Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Plus de protéines pour la santé des seniors?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Avr 2023 16:12

Traduction de l'étude :wink:

Effets combinés de l'entraînement et de l'administration nutritive de glucides et de protéines via les aliments sur la force chez les femmes ménopausées, les hommes et les femmes âgés
par Katharina Hofmann Nutriments 2023, 15(6), 1531;

La perte de masse musculaire liée à l'âge favorise de nombreuses déficiences. L'entraînement et la supplémentation en protéines sont suggérés pour prévenir la fonte musculaire, mais les recommandations pour toutes les populations ne sont pas fondées sur des preuves scientifiques. Cette étude combine une supplémentation en protéines/glucides (PCS) et une formation pour les seniors et les femmes ménopausées. Projet A : 51 femmes ménopausées (PMW, 57,3 ± 3,0 ans) ont suivi un entraînement axé sur la santé (12 semaines, entraînement de force modérée + entraînement d'endurance modérée). Le groupe d'intervention (IG) a en outre reçu 110 g de fromage au lait aigre (SMC) et du pain grillé. Projet B : 25 femmes et 6 hommes (âgés de 65,9 ± 4,9 ans) ont effectué un entraînement intensif avec fronde (12 semaines). L'IG a en outre reçu 110 g de SMC, des toasts et du babeurre. La force a été testée avant et après dans les deux études. Projet A : il y a eu une augmentation significative de la force, aucun effet supplémentaire du PCS et une réduction de la graisse corporelle chez les témoins. Projet B : il y a eu une augmentation significative de la force, des effets supplémentaires significatifs du PCS pour la force du tronc et une réduction significative du poids corporel. La combinaison de l'entraînement et du PCS peut contrecarrer la perte de force. L'entraînement combiné endurance/résistance est recommandé aux PMW pour qui les bénéfices du PCS sont restreints. Les sujets âgés peuvent bénéficier du PCS lorsqu'ils s'entraînent intensément, mais ces avantages peuvent être fortement individuels.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Avr 2023 11:30

Prevalence of sarcopenia indicators and sub-optimal protein intake among elective total joint replacement patients
Giulia Coletta Applied Physiology, Nutrition, and Metabolism 10 March 2023

Sarcopenia is associated with falls, and can complicate recovery following total joint replacement (TJR) surgery. We examined (1) the prevalence of sarcopenia indicators and lower-than-recommended protein intake among TJR patients and non-TJR community participants and (2) the relationships between dietary protein intake and sarcopenia indicators. We recruited adults ≥65 years of age who were undergoing TJR, and adults from the community not undergoing TJR (controls). We assessed grip strength and appendicular lean soft-tissue mass (ALSTMBMI) using DXA, and applied the original Foundation for the National Institutes of Health Sarcopenia Project cut-points for sarcopenia indicators (grip strength <26 kg for men and <16 kg for women; ALSTM <0.789 m2 for men and <0.512 m2 for women) and less conservative cut-points (grip strength <31.83 kg for men and <19.99 kg for women; ALSTM <0.725 m2 for men and <0.591 m2 for women). Total daily and per meal protein intakes were derived from 5-day diet records. Sixty-seven participants (30 TJR, 37 controls) were enrolled. Using less conservative cut-points for sarcopenia, more control participants were weak compared with TJR participants (46% versus 23%, p = 0.055), and more TJR participants had low ALSTMBMI (40% versus 13%, p = 0.013). Approximately 70% of controls and 76% of TJR participants consumed <1.2 g protein/kg/day (p = 0.559).

Total daily dietary protein intake was positively associated with grip strength (r = 0.44, p = 0.001) and ALSTMBMI (r = 0.29, p = 0.03). Using less conservative cut-points, low ALSTMBMI, but not weakness, was more common in TJR patients. Both groups may benefit from a dietary intervention to increase protein intake, which may improve surgical outcomes in TJR patients.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Avr 2023 16:11

Traduction de l'étude :wink:

Prévalence des indicateurs de sarcopénie et apport protéique sous-optimal chez les patients ayant subi une arthroplastie totale élective
Giulia Coletta Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme 10 mars 2023

La sarcopénie est associée aux chutes et peut compliquer la récupération après une chirurgie de remplacement articulaire total (TJR). Nous avons examiné (1) la prévalence des indicateurs de sarcopénie et des apports protéiques inférieurs aux recommandations chez les patients TJR et les participants communautaires non-TJR et (2) les relations entre l'apport alimentaire en protéines et les indicateurs de sarcopénie. Nous avons recruté des adultes de ≥ 65 ans qui subissaient une TJR et des adultes de la communauté ne subissant pas de TJR (témoins). Nous avons évalué la force de préhension et la masse maigre des tissus mous appendiculaires (ALSTMBMI) à l'aide de DXA, et appliqué les seuils originaux du projet Sarcopénie de la Fondation des Instituts nationaux de la santé pour les indicateurs de sarcopénie (force de préhension <26 kg pour les hommes et <16 kg pour les femmes ; ALSTM <0,789 m2 pour les hommes et <0,512 m2 pour les femmes) et des seuils moins conservateurs (force de préhension <31,83 kg pour les hommes et <19,99 kg pour les femmes ; ALSTM <0,725 m2 pour les hommes et <0,591 m2 pour les femmes). Les apports protéiques totaux quotidiens et par repas ont été dérivés des enregistrements de régime de 5 jours. Soixante-sept participants (30 TJR, 37 témoins) ont été inscrits. En utilisant des seuils moins conservateurs pour la sarcopénie, plus de participants témoins étaient faibles par rapport aux participants TJR (46 % contre 23 %, p = 0,055), et plus de participants TJR avaient un ALSTMBMI faible (40 % contre 13 %, p = 0,013). Environ 70 % des témoins et 76 % des participants au TJR ont consommé <1,2 g de protéines/kg/jour (p = 0,559).

L'apport quotidien total en protéines alimentaires était positivement associé à la force de préhension (r = 0,44, p = 0,001) et à l'ALSTMBMI (r = 0,29, p = 0,03). En utilisant des seuils moins conservateurs, un ALSTMBMI faible, mais pas de faiblesse, était plus fréquent chez les patients atteints de TJR. Les deux groupes peuvent bénéficier d'une intervention diététique pour augmenter l'apport en protéines, ce qui peut améliorer les résultats chirurgicaux chez les patients atteints de TJR.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Avr 2023 12:24

Loss of muscle mass in the immediate post-operative period is associated with inadequate dietary protein and energy intake
E. J. Hardy, European Journal of Clinical Nutrition volume 77, pages503–505 (2023)

Despite the implementation of ‘Enhanced Recovery After Surgery’ (ERAS) protocols, major abdominal surgery is still associated with significant and detrimental losses of muscle mass and function in the post-operative period. Although ERAS protocols advocate both early mobility and dietary intake, dietary composition in the immediate post-operative period is poorly characterised, despite muscle losses being greatest in this period. Herein, we show in 15 patients (66 ± 6 y, 12:3 M:F) who lost ~10% m. vastus lateralis muscle mass in the 5 days after open colorectal resective surgery, mean energy intake was only ~25% of the minimum ESPEN recommendation of 25 kcal/kg/d and daily dietary protein intake was only ~12% of the ESPEN recommended guidelines of 1.5 g/kg/d. Given the known importance of nutrition for muscle mass maintenance, innovative dietary interventions are needed in the immediate post-operative period, accounting for specific patient dietary preference to maximise compliance (e.g., soft-textured foods).
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 20 Avr 2023 14:17

Traduction de l'étude :wink:

La perte de masse musculaire dans la période post-opératoire immédiate est associée à un apport alimentaire insuffisant en protéines et en énergie
EJ Hardy, Journal européen de nutrition clinique volume 77, pages 503–505 (2023)

Malgré la mise en place des protocoles « Enhanced Recovery After Surgery » (ERAS), la chirurgie abdominale majeure est toujours associée à des pertes importantes et préjudiciables de masse musculaire et de fonction dans la période postopératoire. Bien que les protocoles ERAS préconisent à la fois la mobilité précoce et l'apport alimentaire, la composition alimentaire dans la période postopératoire immédiate est mal caractérisée, bien que les pertes musculaires soient les plus importantes à cette période. Ici, nous montrons chez 15 patients (66 ± 6 y, 12:3 M:F) qui ont perdu ~10% m. masse musculaire du vaste latéral dans les 5 jours suivant la chirurgie de résection colorectale ouverte, l'apport énergétique moyen n'était que d'environ 25 % de la recommandation ESPEN minimale de 25 kcal/kg/j et l'apport quotidien en protéines alimentaires n'était que d'environ 12 % des lignes directrices recommandées par ESPEN de 1,5 g/kg/j. Compte tenu de l'importance connue de la nutrition pour le maintien de la masse musculaire, des interventions diététiques innovantes sont nécessaires dans la période postopératoire immédiate, en tenant compte des préférences alimentaires spécifiques du patient pour maximiser l'observance (par exemple, aliments à texture molle).
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 24 Avr 2023 13:58

Efficacy and Safety of 6-Month High Dietary Protein Intake in Hospitalized Adults Aged 75 or Older at Nutritional Risk: An Exploratory, Randomized, Controlled Study
by Shota Moyama Nutrients 2023, 15(9), 2024;

The aim of this study was to investigate the effects of increased dietary protein in daily-life settings in Japan for 6 months on the activities of daily living (ADL) in adults aged 75 or older at nutritional risk. The study was an open-label, exploratory, randomized controlled trial conducted at seven hospitals in Japan. The study participants were adults aged 75 or older who were hospitalized for treatable cancer, pneumonia, fractures, and/or urinary-tract infection at nutritional risk. The primary outcome was change in grip strength, skeletal muscle, and ADL indices (Barthel index, Lawton score). One hundred sixty-nine patients were randomly assigned to the intensive care (IC) or standard care (SC) group; the protein intake goals (g/kgw/day) were 1.5 for IC and 1.0 for SC. There was a significant improvement in grip strength only in the IC group (1.1 kg: 95% CI 0.1 to 2.1) (p = 0.02). While the skeletal muscle index and ADL indices were not significantly improved in either group, the improvement ratio tended to be greater in the IC group. There was no decrease in renal function in either group. Thus, intervention of increased dietary protein in daily-life settings for 6 months in adults aged 75 or older with treatable cancer, pneumonia, fractures, and/or urinary-tract infection and at nutritional risk may be effective in ameliorating loss of muscle strength.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Avr 2023 14:28

Traduction de l'étude :wink:

Efficacité et innocuité d'un apport alimentaire élevé en protéines sur 6 mois chez des adultes hospitalisés âgés de 75 ans ou plus présentant un risque nutritionnel : une étude exploratoire, randomisée et contrôlée
par Shota Moyama Nutriments 2023, 15(9), 2024 ;

Le but de cette étude était d'étudier les effets d'une augmentation des protéines alimentaires dans la vie quotidienne au Japon pendant 6 mois sur les activités de la vie quotidienne (AVQ) chez des adultes âgés de 75 ans ou plus à risque nutritionnel. L'étude était un essai contrôlé randomisé ouvert, exploratoire, mené dans sept hôpitaux au Japon. Les participants à l'étude étaient des adultes âgés de 75 ans ou plus hospitalisés pour un cancer traitable, une pneumonie, des fractures et/ou une infection des voies urinaires à risque nutritionnel. Le critère de jugement principal était la modification de la force de préhension, des muscles squelettiques et des indices AVQ (indice de Barthel, score de Lawton). Cent soixante-neuf patients ont été assignés au hasard au groupe de soins intensifs (IC) ou de soins standard (SC) ; les objectifs d'apport en protéines (g/kgw/jour) étaient de 1,5 pour IC et de 1,0 pour SC. Il y avait une amélioration significative de la force de préhension uniquement dans le groupe CI (1,1 kg : IC à 95 % 0,1 à 2,1) (p = 0,02). Bien que l'indice du muscle squelettique et les indices ADL n'aient pas été améliorés de manière significative dans les deux groupes, le rapport d'amélioration avait tendance à être plus élevé dans le groupe IC. Il n'y avait pas de diminution de la fonction rénale dans les deux groupes. Ainsi, l'intervention d'une augmentation des protéines alimentaires dans la vie quotidienne pendant 6 mois chez les adultes âgés de 75 ans ou plus atteints d'un cancer traitable, d'une pneumonie, de fractures et/ou d'une infection des voies urinaires et à risque nutritionnel peut être efficace pour atténuer la perte de force musculaire.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 18 Mai 2023 12:56

Whey protein supplementation with or without vitamin D on sarcopenia-related measures: A systematic review and meta-analysis
Nasrin Nasimi Advances in Nutrition 15 May 2023

Background
The effects of supplementation with whey protein alone or with vitamin D on sarcopenia-related outcomes in older adults are unclear.

Objective
We aimed to assess the effect of whey protein supplementation alone or with vitamin D on LM, strength, and function in older adults with or without sarcopenia or frailty.

Methods
We searched PubMed, Web of Sciences, and SCOPUS databases. Randomized controlled trials (RCT) that investigated the effect of whey protein supplementation with/without vitamin D on sarcopenia outcomes in healthy and sarcopenic/frail older adults were included. Standardized mean differences (SMD) were calculated for LM, muscle strength, and physical function data.

Results
Analysis showed that whey protein supplementation had no effect on LM and muscle strength; nevertheless, a significant improvement was found in physical function (SMD=0.561, 95% confidence interval [CI] 0.256:0.865, n=33), especially gait speed (GS). On the other hand, whey protein supplementation significantly improved LM (SMD= 0.982, 95%CI 0.228:1.736, n=11), ALM, physical function (SMD= 1.211, 95% CI 0.588:1.834, n=16), and GS in sarcopenic/frail older adults. In contrast, co-supplementation with vitamin D enhanced LM gains (SMD=0.993, 95% CI 0.112:1.874, n=11), muscle strength (SMD=2.005, 95% CI 0.975:3.035, n=11), and physical function (SMD=3.038, 95% CI 2.196:3.879, n= 18) significantly. Muscle strength and physical function improvements after whey protein supplementation plus vitamin D were observed without RE and short study duration subgroups. Also, the combination of whey protein and vitamin D with RE did not enhance the effect of RE.

Conclusion
Whey protein supplementation improved LM and function in sarcopenic/frail older adults but had no positive effect in healthy older persons. In contrast, our meta-analysis shows that co-supplementation with whey protein and vitamin D is effective, especially for healthy older adults, which is likely due to the correction of vitamin D insufficiency or deficiency.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Mai 2023 16:03

Traduction de l'étude :wink:

Supplémentation en protéines de lactosérum avec ou sans vitamine D sur les mesures liées à la sarcopénie : une revue systématique et une méta-analyse
Nasrin Nasimi avance dans la nutrition 15 mai 2023

Arrière-plan
Les effets de la supplémentation en protéines de lactosérum seules ou en vitamine D sur les résultats liés à la sarcopénie chez les personnes âgées ne sont pas clairs.

Objectif
Nous avons cherché à évaluer l'effet de la supplémentation en protéines de lactosérum seule ou avec de la vitamine D sur la LM, la force et la fonction chez les personnes âgées avec ou sans sarcopénie ou fragilité.

Méthodes
Nous avons effectué des recherches dans les bases de données PubMed, Web of Sciences et SCOPUS. Les essais contrôlés randomisés (ECR) qui ont étudié l'effet de la supplémentation en protéines de lactosérum avec/sans vitamine D sur les résultats de la sarcopénie chez les personnes âgées en bonne santé et sarcopéniques/fragiles ont été inclus. Les différences moyennes standardisées (DMS) ont été calculées pour les données de LM, de force musculaire et de fonction physique.

Résultats
L'analyse a montré que la supplémentation en protéines de lactosérum n'avait aucun effet sur la LM et la force musculaire ; néanmoins, une amélioration significative a été trouvée dans la fonction physique (SMD = 0,561, intervalle de confiance à 95 % [IC] 0,256 : 0,865, n = 33), en particulier la vitesse de marche (GS). D'autre part, la supplémentation en protéines de lactosérum a considérablement amélioré LM (SMD = 0,982, IC à 95 % 0,228 : 1,736, n = 11), ALM, la fonction physique (SMD = 1,211, IC à 95 % 0,588 : 1,834, n = 16) et GS chez les personnes âgées sarcopéniques/fragiles. En revanche, la co-supplémentation en vitamine D a amélioré les gains de LM (DMS = 0,993, IC à 95 % 0,112 : 1,874, n = 11), la force musculaire (DMS = 2,005, IC à 95 % 0,975 : 3,035, n = 11) et les effets physiques. fonction (DMS = 3,038, IC à 95 % 2,196 : 3,879, n = 18) de manière significative. Des améliorations de la force musculaire et de la fonction physique après une supplémentation en protéines de lactosérum plus vitamine D ont été observées sans RE et sous-groupes de courte durée d'étude. De plus, la combinaison de protéines de lactosérum et de vitamine D avec RE n'a pas amélioré l'effet de RE.

Conclusion
La supplémentation en protéines de lactosérum a amélioré la ML et la fonction chez les personnes âgées sarcopéniques/fragiles, mais n'a eu aucun effet positif chez les personnes âgées en bonne santé. En revanche, notre méta-analyse montre que la co-supplémentation en protéines de lactosérum et en vitamine D est efficace, en particulier pour les personnes âgées en bonne santé, ce qui est probablement dû à la correction d'une insuffisance ou d'une carence en vitamine D.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 22 Mai 2023 17:15

Effects of Whey Protein Isolate on Body Composition, Muscle Mass, and Strength of Chronic Heart Failure Patients: A Randomized Clinical Trial
by Elisa M. dos Santos Nutrients 2023, 15(10), 2320;

Heart failure (HF) is associated with a reduction of skeletal muscle mass. Whey protein isolate (WPI) has been beneficial in increasing muscle mass and strength, in addition to improving body composition. The goal of this research was to evaluate the effect of WPI on the body composition, muscle mass, and strength of chronic HF patients. For this purpose, twenty-five patients of both genders with predominantly NYHA I functional class and a median age of 65.5 (60.5–71.0) years were used to conduct a randomized, single-blind, placebo-controlled clinical trial and received 30 g per day of WPI for 12 weeks. Anthropometric measurements, body composition analysis, and biochemical exams were performed at the beginning and end of the study. An increase in skeletal muscle mass was observed in the intervention group after 12 weeks. A reduction in waist circumference, body fat percentage, and an increase in skeletal muscle index was observed when compared to the placebo group. No significant effect on muscle strength was observed after 12 weeks of intervention.

These data demonstrate that WPI consumption contributed to the increase of skeletal muscle mass, strength, and reduction of body fat in HF patients.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 24 Mai 2023 12:09

Essential Amino Acids-Rich Diet Increases Cardiomyocytes Protection in Doxorubicin-Treated Mice
by Giovanni Corsetti Nutrients 2023, 15(10), 2287;

Background: Doxorubicin (Doxo) is a widely prescribed drug against many malignant cancers. Unfortunately, its utility is limited by its toxicity, in particular a progressive induction of congestive heart failure. Doxo acts primarily as a mitochondrial toxin, with consequent increased production of reactive oxygen species (ROS) and attendant oxidative stress, which drives cardiac dysfunction and cell death.

A diet containing a special mixture of all essential amino acids (EAAs) has been shown to increase mitochondriogenesis, and reduce oxidative stress both in skeletal muscle and heart. So, we hypothesized that such a diet could play a favorable role in preventing Doxo-induced cardiomyocyte damage. Methods: Using transmission electron microscopy, we evaluated cells’ morphology and mitochondria parameters in adult mice. In addition, by immunohistochemistry, we evaluated the expression of pro-survival marker Klotho, as well as markers of necroptosis (RIP1/3), inflammation (TNFα, IL1, NFkB), and defense against oxidative stress (SOD1, glutathione peroxidase, citrate synthase).

Results: Diets with excess essential amino acids (EAAs) increased the expression of Klotho and enhanced anti-oxidative and anti-inflammatory responses, thereby promoting cell survival.

Conclusion: Our results further extend the current knowledge about the cardioprotective role of EAAs and provide a novel theoretical basis for their preemptive administration to cancer patients undergoing chemotherapy to alleviate the development and severity of Doxo-induced cardiomyopathy.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Mai 2023 19:03

Traduction de l'étude :wink:

Un régime riche en acides aminés essentiels augmente la protection des cardiomyocytes chez les souris traitées à la doxorubicine
par Giovanni Corsetti Nutriments 2023, 15(10), 2287;

Contexte : La doxorubicine (Doxo) est un médicament largement prescrit contre de nombreux cancers malins. Malheureusement, son utilité est limitée par sa toxicité, en particulier une induction progressive de l'insuffisance cardiaque congestive. Doxo agit principalement comme une toxine mitochondriale, avec pour conséquence une production accrue d'espèces réactives de l'oxygène (ROS) et un stress oxydatif qui entraîne un dysfonctionnement cardiaque et la mort cellulaire.

Il a été démontré qu'un régime alimentaire contenant un mélange spécial de tous les acides aminés essentiels (EAA) augmente la mitochondriogenèse et réduit le stress oxydatif à la fois dans les muscles squelettiques et le cœur. Nous avons donc émis l'hypothèse qu'un tel régime pourrait jouer un rôle favorable dans la prévention des dommages aux cardiomyocytes induits par Doxo. Méthodes : En utilisant la microscopie électronique à transmission, nous avons évalué la morphologie des cellules et les paramètres des mitochondries chez des souris adultes. De plus, par immunohistochimie, nous avons évalué l'expression du marqueur pro-survie Klotho, ainsi que des marqueurs de nécroptose (RIP1/3), d'inflammation (TNFα, IL1, NFkB), et de défense contre le stress oxydatif (SOD1, glutathion peroxydase, citrate synthase).

Résultats : Les régimes avec un excès d'acides aminés essentiels (EAA) ont augmenté l'expression de Klotho et amélioré les réponses anti-oxydantes et anti-inflammatoires, favorisant ainsi la survie des cellules.

Conclusion : Nos résultats élargissent les connaissances actuelles sur le rôle cardioprotecteur des EAA et fournissent une nouvelle base théorique pour leur administration préventive aux patients cancéreux subissant une chimiothérapie pour atténuer le développement et la gravité de la cardiomyopathie induite par Doxo.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 25 Mai 2023 20:51

Whey-based diet containing medium chain triglycerides modulates the gut microbiota and protects the intestinal mucosa from chemotherapy while maintaining therapy efficacy
Hannah R. Wardill, Cell Death & Disease volume 14, Article number: 338 (2023)

Cytotoxicity (i.e. cell death) is the core mechanism by which chemotherapy induces its anti-cancer effects. Unfortunately, this same mechanism underpins the collateral damage it causes to healthy tissues. The gastrointestinal tract is highly susceptible to chemotherapy’s cytotoxicity, resulting in ulcerative lesions (termed gastrointestinal mucositis, GI-M) that impair the functional capacity of the gut leading to diarrhea, anorexia, malnutrition and weight loss, which negatively impact physical/psychological wellbeing and treatment adherence.

Preventing these side effects has proven challenging given the overlapping mechanisms that dictate chemotherapy efficacy and toxicity. Here, we report on a novel dietary intervention that, due to its localized gastrointestinal effects, is able to protect the intestinal mucosal from unwanted toxicity without impairing the anti-tumor effects of chemotherapy. The test diet (containing extensively hydrolyzed whey protein and medium chain triglycerides (MCTs)), was investigated in both tumor-naïve and tumor-bearing models to evaluate its effect on GI-M and chemo-efficacy, respectively. In both models, methotrexate was used as the representative chemotherapeutic agent and the diet was provided ad libitum for 14 days prior to treatment. GI-M was measured using the validated biomarker plasma citrulline, and chemo-efficacy defined by tumor burden (cm3/g body weight).

The test diet significantly attenuated GI-M (P = 0.03), with associated reductions in diarrhea (P < 0.0001), weight loss (P < 0.05), daily activity (P < 0.02) and maintenance of body composition (P < 0.02). Moreover, the test diet showed significant impact on gut microbiota by increasing diversity and resilience, whilst also altering microbial composition and function (indicated by cecal short and brained chain fatty acids). The test diet did not impair the efficacy of methotrexate against mammary adenocarcinoma (tumor) cells. In line with the first model, the test diet minimized intestinal injury (P = 0.001) and diarrhea (P < 0.0001).

These data support translational initiatives to determine the clinical feasibility, utility and efficacy of this diet to improve chemotherapy treatment outcomes.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 26 Mai 2023 12:16

The effects of Whey protein on blood pressure: A systematic review and dose-response meta-analysis of randomized controlled trials
Mahdi Vajdi Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases May 26, 2023 May 25, 2023

Highlights
• Hypertension is a major risk factor for cardiovascular disorders.
• We showed that whey supplementation could be effective for blood pressure.

Aims
This systematic review and dose-response meta-analysis was conducted to summarize data from available clinical trials on the effects of whey protein (WP) supplementation on blood pressure in adults.

Data synthesis
A comprehensive literature search was conducted in the electronic databases PubMed, Web of Science, ProQuest, Embase, and SCOPUS from inception to October 2022. Weighted mean differences (WMD) and 95% confidence intervals (CI) were calculated to assess pooled effect sizes. Heterogeneity between studies was assessed using the Cochran’s Q test and I2. Subgroup analysis was performed to assess potential sources of heterogeneity. The dose-response relationship was assessed using fractional polynomial modeling. Of the 2,840 records, 18 studies with 1,177 subjects were included.

Pooled analysis showed that WP supplementation resulted in a significant reduction in SBP (WMD: -1.54 mmHg; 95% CI: -2.85 to -0.23, p=0.021), with significant heterogeneity between studies (I2 = 64.2%, p < 0.001), but not for DBP (WMD: -0.27 mmHg; 95% CI: -1.14, 0.59, p= 0.534) with high heterogeneity between studies (I2 = 64.8%, p < 0.001). However, WP supplementation significantly reduced DBP at a dose of ˃30 g/day, in RCTs that used WP isolate powder for their intervention, in sample sizes ≤100, in studies with an intervention duration of ≤10 weeks, and in those studies that were conducted in patients with hypertension and had participants with a BMI of 25-30 kg/m2.
Conclusion
WP supplementation significantly affects bicarbonate de potassium measurement. Further large-scale studies are needed to determine the potential blood pressure-lowering effects of WP.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54373
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de protéines pour la santé des seniors?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 27 Mai 2023 12:03

Traduction de l'étude :wink:

Les effets de la protéine de lactosérum sur la pression artérielle : une revue systématique et une méta-analyse dose-réponse d'essais contrôlés randomisés
Mahdi Vajdi Nutrition, métabolisme et maladies cardiovasculaires 26 mai 2023 25 mai 2023

Points forts
• L'hypertension est un facteur de risque majeur des troubles cardiovasculaires.
• Nous avons montré que la supplémentation en lactosérum pouvait être efficace pour la tension artérielle.

Objectifs
Cette revue systématique et cette méta-analyse dose-réponse ont été menées pour résumer les données des essais cliniques disponibles sur les effets de la supplémentation en protéines de lactosérum (WP) sur la tension artérielle chez les adultes.

Synthèse des données
Une recherche documentaire exhaustive a été menée dans les bases de données électroniques PubMed, Web of Science, ProQuest, Embase et SCOPUS depuis leur création jusqu'en octobre 2022. Les différences moyennes pondérées (DMP) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculés pour évaluer les tailles d'effet regroupées. L'hétérogénéité entre les études a été évaluée à l'aide du test Q de Cochran et I2. Une analyse de sous-groupe a été effectuée pour évaluer les sources potentielles d'hétérogénéité. La relation dose-réponse a été évaluée à l'aide de la modélisation polynomiale fractionnaire. Sur les 2 840 dossiers, 18 études portant sur 1 177 sujets ont été incluses.

L'analyse groupée a montré que la supplémentation en WP entraînait une réduction significative de la PAS (DMP : -1,54 mmHg ; IC à 95 % : -2,85 à -0,23, p = 0,021), avec une hétérogénéité significative entre les études (I2 = 64,2 %, p < 0,001) , mais pas pour la DBP (DMP : -0,27 mmHg ; IC à 95 % : -1,14, 0,59, p = 0,534) avec une forte hétérogénéité entre les études (I2 = 64,8 %, p < 0,001). Cependant, la supplémentation en WP a réduit de manière significative la DBP à une dose de ˃30 g/jour, dans les ECR qui utilisaient la poudre d'isolat de WP pour leur intervention, dans des échantillons de taille ≤ 100, dans des études d'une durée d'intervention de ≤ 10 semaines et dans les études qui ont été menées chez des patients souffrant d'hypertension et avaient des participants avec un IMC de 25-30 kg/m2.
Conclusion
La supplémentation en WP affecte de manière significative la mesure du bicarbonate de potassium. D'autres études à grande échelle sont nécessaires pour déterminer les effets potentiels du WP sur la baisse de la pression artérielle.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12698
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités
cron