Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 4 Déc 2021 10:07

Traduction de l'étude :wink:

Le zinc pour la prévention ou le traitement des infections virales aiguës des voies respiratoires chez l'adulte : une revue systématique rapide et une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés
Jennifer Hunter BMJ OpenVolume 11, numéro 11

Résumé
Objectif Évaluer les bénéfices et les risques des formulations de zinc par rapport aux témoins pour la prévention ou le traitement des infections virales aiguës des voies respiratoires (ITR) chez l'adulte.

Méthode Dix-sept bases de données anglaises et chinoises ont été consultées en avril/mai 2020 pour les essais contrôlés randomisés (ECR) et d'avril/mai 2020 à août 2020 pour les ECR sur le SARS-CoV-2. Les méthodes de revue rapide Cochrane ont été appliquées. Les évaluations de la qualité ont utilisé l'approche du risque de biais 2.0 et du classement des recommandations, de l'évaluation, du développement et de l'évaluation (GRADE).

Résultats Vingt-huit ECR avec 5446 participants ont été identifiés. Aucun n'était spécifique au SARS-CoV-2. Par rapport au placebo, le zinc par voie orale ou intranasale a empêché 5 IRT pour 100 personnes-mois (IC à 95 % 1 à 8, nombres nécessaires à traiter (NNT) = 20, certitude/qualité modérée). Le zinc sublingual n'a pas empêché les rhumes cliniques à la suite d'inoculations de rhinovirus humains (risque relatif, RR 0,96, IC à 95 % 0,77 à 1,21, certitude/qualité modérée). En moyenne, les symptômes ont disparu 2 jours plus tôt avec le zinc par voie sublinguale ou intranasale par rapport au placebo (IC à 95 % 0,61 à 3,50, très faible certitude/qualité) et 19 adultes supplémentaires sur 100 étaient susceptibles de rester symptomatiques au jour 7 sans zinc (95 % IC 2 à 38, NNT=5, faible certitude/qualité). Il y avait des réductions cliniquement significatives des scores de sévérité des symptômes au jour 3 (différence moyenne, DM -1,20 points, IC à 95 % -0,66 à -1,74, faible certitude/qualité), mais pas des scores quotidiens moyens de sévérité des symptômes (DM standardisé -0,15, 95 % IC -0,43 à 0,13, faible certitude/qualité). Les événements indésirables (EI) non graves (p. ex. nausées, irritation buccale/nasale) étaient plus élevés (RR 1,41, IC à 95 % 1,17 à 1,69, NNHarm=7, certitude/qualité modérée). Par rapport aux témoins actifs, il n'y avait aucune différence dans la durée de la maladie ou les EI (faible certitude/qualité). Aucun EI grave n'a été signalé dans les 25 ECR qui les ont surveillés (faible certitude/qualité).

Conclusions Dans les populations adultes peu susceptibles d'être carencées en zinc, certaines preuves suggèrent que le zinc pourrait prévenir les symptômes des IAR et raccourcir la durée. Les EI non graves peuvent limiter la tolérance pour certains. L'efficacité/efficacité comparative de différentes formulations et doses de zinc n'était pas claire. La certitude/qualité GRADE des preuves était limitée par un risque élevé de biais, des échantillons de petite taille et/ou une hétérogénéité. Des recherches supplémentaires, y compris des essais cliniques sur le SRAS-CoV-2, sont justifiées.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 31 Déc 2021 13:55

Impact of zinc on DNA integrity and age-related inflammation
Emily Ho Free Radical Biology and Medicine Volume 178, January 2022, Pages 391-397

Highlights
• Zinc is an essential micronutrient for human health and a key component for the function of numerous cellular processes.
• Zinc plays a critical role in cellular antioxidant defense, maintaining DNA integrity, and immune development and function.
• Unique challenges exist in maintaining zinc status as we age.
• Micronutrient deficiencies affect chronic disease risks, underscoring the importance of adequate nutrition for healthy aging.

Dr. Bruce Ames was a pioneer in understanding the role of oxidative stress and DNA damage, and in the 1990s began to make connections between micronutrient deficiencies and DNA damage. Zinc is an essential micronutrient for human health and a key component for the function of numerous cellular processes. In particular, zinc plays a critical role in cellular antioxidant defense, the maintenance of DNA integrity and is also essential for the normal development and function of the immune system.

This review highlights the work helping connect zinc deficiency to oxidative stress, susceptibility to DNA damage and chronic inflammation that was initiated while working with Dr. Ames. This review outlines the body of work in this area, from cells to humans. The article also reviews the unique challenges of maintaining zinc status as we age and the interplay between zinc deficiency and age-related inflammation and immune dysfunction. Several micronutrient deficiencies, including zinc deficiency, can drastically affect the risk of many chronic diseases and underscores the importance of adequate nutrition for healthy aging.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 31 Déc 2021 13:56

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 31 Déc 2021 14:53

Traduction de l'étude :wink:

Impact du zinc sur l'intégrité de l'ADN et l'inflammation liée à l'âge
Emily Ho Free Radical Biology and Medicine Volume 178, janvier 2022, pages 391-397

Points forts
• Le zinc est un micronutriment essentiel pour la santé humaine et un élément clé pour le fonctionnement de nombreux processus cellulaires.
• Le zinc joue un rôle essentiel dans la défense antioxydante cellulaire, le maintien de l'intégrité de l'ADN ainsi que le développement et la fonction immunitaires.
• Des défis uniques existent dans le maintien du statut en zinc à mesure que nous vieillissons.
• Les carences en micronutriments affectent les risques de maladies chroniques, ce qui souligne l'importance d'une nutrition adéquate pour un vieillissement en bonne santé.

Le Dr Bruce Ames a été un pionnier dans la compréhension du rôle du stress oxydatif et des dommages à l'ADN, et dans les années 1990, il a commencé à établir des liens entre les carences en micronutriments et les dommages à l'ADN. Le zinc est un micronutriment essentiel pour la santé humaine et un élément clé pour le fonctionnement de nombreux processus cellulaires. En particulier, le zinc joue un rôle essentiel dans la défense antioxydante cellulaire, le maintien de l'intégrité de l'ADN et est également essentiel pour le développement et le fonctionnement normaux du système immunitaire.

Cette revue met en évidence le travail aidant à relier la carence en zinc au stress oxydatif, à la susceptibilité aux dommages à l'ADN et à l'inflammation chronique qui a été initiée tout en travaillant avec le Dr Ames. Cette revue décrit l'ensemble des travaux dans ce domaine, des cellules aux humains. L'article passe également en revue les défis uniques du maintien du statut en zinc à mesure que nous vieillissons et l'interaction entre la carence en zinc et l'inflammation et le dysfonctionnement immunitaire liés à l'âge. Plusieurs carences en micronutriments, y compris la carence en zinc, peuvent affecter considérablement le risque de nombreuses maladies chroniques et soulignent l'importance d'une nutrition adéquate pour un vieillissement en bonne santé
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Jan 2022 14:59

A Case-Control Study for the Effectiveness of Oral Zinc in the Prevention and Mitigation of COVID-19
Antonio M Gordon Front Med (Lausanne). 2021 Dec 13;8:756707.

Background: The ongoing coronavirus disease-19 (COVID-19) pandemic (caused by an infection with severe acute respiratory syndrome (SARS)-coronavirus (CoV-2) has put a burden on the medical community and society at large. Efforts to reduce the disease burden and mortality over the course of the pandemic have focused on research to rapidly determine age-stratified seroepidemiologic surveys, a centralized research program to fast-track the most promising rapid diagnostics and serologic assays, and the testing of potential anti-viral agents, immunologic therapies, and vaccine candidates. Despite the lack of official recognition for the role of nutrition in the fight against COVID-19 infection, multiple groups proposed zinc supplementation as an adjuvant for the management of participants.

Method: In an ambulatory, interventional, prospective, single-blind study, we evaluated the effectiveness of zinc supplementation in the prevention and mitigation of COVID-19 in two similar participant groups. In Clinic A (n = 104) participants were randomized to receive 10 mg, 25 mg, or 50 mg zinc picolinate daily, and Clinic B control participants paired according to their demographics and clinical parameters (n = 96). All participants were compared based on demographics, clinical comorbidities, blood counts, renal functions, vitamin D levels, and their development of symptomatic COVID-19 infection.

Results: Symptomatic COVID-19 infection was significantly higher among the control group participants (N = 9, 10.4%) than the treatment participants (N = 2, 1.9%), p = 0.015. The unadjusted odds ratio indicates that symptomatic COVID-19 infection was 5.93 [95% CI: 1.51, 39.26] higher in the control group, p < 0.01. Controlling for co-morbidities, individuals in the control group were 7.38 (95% CI: 1.80, 50.28) times more likely to develop symptomatic COVID-19 infection as compared with individuals in the treatment group (p < 0.01). For every-one unit increase in the number of co-morbidities, the likelihood of developing symptomatic COVID-19 infection increased 1.57 (95% CI: 1.16, 2.19) (p = 0.01).

Discussion: The findings from our study suggest that zinc supplementation in all three doses (10, 25, and 50 mg) may be an effective prophylaxis of symptomatic COVID-19 and may mitigate the severity of COVID-19 infection.

Conclusion: Zinc is a relatively inexpensive mineral nutrient that is an effective prophylactic agent to prevent and mitigate the potentially deadly symptomatic SARS-CoV-2 infection. As the COVID-19 pandemic continues with a lag in vaccinations in some regions and the continued emergence of dangerously infectious variants of SARS-CoV-2, it is important to replicate our data in other populations and locations and to engage public health and nutrition services on the emergent need to use zinc supplantation or fortification of staple foods in the prevention and mitigation of COVID-19 infection severity.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Jan 2022 15:09

Probabilité prédite de développer un COVID-19 symptomatique en fonction des comorbidités : zinc en bleu Vs placebo (jaune)

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 4 Jan 2022 16:53

Traduction de l'étude :wink:

Une étude cas-témoins pour l'efficacité du zinc oral dans la prévention et l'atténuation de COVID-19
Antonio M Gordon Front Med (Lausanne). 13 décembre 2021;8:756707.

Contexte : La pandémie actuelle de la maladie à coronavirus-19 (COVID-19) (causée par une infection par le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)-coronavirus (CoV-2)) a mis un fardeau sur la communauté médicale et la société dans son ensemble. Efforts pour réduire la charge de morbidité et la mortalité au cours de la pandémie se sont concentrées sur la recherche pour déterminer rapidement des enquêtes séroépidémiologiques stratifiées par âge, un programme de recherche centralisé pour accélérer les diagnostics rapides et les tests sérologiques les plus prometteurs, et le test d'agents antiviraux potentiels , thérapies immunologiques et candidats vaccins.Malgré le manque de reconnaissance officielle du rôle de la nutrition dans la lutte contre l'infection au COVID-19, plusieurs groupes ont proposé une supplémentation en zinc comme adjuvant pour la prise en charge des participants.

Méthode : Dans une étude ambulatoire, interventionnelle, prospective, en simple aveugle, nous avons évalué l'efficacité de la supplémentation en zinc dans la prévention et l'atténuation de COVID-19 dans deux groupes de participants similaires. Dans la clinique A (n = 104), les participants ont été randomisés pour recevoir 10 mg, 25 mg ou 50 mg de picolinate de zinc par jour, et les participants témoins de la clinique B ont été jumelés en fonction de leurs caractéristiques démographiques et de leurs paramètres cliniques (n = 96). Tous les participants ont été comparés en fonction des données démographiques, des comorbidités cliniques, de la numération globulaire, des fonctions rénales, des niveaux de vitamine D et de leur développement d'une infection symptomatique au COVID-19.

Résultats : L'infection symptomatique au COVID-19 était significativement plus élevée parmi les participants du groupe témoin (N = 9, 10,4 %) que les participants au traitement (N = 2, 1,9 %), p = 0,015. Le rapport de cotes non ajusté indique que l'infection symptomatique au COVID-19 était 5,93 [IC à 95 % : 1,51, 39,26] plus élevée dans le groupe témoin, p < 0,01. En contrôlant les comorbidités, les individus du groupe témoin étaient 7,38 (IC à 95 % : 1,80, 50,28) fois plus susceptibles de développer une infection symptomatique au COVID-19 que les individus du groupe de traitement (p < 0,01). Pour chaque augmentation d'une unité du nombre de comorbidités, la probabilité de développer une infection symptomatique au COVID-19 a augmenté de 1,57 (IC à 95 % : 1,16, 2,19) (p = 0,01).

Discussion : Les résultats de notre étude suggèrent que la supplémentation en zinc dans les trois doses (10, 25 et 50 mg) peut être une prophylaxie efficace du COVID-19 symptomatique et peut atténuer la gravité de l'infection au COVID-19.

Conclusion : le zinc est un nutriment minéral relativement peu coûteux qui est un agent prophylactique efficace pour prévenir et atténuer l'infection symptomatique potentiellement mortelle du SRAS-CoV-2. Alors que la pandémie de COVID-19 se poursuit avec un retard dans les vaccinations dans certaines régions et l'émergence continue de variantes dangereusement infectieuses du SRAS-CoV-2, il est important de reproduire nos données dans d'autres populations et lieux et d'engager les services de santé publique et de nutrition. sur le besoin émergent d'utiliser la supplantation du zinc ou l'enrichissement des aliments de base dans la prévention et l'atténuation de la gravité de l'infection au COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Jan 2022 13:06

The Effect of Circulating Zinc, Selenium, Copper and Vitamin K1 on COVID-19 Outcomes: A Mendelian Randomization Study
by Maria K. Sobczyk Nutrients 2022, 14(2), 233;

Background & Aims: Previous results from observational, interventional studies and in vitro experiments suggest that certain micronutrients possess anti-viral and immunomodulatory activities. In particular, it has been hypothesized that zinc, selenium, copper and vitamin K1 have strong potential for prophylaxis and treatment of COVID-19. We aimed to test whether genetically predicted Zn, Se, Cu or vitamin K1 levels have a causal effect on COVID-19 related outcomes, including risk of infection, hospitalization and critical illness.

Methods: We employed a two-sample Mendelian Randomization (MR) analysis. Our genetic variants derived from European-ancestry GWAS reflected circulating levels of Zn, Cu, Se in red blood cells as well as Se and vitamin K1 in serum/plasma. For the COVID-19 outcome GWAS, we used infection, hospitalization or critical illness. Our inverse-variance weighted (IVW) MR analysis was complemented by sensitivity analyses including a more liberal selection of variants at a genome-wide sub-significant threshold, MR-Egger and weighted median/mode tests.

Results: Circulating micronutrient levels show limited evidence of association with COVID-19 infection, with the odds ratio [OR] ranging from 0.97 (95% CI: 0.87–1.08, p-value = 0.55) for zinc to 1.07 (95% CI: 1.00–1.14, p-value = 0.06)—i.e., no beneficial effect for copper was observed per 1 SD increase in exposure. Similarly minimal evidence was obtained for the hospitalization and critical illness outcomes with OR from 0.98 (95% CI: 0.87–1.09, p-value = 0.66) for vitamin K1 to 1.07 (95% CI: 0.88–1.29, p-value = 0.49) for copper, and from 0.93 (95% CI: 0.72–1.19, p-value = 0.55) for vitamin K1 to 1.21 (95% CI: 0.79–1.86, p-value = 0.39) for zinc, respectively.

Conclusions: This study does not provide evidence that supplementation with zinc, selenium, copper or vitamin K1 can prevent SARS-CoV-2 infection, critical illness or hospitalization for COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Jan 2022 16:55

Traduction de l'étude :wink:

L'effet du zinc, du sélénium, du cuivre et de la vitamine K1 en circulation sur les résultats du COVID-19 : une étude de randomisation mendélienne
par Maria K. Sobczyk Nutriments 2022, 14(2), 233 ;

Contexte et objectifs : Les résultats antérieurs d'études observationnelles et interventionnelles et d'expériences in vitro suggèrent que certains micronutriments possèdent des activités antivirales et immunomodulatrices. En particulier, il a été émis l'hypothèse que le zinc, le sélénium, le cuivre et la vitamine K1 ont un fort potentiel pour la prophylaxie et le traitement du COVID-19. Notre objectif était de tester si les niveaux génétiquement prédits de Zn, Se, Cu ou de vitamine K1 ont un effet causal sur les résultats liés au COVID-19, y compris le risque d'infection, d'hospitalisation et de maladie grave.

Méthodes : Nous avons utilisé une analyse de randomisation mendélienne (RM) à deux échantillons. Nos variantes génétiques dérivées de GWAS d'ascendance européenne reflétaient les niveaux circulants de Zn, Cu, Se dans les globules rouges ainsi que Se et vitamine K1 dans le sérum/plasma. Pour le résultat COVID-19 GWAS, nous avons utilisé une infection, une hospitalisation ou une maladie grave. Notre analyse IRM pondérée en variance inverse (IVW) a été complétée par des analyses de sensibilité comprenant une sélection plus libérale de variantes à un seuil sous-significatif à l'échelle du génome, des tests MR-Egger et médian/mode pondéré.

Résultats : les niveaux de micronutriments circulants montrent des preuves limitées d'association avec l'infection au COVID-19, avec un rapport de cotes [OR] allant de 0,97 (IC à 95 % : 0,87 à 1,08, valeur p = 0,55) pour le zinc à 1,07 (IC à 95 % : 1,00–1,14, valeur p = 0,06), c'est-à-dire qu'aucun effet bénéfique pour le cuivre n'a été observé pour une augmentation d'exposition d'un écart-type. De même, des preuves minimales ont été obtenues pour les résultats d'hospitalisation et de maladie grave avec un OR de 0,98 (IC à 95 % : 0,87 à 1,09, valeur p = 0,66) pour la vitamine K1 à 1,07 (IC à 95 % : 0,88 à 1,29, valeur p = 0,49 ) pour le cuivre, et de 0,93 (IC à 95 % : 0,72 à 1,19, valeur p = 0,55) pour la vitamine K1 à 1,21 (IC à 95 % : 0,79 à 1,86, valeur p = 0,39) pour le zinc, respectivement.

Conclusions : Cette étude ne fournit pas de preuves que la supplémentation en zinc, sélénium, cuivre ou vitamine K1 peut prévenir l'infection par le SRAS-CoV-2, les maladies graves ou l'hospitalisation pour COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Fév 2022 12:43

Zinc as a Neuroprotective Nutrient for COVID-19–Related Neuropsychiatric Manifestations: A Literature Review
Guido Cereda, Advances in Nutrition, Volume 13, Issue 1, January 2022, Pages 66–79,

The outbreak of the pandemic associated with Severe Acute Respiratory Syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) led researchers to find new potential treatments, including nonpharmacological molecules such as zinc (Zn2+). Specifically, the use of Zn2+ as a therapy for SARS-CoV-2 infection is based on several findings:
1) the possible role of the anti-inflammatory activity of Zn2+ on the aberrant inflammatory response triggered by COronaVIrus Disease 19 (COVID-19),
2) properties of Zn2+ in modulating the competitive balance between the host and the invading pathogens, and
3) the antiviral activity of Zn2+ on a number of pathogens, including coronaviruses.

Furthermore, Zn2+ has been found to play a central role in regulating brain functioning and many disorders have been associated with Zn2+ deficiency, including neurodegenerative diseases, psychiatric disorders, and brain injuries. Within this context, we carried out a narrative review to provide an overview of the evidence relating to the effects of Zn2+ on the immune and nervous systems, and the therapeutic use of such micronutrients in both neurological and infective disorders, with the final goal of elucidating the possible use of Zn2+ as a preventive or therapeutic intervention in COVID-19.

Overall, the results from the available evidence showed that, owing to its neuroprotective properties, Zn2+ supplementation could be effective not only on COVID‐19–related symptoms but also on virus replication, as well as on COVID-19–related inflammation and neurological damage. However, further clinical trials evaluating the efficacy of Zn2+ as a nonpharmacological treatment of COVID-19 are required to achieve an overall improvement in outcome and prognosis.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 6 Fév 2022 10:11

Traduction de l'étude :wink:

Le zinc comme nutriment neuroprotecteur pour les manifestations neuropsychiatriques liées à la COVID-19 : une revue de la littérature
Guido Cereda, Advances in Nutrition, volume 13, numéro 1, janvier 2022, pages 66 à 79,

L'apparition de la pandémie associée au coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) a conduit les chercheurs à trouver de nouveaux traitements potentiels, notamment des molécules non pharmacologiques comme le zinc (Zn2+). Plus précisément, l'utilisation du Zn2+ comme traitement de l'infection par le SRAS-CoV-2 repose sur plusieurs découvertes :
1) le rôle possible de l'activité anti-inflammatoire du Zn2+ sur la réponse inflammatoire aberrante déclenchée par le COronaVIrus Disease 19 (COVID-19),
2) les propriétés du Zn2+ dans la modulation de l'équilibre compétitif entre l'hôte et les pathogènes envahisseurs, et
3) l'activité antivirale du Zn2+ sur un certain nombre d'agents pathogènes, dont les coronavirus.

De plus, le Zn2+ s'est avéré jouer un rôle central dans la régulation du fonctionnement du cerveau et de nombreux troubles ont été associés à une carence en Zn2+, notamment des maladies neurodégénératives, des troubles psychiatriques et des lésions cérébrales. Dans ce contexte, nous avons effectué une revue narrative pour donner un aperçu des preuves relatives aux effets du Zn2+ sur les systèmes immunitaire et nerveux, et à l'utilisation thérapeutique de ces micronutriments dans les troubles neurologiques et infectieux, dans le but final d'élucider l'utilisation possible de Zn2+ comme intervention préventive ou thérapeutique dans le COVID-19.

Dans l'ensemble, les résultats des preuves disponibles ont montré qu'en raison de ses propriétés neuroprotectrices, la supplémentat
ion en Zn2+ pourrait être efficace non seulement sur les symptômes liés au COVID‐19, mais également sur la réplication du virus, ainsi que sur l'inflammation et les dommages neurologiques liés au COVID‐19. . Cependant, d'autres essais cliniques évaluant l'efficacité du Zn2+ en tant que traitement non pharmacologique du COVID-19 sont nécessaires pour obtenir une amélioration globale des résultats et du pronostic.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Mar 2022 12:41

Vitamin D3 and zinc synergistically induce regulatory T cells and suppress interferon-γ production in mixed lymphocyte culture
Anne Kristina Schmitt The Journal of Nutritional Biochemistry Volume 102, April 2022, 108942

Although vitamin D3 (cholecalciferol) and zinc are known to individually shift the immune response towards tolerance, little is known about the effect of their combined administration. This work contributes to understanding the combined action of zinc and vitamin D3 in different in vitro models for immune reactions. Zinc and vitamin D3 in combination boosted the differentiation into Foxp3+CD4+ T cells (Treg).

Vitamin D3 alone reduced the percentage of CD4+T-bet+ T cells (TH1). In mixed lymphocyte culture (MLC), therapeutic concentrations of vitamin D3 and zinc in combination suppressed interferon-γ (IFN-γ) secretion more strongly than the single agent treatment. This effect was also detected for a combination of subtherapeutic concentrations of both vitamin D3 and zinc. Vitamin D3, even at nanomolar concentrations, increased intracellular zinc levels. PBMC (peripheral blood mononuclear cells) of individuals at risk of zinc deficiency responded to vitamin D3 treatment with a higher mRNA expression of Zip13. In PBMC, both agents reduced activation-induced IL-17 secretion.

In summary, this study shows, for the first time, a vitamin D3-induced upregulation of CD4+Foxp3+ T cells in MLC. The data propose a model where zinc augments the effect of vitamin D3 in certain therapeutic and subtherapeutic concentrations. Lower concentrations of both vitamin D3 and zinc could be used for effective treatment, thus reducing possible side effects from vitamin D3 and zinc.

Vitamin D3 and zinc in combination may be a promising and cheap option to treat dysregulated immune response in various conditions.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Mar 2022 15:17

Traduction de l'étude :wink:

La vitamine D3 et le zinc induisent de manière synergique des cellules T régulatrices et suppriment la production d'interféron-γ dans une culture mixte de lymphocytes
Anne Kristina Schmitt Le Journal of Nutritional Biochemistry Volume 102, avril 2022, 108942

Bien que la vitamine D3 (cholécalciférol) et le zinc soient connus pour déplacer individuellement la réponse immunitaire vers la tolérance, on sait peu de choses sur l'effet de leur administration combinée. Ce travail contribue à la compréhension de l'action combinée du zinc et de la vitamine D3 dans différents modèles in vitro de réactions immunitaires. Le zinc et la vitamine D3 en combinaison ont stimulé la différenciation en cellules Foxp3 + CD4 + T (Treg).

La vitamine D3 seule a réduit le pourcentage de lymphocytes T CD4+T-bet+ (TH1). Dans la culture mixte de lymphocytes (MLC), les concentrations thérapeutiques de vitamine D3 et de zinc en combinaison ont supprimé la sécrétion d'interféron-γ (IFN-γ) plus fortement que le traitement à agent unique. Cet effet a également été détecté pour une combinaison de concentrations sous-thérapeutiques de vitamine D3 et de zinc. La vitamine D3, même à des concentrations nanomolaires, a augmenté les niveaux de zinc intracellulaire. Les PBMC (cellules mononucléaires du sang périphérique) des individus à risque de carence en zinc ont répondu au traitement à la vitamine D3 avec une expression d'ARNm plus élevée de Zip13. Dans les PBMC, les deux agents ont réduit la sécrétion d'IL-17 induite par l'activation.

En résumé, cette étude montre, pour la première fois, une régulation à la hausse induite par la vitamine D3 des lymphocytes T CD4+Foxp3+ dans les MLC. Les données proposent un modèle où le zinc augmente l'effet de la vitamine D3 à certaines concentrations thérapeutiques et sous-thérapeutiques. Des concentrations plus faibles de vitamine D3 et de zinc pourraient être utilisées pour un traitement efficace, réduisant ainsi les effets secondaires possibles de la vitamine D3 et du zinc.

La vitamine D3 et le zinc en combinaison peuvent être une option prometteuse et bon marché pour traiter la réponse immunitaire dérégulée dans diverses conditions.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Mar 2022 13:01

Development of Therapeutic and Prophylactic Zinc Compositions for Use against COVID-19: A Glimpse of the Trends, Inventions, and Patents
by Mohd Imran Nutrients 2022, 14(6), 1227;

Zinc is an essential nutrient for human health; it is involved in the catalytic, structural, and regulatory functions of the human cellular system. Different compositions of zinc, as well as its pharmaceutically acceptable salts, are available on the market.

Recent studies have demonstrated the role of zinc in combating COVID-19. It has been determined that zinc prevents the entry of SARS-CoV-2 into cells by lowering the expression of ACE-2 receptors and inhibiting the RNA-dependent RNA polymerase of SARS-CoV-2. Zinc also prevents the cytokine storm that takes place after the entry of SARS-CoV-2 into the cell, via its anti-inflammatory activity.

The authors believe that no study has yet been published that has reviewed the trends, inventions, and patent literature of zinc compositions to treat/prevent COVID-19. Accordingly, this review has been written in order to fill this gap in the literature. The information about the clinical studies and the published patents/patent applications was retrieved from different databases. This review covers patent literature on zinc compositions up to 31 January 2022. Many important patents/patent applications for zinc-based compositions filed by innovative universities and industries were identified. The patent literature revealed zinc compositions in combination with zinc ionophores, antioxidants, antivirals, antibiotics, hydroxychloroquine, heparin, ivermectin, and copper. Most of these studies were supported by clinical trials. The patent literature supports the potential of zinc and its pharmaceutical compositions as possible treatments for COVID-19. The authors believe that countless zinc-based compositions are still unexplored, and there is an immense opportunity to evaluate a considerable number of the zinc-based compositions for use against COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 53678
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 21 Mar 2022 18:50

Traduction de l'étude :wink:

Développement de compositions de zinc thérapeutiques et prophylactiques à utiliser contre le COVID-19 : un aperçu des tendances, des inventions et des brevets
par Mohd Imran Nutrients 2022, 14(6), 1227 ;

Le zinc est un nutriment essentiel pour la santé humaine; il est impliqué dans les fonctions catalytiques, structurelles et régulatrices du système cellulaire humain. Différentes compositions de zinc, ainsi que ses sels pharmaceutiquement acceptables, sont disponibles sur le marché.

Des études récentes ont démontré le rôle du zinc dans la lutte contre le COVID-19. Il a été déterminé que le zinc empêche l'entrée du SARS-CoV-2 dans les cellules en diminuant l'expression des récepteurs ACE-2 et en inhibant l'ARN polymérase dépendante de l'ARN du SARS-CoV-2. Le zinc empêche également la tempête de cytokines qui a lieu après l'entrée du SRAS-CoV-2 dans la cellule, via son activité anti-inflammatoire.

Les auteurs pensent qu'aucune étude n'a encore été publiée qui a passé en revue les tendances, les inventions et la littérature des brevets sur les compositions de zinc pour traiter/prévenir le COVID-19. Par conséquent, cette revue a été rédigée afin de combler cette lacune dans la littérature. Les informations sur les études cliniques et les brevets/demandes de brevet publiés ont été extraites de différentes bases de données. Cette revue couvre la littérature des brevets sur les compositions de zinc jusqu'au 31 janvier 2022. De nombreux brevets/demandes de brevets importants pour des compositions à base de zinc déposés par des universités et des industries innovantes ont été identifiés. La littérature des brevets a révélé des compositions de zinc en combinaison avec des ionophores de zinc, des antioxydants, des antiviraux, des antibiotiques, de l'hydroxychloroquine, de l'héparine, de l'ivermectine et du cuivre. La plupart de ces études ont été appuyées par des essais cliniques. La littérature des brevets soutient le potentiel du zinc et de ses compositions pharmaceutiques comme traitements possibles pour le COVID-19. Les auteurs pensent que d'innombrables compositions à base de zinc sont encore inexplorées, et il existe une immense opportunité d'évaluer un nombre considérable de compositions à base de zinc à utiliser contre le COVID-19
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12083
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités