Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Effet de la vitamine D sur la longévité?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Juil 2020 16:17

Serum 25-Hydroxyvitamin D, Albumin, and Mortality Among Chinese Older Adults: A Population-based Longitudinal Study
Xurui Jin, The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, Volume 105, Issue 8, August 2020,

Context
The associations between serum 25-hydroxyvitamin D concentrations [25(OH)D] and all-cause mortality have been inconsistent in existing literatures. One plausible reason is the interaction of intrinsic vitamin D with other biological conditions such as malnutrition and chronic inflammation.

Objective
To explore the associations between serum levels of 25(OH)D, albumin, and all-cause mortality and further evaluate their interactions in elderly people.

Design
Population-based longitudinal study.

Setting and Participants
Data were obtained from 1834 people aged 65 to 112 who had their serum 25(OH)D and albumin assayed at baseline in 2011. Participants’ survival status was ascertained at the 2014 and 2018 follow-up survey waves.

Main Outcome Measures
All-cause mortality.

Results
Among the 1834 participants, both serum 25(OH)D and albumin concentrations were inversely associated with all-cause mortality (Ps < 0.001). In addition, the interaction effect of 25(OH)D and albumin on all-cause mortality was observed among the participants (P = 0.001). In the group with a higher albumin level (≥40 g/L), participants with a lower level of 25(OH)D (<50 nmol/L) had higher risk of mortality than their counterparts (hazard ratio, 1.92; 95% confidence interval, 1.45-2.56), and the association was more pronounced in women. In the group with a lower albumin level (<40 g/L), the associations failed to reach statistical significance in all participants as well as in women and in men.

Conclusions
Serum 25(OH)D and albumin levels were inversely associated with all-cause mortality in Chinese older adults. The association between 25(OH)D and mortality was more pronounced in participants with higher albumin levels.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 13 Juil 2020 17:38

Traduction de l'étude :wink:

25-Hydroxyvitamine D sérique, albumine et mortalité chez les personnes âgées chinoises: étude longitudinale basée sur la population
Xurui Jin, The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, Volume 105, Numéro 8, août 2020,

Le contexte
Les associations entre les concentrations sériques de 25-hydroxyvitamine D [25 (OH) D] et la mortalité toutes causes confondues sont incohérentes dans la littérature existante. Une raison plausible est l'interaction de la vitamine D intrinsèque avec d'autres conditions biologiques telles que la malnutrition et l'inflammation chronique.

Objectif
Explorer les associations entre les taux sériques de 25 (OH) D, l'albumine et la mortalité toutes causes confondues et évaluer plus avant leurs interactions chez les personnes âgées.

Conception
Étude longitudinale basée sur la population.

Cadre et participants
Les données ont été obtenues auprès de 1834 personnes âgées de 65 à 112 ans qui ont fait analyser leur sérum 25 (OH) D et leur albumine au départ en 2011. Le statut de survie des participants a été déterminé lors des vagues d'enquête de suivi de 2014 et 2018.

Principales mesures des résultats
Mortalité toutes causes confondues.

Résultats
Parmi les 1834 participants, les concentrations sériques de 25 (OH) D et d'albumine étaient inversement associées à la mortalité toutes causes (Ps <0,001). De plus, l'effet d'interaction du 25 (OH) D et de l'albumine sur la mortalité toutes causes confondues a été observé chez les participants (P = 0,001). Dans le groupe avec un taux d'albumine plus élevé (≥40 g / L), les participants avec un niveau inférieur de 25 (OH) D (<50 nmol / L) avaient un risque de mortalité plus élevé que leurs homologues (rapport de risque, 1,92; 95% intervalle de confiance, 1,45-2,56), et l'association était plus prononcée chez les femmes. Dans le groupe avec un taux d'albumine inférieur (<40 g / L), les associations n'ont pas atteint la signification statistique chez tous les participants ainsi que chez les femmes et les hommes.

Conclusions
Les taux sériques de 25 (OH) D et d'albumine étaient inversement associés à la mortalité toutes causes confondues chez les personnes âgées chinoises. L'association entre le 25 (OH) D et la mortalité était plus prononcée chez les participants ayant des niveaux d'albumine plus élevés.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Juin 2021 13:43

Serum 25-hydroxyvitamin D, frailty and mortality among the Chinese oldest old: results from the CLHLS study
Lin Liu, Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, June 11, 2021

Highlights
• Serum 25(OH)D and frailty were associated with all-cause and cause-specific mortality.
• The association of serum 25(OH)D with mortality was moderated by frailty.
• It’s important to screen for frailty among the oldest old.

Background and Aims
To explore whether frailty status modified the associations of serum 25(OH)D levels with all-cause and cause-specific mortality in the oldest old Chinese.
Methods and Results
A total of 1,411 participants aged at least 80 were enrolled from on the Chinese Longitudinal Healthy Longevity Survey (CLHLS). Information on serum 25(OH)D level, frailty status and covariates were examined at baseline. All-cause and cause-specific mortality status were ascertained during the follow-up survey in 2017-2018 by ICD-10 codes. Cox proportional hazard models with stratified analyses were performed to evaluate potential associations. Over a median follow-up of 3.2 years, 722 (51.2%) participants deceased, including 202 deaths due to circulatory diseases and 520 deaths due to non-circulatory causes. After multivariable adjustment, the lowest quartile of serum 25(OH)D levels (Hazard Ratios (95% Confidence Intervals), 1.85 (1.45, 2.36), 1.85 (1.45, 2.36), 1.73 (1.31, 2.29), respectively) and frailty (Odd Ratios (95% Confidence Intervals), 1.91 (1.60, 2.29), 2.67 (1.90, 3.74), 1.64 (1.31, 2.05)) were associated with significantly higher risk of all-cause mortality, circulatory mortality and non-circulatory mortality, respectively. In addition, we observed significant interactions among 25(OH)D and frailty on the risk of all-cause and cause-specific mortality (all P-interaction < 0.001). Similar results were found in sensitivity analyses by excluding participants who died in the first year of follow-up and using clinical cut-offs of serum 25(OH)D levels.
Conclusion
Low serum 25(OH)D levels were associated with higher risk of all-cause and cause-specific mortality among the Chinese oldest old, and the associations were significantly stronger in individuals with frailty.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Juin 2021 20:12

Traduction de l'étude :wink:

Sérum 25-hydroxyvitamine D, fragilité et mortalité chez les Chinois les plus âgés : résultats de l'étude CLHLS
Lin Liu, Nutrition, métabolisme et maladies cardiovasculaires, 11 juin 2021

Points forts
• Le sérum 25(OH)D et la fragilité étaient associés à la mortalité toutes causes et spécifiques.
• L'association de la 25(OH)D sérique avec la mortalité était modérée par la fragilité.

• Il est important de dépister la fragilité chez les plus âgés.

Contexte et objectifs
Explorer si le statut de fragilité modifiait les associations entre les taux sériques de 25(OH)D et la mortalité toutes causes et causes spécifiques chez les plus vieux Chinois.
Méthodes et résultats
Au total, 1 411 participants âgés d'au moins 80 ans ont été inscrits à l'enquête chinoise longitudinale sur la longévité en bonne santé (CLHLS). Les informations sur le taux sérique de 25(OH)D, l'état de fragilité et les covariables ont été examinées au départ. Le statut de mortalité toutes causes et par cause a été déterminé lors de l'enquête de suivi en 2017-2018 par les codes CIM-10. Des modèles de risque proportionnel de Cox avec des analyses stratifiées ont été réalisés pour évaluer les associations potentielles. Sur un suivi médian de 3,2 ans, 722 (51,2 %) participants sont décédés, dont 202 décès dus à des maladies circulatoires et 520 décès dus à des causes non circulatoires. Après ajustement multivarié, le quartile le plus bas des taux sériques de 25(OH)D (rapports de risque (intervalles de confiance à 95 %), 1,85 (1,45, 2,36), 1,85 (1,45, 2,36), 1,73 (1,31, 2,29, respectivement) et la fragilité (Rapports de cotes (intervalles de confiance à 95 %), 1,91 (1,60, 2,29), 2,67 (1,90, 3,74), 1,64 (1,31, 2,05)) étaient associés à un risque significativement plus élevé de mortalité toutes causes confondues, de mortalité circulatoire et de mortalité non circulatoire , respectivement. De plus, nous avons observé des interactions significatives entre 25(OH)D et la fragilité sur le risque de mortalité toutes causes et causes spécifiques (toutes les interactions P < 0,001). Des résultats similaires ont été trouvés dans les analyses de sensibilité en excluant les participants décédés au cours de la première année de suivi et en utilisant les seuils cliniques des taux sériques de 25(OH)D.
Conclusion
Les faibles taux sériques de 25(OH)D étaient associés à un risque plus élevé de mortalité toutes causes et causes spécifiques chez les Chinois les plus âgés, et les associations étaient significativement plus fortes chez les personnes fragiles.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Sep 2021 13:39

The high dose of vitamin D supplementation combined with yoga training improve the leukocytes cell survival-related gene expression in breast cancer survivors
Vahid Khedmati Zare, Nutrition & Metabolism volume 18, Article number: 80 (2021)

Background
This study aimed to examine the effect of yoga training combined with vitamin D supplementation on the expression of survival-related genes in leukocytes and psycho-physical status in breast cancer survivors.

Methods
Thirty breast cancer survivor women (age, 48 ± 8 yrs) were randomly assigned into three groups: high dose (4000 IU) of vitamin D supplementation (HD) (n = 10); yoga training with a high dose of vitamin D (Y + HD); (n  = 10); yoga training with a low dose (2000 IU) of vitamin D (Y + LD) (n = 10). Participants performed the Hatha yoga style twice a week. Blood samples and a battery of psychological and physical tests were taken before and after the completion of interventions. Expression of p53, NF-κB, Bcl2, and Bax genes was measured in leukocytes.

Results
Body fat percentage (ηp2 = 0.36), shoulder flexibility (ηp2 = 0.38), Rockport walk tests (ηp2 = 0.49), and anxiety (ηp2 = 0.52) were significantly improved in both the Y + HD and Y + LD groups compared to the HD group (p < 0.05). P53 was significantly over-expressed in the Y + HD group while Bcl2 upregulated in both the Y + HD and Y + LD groups. NF-κB and Bax expression downregulated in all groups but were not statistically significant.

Conclusion
yoga training combined with low and high doses of VD improved physical fitness and psychological measures while only in combination with a high dose of VD positively modified the leukocytes cell survival-related gene expression.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 1 Sep 2021 19:27

Traduction de l'étude :wink:

La forte dose de supplémentation en vitamine D associée à un entraînement au yoga améliore l'expression des gènes liés à la survie des cellules leucocytes chez les survivantes du cancer du sein
Vahid Khedmati Zare, Nutrition & Métabolisme volume 18, Numéro d'article : 80 (2021)

Fond
Cette étude visait à examiner l'effet de l'entraînement au yoga combiné à une supplémentation en vitamine D sur l'expression des gènes liés à la survie dans les leucocytes et l'état psychophysique des survivantes du cancer du sein.

Méthodes
Trente femmes survivantes du cancer du sein (âge, 48 ± 8 ans) ont été réparties au hasard en trois groupes : dose élevée (4000 UI) de supplémentation en vitamine D (HD) (n = 10) ; entraînement de yoga avec une forte dose de vitamine D (Y + HD); (n' = 10); entraînement de yoga avec une faible dose (2000 UI) de vitamine D (Y + LD) (n = 10). Les participants ont pratiqué le style Hatha yoga deux fois par semaine. Des échantillons de sang et une batterie de tests psychologiques et physiques ont été prélevés avant et après la fin des interventions. L'expression des gènes p53, NF-κB, Bcl2 et Bax a été mesurée dans les leucocytes.

Résultats
Le pourcentage de graisse corporelle (ηp2 = 0,36), la flexibilité des épaules (ηp2 = 0,38), les tests de marche de Rockport (ηp2 = 0,49) et l'anxiété (ηp2 = 0,52) ont été significativement améliorés dans les groupes Y + HD et Y + LD par rapport au groupe Groupe HD (p < 0,05). P53 était significativement surexprimé dans le groupe Y + HD tandis que Bcl2 était régulé positivement dans les groupes Y + HD et Y + LD. L'expression de NF-κB et de Bax était régulée à la baisse dans tous les groupes mais n'était pas statistiquement significative.

Conclusion
L'entraînement au yoga combiné à des doses faibles et élevées de VD a amélioré la condition physique et les mesures psychologiques, tandis que seule une combinaison avec une dose élevée de VD a modifié positivement l'expression des gènes liés à la survie des cellules leucocytaires.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 11 Oct 2021 12:46

Vitamin D status is favorably associated with the cardiovascular risk factors in adults with obesity
Farshad Amirkhizi linical Nutrition ESPEN October 8, 2021

Background & Aims
Previous investigations have been indicated that vitamin D deficiency is an amendable risk for cardiovascular disease (CVD) in the general populations. Limited data is available concerning the relationship of vitamin D status and risk factors of CVD in the individuals with obesity and the existing data are highly controversial. We investigated whether serum vitamin D situation is related to multiple traditional CVD risk factors in Iranian obese subjects.
Methods
A cross-sectional study was done among 214 Iranian adults with obesity (94 males and 120 females) aged 20-60 years, who attended the specialized outpatient clinics in Zabol city. Participants were categorized as vitamin D sufficient, insufficient, and deficient according to their serum 25(OH)D concentrations. Afterward, the presence of hypercholesterolemia, hypertriglyceridemia, low high-density lipoprotein cholesterol (HDL-C), high low-density lipoprotein cholesterol (LDL-C) as well as diabetes, hypertension, and high serum concentrations of high-sensitivity C-reactive protein (hs-CRP) as CVD risk factors were evaluated in the participants.
Results
There was a noticeable regular trend regarding hypercholesterolemia (p=0.008), high LDL-C (p=0.024), hypertension (p=0.021), and high hs-CRP (p < 0.0001) across various categories of vitamin D status. In adjusted model, vitamin D-deficient subjects were at higher risk for having hypercholesterolemia (OR: 3.22, p = 0.031), high LDL-C (OR: 2.37, p = 0.047), hypertension (OR: 2.32, p = 0.042), and high hs-CRP (OR: 5.49, p = 0.001) than ones with sufficient vitamin D status.
Conclusions
Vitamin D deficiency in obese subjects was found to be strongly related to higher risk of unfavorable lipid profile, hypertension, and high hs-CRP.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 11 Oct 2021 16:24

Traduction de l'étude :wink:

Le statut en vitamine D est favorablement associé aux facteurs de risque cardiovasculaire chez les adultes obèses
Farshad Amirkhizi Nutrition Linical ESPEN 8 octobre 2021

Contexte et objectifs
Des études antérieures ont indiqué que la carence en vitamine D est un risque modifiable de maladie cardiovasculaire (MCV) dans la population générale. Des données limitées sont disponibles concernant la relation entre le statut en vitamine D et les facteurs de risque de MCV chez les personnes obèses et les données existantes sont très controversées. Nous avons cherché à savoir si la situation de la vitamine D sérique est liée à de multiples facteurs de risque traditionnels de MCV chez les sujets obèses iraniens.
Méthodes
Une étude transversale a été menée auprès de 214 adultes iraniens obèses (94 hommes et 120 femmes) âgés de 20 à 60 ans, qui ont fréquenté les cliniques externes spécialisées de la ville de Zabol. Les participants ont été classés en vitamine D suffisante, insuffisante et déficiente en fonction de leurs concentrations sériques de 25(OH)D. Par la suite, la présence d'hypercholestérolémie, d'hypertriglycéridémie, de faible cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL-C), de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL-C) élevé ainsi que de diabète, d'hypertension et de concentrations sériques élevées de C-réactif à haute sensibilité protéine (hs-CRP) en tant que facteurs de risque de MCV ont été évalués chez les participants.
Résultats
Il y avait une tendance régulière notable concernant l'hypercholestérolémie (p = 0,008), le LDL-C élevé (p = 0,024), l'hypertension (p = 0,021) et la hs-CRP élevée (p < 0,0001) dans diverses catégories de statut en vitamine D. Dans le modèle ajusté, les sujets carencés en vitamine D présentaient un risque plus élevé d'hypercholestérolémie (OR : 3,22, p = 0,031), de LDL-C élevé (OR : 2,37, p = 0,047), d'hypertension (OR : 2,32, p = 0,042) , et une hs-CRP élevée (OR : 5,49, p = 0,001) que celles dont le statut en vitamine D est suffisant.
Conclusion
La carence en vitamine D chez les sujets obèses s'est avérée fortement liée à un risque plus élevé de profil lipidique défavorable, d'hypertension et d'une hs-CRP élevée.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 9 Nov 2021 12:55

The determinants and longitudinal changes in vitamin D status in middle-age: a Northern Finland Birth Cohort 1966 study
Helmi Ikonen European Journal of Nutrition volume 60, pages4541–4553 (2021)

Purpose
Populations living in the Nordic countries are at high risk for vitamin D (VitD) deficiency or insufficiency. To reduce the risk, nationwide interventions based on food fortification and supplementation are being implemented. However, there is limited evidence about the impact of such public health campaigns on target populations.

Methods
We studied an unselected sample of 3650 participants (56.2% females) from the longitudinal Northern Finland Birth Cohort 1966 with repeated measures of serum 25-hydroxyvitamin D [25(OH)D] at ages 31 (1997) and 46 (2012–2013). Timepoints corresponded to the period before and during the food fortification. We examined the effect of VitD intake from the diet and supplementation, body mass index and previous 25(OH)D concentration on 25(OH)D concentration at 46 years using a multivariable linear regression analysis. A 25(OH)D z score adjusted for sex, season, latitude and technical effect was used in the analysis.

Results
We observed an increase of 10.6 nmol/L in 25(OH)D, when the baseline 25(OH)D was 54.3 nmol/L. The prevalence of serum 25(OH)D below < 50 nmol/L was halved. The changes were found for both sexes and were more pronounced in winter compared to summer months. Regular VitD supplementation had a significant positive effect on 25(OH)D at the age of 46, as well as had the dietary intake of fortified dairy products and fish, and the previous 25(OH)D concentration. However, the intake of fat-spreads albeit VitD-fortified, did not predict 25(OH)D.

Conclusion
Our results demonstrated the positive impact of the fortification programme on VitD status in middle-aged population.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Nov 2021 16:39

Traduction de l'étude :wink:

Les déterminants et les changements longitudinaux du statut en vitamine D à l'âge mûr : une étude de 1966 sur la cohorte de naissance de la Finlande du Nord
Helmi Ikonen European Journal of Nutrition volume 60, pages 4541–4553 (2021)

But
Les populations vivant dans les pays nordiques sont à haut risque de carence ou d'insuffisance en vitamine D (VitD). Pour réduire le risque, des interventions à l'échelle nationale basées sur l'enrichissement et la supplémentation des aliments sont mises en œuvre. Cependant, les preuves de l'impact de telles campagnes de santé publique sur les populations cibles sont limitées.

Méthodes
Nous avons étudié un échantillon non sélectionné de 3 650 participants (56,2 % de femmes) de la cohorte de naissance longitudinale de la Finlande du Nord 1966 avec des mesures répétées de la 25-hydroxyvitamine D [25(OH)D] à 31 ans (1997) et 46 ans (2012-2013). . Les points temporels correspondaient à la période avant et pendant l'enrichissement des aliments. Nous avons examiné l'effet de l'apport en VitD provenant du régime alimentaire et de la supplémentation, de l'indice de masse corporelle et de la concentration antérieure de 25(OH)D sur la concentration de 25(OH)D à 46 ans à l'aide d'une analyse de régression linéaire multivariée. Un score de 25(OH)D z ajusté pour le sexe, la saison, la latitude et l'effet technique a été utilisé dans l'analyse.

Résultats
Nous avons observé une augmentation de 10,6 nmol/L du 25(OH)D, alors que le 25(OH)D de base était de 54,3 nmol/L. La prévalence de la 25(OH)D sérique inférieure à  < 50 nmol/L a été réduite de moitié. Les changements ont été observés pour les deux sexes et étaient plus prononcés en hiver qu'en été. Une supplémentation régulière en VitD a eu un effet positif significatif sur la 25(OH)D à l'âge de 46 ans, ainsi que l'apport alimentaire de produits laitiers et de poisson enrichis, et la concentration précédente de 25(OH)D. Cependant, la consommation de matières grasses, bien que enrichies de VitD, ne prédisait pas la 25(OH)D.

Conclusion
Nos résultats ont démontré l'impact positif du programme d'enrichissement sur le statut VitD dans la population d'âge moyen
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Déc 2021 14:11

Association of vitamin D status and cardio-metabolic risk factors in children and adolescents: the CASPIAN-V study
Mostafa Qorbani, BMC Nutrition volume 7, Article number: 71 (2021)

Background
Metabolic syndrome (MetS) starts from early life and is one of the important underlying factors for non-communicable diseases (NCDs) in adulthood. Controversial evidence exists on the role of vitamin D deficiency in increasing the risk of pediatric MetS.

Objective
This study aimed to assess the relationship between vitamin D level with MetS and its components in children and adolescents.

Methods
This nationwide cross-sectional study was performed as part of a surveillance program in Iran. Participants were 2596 students, aged 7 to 18 years, living in 30 provinces. In addition to filling questionnaires, a physical examination was conducted, and blood samples were collected. The serum concentration of 25-hydroxy vitamin D (25(OH)D) was measured using the direct competitive immunoassay chemiluminescence method.

Results
2596 students with a mean age of 12.2 y (55.1% boys) were recruited. Prevalence of vitamin D deficiency and insufficiency in participants was 10.6% (n = 276), and 60.5% (n = 1570), respectively. The prevalence of MetS was higher in the vitamin D deficient group. Students with deficient vitamin D levels had higher odds of MetS (OR: 4.25, 95%CI: 2.26–7.98), abdominal obesity (OR: 2.24, 95%CI: 1.61–3.12), low HDL-C (OR: 1.65, 95%CI: 1.18–2.30) and high fasting blood sugar (OR: 2.56, 95%CI: 1.43–4.57) in comparison to those with sufficient level of vitamin D.

Conclusion
Vitamin D deficiency was associated with increased odds of MetS and its components in the Iranian pediatric population. These findings underscore the importance of prevention and control of vitamin D deficiency in preventative programs against NCDs.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Fév 2022 13:22

Mendelian randomization analysis of vitamin D in the secondary prevention of hypertensive-diabetic subjects: role of facilitating blood pressure control
Yap-Hang Chan, Genes & Nutrition volume 17, Article number: 1 (2022)

Background
Vitamin D (Vit-D) promotes vascular repair and its deficiency is closely linked to the development of type 2 diabetes mellitus (T2DM) and hypertension. Whether genetially predicted vitamin D status (serological 25-hydroxyvitamin D [25(OH)D]) confers secondary protection against cardiovascular diseases (CVD) among high-risk hypertensive-diabetic subjects was unknown.

Methods
This is a prospective, individual-data, two-sample Mendelian randomization study. We interrogated 12 prior GWAS-detected SNPs of comprehensive Vit-D mechanistic pathways using high-throughput exome chip analyses in a derivation subcohort (n = 1460) and constructed a genetic risk score (GRS) (rs2060793, rs4588, rs7041; F-statistic = 32, P < 0.001) for causal inference of comprehensive CVD hard clinical endpoints in an independent sample of hypertensive subjects (n = 3746) with prevailing co-morbid T2DM (79%) and serological 25(OH)D deficiency [< 20 ng/mL] 45%.

Results
After 55.6 ± 28.9 months, 561 (15%) combined CVD events including myocardial infarction, unstable angina, ischemic stroke, congestive heart failure, peripheral vascular disease, and cardiovascular death had occurred. Kaplan-Meier analysis showed that genetically predicted reduced vitamin D status was associated with reduced event-free survival from combined CVD events (log-rank = 13.5, P = 0.001). Multivariate-adjusted per-allele increase in GRS predicted reduced combined CVD events (HR = 0.90 [0.84 to 0.96], P = 0.002). Mendelian randomization indicates that increased Vit-D exposure, leveraged through each 1 ng/mL genetically instrumented rise of serum Vit-D, protects against combined CVD events (Wald’s estimate: OR = 0.86 [95%CI 0.75 to 0.95]), and myocardial infarction (OR = 0.76 [95%CI 0.60 to 0.90]). Furthermore, genetically predicted increase in Vit-D status ameliorates risk of deviation from achieving guideline-directed hypertension control (JNC-8: systolic target < 150 mmHg) (OR = 0.89 [95%CI 0.80 to 0.96]).

Conclusions
Genetically predicted increase in Vit-D status [25(OH)D] may confer secondary protection against incident combined CVD events and myocardial infarction in a hypertensive-diabetic population where serological 25(OH)D deficiency is common, through facilitating blood pressure control.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 1 Fév 2022 18:07

Traduction de l'étude :wink:

Analyse mendélienne de randomisation de la vitamine D dans la prévention secondaire des sujets hypertendus-diabétiques : rôle de facilitation du contrôle tensionnel
Yap-Hang Chan, Gènes et nutrition volume 17, numéro d'article : 1 (2022)

Fond
La vitamine D (Vit-D) favorise la réparation vasculaire et sa carence est étroitement liée au développement du diabète sucré de type 2 (T2DM) et de l'hypertension. On ne savait pas si le statut génétiquement prédit en vitamine D (25-hydroxyvitamine D [25(OH)D]) conférant une protection secondaire contre les maladies cardiovasculaires (MCV) chez les sujets hypertendus-diabétiques à haut risque était inconnu.

Méthodes
Il s'agit d'une étude de randomisation mendélienne prospective, à données individuelles, à deux échantillons. Nous avons interrogé 12 SNP antérieurs détectés par GWAS des voies mécanistes complètes de la Vit-D à l'aide d'analyses de puces d'exome à haut débit dans une sous-cohorte de dérivation (n = 1460) et construit un score de risque génétique (GRS) (rs2060793, rs4588, rs7041 ; statistique F = 32, P < 0,001) pour l'inférence causale des critères d'évaluation cliniques complets des maladies cardiovasculaires dans un échantillon indépendant de sujets hypertendus (n = 3746) avec un DT2 co-morbide prédominant (79 %) et un déficit sérologique en 25(OH)D [< 20 ng /ml] 45 %.

Résultats
Après 55,6 ± 28,9 mois, 561 (15 %) événements cardiovasculaires combinés, y compris infarctus du myocarde, angor instable, accident vasculaire cérébral ischémique, insuffisance cardiaque congestive, maladie vasculaire périphérique et décès cardiovasculaire, sont survenus. L'analyse de Kaplan-Meier a montré qu'un statut réduit en vitamine D génétiquement prédit était associé à une réduction de la survie sans événement à partir d'événements cardiovasculaires combinés (log-rank = 13,5, P = 0,001). L'augmentation par allèle multivariée ajustée du GRS a prédit une réduction des événements cardiovasculaires combinés (HR = 0,90 [0,84 à 0,96], P = 0,002). La randomisation mendélienne indique qu'une exposition accrue à la Vit-D, renforcée par chaque augmentation génétiquement instrumentée de la Vit-D sérique, protège contre les événements cardiovasculaires combinés (estimation de Wald : OR = 0,86 [IC à 95 % 0,75 à 0,95]) et myocardique infarctus (OR = 0,76 [IC à 95 % 0,60 à 0,90]). De plus, l'augmentation génétiquement prédite du statut en Vit-D améliore le risque d'écart par rapport à la réalisation du contrôle de l'hypertension conformément aux recommandations (JNC-8 : objectif systolique < 150 mmHg) (OR = 0,89 [IC à 95 % 0,80 à 0,96]).

conclusion
L'augmentation génétiquement prédite du statut en Vit-D [25(OH)D] peut conférer une protection secondaire contre les événements cardiovasculaires combinés incidents et l'infarctus du myocarde dans une population hypertendue-diabétique où le déficit sérologique en 25(OH)D est courant, en facilitant le contrôle de la pression artérielle.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Mar 2022 13:52

Calcifediol (25OH Vitamin D3) Deficiency: A Risk Factor from Early to Old Age
by Roger Bouillon Nutrients 2022, 14(6), 1168;

Vitamin D deficiency is the main cause of nutritional rickets in children and osteomalacia in adults. There is consensus that nutritional access to vitamin D can be estimated by measuring serum concentrations of 25OHD and vitamin D deficiency can thus be considered as calcifediol deficiency. However, the threshold for vitamin D/calcifediol sufficiency remains a matter of debate. Vitamin D/calcifediol deficiency has been associated with musculoskeletal effects but also multiple adverse extra-skeletal consequences. If these consequences improve or if they can be treated with vitamin D supplementation is still unclear. Observational studies suggest a higher infection risk in people with low calcifediol levels.

There is also a consistent association between serum calcifediol and cardiovascular events and deaths, but large-scale, long-term intervention studies did not show any benefit on cardiovascular outcomes from supplementation, at least not in subjects without clear vitamin D deficiency. Cancer risk also did not change with vitamin D treatment, although there are some data that higher serum calcifediol is associated with longer survival in cancer patients.

In pregnant women, vitamin D supplementation decreases the risk of pre-eclampsia, gestational diabetes mellitus, and low birth weight. Although preclinical studies showed that the vitamin D endocrine system plays a role in certain neural cells as well as brain structure and function, there is no evidence to support a beneficial effect of vitamin D in neurodegenerative diseases.

Vitamin D supplementation may marginally affect overall mortality risk especially in elderly subjects with low serum calcifediol concentrations.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Effet de la vitamine D sur la longévité?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Mar 2022 15:17

Traduction de l'étude :wink:

Carence en calcifédiol (25OH vitamine D3) : un facteur de risque du jeune âge à la vieillesse
par Roger Bouillon Nutriments 2022, 14(6), 1168;

La carence en vitamine D est la principale cause de rachitisme nutritionnel chez l'enfant et d'ostéomalacie chez l'adulte. Il existe un consensus sur le fait que l'accès nutritionnel à la vitamine D peut être estimé en mesurant les concentrations sériques de 25OHD et que la carence en vitamine D peut donc être considérée comme une carence en calcifediol. Cependant, le seuil de suffisance en vitamine D/calcifediol reste un sujet de débat. La carence en vitamine D/calcifediol a été associée à des effets musculo-squelettiques mais également à de multiples conséquences extra-squelettiques indésirables. On ne sait toujours pas si ces conséquences s'améliorent ou si elles peuvent être traitées avec une supplémentation en vitamine D. Des études observationnelles suggèrent un risque d'infection plus élevé chez les personnes ayant de faibles niveaux de calcifediol.

Il existe également une association constante entre le calcifediol sérique et les événements cardiovasculaires et les décès, mais des études d'intervention à grande échelle et à long terme n'ont montré aucun avantage sur les résultats cardiovasculaires de la supplémentation, du moins pas chez les sujets sans carence claire en vitamine D. Le risque de cancer n'a pas non plus changé avec le traitement à la vitamine D, bien qu'il existe certaines données indiquant qu'un calcifediol sérique plus élevé est associé à une survie plus longue chez les patients cancéreux.

Chez les femmes enceintes, la supplémentation en vitamine D diminue le risque de pré-éclampsie, de diabète sucré gestationnel et de faible poids à la naissance. Bien que des études précliniques aient montré que le système endocrinien de la vitamine D joue un rôle dans certaines cellules neurales ainsi que dans la structure et le fonctionnement du cerveau, il n'existe aucune preuve à l'appui d'un effet bénéfique de la vitamine D dans les maladies neurodégénératives.

La supplémentation en vitamine D peut affecter marginalement le risque global de mortalité, en particulier chez les sujets âgés présentant de faibles concentrations sériques de calcifédiol
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Suivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités