Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Thé vert et santé?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Avr 2023 12:04

Green tea consumption and the risk of coronary heart disease: A systematic review and meta-analysis of cohort studies
Ze-Mu Wang Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases Volume 33, Issue 4, April 2023, Pages 715-723

Background and aims
Conflicting evidence exists regarding the association between green tea consumption and the risk of coronary heart disease (CHD). We performed a meta-analysis to determine whether an association exists between them in cohort studies.

Methods and results
We searched the PubMed and EMBASE databases for studies conducted until September 2022. Prospective cohort studies that provided relative risk (RR) estimates with 95% confidence intervals (CIs) for the association were included. Study-specific risk estimates were combined using a random-effects model. A total of seven studies, with 9211 CHD cases among 772,922 participants, were included. We observed a nonlinear association between green tea consumption and the risk of CHD (P for nonlinearity = 0.0009). Compared with nonconsumers, the RRs (95% CI) of CHD across levels of green tea consumption were 0.89 (0.83, 0.96) for 1 cup/day (1 cup = 300 ml), 0.84 (0.77, 0.93) for 2 cups/day, 0.85 (0.77, 0.92) for 3 cups/day, 0.88 (0.81, 0.96) for 4 cups/day, and 0.92 (0.82, 1.04) for 5 cups/day.

Conclusions
This updated meta-analysis of studies from East Asia suggests that green tea consumption may be associated with a reduced risk of CHD, especially among those with low-to-moderate consumption. Additional cohorts are still needed before we could draw a definitive conclusion.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Avr 2023 16:11

Traduction de l'étude :wink:

Consommation de thé vert et risque de maladie coronarienne : revue systématique et méta-analyse d'études de cohorte
Ze-Mu Wang Nutrition, métabolisme et maladies cardiovasculaires Volume 33, numéro 4, avril 2023, pages 715-723

Contexte et objectifs
Il existe des preuves contradictoires concernant l'association entre la consommation de thé vert et le risque de maladie coronarienne (CHD). Nous avons effectué une méta-analyse pour déterminer s'il existe une association entre eux dans les études de cohorte.

Méthodes et résultats
Nous avons recherché dans les bases de données PubMed et EMBASE des études menées jusqu'en septembre 2022. Des études de cohorte prospectives qui ont fourni des estimations du risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % pour l'association ont été incluses. Les estimations de risque spécifiques à l'étude ont été combinées à l'aide d'un modèle à effets aléatoires. Un total de sept études, avec 9 211 cas de coronaropathie parmi 772 922 participants, ont été inclus. Nous avons observé une association non linéaire entre la consommation de thé vert et le risque de coronaropathie (P pour la non-linéarité = 0,0009). Par rapport aux non-consommateurs, les RR (IC à 95 %) de CHD selon les niveaux de consommation de thé vert étaient de 0,89 (0,83 ; 0,96) pour 1 tasse/jour (1 tasse = 300 ml), 0,84 (0,77 ; 0,93) pour 2 tasses/jour , 0,85 (0,77, 0,92) pour 3 tasses/jour, 0,88 (0,81, 0,96) pour 4 tasses/jour et 0,92 (0,82, 1,04) pour 5 tasses/jour.

conclusion
Cette méta-analyse mise à jour d'études d'Asie de l'Est suggère que la consommation de thé vert peut être associée à un risque réduit de coronaropathie, en particulier chez les personnes dont la consommation est faible à modérée. Des cohortes supplémentaires sont encore nécessaires avant de pouvoir tirer une conclusion définitive.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 18 Avr 2023 12:39

Interplay between the (Poly)phenol Metabolome, Gut Microbiome, and Cardiovascular Health in Women: A Cross-Sectional Study from the TwinsUK Cohort
by Yong Li Nutrients 2023, 15(8), 1900;

Background: Dietary (poly)phenol consumption is inversely associated with cardiovascular disease (CVD) risk in epidemiological studies, but little is known about the role of the gut microbiome in this relationship.

Methods: In 200 healthy females, aged 62.0 ± 10.0 years, from the TwinsUK cohort, 114 individual (poly)phenol metabolites were measured from spot urine using ultra-high-performance liquid chromatography–mass spectrometry. The associations between metabolites, the gut microbiome (alpha diversity and genera), and cardiovascular scores were investigated using linear mixed models adjusting age, BMI, fibre, energy intake, family relatedness, and multiple testing (FDR < 0.1).

Results: Significant associations were found between phenolic acid metabolites, CVD risk, and the gut microbiome. A total of 35 phenolic acid metabolites were associated with the Firmicutes phylum, while 5 metabolites were associated with alpha diversity (FDR-adjusted p < 0.05). Negative associations were observed between the atherosclerotic CVD (ASCVD) risk score and five phenolic acid metabolites, two tyrosol metabolites, and daidzein with stdBeta (95% (CI)) ranging from −0.05 (−0.09, −0.01) for 3-(2,4-dihydroxyphenyl)propanoic acid to −0.04 (−0.08, −0.003) for 2-hydroxycinnamic acid (FDR-adjusted p < 0.1). The genus 5-7N15 in the Bacteroidetes phylum was positively associated with the same metabolites, including 3-(3,5-dihydroxyphenyl)propanoic acid, 3-(2,4-dihydroxyphenyl)propanoic acid, 3-(3,4-dihydroxyphenyl)propanoic acid), 3-hydroxyphenylethanol-4-sulfate, and 4-hydroxyphenylethanol-3-sulfate)(stdBeta (95% CI): 0.23 (0.09, 0.36) to 0.28 (0.15, 0.42), FDR-adjusted p < 0.05), and negatively associated with the ASCVD score (stdBeta (95% CI): −0.05 (−0.09, −0.01), FDR-adjusted p = 0.02). Mediation analysis showed that genus 5-7N15 mediated 23.8% of the total effect of 3-(3,4-dihydroxyphenyl)propanoic acid on the ASCVD score.

Conclusions: Coffee, tea, red wine, and several vegetables and fruits, especially berries, are the most abundant food sources of phenolic acids that have the strongest associations with CVD risk. We found that the gut microbiome, particularly the genus 5-7N15, partially mediates the negative association between urinary (poly)phenols and cardiovascular risk, supporting a key role of the gut microbiome in the health benefits of dietary (poly)phenols.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Avr 2023 14:35

Traduction de l'étude :wink:

Interaction entre le métabolome (poly)phénolique, le microbiome intestinal et la santé cardiovasculaire chez les femmes : une étude transversale de la cohorte TwinsUK
par Yong Li Nutrients 2023, 15(8), 1900 ;

Contexte : La consommation alimentaire de (poly)phénols est inversement associée au risque de maladie cardiovasculaire (MCV) dans les études épidémiologiques, mais on sait peu de choses sur le rôle du microbiome intestinal dans cette relation.

Méthodes : Chez 200 femmes en bonne santé, âgées de 62,0 ± 10,0 ans, de la cohorte TwinsUK, 114 métabolites individuels de (poly)phénol ont été mesurés à partir d'urine ponctuelle à l'aide d'une chromatographie liquide ultra-haute performance–spectrométrie de masse. Les associations entre les métabolites, le microbiome intestinal (diversité alpha et genres) et les scores cardiovasculaires ont été étudiées à l'aide de modèles mixtes linéaires ajustant l'âge, l'IMC, les fibres, l'apport énergétique, les liens familiaux et les tests multiples (FDR < 0,1).

Résultats : Des associations significatives ont été trouvées entre les métabolites de l'acide phénolique, le risque de MCV et le microbiome intestinal. Un total de 35 métabolites d'acide phénolique étaient associés au phylum des Firmicutes, tandis que 5 métabolites étaient associés à la diversité alpha (p < 0,05 ajusté au FDR). Des associations négatives ont été observées entre le score de risque de MCV athéroscléreuse (ASCVD) et cinq métabolites de l'acide phénolique, deux métabolites du tyrosol et la daidzéine avec stdBeta (95 % (IC)) allant de -0,05 (-0,09, -0,01) pour 3-(2 ,4-dihydroxyphényl)propanoïque à -0,04 (-0,08, -0,003) pour l'acide 2-hydroxycinnamique (p ajusté FDR < 0,1). Le genre 5-7N15 dans le phylum Bacteroidetes était positivement associé aux mêmes métabolites, y compris l'acide 3-(3,5-dihydroxyphényl)propanoïque, l'acide 3-(2,4-dihydroxyphényl)propanoïque, l'acide 3-(3,4-dihydroxyphényl) )acide propanoïque), 3-hydroxyphényléthanol-4-sulfate et 4-hydroxyphényléthanol-3-sulfate)(stdBeta (IC à 95 %) : 0,23 (0,09 ; 0,36) à 0,28 (0,15 ; 0,42), p < 0,05 ajusté pour le FDR ), et négativement associée au score ASCVD (stdBeta (IC à 95 %) : −0,05 (−0,09, −0,01), p ajusté pour le FDR = 0,02). L'analyse de la médiation a montré que le genre 5-7N15 était responsable de 23,8 % de l'effet total de l'acide 3-(3,4-dihydroxyphényl)propanoïque sur le score ASCVD.

Conclusions : Le café, le thé, le vin rouge et plusieurs légumes et fruits, en particulier les baies, sont les sources alimentaires les plus abondantes d'acides phénoliques qui présentent les associations les plus fortes avec le risque de MCV. Nous avons constaté que le microbiome intestinal, en particulier le genre 5-7N15, médie partiellement l'association négative entre les (poly)phénols urinaires et le risque cardiovasculaire, soutenant un rôle clé du microbiome intestinal dans les bienfaits pour la santé des (poly)phénols alimentaires.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Mai 2023 12:21

Tea Consumption and New-Onset Acute Kidney Injury: The Effects of Milk or Sweeteners Addition and Caffeine/Coffee
by Mengyi Liu Nutrients 2023, 15(9), 2201;

Aims: To explore the relationship between tea consumption and the risk of incident acute kidney injury (AKI) and examine the effects of coffee consumption, genetic variation in caffeine metabolism, and the use of tea additives (milk and sweeteners) on this association.

Methods: Using data from the UK Biobank, 498,621 participants who were free of AKI and had information on tea intake were included. Black tea is the main type consumed in this population. Dietary information was collected from standardized and validated Food-Frequency Questionnaire (FFQ). Outcome was incident AKI, determined via primary care data, hospital inpatient data, death register records, or self-reported data at follow-up visits. Results: After a median follow-up period of 12.0 years, 21,202 participants occurred AKI.

Overall, there was a reversed J-shaped relation between tea consumption and incident AKI, with an inflection point at 3.5 cup/d (p for nonlinearity < 0.001). The relation was similar among participants with different genetically predicted caffeine metabolism (p-interaction = 0.684), while a more obvious positive association was found between heavy tea consumption and AKI when more coffee was consumed (p-interaction < 0.001). Meanwhile, there was a reversed J-shaped relationship for drinking tea with neither milk nor sweeteners, and a L-shaped association for drinking tea with milk (with or without sweeteners) with incident AKI. However, no significant association was found between drinking tea with sweeteners only and incident AKI.

Conclusions: There was a reversed J-shaped relation between tea consumption and incident AKI, suggesting that light to moderate tea consumption, especially adding milk, can be part of a healthy diet.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 8 Mai 2023 18:21

Traduction de l'étude :wink:

Consommation de thé et nouvelle lésion rénale aiguë : les effets de l'ajout de lait ou d'édulcorants et de caféine/café
par Mengyi Liu Nutrients 2023, 15(9), 2201 ;

Objectifs : Explorer la relation entre la consommation de thé et le risque d'accident d'insuffisance rénale aiguë (IRA) et examiner les effets de la consommation de café, la variation génétique du métabolisme de la caféine et l'utilisation d'additifs au thé (lait et édulcorants) sur cette association.

Méthodes : En utilisant les données de la UK Biobank, 498 621 participants qui n'étaient pas atteints d'IRA et qui disposaient d'informations sur la consommation de thé ont été inclus. Le thé noir est le principal type consommé dans cette population. Les informations alimentaires ont été recueillies à partir d'un questionnaire de fréquence alimentaire (FFQ) standardisé et validé. Le résultat était l'IRA incidente, déterminée par les données des soins primaires, les données des patients hospitalisés, les registres des décès ou les données autodéclarées lors des visites de suivi. Résultats : Après une période de suivi médiane de 12,0 ans, 21 202 participants ont présenté une IRA.

Dans l'ensemble, il y avait une relation en forme de J inversé entre la consommation de thé et l'IRA incidente, avec un point d'inflexion à 3,5 tasse/j (p pour la non-linéarité < 0,001). La relation était similaire chez les participants avec différents métabolismes de la caféine prédits génétiquement (p-interaction = 0,684), tandis qu'une association positive plus évidente a été trouvée entre une forte consommation de thé et l'IRA lorsque plus de café était consommé (p-interaction <0,001). Pendant ce temps, il y avait une relation en forme de J inversé pour boire du thé sans lait ni édulcorants, et une association en forme de L pour boire du thé avec du lait (avec ou sans édulcorants) avec incident AKI. Cependant, aucune association significative n'a été trouvée entre la consommation de thé avec des édulcorants uniquement et l'IRA incidente.

Conclusions : Il existe une relation en forme de J inversé entre la consommation de thé et l'IRA incidente, ce qui suggère qu'une consommation de thé légère à modérée, en particulier l'ajout de lait, peut faire partie d'une alimentation saine.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Mai 2023 11:51

Green tea intake and the risk of hypertension in premenopausal women: the TCLSIH cohort study
Food & Function Issue 9, 2023 Jing Quan

Background and aims: Tea polyphenols, such as green tea polyphenols, have been extensively studied as agents that ameliorate cardiovascular disease and blood pressure in vitro and in animal studies. However, epidemiological evidence for the association of green tea consumption with hypertension (HTN) is inconsistent. In addition, such an association has not been prospectively examined in the general adult population, particularly among young women. Therefore, we designed a cohort study to examine whether green tea consumption increases the risk of HTN in premenopausal women.

Methods and results: This prospective cohort study investigated 6633 premenopausal female participants without hypertension, cardiovascular disease, and cancer at the baseline. Green tea consumption was measured at the baseline using a validated food frequency questionnaire. Hypertension was confirmed with the SBP ≥140 mm Hg−1 or with the DBP ≥90 mm Hg−1. Cox proportional hazards regression models were used to examine the association of green tea consumption with incident hypertension. A total of 488 first incident cases of hypertension occurred during 24 957 person-years of follow-up (median follow-up of 4.0 years). After adjustment for potential confounding variables, the multivariable hazard ratios (95% confidence intervals) for incident hypertension in premenopausal female participants with different green tea consumption frequencies were 1.00 (reference) for almost never, 0.84 (0.67, 1.07) for 1 cup per week, 1.02 (0.77, 1.35) for 2–6 cups per week, and 0.65 (0.44, 0.96) for ≥1 cup per day.

Conclusions: The results from our prospective study indicate that the consumption of green tea is associated with a reduced risk of HTN in premenopausal women.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 17 Mai 2023 12:15

Green tea extract enhances retinal ganglion cell survival and axonal regeneration in rats with optic nerve injury
Xiang-Ling Yuan The Journal of Nutritional Biochemistry Volume 117, July 2023, 109333

Current clinical treatments have not yet effectively cured progressive retinal ganglion cell (RGC) death and axonal degeneration after optic nerve (ON) injury. We previously demonstrated green tea extract (GTE) can reduce RGC death in rats after ischemic injury. Here, we aim to determine the prophylactic and therapeutic effects and mechanisms of GTE on RGC survival and axonal regeneration in rats with ON injury. GTE (275 or 550 mg/kg) was administered intragastrically for 7 d before or 14 d post-ON crush surgery in adult Fischer 344 rats. Rats with pre- or post-operative treatment of 275 mg/kg GTE showed significantly higher numbers of RGCs and regenerated axons post-ON injury with improved pupillary light reflex as compared to saline-treated rats. Akt and Erk p42/44 activation was higher in the retina of rats given 275 mg/kg GTE pre-surgery, whereas Stat3 activation was higher in those with 275 mg/kg GTE post-operation. Less activated microglia were observed in rats with pre-treatment of 275 or 550 mg/kg GTE. RNA sequencing analysis identified the downregulation of inflammation, apoptosis, and microglia activation genes in the retina of rats with pre- or post-treatment with 275 mg/kg GTE as compared to the saline-treated rats.

In summary, this study revealed the prophylactic and therapeutic treatment effects of GTE on RGC survival and axonal regeneration in rats with ON injury, indicating a potential alternative treatment for traumatic optic neuropathy.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Mai 2023 16:03

Traduction de l'étude :wink:

L'extrait de thé vert améliore la survie des cellules ganglionnaires rétiniennes et la régénération axonale chez les rats présentant une lésion du nerf optique
Xiang-Ling Yuan Le Journal of Nutritional Biochemistry Volume 117, juillet 2023, 109333

Les traitements cliniques actuels n'ont pas encore guéri efficacement la mort progressive des cellules ganglionnaires rétiniennes (RGC) et la dégénérescence axonale après une lésion du nerf optique (ON). Nous avons précédemment démontré que l'extrait de thé vert (GTE) peut réduire la mortalité RGC chez les rats après une lésion ischémique. Ici, nous visons à déterminer les effets prophylactiques et thérapeutiques et les mécanismes de GTE sur la survie RGC et la régénération axonale
Les rats avec un traitement pré- ou post-opératoire de 275 mg/kg GTE ont montré un nombre significativement plus élevé de CGR et d'axones régénérés après une lésion ON avec un réflexe lumineux pupillaire amélioré par rapport aux rats traités avec une solution saline. L'activation de Akt et Erk p42/44 était plus élevée dans la rétine des rats ayant reçu 275 mg/kg de GTE avant la chirurgie, tandis que l'activation de Stat3 était plus élevée chez ceux ayant reçu 275 mg/kg de GTE après l'opération. Des microglies moins activées ont été observées chez les rats avec un prétraitement de 275 ou 550 mg/kg GTE. L'analyse de séquençage de l'ARN a identifié la régulation à la baisse des gènes d'inflammation, d'apoptose et d'activation de la microglie dans la rétine des rats avec un pré- ou un post-traitement avec 275 mg/kg de GTE par rapport aux rats traités avec une solution saline.

En résumé, cette étude a révélé les effets du traitement prophylactique et thérapeutique du GTE sur la survie du RGC et la régénération axonale chez les rats présentant une lésion ON, indiquant un traitement alternatif potentiel pour la neuropathie optique traumatique.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 23 Mai 2023 10:59

Neuron-immunity communication: mechanism of neuroprotective effects in EGCG
Ying Chen Critical Reviews in Food Science and Nutrition 22 May 2023

Epigallocatechin gallate (EGCG), a naturally occurring active ingredient unique to tea, has been shown to have neuroprotective potential. There is growing evidence of its potential advantages in the prevention and treatment of neuroinflammation, neurodegenerative diseases, and neurological damage. Neuroimmune communication is an important physiological mechanism in neurological diseases, including immune cell activation and response, cytokine delivery.

EGCG shows great neuroprotective potential by modulating signals related to autoimmune response and improving communication between the nervous system and the immune system, effectively reducing the inflammatory state and neurological function. During neuroimmune communication, EGCG promotes the secretion of neurotrophic factors into the repair of damaged neurons, improves intestinal microenvironmental homeostasis, and ameliorates pathological phenotypes through molecular and cellular mechanisms related to the brain-gut axis. Here, we discuss the molecular and cellular mechanisms of inflammatory signaling exchange involving neuroimmune communication. We further emphasize that the neuroprotective role of EGCG is dependent on the modulatory role between immunity and neurology in neurologically related diseases.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 24 Mai 2023 18:13

Traduction de l'étude :wink:

Communication neurone-immunité : mécanisme des effets neuroprotecteurs dans l'EGCG
Revues critiques de Ying Chen en science alimentaire et nutrition 22 mai 2023

L'épigallocatéchine gallate (EGCG), un ingrédient actif naturel unique au thé, s'est avéré avoir un potentiel neuroprotecteur. Il existe de plus en plus de preuves de ses avantages potentiels dans la prévention et le traitement de la neuroinflammation, des maladies neurodégénératives et des dommages neurologiques. La communication neuro-immune est un mécanisme physiologique important dans les maladies neurologiques, y compris l'activation et la réponse des cellules immunitaires, la délivrance de cytokines.

L'EGCG présente un grand potentiel neuroprotecteur en modulant les signaux liés à la réponse auto-immune et en améliorant la communication entre le système nerveux et le système immunitaire, réduisant efficacement l'état inflammatoire et la fonction neurologique. Au cours de la communication neuro-immune, l'EGCG favorise la sécrétion de facteurs neurotrophiques dans la réparation des neurones endommagés, améliore l'homéostasie microenvironnementale intestinale et améliore les phénotypes pathologiques grâce à des mécanismes moléculaires et cellulaires liés à l'axe cerveau-intestin. Ici, nous discutons des mécanismes moléculaires et cellulaires de l'échange de signalisation inflammatoire impliquant la communication neuro-immune. Nous soulignons en outre que le rôle neuroprotecteur de l'EGCG dépend du rôle modulateur entre l'immunité et la neurologie dans les maladies neurologiques.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 3 Juin 2023 08:11

The Relationship between Beverages Consumption and Cognitive Impairment in Middle-Aged and Elderly Chinese Population
by Xinting Jiang Nutrients 2023, 15(10), 2309;

Some evidence shows that beverage consumption has an impact on cognitive performance. This is a follow-up study of dietary habits and cognitive function in the Chinese middle-aged and elderly population. The objective of this study was to explore the relationship between beverage consumption and cognitive impairment. The source and grouping of the participants can be seen in the previous article, “Study of Diet Habits and Cognitive Function in the Chinese Middle-Aged and Elderly Population: The Association between Folic Acid, B Vitamins, Vitamin D, Coenzyme Q10 Supplementation and Cognitive Ability”. Among 892 participants, one-third (296) completed both Amyloid beta(Aβ)-PET and plasma biomarkers. The results showed that the consumption of beverages (green tea, coffee, pure milk) was a protective factor for cognitive impairment, daily water consumption <1500 mL (especially <500 mL) was a risk factor for cognitive impairment, and the above correlated with baseline cognitive status.

The relationship of green tea, coffee, and pure milk consumption with cognitive impairment was related to gender. We also found that among the participants with Aβ deposition, the consumption of pure milk and green tea was associated with low levels of p-Tau-181. In conclusion, the relationship between beverage consumption and cognitive impairment in Chinese middle-aged and elderly adults may be related to baseline cognitive status, gender, and Aβ deposition.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 6 Juin 2023 13:27

Traduction de l'étude :wink:

La relation entre la consommation de boissons et les troubles cognitifs dans la population chinoise d'âge moyen et âgée
par Xinting Jiang Nutrients 2023, 15(10), 2309 ;

Certaines preuves montrent que la consommation de boissons a un impact sur les performances cognitives. Il s'agit d'une étude de suivi des habitudes alimentaires et de la fonction cognitive dans la population chinoise d'âge moyen et âgée. L'objectif de cette étude était d'explorer la relation entre la consommation de boissons et les troubles cognitifs. La source et le groupement des participants peuvent être consultés dans l'article précédent, "Study of Diet Habits and Cognitive Function in the Chinese Middle-Aged and Elderly Population: The Association between Folic Acid, B Vitamins, Vitamin D, Coenzyme Q10 Supplementation and Cognitive Capacité". Parmi 892 participants, un tiers (296) ont complété à la fois la bêta-amyloïde (Aβ)-PET et les biomarqueurs plasmatiques. Les résultats ont montré que la consommation de boissons (thé vert, café, lait pur) était un facteur de protection des troubles cognitifs, la consommation quotidienne d'eau <1500 ml (surtout <500 ml) était un facteur de risque de troubles cognitifs, et ce qui précède était corrélé avec état cognitif de base.

La relation entre la consommation de thé vert, de café et de lait pur et les troubles cognitifs était liée au sexe. Nous avons également constaté que parmi les participants présentant des dépôts d'Aβ, la consommation de lait pur et de thé vert était associée à de faibles niveaux de p-Tau-181
. En conclusion, la relation entre la consommation de boissons et les troubles cognitifs chez les adultes chinois d'âge moyen et âgés peut être liée à l'état cognitif de base, au sexe et au dépôt d'Aβ.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Juin 2023 14:03

The effects of tea polyphenols on emotional homeostasis: Understanding dementia risk through stress, mood, attention & sleep
Donné Minné Clin Nutr June 13, 2023

Decades of research provide essential evidence that certain phytochemicals in tea (Camellia sinensis) and other herbal beverages are protective against the development of sporadic types of dementia in later life. Since tea drinking is an economical and widely adopted social-cultural practice across all age groups, it is an ideal product to target in designing low-cost dietary interventions for Alzheimer's Disease (AD), the most prevalent form of dementia. In this review, we focus on the protective roles of tea-derived polyphenols and other phytochemicals on mood, the stress response, attention, and sleep, in keeping with the perspective that many early neuropathological events in AD may stem, in part, from allostatic overload.

This approach aligns with the perspective that many forms of dementia, including AD, begin to take root in the brain decades prior to symptom onset, underscoring the need for early uptake of accessible and viable lifestyle interventions.

The findings reviewed here suggest that consuming green and oolong tea can improve mood and reduce overall stress. However, given the caffeine content in tea and its association with stress reactivity, the effects of daily whole tea consumption on the emotional state are likely dose-dependent with an inverted-U relationship to wellbeing.

Plant-based beverages that are to be consumed in high daily quantities for health purposes and which are naturally free of caffeine, such as Rooibos, may be more appropriate as a dietary supplement for managing emotional regulation over the lifetime.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 54167
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Thé vert et santé?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Juin 2023 15:29

Traduction de l'étude :wink:

Les effets des polyphénols du thé sur l'homéostasie émotionnelle : Comprendre le risque de démence par le stress, l'humeur, l'attention et le sommeil
Donné Minné Clin Nutr 13 juin 2023

Des décennies de recherche fournissent des preuves essentielles que certains composés phytochimiques du thé (Camellia sinensis) et d'autres boissons à base de plantes protègent contre le développement de types sporadiques de démence plus tard dans la vie. Étant donné que la consommation de thé est une pratique socioculturelle économique et largement adoptée dans tous les groupes d'âge, c'est un produit idéal à cibler dans la conception d'interventions diététiques à faible coût pour la maladie d'Alzheimer (MA), la forme de démence la plus répandue. Dans cette revue, nous nous concentrons sur les rôles protecteurs des polyphénols dérivés du thé et d'autres composés phytochimiques sur l'humeur, la réponse au stress, l'attention et le sommeil, en gardant à l'esprit que de nombreux événements neuropathologiques précoces dans la MA peuvent provenir, en partie, d'allostatiques. surcharge.

Cette approche s'aligne sur le point de vue selon lequel de nombreuses formes de démence, y compris la maladie d'Alzheimer, commencent à prendre racine dans le cerveau des décennies avant l'apparition des symptômes, soulignant la nécessité d'une adoption précoce d'interventions accessibles et viables sur le mode de vie.

Les résultats examinés ici suggèrent que la consommation de thé vert et oolong peut améliorer l'humeur et réduire le stress général. Cependant, étant donné la teneur en caféine du thé et son association avec la réactivité au stress, les effets de la consommation quotidienne de thé entier sur l'état émotionnel sont probablement dépendants de la dose avec une relation en U inversé avec le bien-être.

Les boissons à base de plantes qui doivent être consommées en grande quantité quotidiennement à des fins de santé et qui sont naturellement exemptes de caféine, comme le Rooibos, peuvent être plus appropriées comme complément alimentaire pour gérer la régulation émotionnelle tout au long de la vie.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 12511
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités