Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 15 Oct 2022 13:23

Traduction de l'étude :wink:

Association d'une carence en zinc avec un pire pronostic de COVID-19
Marcos, A. Ann Nutr Résumés de la conférence Metab 2022 S20.3

Introduction : Coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère
2 (SARS-CoV-2) a été définie comme une maladie systémique
avec une grande variété de résultats, car il peut être asymptomatique ou
étant à la base de multiples pathologies inflammatoires liées à différents organes. L'attaque du SRAS-CoV2 a été beaucoup plus nocive dans
ces personnes fragiles dues à une situation de malnutrition ou chronique
maladie, comme les personnes âgées, les nourrissons et les femmes enceintes. Cette
est la raison pour laquelle l'état nutritionnel s'est avéré être la clé
pour faire face aux conséquences néfastes de ce virus. Le zinc est inclus
en ces micronutriments essentiels qui sont impliqués dans la
régulation de la fonction immunitaire. En effet, la carence en zinc affecte
santé par la détérioration du système immunitaire.
Objectifs : Analyser les preuves scientifiques de l'association de la carence en zinc avec le pronostic de la COVID-19.

Méthodes : Articles originaux et revues publiées de 2020 à
2022 ont été passés en revue dans cette étude.

Résultats : Plusieurs essais ont été réalisés pour évaluer les conséquences de la supplémentation en zinc dans les populations des pays en développement, montrant un résultat favorable réduisant la
durée des infections et notamment celles provoquées par les virus.
En particulier, une forte corrélation entre de faibles niveaux de zinc sérique
et la gravité du COVID-19 a été trouvée. Par conséquent, l'évaluation
des taux de zinc dans la population générale, mais surtout chez les personnes âgées,
pourrait être un biomarqueur très important pour détecter d'éventuelles carences en zinc
et éviter alors une mauvaise fonction du système immunitaire.


Conclusions : les taux sériques de zinc doivent être pris en compte
lors de l'analyse des niveaux de micronutriments car il doit être ajusté
à l'homéostasie afin d'éviter une carence en zinc et d'atteindre un meilleur état du système immunitaire, capable de réagir contre l'attaque SARSCoV-2
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Nov 2022 13:28

The Mechanisms of Zinc Action as a Potent Anti-Viral Agent: The Clinical Therapeutic Implication in COVID-19
by Ananda S. Prasad Antioxidants 2022, 11(10), 1862;

The pandemic of COVID-19 was caused by a novel coronavirus termed as SARS-CoV2 and is still ongoing with high morbidity and mortality rates in the whole world. The pathogenesis of COVID-19 is highly linked with over-active immune and inflammatory responses, leading to activated cytokine storm, which contribute to ARDS with worsen outcome. Currently, there is no effective therapeutic drug for the treatment of COVID-19. Zinc is known to act as an immune modulator, which plays an important role in immune defense system.

Recently, zinc has been widely considered as an anti-inflammatory and anti-oxidant agent. Accumulating numbers of studies have revealed that zinc plays an important role in antiviral immunity in several viral infections. Several early clinical trials clearly indicate that zinc treatment remarkably decreased the severity of the upper respiratory infection of rhinovirus in humans. Currently, zinc has been used for the therapeutic intervention of COVID-19 in many different clinical trials. Several clinical studies reveal that zinc treatment using a combination of HCQ and zinc pronouncedly reduced symptom score and the rates of hospital admission and mortality in COVID-19 patients.

These data support that zinc might act as an anti-viral agent in the addition to its anti-inflammatory and anti-oxidant properties for the adjuvant therapeutic intervention of COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Nov 2022 13:29

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 5 Nov 2022 14:30

Traduction de l'étude :wink:

Les mécanismes d'action du zinc en tant qu'agent antiviral puissant : l'implication thérapeutique clinique dans le COVID-19
par Ananda S. Prasad Antioxydants 2022, 11(10), 1862;

La pandémie de COVID-19 a été causée par un nouveau coronavirus appelé SRAS-CoV2 et se poursuit toujours avec des taux de morbidité et de mortalité élevés dans le monde entier. La pathogenèse du COVID-19 est fortement liée à des réponses immunitaires et inflammatoires hyperactives, conduisant à une tempête de cytokines activées, qui contribuent au SDRA avec une aggravation des résultats. Actuellement, il n'existe aucun médicament thérapeutique efficace pour le traitement du COVID-19. Le zinc est connu pour agir comme un modulateur immunitaire, qui joue un rôle important dans le système de défense immunitaire.

Récemment, le zinc a été largement considéré comme un agent anti-inflammatoire et anti-oxydant. De nombreuses études ont révélé que le zinc joue un rôle important dans l'immunité antivirale dans plusieurs infections virales. Plusieurs premiers essais cliniques indiquent clairement que le traitement au zinc a remarquablement réduit la gravité de l'infection des voies respiratoires supérieures par le rhinovirus chez l'homme. Actuellement, le zinc a été utilisé pour l'intervention thérapeutique du COVID-19 dans de nombreux essais cliniques différents. Plusieurs études cliniques révèlent que le traitement au zinc utilisant une combinaison de HCQ et de zinc a nettement réduit le score des symptômes et les taux d'hospitalisation et de mortalité chez les patients COVID-19.

Ces données soutiennent que le zinc pourrait agir comme un agent antiviral en plus de ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes pour l'intervention thérapeutique adjuvante du COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Déc 2022 13:07

Hypozincemia in the early stage of COVID-19 is associated with an increased risk of severe COVID-19
Julien Fromonot Clin Nutr VOLUME 41, ISSUE 12, P3115-3119, DECEMBER 01, 2022

Background & aims
Nutritional predisposition to severe coronavirus disease 2019 (COVID-19) remains unclear. Zinc deficiency could be critical since it is associated with a higher susceptibility to infections. We evaluated the prevalence of hypozincemia in the early stage of COVID-19, its association with risk factors for severe COVID-19 and its prognostic value for hospitalization for respiratory complications within 10 days.
Methods
For 152 COVID-19 patients and 88 non-COVID-19 patients admitted to COVID-19 screening centers, national early warning score for COVID-19 (NEWS) and laboratory analyses were performed to identify the risk for severe COVID-19. Multivariable logistic regression analysis assessed whether hypozincemia was an independent predictor of hospitalization for respiratory complications within 10 days (primary judgment criterion). The secondary judgment criteria were high NEWS score (≥7), comorbidities and biomarkers associated with severe COVID-19.
Results
Hypozincemia was more frequent in COVID-19 patients compared to non-COVID-19 patients (27.6% vs 11.4%; p = 0.003). Older patients (≥65 years) and medically assisted nursing home residents were at higher risk of hypozincemia (p < 0.01). Hypozincemia was associated with a worse NEWS score (p < 0.01) and lymphopenia (p < 0.001). Hypozincemia was independently associated with hospitalization for respiratory complications within 10 days (OR = 10.9, 95% CI = 2.3–51.6, p = 0.002).
Conclusions
In the early stage of COVID-19, the prevalence of hypozincemia exceeded 20%. Hypozincemia was an independent predictor of hospitalization for respiratory complications within 10 days. This may suggest the importance of early detection and treatment of zinc deficiency in the nutritional management of COVID-19, especially in older people. Therefore, intervention and adjuvant treatment trials are strongly needed.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 2 Déc 2022 17:38

Traduction de l'étude :wink:

L'hypozincémie au stade précoce de la COVID-19 est associée à un risque accru de COVID-19 sévère
Julien Fromonot Clin Nutr VOLUME 41, NUMÉRO 12, P3115-3119, 01 DÉCEMBRE 2022

Contexte et objectifs
La prédisposition nutritionnelle à la maladie grave à coronavirus 2019 (COVID-19) reste incertaine. La carence en zinc pourrait être critique car elle est associée à une plus grande susceptibilité aux infections. Nous avons évalué la prévalence de l'hypozincémie au stade précoce de la COVID-19, son association avec des facteurs de risque de COVID-19 sévère et sa valeur pronostique d'hospitalisation pour complications respiratoires dans les 10 jours.
Méthodes
Pour 152 patients COVID-19 et 88 patients non COVID-19 admis dans les centres de dépistage COVID-19, un score national d'alerte précoce pour COVID-19 (NEWS) et des analyses de laboratoire ont été effectués pour identifier le risque de COVID-19 sévère. Une analyse de régression logistique multivariée a évalué si l'hypozincémie était un facteur prédictif indépendant d'hospitalisation pour complications respiratoires dans les 10 jours (critère de jugement principal). Les critères de jugement secondaires étaient un score NEWS élevé (≥7), des comorbidités et des biomarqueurs associés à une COVID-19 sévère.
Résultats
L'hypozincémie était plus fréquente chez les patients COVID-19 que chez les patients non COVID-19 (27,6 % contre 11,4 % ; p = 0,003). Les patients plus âgés (≥ 65 ans) et les résidents des EHPAD étaient plus à risque d'hypozincémie (p < 0,01). L'hypozincémie était associée à un score NEWS moins bon (p < 0,01) et à une lymphopénie (p < 0,001). L'hypozincémie était indépendamment associée à une hospitalisation pour complications respiratoires dans les 10 jours (OR = 10,9, IC 95 % = 2,3–51,6, p = 0,002).
conclusion
Au stade précoce de la COVID-19, la prévalence de l'hypozincémie dépassait 20 %. L'hypozincémie était un facteur prédictif indépendant d'hospitalisation pour complications respiratoires dans les 10 jours. Cela peut suggérer l'importance d'une détection et d'un traitement précoces de la carence en zinc dans la gestion nutritionnelle du COVID-19, en particulier chez les personnes âgées. Par conséquent, des essais d'intervention et de traitement adjuvant sont fortement nécessaires.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Jan 2023 15:26

Association of Serum Zinc and Inflammatory Markers with the Severity of COVID-19 Infection in Adult Patients
by Abdulaziz Saad Almasaud Nutrients 2023, 15(2), 340;

COVID-19 infection can spread in the host body without any adequate immune response. Zinc is an essential trace element with strong immunoregulatory and antiviral properties and its deficiency might lead to inflammation and oxidative stress. The aim of the current study was to determine the association of serum zinc and inflammatory markers with the severity of COVID-19 infection. This was a prospective observational study in which 123 COVID-19-positive adult patients and 48 controls were recruited.

The initial comparative analysis was conducted between COVID-19 patients and controls. COVID-19-positive patients were further divided into three different groups (mild, moderate, and severe) based on the severity of COVID-19 infection. COVID-19 patients showed significantly lower serum zinc levels (8.8 ± 2.3 µmol/L) compared to healthy controls (11.9 ± 1.8 µmol/L). There was a negative correlation between serum zinc levels and the severity of COVID-19 infection (r = −0.584, p < 0.0001) and this effect was independent of age (r = −0.361, p < 0.0001). Furthermore, inflammatory markers showed a positive correlation with the severity of COVID-19 infection and a negative correlation with the levels of serum zinc.

The study demonstrated an association between COVID-19 infection with low serum zinc levels and elevated inflammatory markers. Further studies to assess the significance of this observation are needed, which may justify zinc supplementation to mitigate the severity of COVID-19 infection.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 16 Jan 2023 16:17

Traduction de l'étude :wink:

Association du zinc sérique et des marqueurs inflammatoires avec la gravité de l'infection au COVID-19 chez les patients adultes
par Abdulaziz Saad Almasaud Nutrients 2023, 15(2), 340 ;

L'infection au COVID-19 peut se propager dans le corps de l'hôte sans aucune réponse immunitaire adéquate. Le zinc est un oligo-élément essentiel avec de fortes propriétés immunorégulatrices et antivirales et sa carence peut entraîner une inflammation et un stress oxydatif. L'objectif de l'étude actuelle était de déterminer l'association du zinc sérique et des marqueurs inflammatoires avec la gravité de l'infection au COVID-19. Il s'agissait d'une étude observationnelle prospective dans laquelle 123 patients adultes positifs au COVID-19 et 48 témoins ont été recrutés.

L'analyse comparative initiale a été menée entre les patients COVID-19 et les témoins. Les patients positifs au COVID-19 ont ensuite été divisés en trois groupes différents (léger, modéré et sévère) en fonction de la gravité de l'infection au COVID-19. Les patients COVID-19 ont montré des niveaux de zinc sérique significativement inférieurs (8,8 ± 2,3 µmol/L) par rapport aux témoins sains (11,9 ± 1,8 µmol/L). Il y avait une corrélation négative entre les taux sériques de zinc et la gravité de l'infection au COVID-19 (r = −0,584, p < 0,0001) et cet effet était indépendant de l'âge (r = −0,361, p < 0,0001). De plus, les marqueurs inflammatoires ont montré une corrélation positive avec la gravité de l'infection au COVID-19 et une corrélation négative avec les niveaux de zinc sérique.

L'étude a démontré une association entre l'infection au COVID-19 avec de faibles niveaux de zinc sérique et des marqueurs inflammatoires élevés. D'autres études pour évaluer la signification de cette observation sont nécessaires, ce qui peut justifier une supplémentation en zinc pour atténuer la gravité de l'infection au COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Mar 2023 15:52

The association between dietary intakes of zinc, vitamin C and COVID-19 severity and related symptoms: A cross-sectional study
Farzaneh Asoudeh Clin Nutr March 19, 2023

Background
The Coronavirus disease 2019 (COVID-19) pandemic has had a devastating impact on health systems, food supplies, and population health. This is the first study to examine the association between zinc and vitamin C intakes and the risk of disease severity and symptoms among COVID-19 patients.
Methods
This cross-sectional study included 250 recovered COVID-19 patients aged 18-65 years from June to September 2021. Data on demographics, anthropometrics, medical history, and disease severity and symptoms were collected. Dietary intake was evaluated using a web-based, 168-item food frequency questionnaire (FFQ). The severity of the disease was determined using the most recent version of the NIH COVID-19 Treatment Guidelines. Using multivariable binary logistic regression, the association between zinc and vitamin C intakes and the risk of disease severity and symptoms in COVID-19 patients was evaluated.
Results
The mean age of participants in this study was 44.1±12.1, 52.4% of them were female, and 46% had a severe form of the disease. Participants with higher zinc intakes had lower levels of inflammatory cytokines, such as C-reactive protein (CRP) (13.6 vs. 25.8 mg/l) and erythrocyte sedimentation rate (ESR) (15.9 vs. 29.3). In a fully adjusted model, a higher zinc intake was also associated with a lower risk of severe disease (OR: 0.43; 95% CI: 0.21, 0.90, P-trend = 0.03). Similarly, participants with higher vitamin C intakes had lower CRP (10.3 vs. 31.5 mg/l) and ESR serum concentrations (15.6 Vs. 35.6) and lower odds of severe disease after controlling for potential covariates (OR: 0.31; 95% CI: 0.14, 0.65, P-trend = <0.01). Furthermore, an inverse association was found between dietary zinc intake and COVID-19 symptoms, such as dyspnea, cough, weakness, nausea and vomiting, and sore throat. Higher vitamin C intake was associated with a lower risk of dyspnea, cough, fever, chills, weakness, myalgia, nausea and vomiting, and sore throat.
Conclusion
In the current study, higher zinc and vitamin C intakes were associated with decreased odds of developing severe COVID-19 and its common symptoms.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 21 Mar 2023 16:47

Traduction de l'étude :wink:

L'association entre les apports alimentaires en zinc, en vitamine C et la gravité du COVID-19 et les symptômes associés : une étude transversale
Farzaneh Asoudeh Clin Nutr 19 mars 2023

Arrière-plan
La pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) a eu un impact dévastateur sur les systèmes de santé, l'approvisionnement alimentaire et la santé de la population. Il s'agit de la première étude à examiner l'association entre les apports en zinc et en vitamine C et le risque de gravité de la maladie et de symptômes chez les patients atteints de COVID-19.

Méthodes
Cette étude transversale a inclus 250 patients COVID-19 récupérés âgés de 18 à 65 ans de juin à septembre 2021. Des données sur la démographie, l'anthropométrie, les antécédents médicaux, la gravité de la maladie et les symptômes ont été recueillies. L'apport alimentaire a été évalué à l'aide d'un questionnaire de fréquence alimentaire (FFQ) de 168 éléments basé sur le Web. La gravité de la maladie a été déterminée à l'aide de la version la plus récente des directives de traitement du NIH COVID-19. À l'aide d'une régression logistique binaire multivariable, l'association entre les apports en zinc et en vitamine C et le risque de gravité de la maladie et de symptômes chez les patients COVID-19 a été évaluée.

Résultats
L'âge moyen des participants à cette étude était de 44,1 ± 12,1 ans, 52,4 % d'entre eux étaient des femmes et 46 % avaient une forme sévère de la maladie. Les participants ayant des apports en zinc plus élevés avaient des niveaux inférieurs de cytokines inflammatoires, telles que la protéine C-réactive (CRP) (13,6 contre 25,8 mg/l) et la vitesse de sédimentation des érythrocytes (VS) (15,9 contre 29,3). Dans un modèle entièrement ajusté, un apport plus élevé en zinc était également associé à un risque plus faible de maladie grave (OR : 0,43 ; IC à 95 % : 0,21, 0,90, tendance P = 0,03). De même, les participants ayant des apports plus élevés en vitamine C présentaient des concentrations sériques de CRP (10,3 contre 31,5 mg/l) et de VS (15,6 contre 35,6) et des risques de maladie grave plus faibles après contrôle des covariables potentielles (OR : 0,31 ; IC à 95 % : 0,14, 0,65, tendance P = <0,01). De plus, une association inverse a été trouvée entre l'apport alimentaire en zinc et les symptômes du COVID-19, tels que la dyspnée, la toux, la faiblesse, les nausées et les vomissements et les maux de gorge. Un apport plus élevé en vitamine C était associé à un risque moindre de dyspnée, de toux, de fièvre, de frissons, de faiblesse, de myalgie, de nausées et de vomissements et de maux de gorge.

Conclusion
Dans l'étude actuelle, des apports plus élevés en zinc et en vitamine C étaient associés à une diminution des risques de développer un COVID-19 sévère et ses symptômes courants
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Avr 2023 11:30

Minerals and Antioxidant Micronutrients Levels and Clinical Outcome in Older Patients Hospitalized for COVID-19 during the First Wave of the Pandemic
by Clément Lahaye Nutrients 2023, 15(6), 1516;

Excessive inflammatory response has been implicated in severe respiratory forms of coronavirus disease 2019 (COVID-19). Trace elements such as zinc, selenium, and copper are known to modulate inflammation and immunity. This study aimed to assess the relationships between antioxidant vitamins and mineral trace elements levels as well as COVID-19 severity in older adults hospitalized. In this observational retrospective cohort study, the levels of zinc, selenium, copper, vitamin A, β-carotene, and vitamin E were measured in 94 patients within the first 15 days of hospitalization. The outcomes were in-hospital mortality secondary to COVID-19 or severe COVID-19. A logistic regression analysis was conducted to test whether the levels of vitamins and minerals were independently associated with severity.

In this cohort (average age of 78 years), severe forms (46%) were associated with lower zinc (p = 0.012) and β-carotene (p < 0.001) concentrations, and in-hospital mortality (15%) was associated with lower zinc (p = 0.009), selenium (p = 0.014), vitamin A (p = 0.001), and β-carotene (p = 0.002) concentrations. In regression analysis, severe forms remained independently associated with lower zinc (aOR 2.13, p = 0.018) concentrations, and death was associated with lower vitamin A (aOR = 0.165, p = 0.021) concentrations.

Low plasma concentrations of zinc and vitamin A were associated with poor prognosis in older people hospitalized with COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Avr 2023 15:38

Traduction de l'étude :wink:

Niveaux de minéraux et de micronutriments antioxydants et résultat clinique chez les patients âgés hospitalisés pour COVID-19 pendant la première vague de la pandémie
par Clément Lahaye Nutriments 2023, 15(6), 1516 ;

Une réponse inflammatoire excessive a été impliquée dans les formes respiratoires sévères de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Les oligo-éléments tels que le zinc, le sélénium et le cuivre sont connus pour moduler l'inflammation et l'immunité. Cette étude visait à évaluer les relations entre les vitamines antioxydantes et les niveaux d'oligo-éléments minéraux ainsi que la gravité du COVID-19 chez les personnes âgées hospitalisées. Dans cette étude de cohorte observationnelle rétrospective, les taux de zinc, de sélénium, de cuivre, de vitamine A, de β-carotène et de vitamine E ont été mesurés chez 94 patients au cours des 15 premiers jours d'hospitalisation. Les critères de jugement étaient la mortalité hospitalière secondaire au COVID-19 ou au COVID-19 sévère. Une analyse de régression logistique a été menée pour tester si les niveaux de vitamines et de minéraux étaient indépendamment associés à la gravité.

Dans cette cohorte (âge moyen de 78 ans), les formes sévères (46 %) étaient associées à des concentrations plus faibles de zinc (p = 0,012) et de β-carotène (p < 0,001) et la mortalité hospitalière (15 %) était associée à réduire les concentrations de zinc (p = 0,009), de sélénium (p = 0,014), de vitamine A (p = 0,001) et de β-carotène (p = 0,002). Dans l'analyse de régression, les formes sévères restaient indépendamment associées à des concentrations plus faibles de zinc (aOR = 2,13, p = 0,018) et le décès était associé à des concentrations plus faibles de vitamine A (aOR = 0,165, p = 0,021).

De faibles concentrations plasmatiques de zinc et de vitamine A étaient associées à un mauvais pronostic chez les personnes âgées hospitalisées pour COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Avr 2023 12:21

Protective role of zinc in the pathogenesis of respiratory diseases
Rumei Luan, European Journal of Clinical Nutrition volume 77, pages427–435 (2023)

Respiratory diseases remain a major cause of morbidity and mortality worldwide. An imbalance of zinc, an essential trace element, is associated with a variety of lung diseases. We reviewed and summarized recent research (human subjects, animal studies, in vitro studies) on zinc in respiratory diseases to explore the protective mechanism of zinc from the perspective of regulation of oxidative stress, inflammation, lipid metabolism, and apoptosis. In the lungs, zinc has anti-inflammatory, antioxidant, and antiviral effects; can inhibit cancer cell migration; can regulate lipid metabolism and immune cells; and exerts other protective effects. Our comprehensive evaluation highlights the clinical and experimental effects of zinc in the pathogenesis of respiratory diseases. Our analysis also provides insight into the clinical application of zinc-targeted therapy for respiratory diseases.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 20 Avr 2023 14:17

Traduction de l'étude :wink:

Rôle protecteur du zinc dans la pathogenèse des maladies respiratoires
Rumei Luan, Journal européen de nutrition clinique volume 77, pages 427–435 (2023)

Les maladies respiratoires restent une cause majeure de morbidité et de mortalité dans le monde. Un déséquilibre en zinc, un oligo-élément essentiel, est associé à diverses maladies pulmonaires. Nous avons passé en revue et résumé les recherches récentes (sujets humains, études animales, études in vitro) sur le zinc dans les maladies respiratoires afin d'explorer le mécanisme de protection du zinc du point de vue de la régulation du stress oxydatif, de l'inflammation, du métabolisme des lipides et de l'apoptose. Dans les poumons, le zinc a des effets anti-inflammatoires, antioxydants et antiviraux ; peut inhiber la migration des cellules cancéreuses ; peut réguler le métabolisme des lipides et les cellules immunitaires ; et exerce d'autres effets protecteurs. Notre évaluation complète met en évidence les effets cliniques et expérimentaux du zinc dans la pathogenèse des maladies respiratoires. Notre analyse donne également un aperçu de l'application clinique de la thérapie ciblée au zinc pour les maladies respiratoires.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Synergie vitamine D - zinc contre le virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Juin 2023 09:45

Association of plasma zinc levels with anti-SARS-CoV-2 IgG and IgA seropositivity in the general population: A case–control study
Antoine Equey Clinical Nutrition Volume 42, Issue 6, June 2023, Pages 972-986

Introduction
Some micronutrients have key roles in immune defence, including mucosal defence mechanisms and immunoglobulin production. Altered micronutrient status has been linked with COVID-19 infection and disease severity. We assessed the associations of selected circulating micronutrients with anti-SARS-CoV-2 IgG and IgA seropositivity in the Swiss community using early pandemic data.

Methods
Case-control study comparing the first PCR-confirmed COVID-19 symptomatic cases in the Vaud Canton (May to June 2020, n = 199) and controls (random population sample, n = 447), seronegative for IgG and IgA. The replication analysis included seropositive (n = 134) and seronegative (n = 152) close contacts from confirmed COVID-19 cases. Anti-SARS-CoV-2 IgG and IgA levels against the native trimeric spike protein were measured using the Luminex immunoassay. We measured plasma Zn, Se and Cu concentrations by ICP-MS, and 25-hydroxy-vitamin D3 (25(OH)D3) with LC-MS/MS and explored associations using multiple logistic regression.

Results
The 932 participants (54.1% women) were aged 48.6 ± 20.2 years (±SD), BMI 25.0 ± 4.7 kg/m2 with median C-Reactive Protein 1 mg/l. In logistic regressions, log2(Zn) plasma levels were negatively associated with IgG seropositivity (OR [95% CI]: 0.196 [0.0831; 0.465], P < 0.001; replication analyses: 0.294 [0.0893; 0.968], P < 0.05). Results were similar for IgA. We found no association of Cu, Se, and 25(OH)D3 with anti-SARS-CoV-2 IgG or IgA seropositivity.

Conclusion
Low plasma Zn levels were associated with higher anti-SARS-CoV-2 IgG and IgA seropositivity in a Swiss population when the initial viral variant was circulating, and no vaccination available. These results suggest that adequate Zn status may play an important role in protecting the general population against SARS-CoV-2 infection.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités