Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Vitamine D et virus?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Sep 2020 13:10

The recently observed peaks in new SARS-CoV-2 infections in regions with high sunlight exposure and consequently expected abundant endogenous VITD synthesis, like Florida and California, further questions the significance of VITD on COVID-19 susceptibility and disease course, contrasting with the so-called latitude hypothesis [30].
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Sep 2020 13:15

Vitamin D Deficiency and Outcome of COVID-19 Patients
by Aleksandar Radujkovic Nutrients 2020, 12(9), 2757;

Infection with the severe acute respiratory syndrome coronavirus-2 (SARS-CoV-2) poses an enormous challenge to health care systems throughout the world. Without causal treatment, identification of modifiable prognostic factors may help to improve outcomes. To explore possible associations of vitamin D (VitD) status with disease severity and survival, we studied 185 patients diagnosed with coronavirus disease 2019 (COVID-19) and treated at our center. VitD status at first presentation was assessed retrospectively using accredited laboratory methods. VitD deficiency was defined as serum total 25-hydroxyvitamin D level < 12 ng/mL (<30 Nutrimuscle). Primary endpoint was severe course of disease (i.e., need for invasive mechanical ventilation and/or death, IMV/D). Within a median observation period of 66 days (range 2–92), 23 patients required IMV. A total of 28 patients had IMV/D, including 16 deaths. Ninety-three (50%) patients required hospitalization (inpatient subgroup).

A total of 41 (22%) patients were VitD deficient. When adjusted for age, gender, and comorbidities, VitD deficiency was associated with higher risk of IMV/D and death (HR 6.12, 95% CI 2.79–13.42, p < 0.001 and HR 14.73, 95% CI 4.16–52.19, p < 0.001, respectively). Similar correlations were observed in the inpatient subgroup. Our study demonstrates an association between VitD deficiency and severity/mortality of COVID-19, highlighting the need for interventional studies on VitD supplementation in SARS-CoV-2 infected individuals.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 15 Sep 2020 16:38

Traduction de l'étude :wink:

Carence en vitamine D et résultats des patients atteints de COVID-19
par Aleksandar Radujkovic Nutrients 2020, 12 (9), 2757;

L'infection par le coronavirus-2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) pose un énorme défi aux systèmes de soins de santé du monde entier. Sans traitement causal, l'identification de facteurs pronostiques modifiables peut aider à améliorer les résultats. Pour explorer les associations possibles du statut en vitamine D (VitD) avec la gravité de la maladie et la survie, nous avons étudié 185 patients diagnostiqués avec une maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) et traités dans notre centre. Le statut VitD lors de la première présentation a été évalué rétrospectivement à l'aide de méthodes de laboratoire accréditées. La carence en vitamine D était définie comme un taux sérique total de 25-hydroxyvitamine D <12 ng / mL (<30 Nutrimuscle). Le critère d'évaluation principal était l'évolution sévère de la maladie (c.-à-d. Nécessité d'une ventilation mécanique invasive et / ou décès, IMV / D). Au cours d'une période d'observation médiane de 66 jours (intervalle de 2 à 92), 23 patients ont nécessité une IMV. Au total, 28 patients ont eu une IMV / D, dont 16 décès. Quatre-vingt-treize (50%) patients ont dû être hospitalisés (sous-groupe de patients hospitalisés).

Un total de 41 (22%) patients étaient déficients en VitD. Une fois ajusté pour l'âge, le sexe et les comorbidités, le déficit en VitD était associé à un risque plus élevé de VIM / D et de décès (HR 6,12, IC à 95% 2,79–13,42, p <0,001 et HR 14,73, IC à 95% 4,16–52,19, p < 0,001, respectivement). Des corrélations similaires ont été observées dans le sous-groupe des patients hospitalisés. Notre étude démontre une association entre la carence en VitD et la gravité / mortalité du COVID-19, soulignant la nécessité d'études interventionnelles sur la supplémentation en VitD chez les personnes infectées par le SRAS-CoV-2.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5563
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Sep 2020 17:35

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Stephaned11 » 21 Sep 2020 15:32

Nutrimuscle-Conseils a écrit:https://www.foxnews.com/opinion/former-cdc-chief-tom-frieden-coronavirus-risk-may-be-reduced-with-vitamin-d?fbclid=IwAR0GRBDobu1qd81dvKlfiC8VAqv2w4Mhsi3tQtYg4vYiZ9bR_4LYPuoVeuY

Ceci est particulièrement important pour les personnes déficientes en vitamine D - et, étonnamment, cela pourrait inclure plus de 40% des adultes américains . Les personnes qui vivent dans la partie nord des États-Unis courent un plus grand risque de carence.

Il existe des signes de saisonnalité dans certaines maladies respiratoires, notamment la grippe et la tuberculose . Une hypothèse principale est que la saisonnalité est due à la réduction de la vitamine D en raison de la diminution de l'exposition au soleil pendant les mois d'hiver sticker personnalisé Cagnes sur mer[/url]. Il n'y a pas de saisonnalité de la grippe ou de la tuberculose dans certains climats tropicaux (comme le sud de l'Inde), où les conditions météorologiques - et l'exposition au soleil - restent plus constantes tout au long de l'année.

À l'heure actuelle, nous ne savons pas si la carence en vitamine D joue un rôle dans la gravité de COVID-19. Mais étant donné la prévalence élevée de carence en vitamine D dans ce pays, il est prudent de recommander aux gens d'obtenir la bonne dose quotidienne de vitamine D.

Mais cela pourrait être compensé par des compléments alimentaires je suppose.
Stephaned11
 
Messages: 1
Inscription: 21 Sep 2020 14:35

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Sep 2020 18:18

SARS-CoV-2 positivity rates associated with circulating 25-hydroxyvitamin D levels
Harvey W. Kaufman, PLOS ONE September 17, 2020

Until treatment and vaccine for coronavirus disease-2019 (COVID-19) becomes widely available, other methods of reducing infection rates should be explored. This study used a retrospective, observational analysis of deidentified tests performed at a national clinical laboratory to determine if circulating 25-hydroxyvitamin D (25(OH)D) levels are associated with severe acute respiratory disease coronavirus 2 (SARS-CoV-2) positivity rates.

Over 190,000 patients from all 50 states with SARS-CoV-2 results performed mid-March through mid-June, 2020 and matching 25(OH)D results from the preceding 12 months were included. Residential zip code data was required to match with US Census data and perform analyses of race/ethnicity proportions and latitude. A total of 191,779 patients were included (median age, 54 years [interquartile range 40.4–64.7]; 68% female.

The SARS-CoV-2 positivity rate was 9.3% (95% C.I. 9.2–9.5%) and the mean seasonally adjusted 25(OH)D was 31.7 (SD 11.7). The SARS-CoV-2 positivity rate was higher in the 39,190 patients with “deficient” 25(OH)D values (<20 ng/mL) (12.5%, 95% C.I. 12.2–12.8%) than in the 27,870 patients with “adequate” values (30–34 ng/mL) (8.1%, 95% C.I. 7.8–8.4%) and the 12,321 patients with values ≥55 ng/mL (5.9%, 95% C.I. 5.5–6.4%). The association between 25(OH)D levels and SARS-CoV-2 positivity was best fitted by the weighted second-order polynomial regression, which indicated strong correlation in the total population (R2 = 0.96) and in analyses stratified by all studied demographic factors. The association between lower SARS-CoV-2 positivity rates and higher circulating 25(OH)D levels remained significant in a multivariable logistic model adjusting for all included demographic factors (adjusted odds ratio 0.984 per ng/mL increment, 95% C.I. 0.983–0.986; p<0.001). SARS-CoV-2 positivity is strongly and inversely associated with circulating 25(OH)D levels, a relationship that persists across latitudes, races/ethnicities, both sexes, and age ranges.

Our findings provide impetus to explore the role of vitamin D supplementation in reducing the risk for SARS-CoV-2 infection and COVID-19 disease.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Sep 2020 18:20

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Sep 2020 18:33

Vitamin D, Zinc and Glutamine: Synergistic Action with OncoTherad Immunomodulator in Interferon Signaling and COVID-19
SSRN 19 Pages Posted: 29 Jul 2020 José João Name

Coronavirus disease 2019 (COVID-19), caused by severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2), was identified in December 2019 in Wuhan, China, and has continued to spread rapidly in numerous countries while the search for effective therapeutic options persists. Coronaviruses, including SARS-CoV-2, are known to suppress and evade the host organism's antiviral responses mediated by interferon (IFN), a family of cytokines that plays an important role in antiviral defenses associated with innate immunity and has been used therapeutically for chronic viral diseases and cancer. On the other hand, OncoTherad, a safe and effective immunotherapeutic agent in the treatment of non-muscle invasive bladder cancer (NMIBC), increases IFN signaling and was shown to be a promising therapeutic approach for COVID-19 in a case report that described the rapid recovery of a 78-year-old NMIBC patient with comorbidities.

This review aims to explore the possible synergistic action of OncoTherad with vitamin D, zinc and glutamine, nutrients that have been proven to facilitate immune responses mediated by IFN signaling, as well as the potential of this combination in modulating immune function in the treatment of COVID-19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Sep 2020 18:38

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 22 Sep 2020 18:07

Traduction de l'étude :wink:

Vitamine D, zinc et glutamine: action synergique avec l'immunomodulateur OncoTherad dans la signalisation de l'interféron et COVID-19
SSRN 19 Pages publiées: 29 juil.2020 Nom de José João

La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), causée par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), a été identifiée en décembre 2019 à Wuhan, en Chine, et a continué de se propager rapidement dans de nombreux pays tandis que la recherche d'un traitement efficace les options persistent. Les coronavirus, y compris le SRAS-CoV-2, sont connus pour supprimer et échapper aux réponses antivirales de l'organisme hôte médiées par l'interféron (IFN), une famille de cytokines qui joue un rôle important dans les défenses antivirales associées à l'immunité innée et a été utilisée en thérapeutique pour les maladies chroniques. maladies virales et cancer. D'autre part, OncoTherad, un agent immunothérapeutique sûr et efficace dans le traitement du cancer de la vessie non invasif musculaire (NMIBC), augmente la signalisation IFN et s'est avéré être une approche thérapeutique prometteuse pour le COVID-19 dans un rapport de cas décrivant le rétablissement rapide d'un patient NMIBC de 78 ans présentant des comorbidités.

Cette revue vise à explorer l'action synergique possible d'OncoTherad avec la vitamine D, le zinc et la glutamine, des nutriments qui facilitent les réponses immunitaires médiées par la signalisation IFN, ainsi que le potentiel de cette combinaison dans la modulation de la fonction immunitaire dans le traitement du COVID -19.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5563
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Sep 2020 12:55

“Effect of calcifediol treatment and best available therapy versus best available therapy on intensive care unit admission and mortality among patients hospitalized for COVID-19: A pilot randomized clinical study”
The Journal of Steroid Biochemistry and Molecular Biology Volume 203, October 2020, Marta Entrenas Castillo

Highlights
• The vitamin D endocrine system have a variety of actions on cells and tissues involved in COVID-19 progression.
• Early calcifediol (25-hydroxyvitamin D) treatment to hospitalized COVID-19 patients significantly reduced intensive care unit admissions-Calcifediol seems to be able to reduce severity of the COVID-19.
• Calcifediol seems to be able to reduce severity of the disease.


Objective
The vitamin D endocrine system may have a variety of actions on cells and tissues involved in COVID-19 progression especially by decreasing the Acute Respiratory Distress Syndrome. Calcifediol can rapidly increase serum 25OHD concentration. We therefore evaluated the effect of calcifediol treatment, on Intensive Care Unit Admission and Mortality rate among Spanish patients hospitalized for COVID-19.

Design
Parallel pilot randomized open label, double-masked clinical trial.

Setting
University hospital setting (Reina Sofia University Hospital, Córdoba Spain.)

Participants
76 consecutive patients hospitalized with COVID-19 infection, clinical picture of acute respiratory infection, confirmed by a radiographic pattern of viral pneumonia and by a positive SARS-CoV-2 PCR with CURB65 severity scale (recommending hospital admission in case of total score > 1).

Procedures
All hospitalized patients received as best available therapy the same standard care, (per hospital protocol), of a combination of hydroxychloroquine (400 mg every 12 h on the first day, and 200 mg every 12 h for the following 5 days), azithromycin (500 mg orally for 5 days. Eligible patients were allocated at a 2 calcifediol:1 no calcifediol ratio through electronic randomization on the day of admission to take oral calcifediol (0.532 mg), or not. Patients in the calcifediol treatment group continued with oral calcifediol (0.266 mg) on day 3 and 7, and then weekly until discharge or ICU admission. Outcomes of effectiveness included rate of ICU admission and deaths.

Results
Of 50 patients treated with calcifediol, one required admission to the ICU (2%), while of 26 untreated patients, 13 required admission (50 %) p value X2 Fischer test p < 0.001. Univariate Risk Estimate Odds Ratio for ICU in patients with Calcifediol treatment versus without Calcifediol treatment: 0.02 (95 %CI 0.002−0.17). Multivariate Risk Estimate Odds Ratio for ICU in patients with Calcifediol treatment vs Without Calcifediol treatment ICU (adjusting by Hypertension and T2DM): 0.03 (95 %CI: 0.003-0.25). Of the patients treated with calcifediol, none died, and all were discharged, without complications. The 13 patients not treated with calcifediol, who were not admitted to the ICU, were discharged. Of the 13 patients admitted to the ICU, two died and the remaining 11 were discharged.

Conclusion
Our pilot study demonstrated that administration of a high dose of Calcifediol or 25-hydroxyvitamin D, a main metabolite of vitamin D endocrine system, significantly reduced the need for ICU treatment of patients requiring hospitalization due to proven COVID-19. Calcifediol seems to be able to reduce severity of the disease, but larger trials with groups properly matched will be required to show a definitive answer.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Sep 2020 13:01

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 28 Sep 2020 14:23

Traduction de l'étude :wink:

«Effet du traitement au calcifediol et du meilleur traitement disponible par rapport au meilleur traitement disponible sur l'admission en unité de soins intensifs et la mortalité chez les patients hospitalisés pour COVID-19: une étude clinique pilote randomisée»
The Journal of Steroid Biochemistry and Molecular Biology Volume 203, octobre 2020, Marta Entrenas Castillo

Points forts
• Le système endocrinien de la vitamine D exerce diverses actions sur les cellules et les tissus impliqués dans la progression du COVID-19.
• Le traitement précoce au calcifediol (25-hydroxyvitamine D) chez les patients hospitalisés COVID-19 a considérablement réduit les admissions en unité de soins intensifs - Le calcifediol semble être en mesure de réduire la gravité du COVID-19.
• Le calcifédiol semble être capable de réduire la gravité de la maladie.


Objectif
Le système endocrinien de la vitamine D peut avoir diverses actions sur les cellules et les tissus impliqués dans la progression du COVID-19, notamment en diminuant le syndrome de détresse respiratoire aiguë. Le calcifediol peut augmenter rapidement la concentration sérique de 25OHD. Nous avons donc évalué l'effet du traitement au calcifediol sur le taux d'admission en unité de soins intensifs et le taux de mortalité chez les patients espagnols hospitalisés pour COVID-19.

Conception
Essai clinique parallèle pilote randomisé ouvert à double masque.

Réglage
Milieu hospitalier universitaire (Hôpital universitaire Reina Sofia, Cordoue, Espagne.)

Les participants
76 patients consécutifs hospitalisés pour une infection au COVID-19, tableau clinique de l'infection respiratoire aiguë, confirmé par un profil radiographique de pneumonie virale et par une PCR SARS-CoV-2 positive avec échelle de gravité CURB65 (recommandant une hospitalisation en cas de score total> 1 ).

Procédures
Tous les patients hospitalisés ont reçu comme meilleur traitement disponible les mêmes soins standard (selon le protocole de l'hôpital), d'une association d'hydroxychloroquine (400 mg toutes les 12 h le premier jour et 200 mg toutes les 12 h pendant les 5 jours suivants), azithromycine ( 500 mg par voie orale pendant 5 jours. Les patients éligibles ont reçu un rapport 2 calcifediol: 1 sans calcifediol par randomisation électronique le jour de l'admission pour prendre ou non du calcifediol oral (0,532 mg). Les patients du groupe de traitement par calcifediol ont continué avec le calcifediol oral (0,266 mg) les jours 3 et 7, puis toutes les semaines jusqu'à la sortie ou l'admission aux soins intensifs Les résultats d'efficacité comprenaient le taux d'admission aux soins intensifs et les décès.

Résultats
Sur 50 patients traités par calcifediol, un a dû être admis à l'USI (2%), tandis que sur 26 patients non traités, 13 ont dû être admis (50%) valeur p X2 test de Fischer p <0,001. Estimation du risque univariée Odds Ratio pour l'unité de soins intensifs chez les patients traités par Calcifediol versus sans traitement Calcifediol: 0,02 (IC à 95% 0,002−0,17). Estimation du risque multivarié Odds Ratio pour l'USI chez les patients traités par Calcifediol vs Sans traitement Calcifediol ICU (ajustement par l'hypertension et le DT2): 0,03 (IC à 95%: 0,003-0,25). Aucun des patients traités par calcifediol n'est décédé et tous ont été libérés sans complications. Les 13 patients non traités par calcifediol, qui n'ont pas été admis à l'USI, ont obtenu leur congé. Sur les 13 patients admis à l'USI, deux sont décédés et les 11 autres ont obtenu leur congé.

Conclusion
Notre étude pilote a démontré que l'administration d'une dose élevée de Calcifediol ou de 25-hydroxyvitamine D, un métabolite principal du système endocrinien de la vitamine D, réduisait considérablement le besoin de traitement en USI des patients nécessitant une hospitalisation en raison du COVID-19 prouvé. Le calcifediol semble être en mesure de réduire la gravité de la maladie, mais des essais plus importants avec des groupes correctement appariés seront nécessaires pour apporter une réponse définitive.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5563
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 3 Oct 2020 13:42

Combien de vitamine D pour une efficacité immunitaire optimale?

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Vitamine D et virus?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 3 Oct 2020 13:49

Faut-il avoir plus peur du surdosage que des virus?

Image
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités