Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La glucosamine pour allonger la longévité?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Aoû 2020 10:42

Associations of regular glucosamine use with all-cause and cause-specific mortality: a large prospective cohort study
Zhi-Hao Li Ann Rheum Dis 2020;79:829–836.

Abstract
Objectives To evaluate the associations of regular glucosamine use with all-cause and cause-specific mortality in a large prospective cohort.

Methods This population-based prospective cohort study included 495 077 women and men (mean (SD) age, 56.6 (8.1) years) from the UK Biobank study. Participants were recruited from 2006 to 2010 and were followed up through 2018. We evaluated all-cause mortality and mortality due to cardiovascular disease (CVD), cancer, respiratory and digestive disease. HRs and 95% CIs for all-cause and cause-specific mortality were calculated using Cox proportional hazards models with adjustment for potential confounding variables.

Results At baseline, 19.1% of the participants reported regular use of glucosamine supplements. During a median follow-up of 8.9 years (IQR 8.3–9.7 years), 19 882 all-cause deaths were recorded, including 3802 CVD deaths, 8090 cancer deaths, 3380 respiratory disease deaths and 1061 digestive disease deaths. In multivariable adjusted analyses, the HRs associated with glucosamine use were 0.85 (95% CI 0.82 to 0.89) for all-cause mortality, 0.82 (95% CI 0.74 to 0.90) for CVD mortality, 0.94 (95% CI 0.88 to 0.99) for cancer mortality, 0.73 (95% CI 0.66 to 0.81) for respiratory mortality and 0.74 (95% CI 0.62 to 0.90) for digestive mortality. The inverse associations of glucosamine use with all-cause mortality seemed to be somewhat stronger among current than non-current smokers (p for interaction=0.00080).

Conclusions Regular glucosamine supplementation was associated with lower mortality due to all causes, cancer, CVD, respiratory and digestive diseases.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Aoû 2020 10:48

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Aoû 2020 10:52

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Aoû 2020 10:55

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Aoû 2020 10:58

Glucosamine and chondroitin supplements are often taken
together in a single daily supplements,1
and it is therefore
possible that our observed associations are driven by either
of these supplements. To address this issue, we performed
sensitivity analyses examining the associations of glucosamine
use alone (excluding participants who took chondroitin) with
all-cause and cause-specific mortality. We found that the estimates did not change substantially. Therefore, it is likely that
glucosamine use may reduce the risk of mortality, regardless of
the co-administration of chondroitin.

Several potential mechanisms could explain the inverse association between glucosamine use and mortality. First, nuclear
factor-κB (NF-κB) has been implicated in several diseases, such
as inflammation-related CVD and cancers.34 Glucosamine use
may affect inflammation by inhibiting the transcription factor
NF-κB from translocating to the nucleus,6 35 reducing inflammation and thus lowering related mortality.
Indeed, several
previous studies have demonstrated that such anti-inflammatory
properties of glucosamine might promote healthy outcomes.6–8
For example, glucosamine use was found to be associated with
a significant reduction of concentrations of C reactive protein.8
Reduction of this important marker for systemic inflammation36 could be related to subsequent lowering of morbidity and
mortality risk.37 38 Moreover, orally administered glucosamine
reduced the markers of inflammation in peripheral blood, as well
as atherosclerotic-induced femoral lesions, in a combined rabbit
model of chronic arthritis and atherosclerosis.39 Glucosamine
also prevented the development of inflammation-associated
aortic lesions.39 Aside from reducing inflammation, an animal
study reported that glucosamine use could trigger a mimic
response of a low carbohydrate diet
, via reducing glycolysis and
increasing amino acid catabolism in mice.26 This could explain
the linkage between glucosamine use and its protective effect,
as population-based studies found that low carbohydrate diets
are indeed related to a reduced risk of mortality.27 40 In addition, several trials reported that a low carbohydrate diet could
promote beneficial health outcomes.41 42 Mechanisms other than
anti-inflammation, reducing glycolysis and increasing amino acid
catabolism might also be involved in mediating our observed
outcomes. Future studies are needed to explore the diverse pharmacological roles of glucosamine on different health outcomes
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46057
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 5 Aoû 2020 14:57

Traduction de l'étude :wink:

Associations de l'utilisation régulière de glucosamine avec la mortalité toutes causes et causes spécifiques: une vaste étude de cohorte prospective
Zhi-Hao Li Ann Rheum Dis 2020; 79: 829-836.

Abstrait
Objectifs Évaluer les associations de l'utilisation régulière de glucosamine avec la mortalité toutes causes et causes spécifiques dans une grande cohorte prospective.

Méthodes Cette étude de cohorte prospective basée sur la population a inclus 495 077 femmes et hommes (âge moyen (ET) 56,6 (8,1) ans) de l'étude UK Biobank. Les participants ont été recrutés de 2006 à 2010 et ont fait l'objet d'un suivi jusqu'en 2018. Nous avons évalué la mortalité toutes causes confondues et la mortalité due aux maladies cardiovasculaires (MCV), au cancer, aux maladies respiratoires et digestives. Les HR et les IC à 95% pour la mortalité toutes causes et par cause ont été calculés à l'aide des modèles de risques proportionnels de Cox avec ajustement pour les variables de confusion potentielles.

Résultats Au départ, 19,1% des participants ont signalé une utilisation régulière de suppléments de glucosamine. Au cours d'un suivi médian de 8,9 ans (IQR 8,3–9,7 ans), 19 882 décès toutes causes confondues ont été enregistrés, dont 3802 décès par MCV, 8090 décès par cancer, 3380 décès par maladie respiratoire et 1061 décès par maladie digestive. Dans les analyses ajustées multivariables, les HR associés à l'utilisation de glucosamine étaient de 0,85 (IC à 95% 0,82 à 0,89) pour la mortalité toutes causes, 0,82 (IC à 95% 0,74 à 0,90) pour la mortalité par MCV, 0,94 (IC à 95% 0,88 à 0,99) pour mortalité par cancer, 0,73 (IC à 95% 0,66 à 0,81) pour la mortalité respiratoire et 0,74 (IC à 95% 0,62 à 0,90) pour la mortalité digestive. Les associations inverses de l'utilisation de la glucosamine avec la mortalité toutes causes confondues semblaient être un peu plus fortes chez les fumeurs actuels que chez les fumeurs non actuels (p pour l'interaction = 0,00080).

Conclusions Une supplémentation régulière en glucosamine était associée à une mortalité plus faible pour toutes les causes, cancer, MCV, maladies respiratoires et digestives.

Des suppléments de glucosamine et de chondroïtine sont souvent pris
ensemble dans un seul supplément quotidien, 1
et c'est donc
possible que nos associations observées soient motivées soit par
de ces suppléments. Pour résoudre ce problème, nous avons effectué
analyses de sensibilité examinant les associations de glucosamine
utiliser seul (à l'exclusion des participants ayant pris de la chondroïtine) avec
mortalité toutes causes et causes spécifiques. Nous avons constaté que les estimations n'avaient pas beaucoup changé. Par conséquent, il est probable que
l'utilisation de glucosamine peut réduire le risque de mortalité, quel que soit
la co-administration de la chondroïtine.

Plusieurs mécanismes potentiels pourraient expliquer l'association inverse entre l'utilisation de glucosamine et la mortalité. Premièrement, le nucléaire
le facteur κB (NF-κB) a été impliqué dans plusieurs maladies, telles que
comme maladies cardiovasculaires et cancers liés à l'inflammation.34 Utilisation de glucosamine
peut affecter l'inflammation en inhibant le facteur de transcription
NF-κB de translocation vers le noyau, 6 35 réduisant l'inflammation et abaissant ainsi la mortalité associée. En effet, plusieurs
des études antérieures ont démontré que ces anti-inflammatoires
les propriétés de la glucosamine pourraient favoriser des résultats sains.6–8
Par exemple, l'utilisation de glucosamine s'est avérée associée à
une réduction significative des concentrations de protéine C réactive.8
La réduction de ce marqueur important de l'inflammation systémique36 pourrait être liée à une baisse ultérieure de la morbidité et
risque de mortalité.37 38 De plus, la glucosamine administrée par voie orale
réduit les marqueurs de l'inflammation dans le sang périphérique, ainsi que
sous forme de lésions fémorales athéroscléreuses, chez un lapin combiné
modèle d'arthrite chronique et d'athérosclérose.39 Glucosamine
a également empêché le développement de
lésions aortiques.39 En plus de réduire l'inflammation, un animal
étude a rapporté que l'utilisation de glucosamine pouvait déclencher une mimique
réponse d'un régime pauvre en glucides, via la réduction de la glycolyse et
augmentation du catabolisme des acides aminés chez la souris.26 Cela pourrait expliquer
le lien entre l'utilisation de la glucosamine et son effet protecteur,
car des études basées sur la population ont montré que les régimes pauvres en glucides
sont en effet liés à un risque réduit de mortalité.27 40 En outre, plusieurs essais ont rapporté qu'un régime pauvre en glucides pourrait
promouvoir des résultats de santé bénéfiques.41 42 Mécanismes autres que
anti-inflammatoire, réduisant la glycolyse et augmentant les acides aminés
le catabolisme pourrait également être impliqué dans la médiation de notre
les résultats. Des études futures sont nécessaires pour explorer les divers rôles pharmacologiques de la glucosamine sur différents résultats pour la santé
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 6801
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La glucosamine pour allonger la longévité?

Messagepar bodynat59 » 22 Aoû 2020 18:01

Bonjour,

Est ce qu'un combo Glucosamine + Chondroïtine est prévu ?

Merci
Avatar de l’utilisateur
bodynat59
 
Messages: 554
Inscription: 4 Oct 2008 11:36


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités