Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les vitamines B contre le cancer?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 24 Mar 2021 20:12

Association of folate intake and colorectal cancer risk in the postfortification era in US women
Fenglei Wang The American Journal of Clinical Nutrition, 19 March 2021

Background
Folate may play a preventive role in the early stages of colorectal carcinogenesis, but long latencies may be needed to observe a reduction in colorectal cancer (CRC) incidence. In addition, concerns have been raised about the potential for cancer promotion with excessive folate intake, especially after the mandatory folic acid fortification in the United States in 1998.

Objective
We aimed to examine the association between folate intake in different chemical forms and CRC risk, especially in the postfortification era in the United States.

Design
We prospectively followed 86,320 women from the Nurses’ Health Study (1980–2016). Folate intake was collected by validated food frequency questionnaires. CRC was self reported and confirmed by review of medical records. The association between the folate intake and CRC risk was assessed using Cox proportional hazards regression.

Results
We documented 1988 incident CRC cases during follow-up. Analyzing folate intake as a continuous variable, greater total folate intake 12–24 y before diagnosis was associated with lower risk of CRC (per increment of 400 dietary folate equivalents (DFE)/d, HR: 0.93, 95% CI: 0.85, 1.01 for 12–16 y; HR: 0.83, 95% CI: 0.75, 0.92 for 16–20 y; and HR: 0.87, 95% CI: 0.77, 0.99 for 20–24 y); and greater synthetic folic acid intake 16–24 y before diagnosis was also associated with a lower CRC risk (per increment of 400 DFE/d, HR: 0.91, 95% CI: 0.84, 0.99 for 16–20 y and HR: 0.91, 95% CI: 0.83–1.01 for 20–24 y). In the postfortification period (1998–2016), intake of total or specific forms of folate was not associated with CRC risk, even among multivitamin users.

Conclusions
Folate intake, both total and from synthetic forms, was associated with a lower risk of overall CRC after long latency periods. There was no evidence that high folate intake in the postfortification period was related to increased CRC risk in this US female population.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 25 Mar 2021 15:55

Traduction de l'étude :wink:

Association de l'apport en acide folique et du risque de cancer colorectal à l'ère de la post-fortification chez les femmes américaines
Fenglei Wang The American Journal of Clinical Nutrition, 19 mars 2021

Fond
Le folate peut jouer un rôle préventif dans les premiers stades de la carcinogenèse colorectale, mais de longues latences peuvent être nécessaires pour observer une réduction de l'incidence du cancer colorectal (CCR). En outre, des préoccupations ont été soulevées quant au potentiel de promotion du cancer avec un apport excessif en acide folique, en particulier après l'enrichissement obligatoire en acide folique aux États-Unis en 1998.

Objectif
Nous visions à examiner l'association entre la consommation de folates sous différentes formes chimiques et le risque de CRC, en particulier à l'époque de la post-fortification aux États-Unis.

Conception
Nous avons suivi de manière prospective 86 320 femmes de l’étude sur la santé des infirmières (1980-2016). L'apport en folates a été recueilli par des questionnaires validés sur la fréquence des aliments. Le CCR a été autodéclaré et confirmé par l'examen des dossiers médicaux. L'association entre l'apport en folate et le risque de CCR a été évaluée à l'aide de la régression des risques proportionnels de Cox.

Résultats
Nous avons documenté les cas incidents de CCR en 1988 au cours du suivi. En analysant l'apport en folates en tant que variable continue, un apport total plus élevé en folates 12 à 24 ans avant le diagnostic était associé à un risque plus faible de CCR (par incrément de 400 équivalents folates alimentaires (EFD) / j, HR: 0,93, IC à 95%: 0,85, 1,01 pour 12 à 16 ans; HR: 0,83, IC à 95%: 0,75, 0,92 pour 16 à 20 ans et HR: 0,87, IC à 95%: 0,77, 0,99 pour 20 à 24 ans); et un apport plus élevé d'acide folique synthétique 16–24 ans avant le diagnostic était également associé à un risque de CCR plus faible (par incrément de 400 DFE / j, HR: 0,91, IC à 95%: 0,84, 0,99 pendant 16–20 ans et HR: 0,91, IC à 95%: 0,83–1,01 pour 20–24 ans). Dans la période post-fortification (1998-2016), la consommation de formes totales ou spécifiques de folate n'était pas associée au risque de CCR, même chez les utilisateurs de multivitamines.

Conclusions
L'apport en folates, à la fois total et synthétique, était associé à un risque plus faible de CCR global après de longues périodes de latence. Il n'y avait aucune preuve qu'un apport élevé en folates dans la période post-fortification était lié à un risque accru de CCR dans cette population féminine américaine.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 9 Juil 2021 15:00

Effects of Folic Acid Supplementation on Inflammatory Markers: A Grade-Assessed Systematic Review and Dose–Response Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials
by Omid Asbaghi Nutrients 2021, 13(7), 2327;

It has been theorized that folic acid supplementation improves inflammation. However, its proven effects on inflammatory markers are unclear as clinical studies on this topic have produced inconsistent results. To bridge this knowledge gap, this systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials (RCTs) aimed to evaluate the effects of folic acid supplementation on serum concentrations of the inflammatory markers C-reactive protein (CRP), interleukin-6 (IL-6), and tumor necrosis factor-alpha (TNF-α). Methods: To identify eligible RCTs, a systematic search up to April 2021 was completed in PubMed/Medline, Scopus, Web of Science, EMBASE, Cochrane databases, and Google Scholar using relevant keywords. A fix or random-effects model was utilized to estimate the weighted mean difference (WMD) and 95% confidence interval (95% CI).

Results: Twelve RCTs were included in the present meta-analysis. The pooled analysis revealed that serum concentrations of CRP (WMD: −0.59 mg/L, 95% CI −0.85 to −0.33, p < 0.001) were significantly reduced following folic acid supplementation compared to placebo, but did not affect serum concentrations of IL-6 (WMD: −0.12, 95% CI −0.95 to 0.72 pg/mL, p = 0.780) or TNF-α (WMD: −0.18, 95% CI −0.86 to 0.49 pg/mL, p = 0.594). The dose–response analysis demonstrated a significant relationship between an elevated dosage of folic acid supplementation and lower CRP concentrations (p = 0.002).

Conclusions: We found that folic acid supplementation may improve inflammation by attenuating serum concentrations of CRP but without significant effects on IL-6 and TNF-α. Future RCTs including a larger number of participants and more diverse populations are needed to confirm and expand our findings.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Juil 2021 17:45

Traduction de l'étude :wink:

Effets de la supplémentation en acide folique sur les marqueurs inflammatoires : examen systématique évalué par grade et méta-analyse dose-réponse d'essais contrôlés randomisés
par Omid Asbaghi ​​Nutriments 2021, 13(7), 2327 ;

Il a été théorisé que la supplémentation en acide folique améliore l'inflammation. Cependant, ses effets prouvés sur les marqueurs inflammatoires ne sont pas clairs car les études cliniques sur ce sujet ont produit des résultats incohérents. Pour combler cette lacune dans les connaissances, cette revue systématique et cette méta-analyse d'essais contrôlés randomisés (ECR) visaient à évaluer les effets de la supplémentation en acide folique sur les concentrations sériques des marqueurs inflammatoires de la protéine C-réactive (CRP), de l'interleukine-6 ​​(IL- 6), et le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α). Méthodes : pour identifier les ECR éligibles, une recherche systématique jusqu'en avril 2021 a été effectuée dans PubMed/Medline, Scopus, Web of Science, EMBASE, les bases de données Cochrane et Google Scholar à l'aide de mots clés pertinents. Un modèle fixe ou à effets aléatoires a été utilisé pour estimer la différence moyenne pondérée (DMP) et l'intervalle de confiance à 95 % (IC à 95 %).

Résultats : Douze ECR ont été inclus dans la présente méta-analyse. L'analyse regroupée a révélé que les concentrations sériques de CRP (ADM : -0,59 mg/L, IC à 95 % -0,85 à -0,33, p < 0,001) étaient significativement réduites après la supplémentation en acide folique par rapport au placebo, mais n'affectaient pas les concentrations sériques d'IL -6 (ADM : -0,12, IC à 95 % -0,95 à 0,72 pg/ml, p = 0,780) ou TNF-α (ADM : -0,18, IC à 95 % -0,86 à 0,49 pg/ml, p = 0,594). L'analyse dose-réponse a démontré une relation significative entre une dose élevée de supplémentation en acide folique et des concentrations plus faibles de CRP (p = 0,002).

Conclusions : Nous avons constaté que la supplémentation en acide folique peut améliorer l'inflammation en atténuant les concentrations sériques de CRP mais sans effets significatifs sur l'IL-6 et le TNF-α. De futurs ECR incluant un plus grand nombre de participants et des populations plus diversifiées sont nécessaires pour confirmer et élargir nos résultats
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Sep 2021 14:26

Folate Intake and Risk of Urothelial Carcinoma: A Systematic Review and Meta-Analysis of Epidemiological Studies
Yi Gu Nutrition and Cancer 02 Sep 2021

We aimed to investigate the association between folate intake and the risk of urothelial carcinoma (UC). A systematic literature search using Pubmed and EMBASE databases was performed to find prospective cohort studies, population-based case-control study or hospital-based case-control study investigating the association of folate intake and the risk of UC. A total of 19 studies involving 11,175 cases and 656,161 individuals were included. High intake of folate was associated with a decreased risk of UC, with a pooled OR of 0.78 (95% CI: 0.66–0.93, P = 0.006) for the highest category of intake vs. the lowest. The data suggested that folate may contribute to the prevention of urothelial cancer. However, the association was observed only in case-control studies (OR = 0.56, 95% CI: 0.39–0.79, P = 0.001), but not in cohort studies (RR = 0.97, 95% CI: 0.87–1.09, P = 0.638). Dose-response meta-analysis showed that an increment of folate intake (100 μg/day) corresponded to an 8% deceased risk of invasive UC (RR = 0.92, 95% CI: 0.87–0.98, P = 0.004). High folate intake might be inversely associated with risk of UC particularly invasive UC, which needs to be confirmed.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 8 Sep 2021 16:10

Traduction de l'étude :wink:

Consommation de folate et risque de carcinome urothélial : examen systématique et méta-analyse des études épidémiologiques
Yi Gu Nutrition et Cancer 02 sept. 2021

Notre objectif était d'étudier l'association entre l'apport en folates et le risque de carcinome urothélial (CU). Une recherche documentaire systématique à l'aide des bases de données Pubmed et EMBASE a été effectuée pour trouver des études de cohorte prospectives, des études cas-témoins en population ou des études cas-témoins en milieu hospitalier étudiant l'association entre l'apport en folate et le risque de CU. Au total, 19 études portant sur 11 175 cas et 656 161 personnes ont été incluses. Un apport élevé en folate était associé à une diminution du risque de CU, avec un OR combiné de 0,78 (IC à 95 % : 0,66-0,93, P = 0,006) pour la catégorie d'apport la plus élevée par rapport à la plus faible. Les données suggèrent que le folate peut contribuer à la prévention du cancer urothélial. Cependant, l'association n'a été observée que dans les études cas-témoins (OR = 0,56, IC à 95 % : 0,39–0,79, P = 0,001), mais pas dans les études de cohorte (RR = 0,97, IC à 95 % : 0,87–1,09, P = 0,638). La méta-analyse dose-réponse a montré qu'une augmentation de l'apport en folate (100  μg/jour) correspondait à un risque de décès de 8 % de RCH invasive (RR = 0,92, IC à 95 % : 0,87–0,98, P = 0,004). Un apport élevé en folate pourrait être inversement associé au risque de CU, en particulier de CU invasive, ce qui doit être confirmé.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Sep 2021 12:22

Association between Dietary Intake of Folate and the Risks of Multiple Cancers in Chinese Population: A Dose-Response Meta-Analysis of Observational Studies
Yulin Chen Nutrition and Cancer Volume 73, 2021 - Issue 9 Pages 1644-1656

Background and objective
A lot of existing studies had revealed the associations between dietary folate intake and certain cancers, and generated inconsistent results. In addition, evidence on the association among Chinese population has not been systematically assessed. Therefore, we conducted a meta-analysis on this topic.

Methods
PubMed and Embase were searched up to March 20, 2020 for potential studies. Pooled relative risks (RR) and dose-response analysis were used to examine dietary folate intake and cancers risks among Chinese population.

Results
Seven cohort studies and 9 case-control studies that involved 561538 participants and 10073 cancer events were included. The summary RR of cancer events for the highest vs. lowest category was 0.73 (0.61, 0.88). Dose-response analysis revealed that those maintaining 250 μg daily intake of dietary folate had the lowest risk of cancers events among Chinese.

Conclusion
Our findings indicate the inverse association between dietary folate intake and risk of cancers events, the association is especially clear in women.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 20 Sep 2021 12:46

Traduction de l'étude :wink:

Association entre l'apport alimentaire en folate et les risques de cancers multiples dans la population chinoise : une méta-analyse dose-réponse d'études observationnelles
Yulin Chen Nutrition et Cancer Volume 73, 2021 - Numéro 9 Pages 1644-1656

Contexte et objectif
De nombreuses études existantes ont révélé les associations entre l'apport alimentaire en folates et certains cancers, et ont généré des résultats incohérents. De plus, les preuves de l'association parmi la population chinoise n'ont pas été systématiquement évaluées. Par conséquent, nous avons mené une méta-analyse sur ce sujet.

Méthodes
PubMed et Embase ont été recherchés jusqu'au 20 mars 2020 pour des études potentielles. Les risques relatifs (RR) regroupés et l'analyse dose-réponse ont été utilisés pour examiner l'apport alimentaire en folates et les risques de cancer au sein de la population chinoise.

Résultats
Sept études de cohorte et 9 études cas-témoins impliquant 561538 participants et 10073 événements cancéreux ont été incluses. Le RR récapitulatif des événements de cancer pour la catégorie la plus élevée par rapport à la catégorie la plus faible était de 0,73 (0,61, 0,88). L'analyse dose-réponse a révélé que ceux qui maintenaient un apport quotidien de 250  μg de folate alimentaire présentaient le risque le plus faible de cancers parmi les Chinois.

Conclusion
Nos résultats indiquent l'association inverse entre l'apport alimentaire en folates et le risque d'événements cancéreux, l'association est particulièrement claire chez les femmes.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La vitamine B9 contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Déc 2021 21:52

The Dichotomous Effect of Thiamine Supplementation on Tumorigenesis: A Systematic Review
Nutrition and Cancer 02 Dec 2021 José Reginaldo Alves de Queiroz Júnior,

The malignant neoplastic cell is characterized by its diverse metabolic changes. It occurs in order to maintain the high rate of proliferation. The possibility of new pharmacological targets has inserted tumor metabolism as a target for recent research, emphasizing the enzymatic activity of thiamin. This review aims to elucidate the behavior of thiamin against tumor development. This is a systematic review in which studies indexed in Pubmed, Scopus, SciELO and BVS were searched using the descriptors (Thiamin OR Vitamin B1) AND (Cancer OR Malignant neoplasia) AND (Tumor metabolism). Title and abstract were read. Duplicates, literary reviews, books, conference abstracts, editorials, and papers published prior to 2010 were eliminated. 23 records were included in this review. Low doses of thiamin have been shown to be enough to stimulate tumor growth. Another population studies has shown evidence of tumor regression after correction of vitamin B1 deficiency. There is an open path for the development of new research to better assess the influence of thiamin on cancer cells. Once the connections between thiamin and the metabolism of cancer cells are fully established, new opportunities for therapeutic intervention and dietary modification will appear to reduce the progression of the disease in patients with cancer.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 8 Déc 2021 10:17

Traduction de l'étude :wink:

L'effet dichotomique de la supplémentation en thiamine sur la tumorigenèse : une revue systématique
Nutrition et cancer 02 déc. 2021 José Reginaldo Alves de Queiroz Júnior,

La cellule néoplasique maligne est caractérisée par ses divers changements métaboliques. Il se produit afin de maintenir le taux élevé de prolifération. La possibilité de nouvelles cibles pharmacologiques a inséré le métabolisme tumoral comme cible de recherches récentes, mettant l'accent sur l'activité enzymatique de la thiamine. Cette revue vise à élucider le comportement de la thiamine contre le développement tumoral. Il s'agit d'une revue systématique dans laquelle les études indexées dans Pubmed, Scopus, SciELO et BVS ont été recherchées à l'aide des descripteurs (thiamine OU vitamine B1) ET (cancer OU néoplasie maligne) ET (métabolisme tumoral). Le titre et le résumé ont été lus. Les doublons, les critiques littéraires, les livres, les résumés de conférences, les éditoriaux et les articles publiés avant 2010 ont été éliminés. 23 dossiers ont été inclus dans cette revue. Il a été démontré que de faibles doses de thiamine suffisent à stimuler la croissance tumorale. Une autre étude de population a mis en évidence une régression tumorale après correction de la carence en vitamine B1. Il existe une voie ouverte pour le développement de nouvelles recherches afin de mieux évaluer l'influence de la thiamine sur les cellules cancéreuses. Une fois que les liens entre la thiamine et le métabolisme des cellules cancéreuses seront pleinement établis, de nouvelles opportunités d'intervention thérapeutique et de modification du régime alimentaire apparaîtront pour réduire la progression de la maladie chez les patients atteints de cancer.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 10 Déc 2021 11:25

Combined Supplementation with Vitamin B-6 and Curcumin is Superior to Either Agent Alone in Suppressing Obesity-Promoted Colorectal Tumorigenesis in Mice
Xian Wu, The Journal of Nutrition, Volume 151, Issue 12, December 2021, Pages 3678–3688,

Background
Obesity increases the colorectal cancer risk, in part by elevating colonic proinflammatory cytokines. Curcumin (CUR) and supplemental vitamin B-6 each suppress colonic inflammation.

Objectives
We examined whether the combination of CUR and vitamin B-6 amplifies each supplement's effects and thereby suppress obesity-promoted tumorigenesis.

Methods
Male Friend Virus B (FVB) mice (4-week-old; n = 110) received 6 weekly injections of azoxymethane beginning 1 week after arrival. Thereafter, they were randomized to receive a low-fat diet (10% energy from fat), a high-fat diet (HFD; 60% energy from fat), a HFD containing 0.2% CUR, a HFD containing supplemental vitamin B-6 (24 mg pyridoxine HCl/kg), or a HFD containing both CUR and supplemental vitamin B-6 (C + B) for 15 weeks. Colonic inflammation, assessed by fecal calprotectin, and tumor metrics were the primary endpoints. The anti-inflammatory efficacy of the combination was also determined in human colonic organoids.

Results
HFD-induced obesity produced a 2.6-fold increase in plasma IL-6 (P < 0.02), a 1.9-fold increase in fecal calprotectin (P < 0.05), and a 2.2-fold increase in tumor multiplicity (P < 0.05). Compared to the HFD group, the C + B combination, but not the individual agents, decreased fecal calprotectin (66%; P < 0.01) and reduced tumor multiplicity and the total tumor burden by 60%–80% (P < 0.03) in an additive fashion. The combination of C + B also significantly downregulated colonic phosphatidylinositol-4,5-bisphosphate 3-kinase, Wnt, and NF-κB signaling by 31%–47% (P < 0.05), effects largely absent with the single agents. Observations that may explain how the 2 agents work additively include a 2.8-fold increased colonic concentration of 3-hydroxyanthranillic acid (P < 0.05) and a 1.3-fold higher colonic concentration of the active coenzymatic form of vitamin B-6 (P < 0.05). In human colonic organoids, micromolar concentrations of CUR, vitamin B-6, and their combination suppressed secreted proinflammatory cytokines by 41%–93% (P < 0.03), demonstrating relevance to humans.

Conclusions
In this mouse model, C + B is superior to either agent alone in preventing obesity-promoted colorectal carcinogenesis. Augmented suppression of procancerous signaling pathways may be the means by which this augmentation occurs.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 13 Déc 2021 13:55

Traduction de l'étude :wink:

La supplémentation combinée avec de la vitamine B-6 et de la curcumine est supérieure à l'un ou l'autre des agents seuls pour supprimer la tumorigenèse colorectale favorisée par l'obésité chez la souris
Xian Wu, The Journal of Nutrition, volume 151, numéro 12, décembre 2021, pages 3678-3688,

Fond
L'obésité augmente le risque de cancer colorectal, en partie en augmentant les cytokines pro-inflammatoires coliques. La curcumine (CUR) et la vitamine B-6 supplémentaire suppriment chacune l'inflammation du côlon.

Objectifs
Nous avons examiné si la combinaison de CUR et de vitamine B-6 amplifie les effets de chaque supplément et supprime ainsi la tumorigenèse favorisée par l'obésité.

Méthodes
Des souris Male Friend Virus B (FVB) (âgées de 4 semaines ; n = 110) ont reçu 6 injections hebdomadaires d'azoxyméthane commençant 1 semaine après leur arrivée. Par la suite, ils ont été randomisés pour recevoir un régime pauvre en graisses (10 % d'énergie provenant des graisses), un régime riche en graisses (HFD ; 60 % d'énergie provenant des graisses), un HFD contenant 0,2 % de CUR, un HFD contenant un supplément de vitamine B-6. (24 mg de pyridoxine HCl/kg), ou un HFD contenant à la fois du CUR et un supplément de vitamine B-6 (C + B) pendant 15 semaines. L'inflammation colique, évaluée par la calprotectine fécale, et les paramètres tumoraux étaient les principaux critères d'évaluation. L'efficacité anti-inflammatoire de la combinaison a également été déterminée dans les organoïdes du côlon humain.

Résultats
L'obésité induite par le HFD a produit une augmentation de 2,6 fois l'IL-6 plasmatique (P < 0,02), une augmentation de 1,9 fois de la calprotectine fécale (P < 0,05) et une augmentation de 2,2 fois de la multiplicité tumorale (P < 0,05). Par rapport au groupe HFD, la combinaison C + B, mais pas les agents individuels, a diminué la calprotectine fécale (66 % ; P < 0,01) et la multiplicité tumorale et la charge tumorale totale de 60 à 80 % (P < 0,03) chez une mode additive. La combinaison de C + B a également régulé à la baisse de manière significative la signalisation colique de la phosphatidylinositol-4,5-bisphosphate 3-kinase, Wnt et NF-κB de 31 % à 47 % (P < 0,05), effets largement absents avec les agents seuls. Les observations qui peuvent expliquer comment les 2 agents agissent de manière additive comprennent une concentration colique 2,8 fois plus élevée d'acide 3-hydroxyanthranillique (P < 0,05) et une concentration colique 1,3 fois plus élevée de la forme coenzymatique active de la vitamine B-6 (P < 0,05 ). Dans les organoïdes du côlon humain, les concentrations micromolaires de CUR, de vitamine B-6 et de leur combinaison ont supprimé les cytokines pro-inflammatoires sécrétées de 41 % à 93 % (P < 0,03), démontrant leur pertinence pour les humains.

Conclusion
Dans ce modèle murin, C + B est supérieur à l'un ou l'autre des agents seuls dans la prévention de la carcinogenèse colorectale favorisée par l'obésité. La suppression augmentée des voies de signalisation procancéreuses peut être le moyen par lequel cette augmentation se produit.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Jan 2022 09:37

Association of folate intake with cardiovascular-disease mortality and all-cause mortality among people at high risk of cardiovascular-disease
Xiaoqing Xu Clinical Nutrition Volume 41, Issue 1, January 2022, Pages 246-254

Background & aims
Due to the beneficial effect of folate on cardiovascular disease (CVD), folic acid supplementation is a more common practice among people at high-risk of CVD. However, long-term prospective investigations regarding the association of folate-intake with CVD-mortality and all-cause mortality among this specific population are still lacking. Therefore, this study aims to assess the association of folate-intake with CVD-mortality and all-cause mortality.

Methods
A total of 14,234 participants at high-risk of CVD were enrolled. Total folate equivalent (TFE), dietary folate equivalent (DFE), food folate, folic acid in fortified food, folic acid supplements, serum folate and red blood cell (RBC) folate were measured. The main outcome measures were CVD-mortality and all-cause mortality from baseline until 31 December 2015.

Results
During the 98,890 person-year follow-up, 2036 deaths including 682 deaths due to CVD were documented. After multivariate adjustment, a J shaped association was found: modest intake of TFE and DFE was associated with lower risk of CVD-mortality and all-cause mortality, whereas higher intake did not persistently reduce these risks. Compared to the participants without folic acid supplementation matched 28-covariates using propensity score, folic acid supplementation was associated with higher risk of CVD-mortality (HR:1.44, 95%CI:1.06–1.97, P = 0.022) and all-cause mortality (HR:1.28,95%CI:1.09–1.51, P = 0.003). The levels of serum-folate and RBC-folate in participants with folic acid supplementation were significantly greater than participants without folic acid supplementation (41.8 nmol/l vs. 64.2 nmol/l, P < 0.001 for serum-folate; 1201 nmol/l vs. 1608 nmol/l, P < 0.001 for RBC-folate). Compared with the lowest-quintile of serum-folate, the second-quintile was consistently associated with CVD-mortality (HR:0.72, 95%CI:0.53–0.99, P = 0.048) and all-cause mortality (HR:0.78, 95%CI:0.64–0.94, P = 0.013). Compared to the lowest-quintile of RBC-folate, the second-quintile was associated with lower all-cause mortality (HR:0.71,95%CI:0.56–0.90, P = 0.005), whereas the highest-quintile was associated with higher CVD-mortality (HR:1.40,95%CI:1.02–1.93, P = 0.030). The J shaped association of serum-folate and RBC-folate with CVD-mortality and all-cause mortality was also demonstrated, further supporting the results of TFE and propensity score analysis.

Conclusions
This study suggested the beneficial effects of modest folate-intake on the improvement of long-term survival, and emphasized the potentially deleterious effects of excess folic acid supplementation among US adults at high-risk of CVD.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 2 Jan 2022 10:53

Traduction de l'étude :wink:

Association de l'apport en folate avec la mortalité par maladie cardiovasculaire et la mortalité toutes causes confondues chez les personnes à haut risque de maladie cardiovasculaire
Xiaoqing Xu Clinical Nutrition Volume 41, numéro 1, janvier 2022, pages 246-254

Contexte et objectifs
En raison de l'effet bénéfique du folate sur les maladies cardiovasculaires (MCV), la supplémentation en acide folique est une pratique plus courante chez les personnes à haut risque de maladie cardiovasculaire. Cependant, des études prospectives à long terme concernant l'association de la consommation de folate avec la mortalité par MCV et la mortalité toutes causes confondues au sein de cette population spécifique font encore défaut. Par conséquent, cette étude vise à évaluer l'association de la consommation de folate avec la mortalité par MCV et la mortalité toutes causes confondues.

Méthodes
Un total de 14 234 participants à haut risque de MCV ont été inscrits. L'équivalent folate total (TFE), l'équivalent folate alimentaire (DFE), le folate alimentaire, l'acide folique dans les aliments enrichis, les suppléments d'acide folique, le folate sérique et le folate des globules rouges (RBC) ont été mesurés. Les principaux critères de jugement étaient la mortalité par MCV et la mortalité toutes causes confondues depuis l'inclusion jusqu'au 31 décembre 2015.

Résultats
Au cours du suivi de 98 890 années-personnes, 2 036 décès, dont 682 décès dus aux maladies cardiovasculaires, ont été documentés. Après ajustement multivarié, une association en forme de J a été trouvée : un apport modeste de TFE et de DFE était associé à un risque plus faible de mortalité par MCV et de mortalité toutes causes, alors qu'un apport plus élevé n'a pas réduit ces risques de manière persistante. Par rapport aux participants sans supplémentation en acide folique correspondant à 28 covariables à l'aide du score de propension, la supplémentation en acide folique était associée à un risque plus élevé de mortalité par MCV (HR : 1,44, IC à 95 % : 1,06-1,97, P = 0,022) et de mortalité toutes causes confondues (HR:1,28,95% IC:1,09–1,51, P = 0,003). Les niveaux de folate sérique et de folate érythrocytaire chez les participants ayant reçu une supplémentation en acide folique étaient significativement supérieurs à ceux des participants sans supplémentation en acide folique (41,8 nmol/l contre 64,2 nmol/l, P < 0,001 pour le folate sérique ; 1201 nmol/l contre 1608 nmol/l, P < 0,001 pour RBC-folate). Par rapport au quintile le plus bas de folate sérique, le deuxième quintile était systématiquement associé à la mortalité par MCV (HR : 0,72, IC à 95 % :0,53-0,99, P = 0,048) et à la mortalité toutes causes confondues (HR :0,78, 95 % IC : 0,64–0,94, P = 0,013). Comparé au quintile le plus bas de globules rouges folate, le deuxième quintile était associé à une mortalité toutes causes plus faible (HR : 0,71,95 % IC : 0,56–0,90, P = 0,005), tandis que le quintile le plus élevé était associé à une mortalité plus élevée. Mortalité cardiovasculaire (HR : 1,40,95 % IC : 1,02–1,93, P = 0,030). L'association en forme de J du folate sérique et du folate érythrocytaire avec la mortalité par MCV et la mortalité toutes causes confondues a également été démontrée, étayant davantage les résultats de l'analyse du score de TFE et de propension.

Conclusion
Cette étude a suggéré les effets bénéfiques d'un apport modeste en acide folique sur l'amélioration de la survie à long terme et a souligné les effets potentiellement délétères d'une supplémentation excessive en acide folique chez les adultes américains à haut risque de MCV.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les vitamines B contre le cancer?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Avr 2022 13:36

Higher vitamin B6 status is associated with improved survival among patients with stage I-III colorectal cancer
Andreana N Holowatyj, The American Journal of Clinical Nutrition, 08 April 2022

Background
Folate-mediated one-carbon metabolism requires several nutrients, including vitamin B6. Circulating levels of biomarkers indicating high vitamin B6 status are associated with a reduced risk of colorectal cancer (CRC). However, little is known about the effect of B6 status in relation to clinical outcomes in CRC patients.

Objectives
We investigated survival outcomes in relation to vitamin B6 status in prospectively followed CRC patients.

Methods
A total of 2031 patients with stage I-III CRC participated in six prospective patient cohorts in the international FOCUS Consortium. Preoperative blood samples were used to measure vitamin B6 status by the direct marker pyridoxal 5′-phosphate, PLP, as well as functional marker the HK-ratio (3′-hydroxykynurenine: [kynurenic acid + xanthurenic acid + 3′-hydroxy anthranilic acid + anthranilic acid]). Using Cox proportional hazards regression, we examined associations of vitamin B6 status with overall survival (OS), disease-free survival (DFS), and risk of recurrence, adjusted for patient age, sex, circulating creatinine levels, tumor site, stage, and cohort.

Results
After a median follow-up of 3.2 years for OS, higher preoperative vitamin B6 status as assessed by PLP and the functional marker HKr was associated with 16–32% higher all-cause and disease-free survival, although there was no significant association with disease recurrence (doubling in PLP concentration: hazard ratio, HROS, 0.68; 95% CI, 0.59,0.79; HRDFS, 0.84; 95% CI, 0.75,0.94; HRRecurrence, 0.96; 95% CI, 0.84,1.09; HKr: HROS, 2.04; 95% CI, 1.67,2.49; HRDFS, 1.56; 95% CI, 1.31,1.85; HRRecurrence, 1.21; 95% CI, 0.96,1.52). The association of PLP with improved OS was consistent across colorectal tumor site (right-sided colon: HROS, 0.75; 95% CI, 0.59,0.96; left-sided colon: HROS, 0.71; 95% CI, 0.55,0.92; rectosigmoid junction and rectum: HROS, 0.61; 95% CI, 0.47,0.78).

Conclusion
Higher preoperative vitamin B6 status is associated with improved OS among stage I-III CRC patients.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Suivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 6 invités