Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 6 Déc 2022 16:40

Update on Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acids on Cardiovascular Health
by Daniel Rodriguez Nutrients 2022, 14(23), 5146;

Twenty percent of deaths in the United States are secondary to cardiovascular diseases (CVD). In patients with hyperlipidemia and hypertriglyceridemia, studies have shown high atherosclerotic CVD (ASCVD) event rates despite the use of statins. Given the association of high triglyceride (TG) levels with elevated cholesterol and low levels of high-density lipoprotein cholesterol, the American Heart Association (AHA)/American College of Cardiology (ACC) cholesterol guidelines recommend using elevated TGs as a “risk-enhancing factor” for ASCVD and using omega 3 fatty acids (Ω3FAs) for patients with persistently elevated severe hypertriglyceridemia.

Ω3FA, or fish oils (FOs), have been shown to reduce very high TG levels, hospitalizations, and CVD mortality in randomized controlled trials (RCTs). We have published the largest meta-analysis to date demonstrating significant effects on several CVD outcomes, especially fatal myocardial infarctions (MIs) and total MIs. Despite the most intensive research on Ω3FAs on CVD, their benefits have been demonstrated to cluster across multiple systems and pathologies, including autoimmune diseases, infectious diseases, chronic kidney disease, central nervous system diseases, and, most recently, the COVID-19 pandemic.

A review and summary of the controversies surrounding Ω3FAs, some of the latest evidence-based findings, and the current and most updated recommendations on Ω3FAs are presented in this paper.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Déc 2022 15:45

Traduction de l'étude :wink:

Mise à jour sur les acides gras polyinsaturés oméga-3 sur la santé cardiovasculaire
par Daniel Rodriguez Nutriments 2022, 14(23), 5146 ;

Vingt pour cent des décès aux États-Unis sont secondaires à des maladies cardiovasculaires (MCV). Chez les patients atteints d'hyperlipidémie et d'hypertriglycéridémie, des études ont montré des taux élevés d'événements cardiovasculaires athéroscléreux (ASCVD) malgré l'utilisation de statines. Compte tenu de l'association de taux élevés de triglycérides (TG) avec un taux de cholestérol élevé et de faibles taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité, les directives de l'American Heart Association (AHA)/American College of Cardiology (ACC) sur le cholestérol recommandent d'utiliser des taux élevés de TG comme « risque factor » pour l'ASCVD et l'utilisation d'acides gras oméga 3 (Ω3FA) pour les patients présentant une hypertriglycéridémie sévère constamment élevée.

Il a été démontré que Ω3FA, ou huiles de poisson (FO), réduit les niveaux très élevés de TG, les hospitalisations et la mortalité par MCV dans des essais contrôlés randomisés (ECR). Nous avons publié la plus grande méta-analyse à ce jour démontrant des effets significatifs sur plusieurs issues cardiovasculaires, en particulier les infarctus du myocarde (IM) mortels et les IM totaux. Malgré les recherches les plus intensives sur les Ω3FA sur les maladies cardiovasculaires, il a été démontré que leurs avantages se concentrent sur plusieurs systèmes et pathologies, notamment les maladies auto-immunes, les maladies infectieuses, les maladies rénales chroniques, les maladies du système nerveux central et, plus récemment, la pandémie de COVID-19.

Un examen et un résumé des controverses entourant les Ω3FA, certaines des dernières découvertes fondées sur des données probantes et les recommandations actuelles et les plus récentes sur les Ω3FA sont présentés dans cet article.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 31 Mar 2023 14:16

High fish intake rich in n-3 polyunsaturated fatty acids reduces cardiovascular disease incidence in healthy adults: The ATTICA cohort study (2002-2022)
Elena Critselis Front. Physiol., 28 March 2023

Background: The long-term effects of high fish intake rich in n-3 fatty acids for deterring cardiovascular disease (CVD) and related adverse outcomes in healthy individuals have not been yet elucidated.

Purpose: To evaluate the association between total seafood, as well as small fish, intake on 10- and 20-year CVD incidence and mortality in healthy adults.

Methods: A prospective cohort study (n = 2,020) was conducted in healthy community dwelling adults in Athens, Greece, selected following age- and sex-based random multistage sampling (mean ± SD age at baseline: 45.2 ± 14.0 years). Seafood (high (>2 servings/week) vs. low (≤2 servings/week) intake), including small fish rich in n-3 fatty acids (high (>1 serving/week) vs. low (≤1 serving/week) intake), consumption was evaluated by semi-quantitative food frequency questionnaire at baseline. The occurrence of non-fatal and/or fatal CVD events (ICD-10) was assessed during 10- and 20-year follow-up periods.

Results: Only 32.7% and 9.6% of participants had high seafood and small fish intakes, respectively. [b]Participants with high seafood intake had 27% decreased 10-year CVD risk (adj. HR:0.73; 95% CI:0.55-0.98) and 74% lower attributable mortality[/b] (adj. HR:0.26; 95% CI:0.11-0.58). Participants with high seafood intake also sustained a 24% lower 20-year risk of CVD mortality (adj. HR: 0.76; 95% CI: 0.55-0.98). Moreover, participants with high small fish intake had a lower 10-year CVD risk and 76% decreased risk of 10-year CVD mortality (adj. HR:0.24; 95% CI:0.06-0.99), even among normotensive individuals (adj. HR:0.31; 95% CI:0.13-0.73). When analogous analyses focused on 20-year CVD incidence and mortality, similar but not significant associations were observed (all p-values >0.10).

Conclusion: High intake of seafood, and particularly small fish rich in n-3 fatty acids, was associated with a lower risk of 10-year fatal and non-fatal CVD. Thus, public health interventions aimed at enhancing small fish consumption may most effectively deter long-term CVD outcomes, particularly among low risk normotensive individuals.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 31 Mar 2023 15:45

Traduction de l'étude :wink:

Une consommation élevée de poisson riche en acides gras polyinsaturés n-3 réduit l'incidence des maladies cardiovasculaires chez les adultes en bonne santé : l'étude de cohorte ATTICA (2002-2022)
Avant d'Elena Critselis. Physiol., 28 mars 2023

Contexte : Les effets à long terme d'une consommation élevée de poisson riche en acides gras n-3 pour dissuader les maladies cardiovasculaires (MCV) et les effets indésirables associés chez les personnes en bonne santé n'ont pas encore été élucidés.

Objectif : Évaluer l'association entre l'apport total de fruits de mer, ainsi que de petits poissons, sur l'incidence et la mortalité des maladies cardiovasculaires sur 10 et 20 ans chez des adultes en bonne santé.

Méthodes : Une étude de cohorte prospective (n = 2 020) a été menée auprès d'adultes en bonne santé vivant dans la communauté à Athènes, en Grèce, sélectionnés à la suite d'un échantillonnage aléatoire à plusieurs degrés basé sur l'âge et le sexe (moyenne ± ET âge au départ : 45,2 ± 14,0 ans). Fruits de mer (apport élevé (>2 portions/semaine) vs faible (≤2 portions/semaine), y compris petits poissons riches en acides gras n-3 (apport élevé (>1 portion/semaine) vs faible (≤1 portion/ semaine) apport), la consommation a été évaluée par un questionnaire de fréquence alimentaire semi-quantitatif au départ. La survenue d'événements cardiovasculaires non mortels et/ou mortels (CIM-10) a été évaluée au cours de périodes de suivi de 10 et 20 ans.

Résultats : seulement 32,7 % et 9,6 % des participants avaient une consommation élevée de fruits de mer et de petits poissons, respectivement. Les participants consommant beaucoup de fruits de mer présentaient une diminution de 27 % du risque de MCV sur 10 ans (HR adj. 0,73 ; IC à 95 % : 0,55-0,98) et une mortalité attribuable inférieure de 74 % (HR adj. : 0,26 ; 95 % IC : 0,11-0,58). Les participants consommant beaucoup de fruits de mer ont également présenté un risque de mortalité par MCV sur 20 ans inférieur de 24 % (HR adj. : 0,76 ; IC à 95 % : 0,55-0,98). De plus, les participants consommant beaucoup de petits poissons présentaient un risque de MCV sur 10 ans plus faible et un risque de mortalité par MCV sur 10 ans réduit de 76 % (HR adj. 0,24 ; IC à 95 % : 0,06-0,99), même chez les individus normotendus (adj. RR : 0,31 ; IC à 95 % : 0,13-0,73). Lorsque des analyses analogues se sont concentrées sur l'incidence et la mortalité des MCV sur 20 ans, des associations similaires mais non significatives ont été observées (toutes les valeurs de p > 0,10).

Conclusion : Une consommation élevée de fruits de mer, et en particulier de petits poissons riches en acides gras n-3, était associée à un risque plus faible de MCV mortelles et non mortelles sur 10 ans. Ainsi, les interventions de santé publique visant à améliorer la consommation de petits poissons peuvent dissuader plus efficacement les résultats à long terme des maladies cardiovasculaires, en particulier chez les individus normotendus à faible risque.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Juil 2023 12:23

A randomized clinical trial of omega-3 fatty acid and vitamin D supplementation on electrocardiographic risk profiles
Jani T. Tikkanen Scientific Reports volume 13, Article number: 11454 (2023)

Beneficial and adverse associations with arrhythmias have been reported for omega-3 fatty acids (omega-3 FA) and Vitamin D. The 12 lead electrocardiogram (ECG) contains quantitative measures reflecting diverse aspects of electrophysiology that might provide insights into mechanisms underlying these associations. In a pre-specified ancillary study of the VITaminD and omegA-3 (VITAL) trial, we examined the effect of 1 g of marine omega-3 FA per day, comprised of 460 mg eicosapentanoic acid and 380 mg of docosahexaenoic acid, and 2000 IU VitaminD3 per day on ECG characteristics associated with atrial and ventricular arrhythmias among individuals age 50 years or greater.

A total of 911 study participants underwent ECGs at baseline and again at 2 years after the randomization.

Individuals randomized to active omega-3 FA demonstrated significant net increase in PR-interval duration (p = 0.005) and P-wave duration (p = 0.03) as well significant net decrease in P-wave amplitude (p = 0.037) as compared to placebo. RMSSD increased to a greater extent in the omega-3 FA arm compared to placebo (p = 0.040). For Vitamin D3, the Cornell voltage increased to a lesser extent in the participants assigned to active treatment as compared to placebo (p = 0.044). There were no other significant differences in QRS, QTc, Cornell voltage or heart rate. Thus, randomized treatment with omega-3 FA supplements resulted in changes on the ECG that are potentially reflective of heightened vagal tone and/or slowing of intraatrial and AV conduction. Vitamin D3 supplementation resulted in modest reductions in progressive LV voltage suggestive of a potential antihypertrophic effect.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Juil 2023 13:35

Traduction de l'étude :wink:

Un essai clinique randomisé de supplémentation en acides gras oméga-3 et en vitamine D sur les profils de risque électrocardiographiques
Jani T. Tikkanen Rapports scientifiques volume 13, numéro d'article : 11454 (2023)

Des associations bénéfiques et indésirables avec les arythmies ont été rapportées pour les acides gras oméga-3 (acides gras oméga-3) et la vitamine D. L'électrocardiogramme (ECG) à 12 dérivations contient des mesures quantitatives reflétant divers aspects de l'électrophysiologie qui pourraient fournir des informations sur les mécanismes sous-jacents à ces associations. Dans une étude auxiliaire pré-spécifiée de l'essai VITAminD and omegA-3 (VITAL), nous avons examiné l'effet de 1 g d'acides gras oméga-3 marins par jour, composé de 460 mg d'acide eicosapentanoïque et 380 mg d'acide docosahexaénoïque, et 2000 UI de vitamine D3 par jour sur les caractéristiques ECG associées aux arythmies auriculaires et ventriculaires chez les personnes âgées de 50 ans ou plus.

Un total de 911 participants à l'étude ont subi des ECG au départ et à nouveau 2 ans après la randomisation.

Les individus randomisés pour l'AF oméga-3 actif ont démontré une augmentation nette significative de la durée de l'intervalle PR (p = 0,005) et de la durée de l'onde P (p = 0,03) ainsi qu'une diminution nette significative de l'amplitude de l'onde P (p = 0,037) par rapport au placebo. Le RMSSD a augmenté dans une plus grande mesure dans le bras AF oméga-3 par rapport au placebo (p = 0,040).
Pour la vitamine D3, la tension de Cornell a augmenté dans une moindre mesure chez les participants affectés au traitement actif par rapport au placebo (p = 0,044). Il n'y avait pas d'autres différences significatives dans le QRS, le QTc, la tension de Cornell ou la fréquence cardiaque. Ainsi, un traitement randomisé avec des suppléments d'acides gras oméga-3 a entraîné des changements sur l'ECG qui sont potentiellement le reflet d'un tonus vagal accru et/ou d'un ralentissement de la conduction intra-auriculaire et AV. La supplémentation en vitamine D3 a entraîné de modestes réductions de la tension progressive du VG suggérant un effet antihypertrophique potentiel.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 26 Sep 2023 10:40

Dietary intake, biomarkers and supplementation of fatty acids and risk of coronary events: a systematic review and dose-response meta-analysis of randomized controlled trials and prospective observational studies Critical Reviews in Food Science and Nutrition 26 Aug 2023 Ahmad Jayedi

We aimed to review the association of dietary fats and risk of coronary events in adults. We searched PubMed, Embase, CENTRAL, Scopus, and Web of Sciences to April 2022 for prospective cohorts and randomized trials investigating the association of dietary intake and biomarkers of fats and fatty acid interventions and the risk of coronary events. We performed random-effects meta-analyses to estimate relative risk (RR) for the top versus bottom tertiles of exposures. One-hundered sixty-five prospective cohorts and randomized trials were included. Dietary intake and biomarkers of total fat and saturated, monounsaturated, and polyunsaturated fatty acids were not associated with the risk of coronary events.

Dietary intake of trans fatty acids, palmitic acid, stearic acid, and saturated fatty acids from meat and unprocessed meat was modestly associated with a higher risk and, in contrast,

intake of alpha-linolenic acid, long-chain omega-3 fatty acids, and linoleic acid was modestly associated with a lower risk. Supplementation with long-chain omega-3 fatty acids and increasing the consumption of alpha-linolenic and linoleic acids in place of saturated fats reduced the risk of coronary events. Existing evidence, in its totality, provides a modest support in favor of current recommendations suggesting replacement of saturated fats with polyunsaturated fats.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 26 Sep 2023 12:17

Traduction de l'étude :wink:

Apport alimentaire, biomarqueurs et supplémentation en acides gras et risque d'événements coronariens : une revue systématique et une méta-analyse dose-réponse d'essais contrôlés randomisés et d'études observationnelles prospectives Critical Reviews in Food Science and Nutrition 26 août 2023 Ahmad Jayedi

Notre objectif était d'examiner l'association entre les graisses alimentaires et le risque d'événements coronariens chez les adultes. Nous avons effectué des recherches dans PubMed, Embase, CENTRAL, Scopus et Web of Sciences jusqu'en avril 2022 pour trouver des cohortes prospectives et des essais randomisés étudiant l'association entre l'apport alimentaire et les biomarqueurs des interventions en matière de graisses et d'acides gras et le risque d'événements coronariens. Nous avons effectué des méta-analyses à effets aléatoires pour estimer le risque relatif (RR) pour les tertiles supérieurs et inférieurs des expositions. Cent soixante-cinq cohortes prospectives et essais randomisés ont été inclus. L'apport alimentaire et les biomarqueurs des graisses totales et des acides gras saturés, monoinsaturés et polyinsaturés n'étaient pas associés au risque d'événements coronariens.

L'apport alimentaire en acides gras trans, en acide palmitique, en acide stéarique et en acides gras saturés provenant de la viande et de la viande non transformée était légèrement associé à un risque plus élevé et, en revanche,

la consommation d'acide alpha-linolénique, d'acides gras oméga-3 à longue chaîne et d'acide linoléique était légèrement associée à un risque plus faible. La supplémentation en acides gras oméga-3 à longue chaîne et l’augmentation de la consommation d’acides alpha-linolénique et linoléique à la place des graisses saturées ont réduit le risque d’événements coronariens.
Les preuves existantes, dans leur totalité, apportent un modeste soutien en faveur des recommandations actuelles suggérant le remplacement des graisses saturées par des graisses polyinsaturées.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Sep 2023 11:02

Omega-3 And Omega-6 Fatty Acids Food Intake And Metabolic Syndrome In Adolescents 12 To 17 Years Old: A School-Based Sectional Study
Camila Tureck Clin nutr September 26, 2023

Background & Aims
Fatty acids (FAs) of the omega-3 and omega-6 family are considered essential, and adequate intake seems to be associated with lower risk of developing chronic non-communicable diseases. The objective was to evaluate the association of omega-3 and omega-6 FAs dietary intake with the prevalence of MS and its components waist circumference (WC), blood pressure (bicarbonate de potassium), fasting blood glucose, triglycerides and High Density Lipoprotein - cholesterol (HDL-c) in Brazilian adolescents aged 12 to 17 years.
Methods
This is a school-based sectional investigation, using data from the Study of Cardiovascular Risks in Adolescents (ERICA), carried out between 2013 and 2014. The following variables were collected and assessed: 1) sociodemographic (sex, age, type of school, school location whether urban or rural and region of the country); 2) food consumption was measured through a 24-hour Food Recall (24hR), and a second 24hR was applied to 7% of the total sample; 3) anthropometrics (weight, height, WC), bicarbonate de potassium and biochemical (glycemia, triglycerides and HDL-c) were also assessed. Logistic regression analysis was performed according to gender and age group.
Results
A total of 36,751 adolescents participated in the study. The intake of omega-3 FAs in the total population was 1.71 g/day and of omega-6 FAs, 13.56 g/day, with an omega-6/omega-3 ratio of 7.93:1. It was found that higher intake of omega-3 FAs was associated with an 53% lower chance of low HDL-c. For omega-6 FAs, no significant results were found.
Conclusions
The findings indicated an association between omega-3 FAs and HDL-c. More studies are needed to elucidate the effects of omega-6 FAs.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 27 Sep 2023 13:20

Traduction de l'étude :wink:

Apport alimentaire en acides gras oméga-3 et oméga-6 et syndrome métabolique chez les adolescents de 12 à 17 ans : une étude sectionnelle en milieu scolaire
Camila Tureck Clin nutr 26 septembre 2023

Contexte et objectifs
Les acides gras (AG) de la famille des oméga-3 et oméga-6 sont considérés comme essentiels, et un apport adéquat semble être associé à un risque plus faible de développer des maladies chroniques non transmissibles. L'objectif était d'évaluer l'association de l'apport alimentaire en AG oméga-3 et oméga-6 avec la prévalence de la SEP et ses composants : tour de taille (WC), tension artérielle (bicarbonate de potassium), glycémie à jeun, triglycérides et lipoprotéines de haute densité - cholestérol (HDL-c) chez les adolescents brésiliens âgés de 12 à 17 ans.
Méthodes
Il s'agit d'une enquête sectorielle en milieu scolaire, utilisant les données de l'Étude des risques cardiovasculaires chez les adolescents (ERICA), réalisée entre 2013 et 2014. Les variables suivantes ont été collectées et évaluées : 1) sociodémographiques (sexe, âge, type d'école, emplacement de l'école (urbain ou rural et région du pays) ; 2) la consommation alimentaire a été mesurée au moyen d'un rappel alimentaire de 24 heures (24 heures), et une seconde période de 24 heures a été appliquée à 7 % de l'échantillon total ; 3) les paramètres anthropométriques (poids, taille, WC), le bicarbonate de potassium et les paramètres biochimiques (glycémie, triglycérides et HDL-c) ont également été évalués. Une analyse de régression logistique a été réalisée en fonction du sexe et du groupe d'âge.
Résultats
Au total, 36 751 adolescents ont participé à l’étude. L'apport en AG oméga-3 dans la population totale était de 1,71 g/jour et en AG oméga-6, de 13,56 g/jour, avec un ratio oméga-6/oméga-3 de 7,93 : 1. Il a été constaté qu’un apport plus élevé en AG oméga-3 était associé à un risque 53 % inférieur d’avoir un faible taux de HDL-c. Pour les AG oméga-6, aucun résultat significatif n’a été trouvé.
Conclusions
Les résultats ont indiqué une association entre les AG oméga-3 et le HDL-c. D’autres études sont nécessaires pour élucider les effets des AG oméga-6.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 14 Oct 2023 10:22

Marine n−3 Fatty Acids and Prevention of Cardiovascular Disease: A Novel Analysis of the VITAL Trial Using Win Ratio and Hierarchical Composite Outcomes
by Soshiro Ogata Nutrients 2023, 15(19), 4235;

This study aimed to investigate whether n−3 fatty acid supplementation reduced cardiovascular disease (CVD) events in a novel analysis using hierarchical composite CVD outcomes based on win ratio in the VITamin D and OmegA-3 TriaL (VITAL). This was a secondary analysis of our VITAL randomized trial, which assessed the effects of marine n−3 fatty acids (1 g/day) and vitamin D3 on incident CVD and cancer among healthy older adults (n = 25,871). The primary analysis estimated win ratios of a composite of major CVD outcomes prioritized as fatal coronary heart disease, other fatal CVD including stroke, non-fatal myocardial infarction (MI), and non-fatal stroke, comparing n−3 fatty acids to placebo.

The primary result was a nonsignificant benefit of this supplementation for the prioritized primary CVD outcome (reciprocal win ratio [95% confidence interval]: 0.90 [0.78–1.04]), similar to the 0.92 (0.80–1.06) hazard ratio in our original time-to-first event analysis without outcome prioritization. Its benefits came from reducing MI (0.71 [0.57–0.88]) but not stroke (1.01 [0.80 to 1.28]) components. For the primary CVD outcome, participants with low fish consumption at baseline benefited (0.79 [0.65–0.96]) more than those with high consumption (1.05 [0.85–1.30]).

These results are consistent with, but slightly stronger than, those without outcome prioritization.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 15 Oct 2023 12:40

Traduction de l'étude :wink:

Acides gras marins n−3 et prévention des maladies cardiovasculaires : une nouvelle analyse de l'essai VITAL utilisant le taux de réussite et les résultats composites hiérarchiques
par Soshiro Ogata Nutrients 2023, 15(19), 4235 ;

Cette étude visait à déterminer si la supplémentation en acides gras n−3 réduisait les événements de maladies cardiovasculaires (MCV) dans une nouvelle analyse utilisant des résultats composites hiérarchiques de maladies cardiovasculaires basés sur le taux de victoire dans l'essai VITamin D et OmegA-3 (VITAL). Il s'agissait d'une analyse secondaire de notre essai randomisé VITAL, qui évaluait les effets des acides gras marins n−3 (1 g/jour) et de la vitamine D3 sur les maladies cardiovasculaires et le cancer chez les personnes âgées en bonne santé (n = 25 871). L'analyse principale a estimé les ratios de victoire d'un ensemble de résultats majeurs en matière de maladies cardiovasculaires, classés comme maladies coronariennes mortelles, autres maladies cardiovasculaires mortelles, notamment les accidents vasculaires cérébraux, l'infarctus du myocarde (IM) non mortel et les accidents vasculaires cérébraux non mortels, en comparant les acides gras n−3 au placebo.

Le résultat principal était un bénéfice non significatif de cette supplémentation pour le résultat principal prioritaire des maladies cardiovasculaires (taux de victoire réciproque [intervalle de confiance à 95 %] : 0,90 [0,78-1,04]), similaire au rapport de risque de 0,92 (0,80-1,06) dans notre période d'origine. Analyse du premier événement sans priorisation des résultats. Ses bénéfices provenaient de la réduction des composantes de l’IM (0,71 [0,57–0,88]), mais pas de l’AVC (1,01 [0,80 à 1,28]). Pour le résultat principal des maladies cardiovasculaires, les participants ayant une faible consommation de poisson au départ en ont bénéficié (0,79 [0,65-0,96]) davantage que ceux ayant une consommation élevée (1,05 [0,85-1,30]).

Ces résultats sont cohérents, mais légèrement supérieurs, à ceux sans priorisation des résultats.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 28 Nov 2023 10:44

Improved arterial inflammation with high dose omega-3 fatty acids in patients with elevated lipoprotein(a): Selective effect of eicosapentaenoic acid?
Natalie C. Ward VOLUME 17, ISSUE 5, P694-699, SEPTEMBER 2023

Highlights
• Patients with elevated Lp(a) are at an increased risk of atherosclerotic cardiovascular disease partly due to pro-inflammatory effects of elevated Lp(a).
• High dose ω-3FAs lowered arterial inflammation, as measured by SUVmax using 18F-FDG PET/CT, in patients with elevated Lp(a).
• Reduction in arterial inflammation was inversely associated with on-treatment plasma levels of EPA, but not DHA or triglycerides, suggesting a favourable direct effect of EPA.

Elevated lipoprotein(a) [Lp(a)] is a causal risk factor for atherosclerotic cardiovascular disease. However, there are no approved and effective treatments for lowering Lp(a) and the associated cardiovascular risks. Omega-3 fatty acids (ω-3FAs), primarily eicosapentaenoic acid (EPA) and docosahexaenoic acid (DHA), have both triglyceride-lowering and anti-inflammatory properties. This pilot study investigated the effect of high dose ω-3FAs (3.6 g/day) on arterial inflammation in 12 patients with elevated Lp(a) (> 0.5 g/L) and stable coronary artery disease (CAD) receiving cholesterol-lowering treatment. Arterial inflammation was determined using 18F-fluorodexoyglucose positron emission tomography/computed tomography before and after 12-weeks intervention. ω-3FAs significantly lowered plasma concentrations of triglycerides (–17%, p < 0.01), Lp(a) (-5%, p < 0.01) as well as aortic maximum standardized uptake value (SUVmax) (–4%, p < 0.05). The reduction in SUVmax was significantly inversely associated with average on-treatment EPA (r = -0.750, p < 0.01), but not DHA and triglyceride, concentrations.

In conclusion, high dose ω-3FAs decrease arterial inflammation in patients with elevated Lp(a) and stable CAD, which may involve a direct arterial effect of EPA.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 29 Nov 2023 09:35

Traduction de l'étude :wink:

Amélioration de l'inflammation artérielle avec des doses élevées d'acides gras oméga-3 chez les patients présentant un taux élevé de lipoprotéines (a) : effet sélectif de l'acide eicosapentaénoïque ?
Natalie C. Ward VOLUME 17, NUMÉRO 5, P694-699, SEPTEMBRE 2023

Points forts
• Les patients présentant une Lp(a) élevée courent un risque accru de maladie cardiovasculaire athéroscléreuse, en partie à cause des effets pro-inflammatoires d'une Lp(a) élevée.
• Des doses élevées de ω-3FA ont réduit l'inflammation artérielle, telle que mesurée par SUVmax à l'aide de la TEP/TDM au 18F-FDG, chez les patients présentant une Lp(a) élevée.
La réduction de l'inflammation artérielle était inversement associée aux taux plasmatiques d'EPA pendant le traitement, mais pas de DHA ou de triglycérides, suggérant un effet direct favorable de l'EPA.

Un taux élevé de lipoprotéines(a) [Lp(a)] est un facteur de risque causal de maladie cardiovasculaire athéroscléreuse. Cependant, il n’existe aucun traitement approuvé et efficace pour réduire la Lp(a) et les risques cardiovasculaires associés. Les acides gras oméga-3 (ω-3FA), principalement l'acide eicosapentaénoïque (EPA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA), ont à la fois des propriétés réduisant les triglycérides et anti-inflammatoires. Cette étude pilote a examiné l'effet d'une dose élevée d'acides oméga-3FA (3,6 g/jour) sur l'inflammation artérielle chez 12 patients présentant une Lp(a) élevée (> 0,5 g/L) et une maladie coronarienne (MAC) stable recevant un traitement hypocholestérolémiant. . L'inflammation artérielle a été déterminée à l'aide d'une tomographie par émission de positons au 18F-fluorodexoyglucose/tomodensitométrie avant et après une intervention de 12 semaines. Les ω-3FA ont réduit de manière significative les concentrations plasmatiques de triglycérides (–17 %, p < 0,01), de Lp(a) (-5 %, p < 0,01) ainsi que la valeur de captation standardisée maximale aortique (SUVmax) (–4 %, p < 0,01). 0,05). La réduction du SUVmax était significativement inversement associée aux concentrations moyennes d'EPA pendant le traitement (r = -0,750, p < 0,01), mais pas aux concentrations de DHA et de triglycérides.

En conclusion, les ω-3FA à forte dose diminuent l'inflammation artérielle chez les patients présentant une Lp(a) élevée et une coronaropathie stable, ce qui peut impliquer un effet artériel direct de l'EPA
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12380
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les oméga 3 pour la santé du cœur?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 12 Déc 2023 12:51

Variability in the Clinical Effects of the Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acids DHA and EPA in Cardiovascular Disease—Possible Causes and Future Considerations
by Charalambos Michaeloudes Nutrients 2023, 15(22), 4830;

Cardiovascular disease (CVD) that includes myocardial infarction and stroke, is the leading cause of mortality worldwide. Atherosclerosis, the primary underlying cause of CVD, can be controlled by pharmacological and dietary interventions, including n-3 polyunsaturated fatty acid (PUFA) supplementation. n-3 PUFA supplementation, primarily consisting of eicosapentaenoic acid (EPA) and docosahexaenoic acid (DHA), has shown promise in reducing atherosclerosis by modulating risk factors, including triglyceride levels and vascular inflammation.

n-3 PUFAs act by replacing pro-inflammatory fatty acid types in cell membranes and plasma lipids, by regulating transcription factor activity, and by inducing epigenetic changes. EPA and DHA regulate cellular function through shared and differential molecular mechanisms.

Large clinical studies on n-3 PUFAs have reported conflicting findings, causing confusion among the public and health professionals. In this review, we discuss important factors leading to these inconsistencies, in the context of atherosclerosis, including clinical study design and the differential effects of EPA and DHA on cell function. We propose steps to improve clinical and basic experimental study design in order to improve supplement composition optimization. Finally, we propose that understanding the factors underlying the poor response to n-3 PUFAs, and the development of molecular biomarkers for predicting response may help towards a more personalized treatment.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54010
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités