de zinc. Environ 60 % des patients du groupe sans supplémentation avaient un anti-RBD SARS-CoV-2 inférieur à 500 U/mL, contre 50 % chez ceux qui prenaient des suppléments à base de magnésium.

Une quantité de magnésium> 450 mg dans les suppléments pris a déterminé des niveaux plus élevés de titres d'anticorps après COVID-19. Une faible dose de magnésium (<450 mg) était un facteur de risque indépendant d'une faible réponse immunitair
e (OR-1,25, p-value = 0,003). Les résultats observés suggèrent de compléter l'apport nutritionnel des femmes enceintes avec des suppléments à base de magnésium pour déterminer des niveaux plus élevés d'anticorps anti-RBD du SRAS-CoV-2, bien que la causalité reste incertaine
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 8797
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 26 Avr 2022 10:54

Magnesium-to-Calcium Ratio and Mortality from COVID-19
by Fernando Guerrero-Romero Nutrients 2022, 14(9), 1686;

Obesity, type 2 diabetes, arterial hypertension, decrease in immune response, cytokine storm, endothelial dysfunction, and arrhythmias, which are frequent in COVID-19 patients, are associated with hypomagnesemia. Given that cellular influx and efflux of magnesium and calcium involve the same transporters, we aimed to evaluate the association of serum magnesium-to-calcium ratio with mortality from severe COVID-19. The clinical and laboratory data of 1064 patients, aged 60.3 ± 15.7 years, and hospitalized by COVID-19 from March 2020 to July 2021 were analyzed. The data of 554 (52%) patients discharged per death were compared with the data of 510 (48%) patients discharged per recovery. The ROC curve showed that the best cut-off point of the magnesium-to-calcium ratio for identifying individuals at high risk of mortality from COVID-19 was 0.20. The sensitivity and specificity were 83% and 24%. The adjusted multivariate regression model showed that the odds ratio between the magnesium-to-calcium ratio ≤0.20 and discharge per death from COVID-19 was 6.93 (95%CI 1.6–29.1) in the whole population, 4.93 (95%CI 1.4–19.1, p = 0.003) in men, and 3.93 (95%CI 1.6–9.3) in women.

In conclusion, our results show that a magnesium-to-calcium ratio ≤0.20 is strongly associated with mortality in patients with severe COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 26 Avr 2022 17:28

Traduction de l'étude :wink:

Rapport magnésium/calcium et mortalité due à la COVID-19
par Fernando Guerrero-Romero Nutriments 2022, 14(9), 1686;

L'obésité, le diabète de type 2, l'hypertension artérielle, la diminution de la réponse immunitaire, la tempête de cytokines, le dysfonctionnement endothélial et les arythmies, qui sont fréquents chez les patients COVID-19, sont associés à l'hypomagnésémie. Étant donné que l'afflux et l'efflux cellulaires de magnésium et de calcium impliquent les mêmes transporteurs, nous avons cherché à évaluer l'association du rapport magnésium/calcium sérique avec la mortalité par COVID-19 sévère. Les données cliniques et de laboratoire de 1064 patients, âgés de 60,3 ± 15,7 ans, et hospitalisés par COVID-19 de mars 2020 à juillet 2021 ont été analysées. Les données de 554 (52 %) patients sortis par décès ont été comparées aux données de 510 (48 %) patients sortis par guérison. La courbe ROC a montré que le meilleur seuil du rapport magnésium/calcium pour identifier les personnes à haut risque de mortalité par COVID-19 était de 0,20. La sensibilité et la spécificité étaient de 83 % et 24 %. Le modèle de régression multivariée ajusté a montré que l'odds ratio entre le rapport magnésium/calcium ≤ 0,20 et la sortie par décès du COVID-19 était de 6,93 (IC à 95 % 1,6-29,1) dans l'ensemble de la population, 4,93 (IC à 95 % 1,4- 19,1, p = 0,003) chez les hommes et 3,93 (IC à 95 % 1,6–9,3) chez les femmes.

En conclusion, nos résultats montrent qu'un rapport magnésium/calcium ≤ 0,20 est fortement associé à la mortalité chez les patients atteints de COVID-19 sévère.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 8797
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 19 Mai 2022 11:40

Higher Intake of Dietary Magnesium Is Inversely Associated With COVID-19 Severity and Symptoms in Hospitalized Patients: A Cross-Sectional Study
Saeedeh Nouri-Majd Front. Nutr., 12 May 2022

Background and Aims: Magnesium is an anti-inflammatory mineral that plays a role in the innate immune system, and the relaxation of bronchial smooth muscle warrants additional attention in COVID-19. This study examined the association between magnesium intake and COVID-19 severity and related symptoms in hospitalized patients.

Methods: A cross-sectional study was done enrolling 250 COVID-19 patients aged 18 to 65 years. A validated 168-item online food frequency questionnaire (FFQ) was used to assess dietary magnesium intake. COVID-19 Treatment Guidelines were used to determine COVID-19 severity, and symptoms were evaluated using a standard questionnaire. Crude and adjusted analyses were performed (Model 1: age, sex, and energy intake; Model 2: Model 1 + physical activity, supplements, corticosteroids, and antiviral drugs; Model 3: Model 2 + body mass index).

Results: The mean age of participants was 44.1 ± 12.1 years, and 46% of them had severe COVID-19. Patients at the highest tertile of dietary magnesium intake had lower serum levels of inflammatory biomarkers, including CRP (11.8 ± 2.2 vs. 29.5 ± 2.1 mg/L, p < 0.001) and ESR (15.8 ± 2.4 vs. 34.7 ± 2.4 mm/hr, p < 0.001), than those at the lowest tertile. After controlling for potential confounders, we observed that a higher dietary magnesium intake was associated with a lower odds of severe COVID-19 (OR: 0.32; 95% CI: 0.15–0.70). Also, we found a significant inverse association between dietary magnesium intake and odds of COVID-19 symptoms.

Conclusion: We found that higher intake of dietary magnesium was inversely associated with COVID-19 severity and symptoms.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 49465
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Du magnésium contre les infections?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Mai 2022 16:34

Traduction de l'étude :wink:

Un apport plus élevé en magnésium alimentaire est inversement associé à la gravité et aux symptômes du COVID-19 chez les patients hospitalisés : une étude transversale
Front Saeedeh Nouri-Majd. Nutr., 12 mai 2022

Contexte et objectifs : Le magnésium est un minéral anti-inflammatoire qui joue un rôle dans le système immunitaire inné, et la relaxation des muscles lisses bronchiques mérite une attention supplémentaire dans le COVID-19. Cette étude a examiné l'association entre l'apport en magnésium et la gravité du COVID-19 et les symptômes associés chez les patients hospitalisés.

Méthodes : Une étude transversale a été réalisée auprès de 250 patients COVID-19 âgés de 18 à 65 ans. Un questionnaire de fréquence alimentaire en ligne validé de 168 items (FFQ) a été utilisé pour évaluer l'apport alimentaire en magnésium. Les directives de traitement de la COVID-19 ont été utilisées pour déterminer la gravité de la COVID-19 et les symptômes ont été évalués à l'aide d'un questionnaire standard. Des analyses brutes et ajustées ont été réalisées (Modèle 1 : âge, sexe et apport énergétique ; Modèle 2 : Modèle 1 + activité physique, suppléments, corticoïdes et antiviraux ; Modèle 3 : Modèle 2 + indice de masse corporelle).

Résultats : L'âge moyen des participants était de 44,1 ± 12,1 ans, et 46 % d'entre eux avaient une COVID-19 sévère. Les patients au tertile le plus élevé de l'apport alimentaire en magnésium avaient des taux sériques inférieurs de biomarqueurs inflammatoires, y compris la CRP (11,8 ± 2,2 contre 29,5 ± 2,1 mg/L, p < 0,001) et la VS (15,8 ± 2,4 contre 34,7 ± 2,4 mm/h , p < 0,001), que ceux du tertile inférieur. Après avoir contrôlé les facteurs de confusion potentiels, nous avons observé qu'un apport alimentaire plus élevé en magnésium était associé à une probabilité plus faible de COVID-19 sévère (OR : 0,32 ; IC à 95 % : 0,15-0,70). De plus, nous avons trouvé une association inverse significative entre l'apport alimentaire en magnésium et la probabilité de symptômes du COVID-19.

Conclusion : Nous avons constaté qu'un apport plus élevé en magnésium alimentaire était inversement associé à la gravité et aux symptômes de la COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 8797
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Précédente

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités